AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791028102951
Éditeur : Bragelonne (16/05/2018)

Note moyenne : 4.05/5 (sur 46 notes)
Résumé :
Eté 1979. Franck Servin, 18 ans, fuit le naufrage du foyer familial pour réviser son bac. Il trouve refuge chez son oncle et sa tante, dans une ferme isolée de la Creuse où quatre ans plus tôt, son cousin a trouvé la mort sur une route qu'il connaissait pourtant depuis son enfance.

Cette tragédie a ouvert une plaie qui ne s'est jamais refermée. Elle ronge insidieusement le cœur de ses proches et attend son heure pour frapper de nouveau.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
saphoo
  07 mai 2018
Ce genre de littérature est rarement à mon menu de lectrice, mais l'occasion s'est présentée pour que ce livre croise mon chemin, et la quatrième de couverture a titillé ma curiosité. le fait que l'action se déroule en campagne n'est pas non plus étranger à ce choix, l'époque également.
J'ai apprécié l'ambiance, donc campagnarde, un air de vacances au soleil, à la bonne odeur des moissons, un roman du terroir aux accents polar noir.
L'histoire nous dévoilée par les révélations du narrateur, avant de mourir il veut que la vérité soit faite sur une sombre histoire de famille. Il nous conte cet été maudit, où il devait passer deux mois tranquilles chez sa tante et son oncle pour oublier son propre conflit familial et réviser son bac pour un rattrapage à la session de septembre. Ça devait être donc des vacances studieuses, même si l'ombre de son cousin Paul était présente et douloureuse, Franck avait la ferme intention de profiter de cette parenthèse pour se remettre sur les rails.
Hélas, le destin était aussi de la partie, et Franck devient le patin d'une comédie meurtrière mais je ne vous révélerai point celui qui tire les fils.
Un roman addictif au possible, des personnages touchants, une ambiance qui alterne entre le souvenir douloureux et l'insouciance de l'adolescence, le souvenir d'une enfance heureuse et le drame qui se trame.
Bien sûr comme tout bon thriller, le clou du spectacle nous est offert aux dernières pages, et là on est scotché ou pas, car ma fois, on pressent quand même quelques doutes sur la situation si paisible soi-disant du couple du tonton Victor et de Tati !
Un livre qui se dévore le temps d'un après-midi, impossible de laisser le livre de côté juste le temps d'une petite pause obligatoire et c'est reparti sur les chapeaux de roues.
C'est une réelle découverte de cet auteur, et un roman du terroir mêlé au genre polar, est un excellent compromis pour ceux qui comme moi ne sont guère attirés par les romans trop noirs pour ne pas dire rouges sang et violents.
Un grand merci aux éditions Bragelonne et à Netgalley pour cette découverte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
kreen78
  03 septembre 2014
Je connais Jacques Saussey par le biais de Quatre Racines Blanches et Colère Noire. Et lire Principes Mortels après permet de casser le rythme des intrigues policières en se lançant dans une histoire tout en suspense, secrets du passé, sans inspecteur dans les parages. Et j'avoue avoir été conquise car ce style-là me sied généralement mieux que les intrigues policières.
Principes mortels génère tout ce que j'aime dans le genre. le rythme est tenu d'un bout à l'autre. Les indices ne sont pas palpables, j'ai beaucoup supposé mais rien n'est sorti totalement sans appel. Et j'aime ne pas réussir à deviner, me lancer dans ma lecture avec autant d'engouement pour lire la suite, encore et encore.
J'ai beaucoup aimé la personnalité de notre narrateur, Frank, qui va de surprise en surprise, tout en contrant les démons de son père. Comprendre ce qui est arrivé à son cousin, suicide, accident, meurtre ? Toutes les hypothèses se développeront dans sa tête, cherchant l'implication des personnes qui se trouvent autour de lui, et qui pouvaient se trouver près de son cousin Paul à l'époque de sa mort.
J'ai beaucoup aimé l'histoire générale, mais aussi le dénouement qui peut en étonner plus d'un. L'alternance entre le passé et le présent donne une fin qui peut se deviner partiellement, mais qui reste étonnante.
Jacques Saussey est un homme que j'apprécie beaucoup pour avoir échangé des mots sur l'écriture et son parcours durant une heure entière en 2011. Et je suis contente de voir livre après livre, critiques après critiques lues sur le net, que je ne me suis pas trompée sur ses valeurs. Il est en passe de devenir un maître du polar reconnu de tous les français. Et c'est vraiment tout le bonheur qu'il mérite et que je lui souhaite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
lisalor
  28 novembre 2013
Mon avis : Deuxième lecture pour cet auteur, j'avais très envie de découvrir un autre roman de Jacques Saussey. "Principes mortels" est un roman psychologiquement noir. J'ai été un peu moins conquise, le choix d'un jeune homme de 19 ans comme héros principal de cette longue descente aux enfers m'a un peu gênée .
Franck Servin n'a pas pu passer son bac au mois de Juin, il était à l'hôpital au chevet de sa mère qui venait de se faire tabasser par son mari sous l'emprise de l'alcool.
Quand elle sort du coma, elle demande à sa soeur Hélène si Franck peut passer la fin de l'été chez elle en Creuse pour réviser et participer à la session de rattrapage du bac de septembre, le temps pour elle de régler ses problèmes.
Quand Franck arrive, il trouve un oncle malade, violent et alcoolique, une tante amaigrie et effacée. Un couple profondément déchiré depuis le décès de leur fils quatre ans auparavant qui vit continuellement dans le reproche.
Croyant s'éloigner des soucis, il va vivre un véritable drame, trouver des zones d'ombres au moment du décès accidentel de son cousin.
Des secrets de famille, tous les ingrédients du roman du terroir. J'ai trouvé l'écriture un peu mollassonne et l'histoire manquait de rythme.
Un roman du terroir noir mais qui ne révolutionnera pas le monde du thriller même si l'histoire est bien tournée, facile et agréable à lire. J'ai passé un bon moment même si j'ai préféré "Colère noire".

Lien : http://lisalor.loulou.over-b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Fabie13600
  16 mai 2018
Je remercie sincèrement NetGalley et les éditions Bragelone pour m'avoir donné la possibilité de découvrir ce titre.
Ce livre m'a énormément plu déjà par son histoire mais aussi par son concept.
En effet l'auteur part d'un moment présent, précis et refait le film en sens inverse pour nous dévoiler, au compte-goutte, les souvenirs de Franck sur une période donnée.
On fait donc la connaissance de Franck qui, aux portes de la mort, a besoin de libérer sa conscience et raconter son histoire.
Retour en arrière à l'époque de ses 18 ans où après s'être trouvé dans l'incapacité de se présenter aux épreuves du bac pour des raisons personnelles, sa mère lui propose de passer l'été chez sa tante et son oncle pour réussir au mieux.
Une fois arrivé sur ces terres familiales, des souvenirs, des moments difficiles vont ressurgir comme le décès de son cousin, Paul, qui était comme un frère, un double.
Petit à petit des recherches vont s'imposer à lui pour déterminer le vrai du faux à des situations données. Et là tout commence à partir en vrille.
Entre secrets de famille, complots, vengeances, regrets et absolution, l'auteur ne nous épargne aucunement.
Avec une écriture fluide, concise, sans chichis, avec des personnages touchants, authentiques, émouvants, il a réussi à faire un roman noir très prenant, qu'on n'a aucune envie de lâcher. Tout est bien pensé et réalisé du prologue à l'intrigue et surtout avec un épilogue étonnant.
Donc si avez besoin d'un très bon moment de lecture, où passé et présent, suspense et révélation s'imbriquent et bien ce livre est fait pour vous.
#PrincipesMortels #NetGalleyFrance
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
argali
  13 novembre 2013
Ce roman noir écrit par Jacques Saussey m'a enthousiasmée au point de le dévorer en deux soirées. Subtilement écrit, plongeant au coeur de la noirceur humaine, il nous décrit la vie d'un jeune homme ordinaire auquel il va arriver des choses peu ordinaires.
Alors qu'il va mourir, Franck se souvient de l'été 1979. Revenant dans sa famille maternelle, quatre ans après la mort de son cousin, il affronte ses souvenirs d'enfance et sa douleur. Mais aussi celles de son oncle et de sa tante qui ne se sont pas remis de la perte de leur fils unique.
Alternant passé et présent, Jacques Saussey reconstitue peu à peu le déroulement des événements de cet été mais aussi ceux qui ont précédé le décès de Paul. Morceau par morceau, Franck va débusquer la vérité, tapie dans les zones d'ombres du passé.
Ce drame familial est le premier roman de l'auteur que je lis. J'ai de suite été prise par l'atmosphère de cette histoire rythmée par l'alternance des moments de bonheur et de violence que connait Franck. A aucun moment, le rythme ne fléchit. L'intrigue est maîtrisée d'un bout à l'autre, soutenue par une écriture efficace qui entraine le lecteur à tourner les pages avidement.
Un coup de coeur pour moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

critiques presse (1)
Chatelaine   14 mars 2014
Dans un récit d’une rare noirceur, Jacques Saussey offre une fine analyse de l’âme humaine, un huis clos étouffant où les découvertes sordides se multiplient jusqu’au dénouement… près de 30 ans plus tard.
Lire la critique sur le site : Chatelaine
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   31 octobre 2014
Je me demande ce qu’ils ressentent, à chaque fois qu’ils suivent cette route. Ça doit être une chose horrible de ne pas pouvoir se déplacer autrement. C’est une sorte de deuxième malheur qui vient s’ajouter au premier, une condamnation à visualiser en permanence le lieu où leur fils a perdu la vie.
Commenter  J’apprécie          60
rkhettaouirkhettaoui   31 octobre 2014
J’ai l’impression de devenir comme mon père. Un cogneur incapable de voir plus loin que le bout de ses poings. Un salaud qui abat tout ce qui se dresse face à lui, juste pour le plaisir d’être le seul à avoir le pouvoir.Seulement moi, je ne bois pas une goutte d’alcool.Pas une seule.
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaouirkhettaoui   31 octobre 2014
La vie a parfois un humour féroce qui nous rend à notre triste condition de mortel, de simple pion sur un échiquier divin dont les règles du jeu nous dépassent. Il aura fallu que je sache que j’allais mourir de ce cancer pour qu’enfin la vérité s’impose à moi comme une évidence.
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaouirkhettaoui   31 octobre 2014
C’est curieux comme, quand on a manifestement la preuve que tout va au plus mal, on peut garder quand même au plus profond de soi un déni de la plus cinglante évidence.
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaouirkhettaoui   31 octobre 2014
Mieux valait oublier tout cela devant un verre de vin Chez René, ou dans le secret des maisons du bourg, à l’abri des oreilles indiscrètes.
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Jacques Saussey (26) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jacques Saussey
la nouvelle enquête menée par Lisa et Daniel Magne signée Jacques Saussey
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Colère noire" de Jacques Saussey.

Quel est le prénom du nom de Heslin qui aide Magne dans son enquête ?

Lise
Lisa
Lisy

10 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : Colère noire de Jacques SausseyCréer un quiz sur ce livre
. .