AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782843375286
235 pages
Éditeur : Anne Carrière (21/10/2009)

Note moyenne : 3.79/5 (sur 33 notes)
Résumé :
4° de couverture :
(Edition source : Anne Carrière)
ISBN : 9782843375286


Quand de nombreux spécialistes s'interrogent aujourd'hui sur la place et le rôle du père, soulignent sa supposée défaillance, Marcel Rufo fait entendre ici une voix singulière. Il montre que c'est grâce aux manques et aux fragilités paternels que l'enfant peut se construire. Au fil du temps, il apprend à composer avec son père tel qu'il est dans la réalité,... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
rickiss
  28 janvier 2016
Comme tous les ouvrages de Marcel Rufo, "Chacun cherche un père" est un livre abordable par tous : destiné autant au grand public qu'aux psychologues ou étudiants en psychologie, il aborde la question de relations père-fils.
Comme à son habitude, Marcel Rufo mêle habilement théorie et cas cliniques, rendant compréhensible des notions psychanalytiques qu'il vulgarise avec brio.
Les vignettes cliniques présentées sont toujours d'une grande pertinence, et racontées d'un ton vivant et plein d'empathie (on sent combien Rufo est un excellent thérapeute, bienveillant et ouvert aux autres).
Seul regret toutefois sur cet ouvrage, Marcel Rufo n'y aborde que les relations père-fils, et jamais les relations père-fille (il prévient le lecteur de cela dès le début de son ouvrage : ce n'est donc pas une surprise, mais une déception). C'est un choix qui peut s'entendre, mais un choix discutable également : pourquoi ne pas consacrer la moitié de son ouvrage, ou au moins une partie, aux relations père-fille, qui comportent elles aussi leurs spécificités ? Rufo -et les lecteurs !- aurait gagné à avoir une vision plus large de ce thème passionnant et encore peu abordé dans les ouvrages en psychologie qu'est la relation au père.
Quoiqu'il en soit, un livre à mettre entre toutes les mains, Marcel Rufo étant un des rares psychologues capables de communiquer aussi aisément (par écrit ou de visu !) avec le public le plus large qui soit !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
SevenRed
  20 avril 2014
→ 3/5 (Bien)
On peut lire ceci pour se rassurer. C'est agréable de pouvoir mettre des mots et reconnaître un vécu. Ou bien, on peut lire cet ouvrage par curiosité, pour comprendre les agissements de certaines personnes.
L'expression est claire, plaisante. Les analyses, bien argumentées, sont ponctuées d'exemples concrets, qui rendent le tout très compréhensible.
Au final, c'est vrai, cela m'a en quelque sorte instruite, j'ai appris et compris des choses sur la relation parents-enfants (car l'auteur précise que même s'il parle de père et de fils, on peut retranscrire pour la mère et la fille). Découvrir ces raisonnements m'a plu, j'étais à l'aise dans cette lecture.

J'ai connu une petite qui faisait des cauchemars et qui, chaque nuit, appelait son papa. Chaque nuit pourtant, c'est sa mère qui se levait et venait la rassurer. Mais la petite fille posait invariablement la même question : Et papa, il dort ? Savoir que son père dormait suffisait à la rassurer. Et puis une nuit, son père a enfin répondu à son appel : Ne t'en fais pas, je suis là, tout va bien. Alors tu peux demander à maman de venir ?


Je trouve que c'est une anecdote amusante, plutôt touchante ; qui d'après Marcel Rufo, prouve que chaque parent est essentiel, malgré les préférences ou autre.

Le fils, pour sa part, attaquera plus volontiers chez son père les défauts qui sont les siens, ce qui est plus confortable que de s'attaquer soi-même. Dans cette période de doute et de vulnérabilité qu'est l'adolscence, l'autocritique est trop complexe et trop risquées ; il vaut mieux douter de l'autre qui nous a élevés et qui ne nous a pas faits tels que nous rêvions d'être.

[...] Me confirme dans l'idée que les ados déprimés sont ceux qui ne réussissent pas à accuser leur père [...] se remettent en cause eux-mêmes, s'accusant de tous les défauts [...]. A l'adolescence, le père doit être un punching-ball.
Ces deux citations que je vous partage m'ont touchées, car beaucoup auraient aimé comprendre cela au bon moment, et j'aurais aimé le savoir plus tôt aussi. Ce sont des propros très réalists, représentatifs de ces années de déboussolement, où l'on est perdu dans notre monde.
En revanche, un passage à propos duquel je ne suis pas très d'accord :

[...] pour l'adolescent qui ne se reconnaît plus, débordé par des sentiments, des sensations, des désirs et des pensées inconnues à lui-même, il se demande si tout ce qu'il ressent est "normal" [...].
Tous ceux qui vivent ça ne le pensent pas, je me souviens qu'aucun de mes amis ni moi ne nous considérions anormaux, nous tentions seulement de nous habituer aux nouveautés. Alors si ça l'était pour nous, pourquoi les autres ? Une généralité pas forcément vraie.

Pour conclure, je vous conseille Chacun cherche un père pour sa simplicité de lecture et pour les idées bien développées, un bon passe-temps très intelligent.
Lien : http://withoutbooksicantlive..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
DanielGauthier
  10 mars 2010
Ce petit livre se lit rapidement, car il est dénué de tout jargon et comporte de nombreux exemples. Il sera surtout profitable aux jeunes (parents et futurs parents) qui comprendront qu'être un bon père (ou une bonne mère) est complexe... mais pas impossible.
Parmi tous les ouvrages que j'ai lus sur le même thème, "Chacun cherche un père" me semble le plus accessible et le plus utile.
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
rickissrickiss   28 janvier 2016
Quand le père est absent ou inexistant, l'enfant est donc privé d'une part de lui-même, de son histoire et donc de ses fondations, et il n'aura de cesse de trouver des figures paternelles de substitution pour combler cette faille qui menace de l'engloutir et pour réussir à se construire.
Mais quand le père est présent, il n'est jamais à la hauteur des espérances et des attentes que l'enfant avait placées en lui. Sa destinée est de décevoir et d'accepter d'être un objet de déception. Cependant, l'enfant n'oublie jamais qu'il a été auparavant objet de son admiration [...].
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
CielvariableCielvariable   29 janvier 2019
Rentrant de l’école, j’ai aperçu un homme, vêtu d’un marcel et d’un bleu de Chine, la casquette sur la tête. Je n’ai pas traversé, me contentant de lui adresser, de loin, un signe de la main auquel il a répondu. Le copain qui m’accompagnait ce jour-là, fils d’officier de marine, s’est alors exclamé, surpris: « Tu as de drôles de fréquentations!

- « C’est mon père », me suis-je contenté de dire.

« Mon père est un homme discret et plutôt silencieux. Il n’élève jamais la voix et a besoin de peu de mots pour se faire entendre, mais je ne conteste jamais ce qu’il dit. Je lui obéis pour la bonne raison que c’est mon père et que je le respecte. »

« Entre nous, pas besoin d’effusions démonstratives; une distance respectueuse suffit à nous reconnaître l’un l’autre, chacun à sa place. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rickissrickiss   28 janvier 2016
Même s'il sait que l'amour de sa mère lui est acquis [...], ce n'est pas suffisant. Il a besoin du regard d'un père pour le valoriser, asseoir et consolider son narcissisme. Besoin d'un père qui lui donne de l'élan pour aller de l'avant, progresser et réussir, qui va étancher sa soif de reconnaissance et constituer pour lui le marchepied vers la gloire [...].
Commenter  J’apprécie          30
SevenRedSevenRed   20 avril 2014
J'ai connu une petite qui faisait des cauchemars et qui, chaque nuit, appelait son papa. Chaque nuit pourtant, c'est sa mère qui se levait et venait la rassurer. Mais la petite fille posait invariablement la même question : Et papa, il dort ? Savoir que son père dormait suffisait à la rassurer. Et puis une nuit, son père a enfin répondu à son appel : Ne t'en fais pas, je suis là, tout va bien. Alors tu peux demander à maman de venir ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   29 janvier 2019
J'ai connu une petite qui faisait des cauchemars et qui, chaque nuit, appelait son papa. Chaque nuit pourtant, c'est sa mère qui se levait et venait la rassurer. Mais la petite fille posait invariablement la même question : Et papa, il dort ? Savoir que son père dormait suffisait à la rassurer. Et puis une nuit, son père a enfin répondu à son appel : Ne t'en fais pas, je suis là, tout va bien. Alors tu peux demander à maman de venir ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Marcel Rufo (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marcel Rufo
Avec Inès Pélissié du Rausas, docteur en philosophie, auteur de « Dis Maman, d'où viennent les bébés » (http://bit.ly/1QE1o6N) Christiane Behaghel, conseillère conjugale et familiale et responsable du pôle Education affective et sexuelle au Cler, Amour et famille. Emmanuel Ballet de Coquereaumont: psychopraticien d'inspiration jungienne, spécialiste renommé de l'enfant intérieur et créateurs de la Méthode Coeur d'enfant. Professeur Marcel Rufo : pédopsychiatre, professeur d'université hospitalier et auteur de nombreux ouvrages consacrés à la prime enfance et à l'adolescence.
Avec la prolifération des écrans et des connections à Internet, les enfants sont de plus en plus exposés involontairement à des contenus pornographiques dont les effets peuvent avoir des effets dévastateurs. L'association Ennocence, qui milite pour la protection des enfants contre les risques d'exposition à la pornographie en ligne, estime à 11 ans l'âge des premiers contacts accidentels avec ces contenus inappropriés. Comment donc conscientiser et responsabiliser les parents et les éducateurs à ce danger? Comment en parler avec les enfants et militer auprès des pouvoirs publics pour accentuer la prévention voire bloquer ce genre de contenu pour une meilleure protection de l'enfance ? Réponse au micro de Sophie Nouaille
+ Lire la suite
autres livres classés : psychologieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
335 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre