AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782372580823
384 pages
Éditeur : Taurnada Éditions (11/03/2021)
4.26/5   85 notes
Résumé :
Mutée depuis peu à la Criminelle de Lyon, le commandant Nathalie Lesage, mise à l'écart par sa supérieure, va devoir se battre pour trouver sa place…
Très vite, une série de meurtres atroces va la plonger dans les entrailles et les arcanes de la Ville des Lumières, lui réservant de bien sombres surprises…

Un thriller haletant où vont s'entrechoquer assassinats violents, sociétés secrètes, Histoire et sciences dans un Lyon ésotérique…
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (71) Voir plus Ajouter une critique
4,26

sur 85 notes
5
32 avis
4
25 avis
3
5 avis
2
0 avis
1
0 avis

manU17
  10 mai 2021
"Comme une mauvaise mélasse collante, tout se mélangeait dans son esprit : le passé, le présent, les raisons de sa colère."
Après Lésions intimes, c'est avec plaisir que j'ai retrouvé le commandant Nathalie Lesage dans cette nouvelle enquête. Fraîchement mutée à la criminelle de Lyon, elle va devoir faire ses preuves pour se faire accepter. Une série de meurtres va vite lui en donner l'occasion.
Les arêtes lyonnaises, vous connaissez ? Je ne connaissais pas non plus ! Une fois plongé dans ce thriller, vous n'aurez qu'une envie, aller sur le net et creuser encore un peu le sujet. Après les traboules, encore une étonnante particularité de la ville des lumières…
Avec Une Arête dans la gorge, Christophe Royer nous offre une enquête palpitante qui explore autant les méandres de l'âme humaine que le milieu très opaque des francs-maçons mais surtout les bas-fonds de la capitale des Gaules.

Lien : https://bouquins-de-poches-e..
Commenter  J’apprécie          322
missmolko1
  10 mars 2021
Tout d'abord, un grand merci aux éditions Taurnada et à Joël pour l'envoi de ce nouveau titre à paraître demain. Une arrête dans la gorge est la deuxième enquête de Nathalie Lesage, je n'avais pas lu le premier tome mais je n'ai eu aucun mal à suivre l'intrigue.
Ce livre nous emmène à Lyon, originalité qui m'a tout de suite convaincue. C'est une ville que j'aimerais beaucoup visiter alors j'ai sauté sur l'occasion d'en apprendre plus avec ce roman. Et je dois dire que j'ai adoré cette virée dans les différents quartiers et bien plus encore… La ville des lumières se prête à merveille à cette intrigue et l'on découvre avec plaisir son histoire et ses secrets.
Nathalie, l'héroïne du roman, débarque à Lyon au sein d'un commissariat où l'accueil de la commissaire est assez froid (pour ne pas dire glacial). Elle est en binôme avec Cyrille, tout juste sorti de l'école. C'est un duo improbable et pourtant tellement efficace face à une série de meurtres sanglants qui frappe une loge de francs-maçons. Cyrille m'a beaucoup plu, il est déjà un très bon flic malgré son manque d'expérience et il a un petit côté immature qui lui donne beaucoup de charme. Nathalie est plus difficile à cerner. C'est un personnage plus complexe qui a beaucoup plus d'expériences du terrain et qui a tendance à se refermer comme une huitre aux moindres souvenirs de son passé . Son coté « garçon manqué » m'a un peu dérangé mais je suppose qu'il est nécessaire lorsque l'on évolue dans le milieu masculin et très macho de la police.
L'enquête est passionnante, prenante et surtout pleine de suspense. J'ai adoré le petit détour en Bolivie et le dénouement de l'intrigue. Seul bémol, j'avais deviné qu'un personnage était impliqué et qu'il cachait bien son jeu (ou alors pas suffisamment pour que je ne le démasque pas).
La Franc-Maçonnerie est un sujet souvent traité dans les thrillers ésotériques alors c'est toujours un peu risqué. Pourtant Christophe Royer s'en sort à merveille avec assez de détails pour initier les plus novices mais jamais trop au risque de s'ennuyer. Il nous entraine sur de fausses pistes, nous laisse cogiter aux cotés de Nathalie qui fait preuve d'énormément d'intuitions pour résoudre son enquête.
Lien : https://missmolko1.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
gabrielleviszs
  29 avril 2021
Je remercie Joël ainsi que la maison d'éditions Taurnada pour m'avoir fait parvenir cette pépite.

Car vous l'avez bien compris, j'ai adoré ce livre de Christophe Royer, une fois de plus. J'avais beaucoup aimé "Lésions intimes" avec ce même personnage de Nathalie Lesage qui avait déjà vécu une enquête difficile. Pas de panique, si vous n'avez pas lu ce livre, "Une arête dans la gorge" peut être lu indépendamment, vous aurez juste quelques détails sur l'autre qui ne gâcheront pas la lecture, bien au contraire. L'auteur indique quelques détails qui nous servent à cerner la personnalité de Nathalie aussi rapidement que si nous lisons les deux. Mais je recommande la lecture de ces deux histoires, assurément.

Avant de débuter avec le personnage principal, nous allons en Bolivie, en 1985. Une personne est réveillée à une heure où tout le monde dort encore. Un paquet bien étrange lui est déposé dans les bras, en échange de quelques billets. La couverture ôté, il s'agit d'un bébé, mort, amené à l'hôpital bien trop tard. Qu'est ce qu'il va bien pouvoir en faire ? 33 ans plus tard, nous sommes en France avec un changement dans la vie de notre chère Nathalie.

Le commandant Lesage est de retour pour une nouvelle enquête, mais plus sur Paris. Dès le début de ce récit, elle déménage pour Lyon suite à quelques mois tranquille. La retraite ce n'est pas pour tout de suite et après ces mois isolée, elle revient. Forte et fragile à la fois, c'est un personnage que j'apprécie de plus en plus. Elle aime son travail et est revenue malgré ce qu'elle a vécu. Je ne fais que raconter le début, les trahisons multiples, l'enquête compliquée pour son corps et son coeur, elle a eu besoin de mettre de la distance et ce retour est ce qui lui fera du bien. Tout du moins c'est ce qu'elle pense. le résumé est assez explicite sur le fait qu'elle n'est pas la bienvenue et se retrouve le cul entre deux chaises dans cette brigade : entre une chef qui ne voit pas d'un bon oeil cette entrée forcée et les équipiers qui sont déjà en place. Nathalie se retrouve superviseur, autant bien le dire ce mot signifie qu'elle va être celle qui surveille les faits et gestes de ces équipes pour les rapporter à sa supérieure. Sauf qu'elle ne fonctionne pas ainsi. Elle a beau être commandant et les équipes lieutenant, le grade lui importe peu, tant qu'elle peut être sur le terrain.

Sa vision des choses niveau travail est toujours de bien faire, de s'arracher les cheveux pour attraper les méchants et de pouvoir cohabiter avec les anciens de cette brigade. Enfin presque, car sa chef lui refile un bleu, Cyrille, 10 ans de moins qu'elle, jouant au rugby, adorant sa ville et prêt à faire sa place dans la brigade. Ce petit a des trésors de volonté, un ventre terrible sans une once de graisse et surtout un enquêteur qui fait ses preuves. Tout ce petit monde va devoir trouver ses marques sans écraser les autres et surtout trouver un meurtrier. Lyon est assaillie de quelques cadavres dont les arbustes ferait pâle figure. Un médecin, un peintre, un noyé, est-ce qu'il y a un micro-climat sur Lyon pour fêter l'arrivée de Nathalie ? Meurtriers prendraient donc un "S" à le fin et ce n'est plus une brigade, mais deux qui sont sur le terrain. Qu'est-ce qui peut bien se passer ? Hum, c'est une enquête qui semble pourtant simple, car des indices ce n'est pas ce qu'il manque.

Personnellement je ne connais pas Lyon, mais toutes les descriptions me donne envie d'y séjourner quelques jours. Visiter les lieux du dessus et du dessous, car Lyon semble immense question territoire. Les rues, les ruelles et même les raccourcis nommé traboule qui permettent de passer d'un endroit à un autre, un peu comme des agents secrets. Il y a toute une Histoire très intéressante sur la ville et sur ce qui se déroule plus ou moins en secret, dans l'ombre des touristes. La partie des sociétés secrètes est véritablement un point important dans le déroulé des enquêtes. C'est également des informations que j'ai adoré découvrir et même si je me doute que l'auteur a enrobé certains détails, je me suis prise de passion pour les mots qui découlaient sur cette partie de l'Histoire une fois de plus avec un grand H. Beaucoup de descriptions de rituels, d'explication sur les membres, sur le fonctionnement, j'ai eu les mêmes réactions que le commandant Nathalie, à savoir qu'il y en avait largement assez par moment et à d'autres, le livre pour les nuls me servirait bien !

Le livre est découpé en deux parties, la première avec les meurtres et la recherche du ou des assassins, la seconde avec le meurtrier enfermé. Mais pourquoi une partie si longue ? Alors pour le coup, je n'en dirais pas de trop, toujours est-il que l'enquête est loin d'être terminé à la fin de la première partie. Il reste des zones d'ombres et c'est ainsi que nous plongeons au coeur des arêtes même de Lyon. Ah les arêtes, encore un mot qui n'a pas la même signification pour moi que pour cette ville et les habitants qui savent sur quels types de trésors ils sont assis. Raphaël Monier, faisant partie d'une autre brigade a beaucoup d'éléments en sa possession, dans le sens où il explique d'office la façon dont il appartient à ses groupes et qu'il connait l'existence de certains souterrains. Il connait le lien entre deux des meurtres et ça, c'est un bon point pour lui. Même si la façon dont il s'accroche à Nathalie est plus que sexuel.

Nathalie et Cyrille forment une très bonne équipe. Elle a l'expérience, la force de caractère, même si par moment elle faiblit et nous ne pouvons que la comprendre et ne mâche pas ses mots. Lui a la jeunesse, la fougue et l'envie de bien faire pour être meilleur et les relations, sans oublier qu'il connait plutôt bien le dessus de Lyon. Les crimes sont particulièrement odieux et il leur faudra du courage pour passer par-dessus. Bien que les obstacles sont plus que visibles : la commissaire l'a dans son collimateur et la pression des hautes instances semble vouloir arrêter trop vite cette enquête. Plus nous avançons, plus nous cherchons des points communs entre l'homme des années 1985 et cette histoire. Pourtant il n'y a pas de bébés, alors quoi ? Physiquement nous suivons les personnages dans leurs actes, leurs gestes, leurs réflexions. Et cet indicateur qui semble savoir beaucoup d'éléments, mais en veut pas tout dévoiler, pourquoi ? Nous avons toutes les réponses à nos questions, si ce n'est que la folie des hommes et des femmes ne peut être expliquée.

La psychologie des personnages est un sacré plus, autant pour le meurtrier que pour les policiers. Nous les suivons dans leur pas et par moment j'avais vraiment l'impression de sentir cette odeur de terre mélangée à autre chose de bien pire. le clin d'oeil envers le club prête à sourire, même si pour le coup Nathalie s'en serait très bien passé. Ce sont tous des hommes et des femmes qui ont des raisons d'agir (même les plus pourris d'entre eux) et des méthodes pour certains plutôt expéditives, surtout le passage avec le puits. Nous comprenons le raz-le-bol de notre commandant qui n'est absolument pas en herbe et le fait d'avoir envie une fois de plus de tout claquer est tout à fait compréhensible, surtout au vu des événements et celui des catacombes est à la fois prenant et déstabilisant. Par ailleurs la couverture représente exactement ce que je me suis imaginée une fois sous terre à certains endroits. C'est la lumière qui se fait attraper par l'ombre pour arriver au but précis, enfin à un but précis. Je dois admettre que j'ai également eu des doutes, un tout petit peu plus tôt que Nathalie sur l'un des points et la douleur au ventre ne peut pas être feinte pour elle.

Pièges, trahisons, mensonges, mystères, Histoire, catacombes, cataphiles, secrets, courses-poursuites, actions, le suspense est à son comble. J'ai cru mourir dans ces foutus boyaux sous terre en compagnie de Nathalie. Il faut bien avouer que très peu de choses pouvaient présager du bon ou du mauvais déroulement. Et puis ce meurtrier pris dans leurs filets en milieu de livre avait de quoi donner des sueurs froides également. La drogue, c'est MAAAAAAAAL ! L'enquête se termine non sans quelques pertes et fracas et des doutes, des certitudes. le commandant Lesage va encore se torturer l'esprit, mais je me dévoue pour un câlin si elle le désire. Même si Diane semble vouloir être à ma place, quoi que, la jalousie peut avoir de vilains défauts. Entre tout ce musée des petites horreurs, il y a de la bonté dans certains personnages, des épaules solides, de la joie, du recul. Et puis cette fin qui nous dis que nous allons la revoir et ça, j'adore ! Tout comme la plume de l'auteur qui permet de voir plus loin et de comprendre que n'importe qui peut passer de l'autre côté de la barrière.
En conclusion une histoire comme j'aime avec tout ce qu'il faut dedans. Un personnage qui me plait beaucoup qui n'a pas que de la force, mais de l'humanité. Les relations créées sont nombreuses, palpitantes, douces, adorables, nerveuses et horribles. Un récit vraiment addictif que je recommande les yeux fermés !
http://chroniqueslivresques.eklablog.com/une-arete-dans-la-gorge-christophe-royer-a207523746
Lien : http://chroniqueslivresques...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
LabiblideVal
  24 mars 2021
J'ai retrouvé avec grand plaisir Nathalie Lesage, capitaine de police, promue commandant à la fin du premier tome de ses enquêtes, Lésions intimes ; et mutée à la brigade de Lyon selon ses propres désirs. En quittant Paris, elle quitte la brigade de la répression du proxénétisme pour rejoindre celle des affaires criminelles. Nathalie est une femme d'action, de terrain. Elle est efficace. Elle arrive pourtant comme un cheveu sur la soupe dans sa nouvelle équipe, pilotée par une femme commissaire qui n'a pas l'attention de faire le moindre effort pour accueillir avec bienveillance celle qu'elle considère d'emblée comme une rivale.
Cependant, dès son arrivée, de mystérieux crimes vont avoir lieu dans la capitale des Gaules. « Derrière ces deux meurtres, Nathalie percevait clairement une violence destructrice que rien ne pouvait arrêter. » La jeune femme et son adjoint, Cyrille, vont rapidement trouver des concordances entre les deux premiers crimes particulièrement violents ; ainsi qu'un lien certain avec l'univers secret et légendaire de la Franc- Maçonnerie
Mais malgré les efforts et les entorses aux règles judiciaires, Nathalie et son équipe ne parviennent pas à faire cesser les meurtres. Elle va alors se lier avec un mystérieux informateur, prénommé Raphaël, qui va lui enseigner les mystères de la ville de Lyon, de ses légendes et de ses souterrains. Mais seul un esprit détraqué pourra la mettre sur la bonne voie… « Comme une mauvaise mélasse collante, tout se mélangeait dans son esprit : le passé, le présent, les raisons de sa colère. »
La plume de Christophe Royer m'a de nouveau entraînée dans un thriller haletant, rondement mené et à l'intrigue inscrite dans l'histoire de l'Art et du patrimoine lyonnais. Les habitants de cette ville devraient prendre un plaisir immense à lire ce récit ! de mon côté, j'ai très envie de découvrir les traboules, bouchons, et ce fameux quartier de la Croix- Rousse ! Mais je resterais sur mes gardes !!!
Au final, un roman qui se visualise vraiment bien mentalement à la lecture grâce à l'écriture cinématographique de l'auteur. La plume est enlevée et on sent les recherches documentaires préparatoires au récit. J'aime avoir l'esprit titillé par des questions ésotériques comme ce fut le cas ici. Par contre, j'avoue avoir préféré « l'énergie » de la précédente enquête !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
stokely
  13 avril 2021
Je découvre l'auteur ainsi qu'un de ces personnages Nathalie Lesage qui est muté dans la ville de Lyon pour ce nouvel opus. Et très rapidement celle-ci est mise dans le bain si l'on peut dire car des meurtres vont rapidement être commis et celle-ci va devoir faire ses preuves avec sa nouvelle équipe.
Ce récit regroupe beaucoup de choses que j'aime le côté historique de la ville de Lyon, le côté ésotérique, les francs maçons en bref tout ce qui en fait un page-turner à mes yeux. J'ai aimé le personnage de Nathalie et je sens qu'il y a encore beaucoup de chose à découvrir sur celle-ci, il faudrait que je lise le précédent opus également pour en savoir plus sur ce personnage. J'ai également beaucoup aimé le personnage de Cyrille qui passe constamment sa vie à manger.
J'ai quelques petits bémols sur certains aspects qui me semblent un peu convenu comme sur l'indic qui va apprendre beaucoup de chose sur un certain milieu, sur un des coupables que j'ai vu venir de loin mais j'ai néanmoins dévoré ce livre en deux petites journées.
Je n'ai de mon côté pas appris de chose sur les francs-maçons car j'ai lu pas mal de polars ésotériques sur le sujet mais les novices trouveront leur compte ici.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150

Citations et extraits (26) Voir plus Ajouter une citation
missmolko1missmolko1   07 mars 2021
Elle n’eut pas longtemps à attendre pour entendre la porte claquer, suivi de pas rapides qui résonnaient dans toute la cour.
Dès qu’il émergea, Nathalie plongea en avant, lui attrapa l’avant-bras à deux mains et à la manière d’un lanceur de marteau, lui fit faire un violent demi-tour qui le projeta contre un mur de briques roses. Sans attendre, elle le bouscula alors qu’il tentait de retrouver son équilibre. En moins de cinq secondes, l’homme se retrouva sur le dos avec Nathalie à califourchon sur lui. Elle savait qu’il pouvait aisément se dégager d’un mouvement de bassin, mais ce dernier demeurait calme, la regardant sans colère. Il se mit même à sourire.
« Vous savez que ce n’est pas bien de suivre les femmes ? gronda Nathalie.
– Uniquement les jolies femmes ! » répondit l’inconnu en accentuant son sourire.
Nathalie se souleva un peu pour mieux retomber sur le diaphragme de l’homme, qui toussa en rigolant.
« Génial ! fit-elle. Vous êtes comique en plus ?
– Entre collègues, ça se fait ! Non ?
– Pardon ?
– Si vous voulez bien me laisser respirer un peu, je vous montrerai ma carte. Lieutenant Raphaël Monier. Je bosse aux Stups. Un étage en dessous du vôtre. »
L’instinct de Nathalie ne l’avait pas trompée.
« Putain ! jura-t-elle. Il y a d’autres moyens pour faire connaissance. Vous êtes complètement débile !
– Je suis désolé. J’avais besoin de vous parler, loin du poulailler. J’attendais le bon moment pour vous accoster.
– Eh bien c’est raté ! Vous êtes nul en filature !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
missmolko1missmolko1   07 mars 2021
L’homme trempa juste ses lèvres dans le liquide piquant et fit une grimace. Il buvait rarement. Il avait horreur des effets que cela avait sur lui. Il trouvait cela dégradant. Cette perte de maîtrise de soi accompagnée de cette fausse décontraction lui était insupportable. Il détestait cette déformation de la réalité et l’amnésie éphémère du quotidien que l’alcool procurait. Cette fuite en avant n’était que temporaire et ne réglait rien. La vie était dure et on devait l’affronter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
gabrielleviszsgabrielleviszs   29 avril 2021
Cyrille ne connaissait pas encore assez Nathalie pour déceler si elle bluffait. Il trouvait son comportement irresponsable et dangereux. À la première occasion, il appellerait des renforts, qu'elle le veuille ou non.

Nathalie l'observa ruminer en silence, le regard braqué sur la route. Elle savait qu'il avait raison, mais une voix au fond d'elle lui disait qu'elle pouvait se fier à son instinct. Par le passé, elle avait déjà eu ce type d'intuition et cela lui avait plutôt bien réussi. Contre l'avis de sa hiérarchie, elle avait souvent pris ce genre d'initiative qui lui avait permis de gagner beaucoup de temps dans la résolution de certaines affaires.

Soudain, son estomac se crispa douloureusement. Sans crier gare, des images de son passé d'une précision effroyable affluèrent de manière désordonnée...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
missmolko1missmolko1   07 mars 2021
L’homme soupira et s’extirpa tant bien que mal de son lit. Quitter la chaleur de son épais cocon ouaté était vécue comme une véritable déchirure pour lui. La température était très fraîche dans la pièce. Il n’allumait jamais de chauffage. Il adorait pouvoir s’enrouler complètement dans plusieurs couvertures ne laissant dépasser qu’une partie de sa tête. De savoir qu’il faisait froid dehors alors qu’il était tout transpirant à l’intérieur lui procurait un plaisir jouissif.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
chevalierortega33chevalierortega33   11 mars 2021
C’est un réseau souterrain très spécial. Redécouvert tardivement en 1959. À ce jour, il n’y a pas d’équivalent connu dans le monde. Il tire son nom de son organisation atypique : une galerie centrale, une dorsale, d’où partent 17 paires de galeries aux dimensions identiques. Il existe une seconde dorsale, juste en dessous de la première, la reliant à chaque intersection. Le réseau se prolongerait en haut vers l’ouest, loin sur le plateau, jusqu’à la Saône peut-être. À l’est, il descendait jusqu’au bord du Rhône, puis se poursuivait jusqu’à la ville de Miribel. C’est totalement incroyable comme architecture, mais le plus dingue c’est qu’on ne sait toujours pas à quoi servait ce réseau. Qu’avaient eu en tête les Gaulois, les Romains ou d’autres ? Même pour la date de sa construction, il y a débat.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Christophe Royer (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christophe Royer
« Une Arête dans la gorge », la bande-annonce. Un thriller de Christophe Royer.
Mutée depuis peu à la Criminelle de Lyon, le commandant Nathalie Lesage, mise à l'écart par sa supérieure, va devoir se battre pour trouver sa place… Très vite, une série de meurtres atroces va la plonger dans les entrailles et les arcanes de la Ville des Lumières, lui réservant de bien sombres surprises… Un thriller haletant où vont s'entrechoquer assassinats violents, sociétés secrètes, Histoire et sciences dans un Lyon ésotérique…
Roman disponible le 11 mars 2021 (papier & numérique).
autres livres classés : lyonVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2216 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre