AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2260018084
Éditeur : Editions Julliard (09/04/2009)

Note moyenne : 3.15/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Déçue par le peu d écho rencontré par ses livres, une femme écrivain est amenée à travailler comme vendeuse dans une boulangerie de la petite commune où elle vit. Comble du désenchantement, la France vient d élire un président de la République incarnant les valeurs que notre héroïne a toujours combattues ardemment. Face à tant d adversité, comment ne pas baisser les bras ? Et où trouver du réconfort ? Dans la joie des enfants qui tournoient dans la boulangerie en qu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Moka
  29 juin 2009
L'édition Masse critque chez Babelio et les éditions Julliard ont fait des heureux/se dont je fais partie.
J'ai donc eu le plaisir de recevoir l'oeuvre de Danièle Saint-Bois Marguerite, Françoise et moi.
Je vous avoue que si j'avais dû m'en tenir à la couverture, je n'aurais probablement jamais ouvert ce livre... Mais j'aurais fait une belle erreur...
En effet, j'ai pris un immense plaisir à lire ce livre, récit à la première personne.
La narratrice était "nécrivain" (non non pas de faute de frappe, vous ne rêvez pas). N'ayant plus l'envie ni le goût d'écrire, la voilà derrière le comptoir d'une boulangerie où elle aide Patricia (boulangère passionnée par son métier et dont l'amour des livres a séduit notre "nécrivain" en perte d'inspiration...) Je vous renvoie au chapitre "les livres stars de la boulangère" que j'ai adoré.
Critique du monde des livres, humour et distance face à certaines personnalités du monde littéraire (classique ou contemporain), Danièle de Saint-Bois m'a fait passer un très bon moment. Les petits clins d'oeil plus ou moins incisifs, de nombreuses anecdotes parcourent toute son oeuvre et je me suis beaucoup amusée à deviner (sans trop de difficultés tant certaines allusions sont évidentes) ceux et celles qui se cachaient derrière les noms "floutés".
Et puis j'ai également beaucoup aimé ces passages très ironiques au sujet de "NSP", appelé aussi "LUI le 19ème", ce ton volontairement critique et ces remarques acerbes - mais joliment dites et rarement gratuites - qui me renvoient à ma PAL et au livre de Rambaud Chronique du règne de Nicolas Ier qui m'attend depuis le salon du livre...
Oui, vous l'avez devinez, ce livre a su me plaire à différents niveaux. L'histoire est plaisante et agréable à lire, le regard sur le monde des livres est un thème qui me plait toujours, tout comme le discours sur le livre et ce qu'il peut nous apporter. J'aime sa manière d'évoquer Marguerite Yourcenar et Françoise Sagan, la critique politique... Chacun peut s'y retrouver...
Lien : http://au-milieu-des-livres...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
bouquin
  27 juin 2009
La narratrice n'est autre que cette femme écrivain qui trace un portrait particulièrement caustique de la société au travers des clients rencontrés, l'espace de quelques minutes, au gré de la vente d'une baguette, un croissant, voire un bonbon. Les échanges à répétition autour de la grossesse de Patricia, la patronne, et puis de la naissance du petit Byron, sont particulièrement agaçants et je ne suis pas bien sûre que notre auteure puisse trouver dans cet environnement un véritable réconfort…
Je n'ai pas aimé toutes ces évocations du Président de la République dont elle dit qu'il est omniprésent dans les médias et à qui elle fait finalement dans ce livre encore beaucoup de place.

J'ai par contre apprécié les descriptions de la boulangerie, on en entendrait presque craquer la croûte encore chaude des baguettes ! Et même si les relations entretenues avec les clients ne resplendissent pas d‘intérêt, cet univers de gourmandises est tout à fait séduisant.
J'ai beaucoup aimé la relation entretenue avec Patricia, tantôt la patronne joue son rôle et l'exaspère en déplaçant les croissants de quelques centimètres, tantôt elle partage avec la narratrice des moments de complicité exceptionnels en partageant des fous rires à n'en plus finir. C'est ça les relations humaines, me semble-t-il.
Enfin, j'ai été totalement séduite par l'apport de la lecture dans cette traversée du désert. Après le dégoût le plus total, elle va finalement « rechuter » pour enfin vivre de réels moments de bonheur à la découverte des oeuvres de Françoise SAGAN et Marguerite YOURCENAR. Elle m'a d'ailleurs donné envie de lire ou relire un certain nombre de livres de ces 2 auteures.
Pour moi, la lecture, c'est finalement ça, un livre peut en cacher un autre et permettre une transition aisée entre deux univers, il suffit au lecteur de se laisser porter par l'envie, la curiosité… et bien, avec ce roman, l'objectif est atteint !
Annie
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
sylvie
  16 novembre 2009
e ne connaissais pas du tout cet(te) auteur(e), mais j'avoue que la couverture m'a tout de suite donné envie de lire ce livre.
L'utilisation de cette affiche de propagande américaine pour inciter les femmes à travailler et qui date de 1942 m'a parue tout à fait décalée et m'a séduite avant même de lire la quatrième de couverture.
Quelques billets sur les blogs ça et là ont fini par me convaincre ...
La narratrice raconte comment petit à petit son statut d'écrivain "pas assez connu" mais aussi la maladie de sa compagne, ont vaincu son envie de lire et son élan d'écriture.
Elle n'hésite pas à croire qu'elle a reçu le coup de grâce à l'annonce de l'élection de celui qu'elle appelle NSP.
Rageuse et en colère, son écriture percute avec humour et sert magnifiquement l'acuité de son regard.
Danièle Saint-Bois tourne implacablement en dérision le petit monde qui l'entoure et qui la désole.
Mais elle ne se laissera pas vaincre par le marasme ambiant qu'elle tente de nous décrire en nous faisant rire.
Ce livre est un bel hommage à la rencontre et à l'amitié, aux livres et à la lecture.
Toute cette histoire finit par nous raconter comment le livre qu'on est en train de lire a bien voulu s'écrire et on se dit que c'est un récit vif et alerte qu'on a plaisir à lire.
Entre temps le "nécrivain" en mal d'écriture nous aura donné envie de nous plonger dans les livres de Françoise Sagan et de Marguerite Yourcenar. Il nous aura émus avec avec son expérience de le boulangerie et l'histoire d'une amitié faite de pain, de croissants et de livres, croustillante ou croquante, à point.
Des liens sur le blog
Lien : http://sylvie-lectures.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
saphoo
  02 juin 2009
Avant toute chose je remercie le site Babelio pour son opération "masse critique" et les éditions Julliard qui m'ont permise de lire ce livre et d'en faire la critique et surtout de découvrir cette auteure...
si je devais résumé ma critique à deux mots : bonbon acidulé ....mais tellement bon....qui suscite une avalanche d'adjectifs , surprenant, fruité, acide, piquant, sucré, collant, coloré, fondant, salivant, pétillant, un roman qui ne manque pas d'audace mais d'une vérité surprenante aux couleurs d'un humour décapant certes mais on n'en redemande. L'auteur tire le portrait d'un écrivain au creux de la vague mais par là on doit y voir aussi tout ce qui est glorifié un jour pour être oublié le lendemain, ce monde de pacotille qui brille mais fini par ternir bien vite pour être remisé au placard... l'envers du décor d'un écrivain quand la fiction rattrape la réalité, quand l'encre ne veut plus couler et qu'il faut pourtant vivre, un écrivain devenu vendeuse de petits pains alors ça devient un roman...
critique complète à l'adresse web
Lien : http://lesmotsdepascale.cana..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
yann-frat
  11 juin 2009
Histoire : Une nécrivain n'a plus envie d'écrire. Réfugiée depuis longtemps dans un petit village des Pyrénées son boulot d'appoint de boulangère et sa petite vie finissent par lui suffire. Même lire des livres la dégoute.
Récit d'un réenchantement seul Françoise S (flouté) saura finalement la ramener au plaisir de l'écriture.
Style : Si Nicole de Buron avait une fille pauvre et gentiment dépressive ce serait Danièle de Saint bois. On retrouve chez ces deux femmes la même ironie, la même distance moqueuse, les mêmes obsessions et un gout certain pour les jeux de mots...
Oui : Un petit livre qui fait du bien! Si on avait soulevé mon crane dans les derniers mois on aurait trouvé exactement les mêmes questions, les mêmes doutes, les mêmes petits ennuis... Et cela fait du bien de voir que quelqu'un d'autre les a partagé avec vous avec un sourire en coin... Ça ne change pas le monde mais ça le rend un peu plus suave...
Non : Évidemment ce n'est pas Céline, ce n'est pas Balzac, on ne reparlera pas de ce texte dans vingts ans en écrasant une larme... Ce n'est qu'un petit livre plaisant et humain... Mais qui remplit amplement et dignement son office et nous soulage bien entre deux classiques ou deux livres modernes à bases de drames humains toujours plus lamentables... (ou même deux livres sur le troisième Reich en se qui me concerne ;)))
Conclusion : Portrait d'un désenchantement, portrait d'un réenchantement, portrait du microcosme d'une boulangerie de province, portrait d'un retour à l'écriture, portrait d'un amour aux grands auteurs qui nous accompagnent ce livre vous touche forcement à un moment ou à un autre et vous fait rencontrer un personnage d'une sympathique humanité à qui on achèterait bien une baguette pour discuter un peu... Pas de sentiments grandiloquents, pas de déclarations fracassantes, pas de drames atroces juste un un regard en coin sur notre quotidien et une petite musique qui en rappelle d'autre, un petit moment de vie délicieux et rapide comme un jésuite sorti du four dans une boulangerie au pied des montagnes...
Oui ou non: Les classiques peuvent aussi attendre de temps en temps alors oui !
Lien : http://xannadu.canalblog.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
saphoosaphoo   02 juin 2009
Oui, c'est un moment bien particulier que celui où l'on trouve entre les pages d'un livre cette trace fossile, la liste de courses, un ticket de caisse, ou de métro, une image, quelque chose ayant appartenu à la vraie vie. Quelque chose placé là intentionnellement ou non, abandonné. Il ne faut surtout pas l'enlever, le petit caillou blanc du passé, le bout d'une autre vie. Il faut le laisser dormir entre les pages car, endormi, il est toujours vivant
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
sylviesylvie   16 novembre 2009
On allait créer un prix littéraire. "La choco d'or", destiné à récompenser le gagnant des gagnants, choisi parmi toutes les sélections de l'année. Serait-elle en bois doré, en métal, en plâtre, en béton cellulaire ou pur beurre, on n'en savait rien. La "choco d'or" était à l'étude. On imaginait le tête de l'auteur et de l'éditeur avisés par courrier...
... Une affiche présenterait à la clientèle le livre lauréat de "La choco d'or"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
saphoosaphoo   02 juin 2009
pour s'en convaincre, il suffit, premièrement de regarder défiler à la télé les larbins de notre Seigneur premier, bavant dégoulinant d'officiellerie poisseuse, les répétiteurs du sublime prêche, les prélats plein d'onction, de jubilation jugulée, les chanoines perroquets et se vantant de l'être : gnangn, gnagna comme l'a dit notre seigneur premier ......
Commenter  J’apprécie          90
OrpheaOrphea   17 décembre 2009
Partout je me trouve incongrue. Ici ou ailleurs. En exil.
Commenter  J’apprécie          120
Videos de Danièle Saint-Bois (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Danièle Saint-Bois

Marguerite, Françoise et moi - Danièle Saint-Bois
Prudence lorsque vous confiez vos misères à la boulangère. Cest peut-être un écrivain !
autres livres classés : contemporainVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Semences sans pépins, le mot manquant dans le titre

Si le --------- ne meurt d'André Gide (c'est le début de l'histoire!)

blé
grain
champs
seigle

10 questions
80 lecteurs ont répondu
Thèmes : récolte , Cultures potagèresCréer un quiz sur ce livre