AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782226005274
257 pages
Éditeur : Albin Michel (01/01/2000)

Note moyenne : 3.53/5 (sur 18 notes)
Résumé :
Ce cancérologue célèbre a longtemps œuvré en faveur de ses malades. Dans cet ouvrage, il met en exergue la lutte inextinguible des malades mais également des médecins. Souffrance, vérité, mort, cancer... autant de mots que peu de gens osent prononcer, Léon Schwartzenberg, lui, préfère en parler.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
araucaria
  07 mai 2013
Un livre lu lors de sa parution, il y a plus de trente ans. Je l'avais beaucoup apprécié.
Lien : http://araucaria.20six.fr
Commenter  J’apprécie          240
LaForceduTemps
  03 novembre 2013
C'est une mort qui brise l'être humain, elle rend dépendante, l'humilité est indispensable.
Un livre a lire, Parce-que nous mourrons tous, et pas seulement parce qu'un sur quatre d'entre nous a eu ou aura un cancer et deux fois sur trois en mourra. et aussi parce-que la mort à changé, que la mort change, comme la vie à changé, comme la vie change. Et la souffrance, la maladie, la médecine et la santé. Qu'il est parfaitement vain de vouloir l'ignorer, de refuser de le savoir.
Lien : http://guermante-laforcedute..
Commenter  J’apprécie          60
meknes56
  03 août 2019
Poignant, bouleversant. Un livre où nous nous apercevons de la souffrance vraiment réelle de certains patients et de leur courage.
Commenter  J’apprécie          10
Maya33
  16 octobre 2016
Hormis des témoignages poignants, ce livre acheté trop tard date
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
sweetie9sweetie9   08 juillet 2014
Ce n'est pas parce que la mort est au bout du chemin qu'il faut s'incliner,la saluer,l'embrasser.Salue-t-on un grillage autour d'un jardin,un poste frontiére,une limite,un gouffre?Pourquoi ne pas saluer alors les quatre planches du bout de la route?Il y en a qui les saluent:promenez vous près des cimetiéres,vous verrez le visage réjoui des marchands de sépultures.Ces quatre planches,il arrive même qu'on les honore,que d'acajou on les fabrique et que d'or on les agrémente.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
meknes56meknes56   03 août 2019
La foi dans le progrès sans limite de la science et de l'homme, l'espoir du bonheur universel, c'est l'utopie suprême. Et si la nature elle-même assignait, dans notre corps, dans nos cellules, dans notre substance, cette limite-là, à l'espérance .
Commenter  J’apprécie          10
meknes56meknes56   03 août 2019
L'irradiation terminée, on appelle un cancérologue, cinquième médecin consulté depuis deux mois....
Commenter  J’apprécie          10

Video de Léon Schwartzenberg (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Léon Schwartzenberg
Vidéo de Léon Schwartzenberg
Dans la catégorie : MortVoir plus
>Epistémologie, causalité, genre humain>Le genre humain>Mort (17)
autres livres classés : médecineVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Ecrivain et malade

Marcel Proust écrivit les derniers volumes de La Recherche dans une chambre obscurcie, tapissée de liège, au milieu des fumigations. Il souffrait

d'agoraphobie
de calculs dans le cosinus
d'asthme
de rhumatismes

10 questions
205 lecteurs ont répondu
Thèmes : maladie , écriture , santéCréer un quiz sur ce livre