AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
Blake et Mortimer tome 25 sur 29
EAN : 9782870972441
56 pages
Blake et Mortimer (16/11/2018)
3.63/5   132 notes
Résumé :
À Lhassa, le palais impérial du dictateur Basam-Damdu est anéanti par une escadrille d'Espadons, et le monde, soulagé, fête la fin de la troisième guerre mondiale.

Pendant que, dans la Chine voisine, les communistes de Mao affrontent les nationalistes de Chiang Kai-shek, le Seigneur de la guerre Xi-Li cherche à mettre la main sur un manuscrit qui lui permettra d'asseoir son pouvoir sur l'Empire du Milieu. Face aux menaces qui planent sur la région, le... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (36) Voir plus Ajouter une critique
3,63

sur 132 notes

HORUSFONCK
  10 avril 2019
La bande dessinée, comme la nature , a horreur du vide.
Les nouvelles aventures de Blake et Mortimer, depuis L'affaire francis Blake, s'intercalent entre les aventures déjà contées par Edgard-Pierre Jacobs.
L' Empire jaune, fauteur de la troisième guerre mondiale, est réduit à néant par les Espadons du professeur Mortimer... Et on se retrouve dans le Londres en ruine de la dernière case du Secret de l' Espadon.
Le fidèle Nasir est parti en permission bien méritée et Olrik a échappé à la mort.
Les héros ne se reposant que fort peu, Blake et Mortimer vont s'envoler vers Hong Kong, menacée par l'avancée des communiste et un seigneur de la guerre très bien organisé qui ne rêve rien moins que de devenir...le nouvel empereur de Chine!
Ce premier tome du diptyque s'achève sur l'enlèvement de Mortimer.
Argh!! Suspense intolérable qui ne sera levé que dans le millième bras du Mékong.
À noter qu'un discret hommage au Lotus bleu de Hergé est rendu à la page 43 ou l'on retrouve certain personnage désagréable du nom de... Gibbons!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
umezzu
  07 juin 2020
Depuis que les personnages créés par E.P. Jacobs ont été repris par des équipes de scénaristes et dessinateurs, le suivi des particularités de cette série appartient plus aux scénaristes qu'aux dessinateurs.
Yves Sente a, de ce point de vue, montré qu'il se fondait parfaitement dans le climat policier – fantastique – futuriste des aventures du duo « so brittish ». Pour son huitième scénario, il place les héros juste après la troisième guerre mondiale relatée dans le Secret de l'Espadon dans la Chine de la fin des années 40. Mortimer est désormais à jamais le concepteur des fabuleux avions fusée Espadon et Blake gravit les échelons dans le Secret service.
Le dessin a lui été assuré depuis 1996 par pas mal de dessinateurs différents. La plupart du temps avec talent. Ici, pour ces 25e et 26e album de la série, le dessin est l'oeuvre de Peter van Dongen et Teun Berserik. Ces deux dessinateurs se sont répartis le travail. Si l'ambiance des albums d'origine est là, notamment dans le soin apporté aux décors, la grosse déception provient des visages des personnages principaux, souvent réduits à des rictus et des yeux en forme de bille.
La Chine nationaliste de Tchang Kaï-Chek reflue devant l'avancée communiste. Les trésors des musées de Pékin sont embarqués pour Taiwan. A l'arrivée le directeur du musée découvre, par hasard, un parchemin très ancien datant du premier Empereur Qin relatant l'apport considérable d'un simple voyageur de commerce ayant inventé une arbalète donnant un avantage décisif aux troupes qui l'utilisaient. Une arrivée technique qui avait été prévue par une oracle.
Le texte, auquel il manque la moitié, et les objets qui l'accompagnent et qui l'authentifient, intéressent vivement un seigneur de la guerre qui se dit l'héritier de l'Empire. Ayant récemment capturé le colonel Olrik qui fuyait la chute de Basam-Damdu, il détient là un homme prêt à tout. Avec l'aide d'une triade de Hong-Kong, il veut récupérer les objets qui viennent de partir pour Londres pour y être authentifiés.
Cette première partie est l'occasion pour les auteurs de rendre hommage en quelques cases au Secret de l'Espadon, et de glisser quelques clins d’œils appuyés aux albums de Tintin...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
jamiK
  03 janvier 2020
Je dois avouer que je suis assez comblé par ce premier tome, j'ai retrouvé l'esprit d'Edgar P. Jacobs. le graphisme est foisonnant, (Jacobs, c'est le contraire d'épuré), tout comme le scénario, plusieurs histoires semblent se mêler, la fin de l'Empire de Basam-Damdu et l'évasion d'Olrik, la guerre civile en Chine et le contexte géopolitique de Hong-Kong, et un mystère autour d'une antiquité chinoise, un autre autour d'une nouvelle arme créée par le Professeur Philip Mortimer. Les seconds rôles ne sont pas que de simples figurants, j'ai aimé le soin apporté aux détails de l'intrigue, ce qui justement a souvent manqué dans les albums de l'après Jacobs. Et j'ai trouvé le graphisme plus fidèle l'esprit de la série, même si l'on peut reprocher le trop plein de vignettes par pages, et les didascalies redondantes, mais pour moi, Blake et Mortimer, c'est aussi ce petit pêché. Les détails architecturaux, la rigueur géographique et historique (dans une uchronie, chapeau !) apportent une crédibilité et les deux héros retrouvent leurs petits défaut d'antan, leur petit côté guindé, la manière de tenir la pipe en main… manque juste un ou deux “By Jove !”
Bref, je suis emballé par ce 25ème opus de la série.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
Davalian
  26 décembre 2019
Que s'est-il passé à la fin de la Troisième guerre mondiale ? Comment Londres a pu se reconstruire ? Comment Olrik a-t—il pu échapper au bombardement des espadons ? Comme annoncé La vallée des immortels va répondre à l'ensemble de ces questions !
Une nouvelle équipe de dessinateurs est au rendez-vous pour cette nouvelle aventure. Autant le connaître d'emblée, celle-ci respecte les canons de la ligne claire et personne de sera ici déboussolée par le respect scrupuleux de toutes les exigences imposées par la série. de nombreuses surprises attendront le lecteur de longue date, notamment des clins d'oeil au troisième tome du Secret de l'espadon.
Mais la réelle surprise viendra avec le dernier quart de l'album et l'arrivée de nos deux compères à Hong-Kong. La plongée dans un monde révolue, colonial est ici, visuellement, réussie. Quel dépaysement !
Le scénario est très intéressant à suivre avec un scénario qui offre de multiples facettes et des dimensions complexes enchevêtrées les unes dans les autres. La disparition stratégique de l'un des personnages principaux n'étonnera personne, en revanche la dernière planche offre des perspectives intéressantes pour la suite.
Cet album est une grande réussite. S'il faut attendre avant de découvrir Hong-Kong, toutes les planches offriront ici de qui satisfaire les adeptes de la série. Vivement la suite !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
Domichel
  18 novembre 2018
La sortie d'un nouvel album de Blake et Mortimer est TOUJOURS un événement !
Pour plusieurs raisons…
- Pour les plus fidèles de cette série, c'est une nouvelle pierre à l'édifice qu'Edgar P. Jacobs a commencé en 1946, en épisodes dans le journal de Tintin, et dont le premier album sortira en 1950 : le tome 1 (sur 2) du « Secret de l'Espadon ».
- Ensuite (contrairement à Hergé) de son vivant, Jacobs n'avait pas empêché la suite ou la reprise de ses héros après sa mort et c'est Bob de Moor, fidèle parmi les fidèles de l'équipe Hergé, qui reprendra et terminera « Les 3 formules du Professeur Sato » en 1990. Et ce fut là que le compteur des albums se débloqua ; en 1996 une nouvelle équipe (Jean van Hamme & Ted Benoît) sortit « L'Affaire Francis Blake » et depuis ce n'est pas moins de onze auteurs qui se penchèrent sur les aventures de nos héros. En voici deux de plus cette année : sur un scénario bien cousu d'Yves Sente qu'on connaît déjà, le dessin est exécuté avec talent par Peter van Dongen, déjà rompu à la BD, et Teun Berserik, petit nouveau dont on ne sait rien ou presque…
- Enfin si les lecteurs vieillissent sans répit, les héros de papier, pour la plupart, ne prennent pas une ride, et les auteurs de Blake et Mortimer situent leurs aventures globalement dans la même période, de 1944 pour « le Bâton de Plutarque » présageant la guerre contre Basam Dadu, jusqu'en 1971 avec les deux tomes de “Sato” évoquant les débuts de l'intelligence artificielle.
Voici donc le dernier album titré « Menace sur Hong-Kong » premier tome d'un dyptique : « La Vallée des Immortels », pré-publié cet été dans Ouest France. Alors que sur un quai du fleuve YangTsé une agitation intense anime le port de Nankin, quatre bateaux sont en phase de chargement de nombreuses et lourdes caisses contenant (on le sait très vite) des trésors archéologiques que le conservateur du musée du Palais Impérial veut soustraire aux futurs maîtres d'une Chine nouvelle. En effet face à l'envahisseur nippon, les armées nationalistes de Tchang Kaï-chek sont également aux prises avec celles communistes de Mao Zedong, et d'autres seigneurs locaux, tels le Général Xi-Li, qui se voient déjà au pouvoir. Or une autre tempête se lève sur le fleuve jaune et c'est en catastrophe que les bateaux commencent à naviguer en direction de Taiwan. La disparition d'un des navires complique encore l'intrigue…
Pendant ce temps nos deux héros, Blake & Mortimer et leur escadrille d'Epadons achèvent de délivrer le monde de la menace de Basam Dadu, ruinant ses projet d'Empire Jaune. On les retrouvera quelque temps plus tard dans un Londres dévasté, vite rejoints par un historien chinois…

Dès la couverture on sait que les auteurs ont pris beaucoup de plaisir à situer leur histoire en Chine. Un clin d'oeil appuyé au Lotus Bleu dans lequel Tintin se fait transporter dans un pousse-pousse (pourquoi ce nom alors que le conducteur tire l'engin ?). Plus tard au bar de la colonie britannique de Hong-Kong un certain Gibbons, américain à la mine revêche, salue Mortimer, et d'autres détails (comme le père Odilon de Yann et Verron) ponctuent le récit de manière plaisante pour les anciens (et fidèles) lecteurs que nous sommes. Au bout de 56 pages de rebondissements plus ou moins surprenants, on reste en haleine car à l'instar de Jacobs pour « L'Espadon » ou « La Grande Pyramide » le suspense est évidemment à son comble en attendant la sortie du deuxième tome dans combien de temps ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          116


critiques presse (5)
Lexpress   17 décembre 2018
Graphiquement, les deux dessinateurs hollandais ont d'ailleurs délibérément choisi de s'inspirer de la période "Pyramide", la plus "ligne claire" de toute la carrière de Jacobs. Bref, mission accomplie pour nos deux old chaps. Votre (vieil) oncle devrait vous adorer.
Lire la critique sur le site : Lexpress
BDGest   04 décembre 2018
La vallée des immortels redonne de l’allure à une série s’étant un peu trop reposée sur son aura. Charme rétro, péripéties hautes en couleur et coups de théâtre attendus, mais habilement placés, la lecture se montre captivante. Le retour aux sources est total et impeccable, plus de soixante-dix ans après leur apparition, Blake et Mortimer sont toujours fringants !
Lire la critique sur le site : BDGest
Lexpress   19 novembre 2018
L'une des originalités de cet album est d'être parsemé de clins d'oeil à... Hergé ! La couverture, représentant Mortimer dans un pousse-pousse tiré par un Chinois (pas forcément le plus beau dessin de l'album...), renvoie évidemment à une célèbre case du Lotus Bleu. L'horrible Gibbons, jadis croisé par Tintin à Shanghai, fait aussi un savoureux caméo.
Lire la critique sur le site : Lexpress
ActuaBD   15 novembre 2018
Leurs nouvelles aventures en Chine comportent leur lot d’actions et de surprises : une réussite !
Lire la critique sur le site : ActuaBD
BDZoom   13 novembre 2018
Premier volet d’un diptyque annoncé, « La Vallée des immortels », 25e opus de la série, replonge aux sources des grandes arcanes et thématiques jacobsiennes.
Lire la critique sur le site : BDZoom
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
AproposdelivresAproposdelivres   06 mars 2020
En cette fin d'après-midi orageuse de janvier, le port de Nankin est en proie à une agitation particulière. Sur le quai principal, des porteurs déchargent des camions remplis de milliers de caisses, qu'ils transportent dans les cales de quatre navires prêts à affronter la mer de Chine.
A la capitainerie, le chef des autorités portuaires tente de dissuader le responsable du convoi de prendre le large alors qu'une violente tempête est annoncée.
- Je vous en supplie encore, Docteur Sun-Yi-Sun, attendez demain abant de lever l'ancre !
- Je vous le répète, Commandant, les plus hautes autorités du Kuomintang m'ont donné pleins pouvoirs, je vous décharge de vos responsabilités.
Vous avez lu la presse, les communistes progressent ! Ils seraient capables de détruire les trésors contenus dans ces caisses pour la seule raison qu'ils sont le témoignage d'une Chine impériale qu'ils renient.
En tant que conservateur du Musée du Palais impérial, je ne reculerai pas devant un simple orage alors qu'il s'agit de la sauvegarde de notre patrimoine millénaire.
- Il ne s'agit pas d'un simple orage, Docteur...
- Il suffit ! Dites à vos hommes d'aider aux manœuvres d'appareillage.
- Bien. A vos ordres...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
DunadanDunadan   17 mars 2022
- ça alors ! Vous portez un mala ?! A peine arrivé en Asie, vous, le plus grand scientifique que le monde nous jalouse, vous voilà déjà pris par les superstitions locales !
- Bah ! Si le pris payé permet d'offrir un bol de riz à quelques orphelins, ce mala aura déjà prouvé la réalité de son pouvoir.
Commenter  J’apprécie          40
umezzuumezzu   07 juin 2020
Grâce à une invention simple apportée par un obscur caravanier, le roi de Qin avait définitivement gagné la guerre des Royaumes combattants et devenait le premier Empereur de Chine sous le nom de Shi Huangdi.
Commenter  J’apprécie          60
Fanvin54Fanvin54   20 octobre 2018
- Tout ceci aurait... 2500 ans ! C'est magnifique. Et là ? On dirait...des parchemins. Je ne peux résister...
Commenter  J’apprécie          110
Fanvin54Fanvin54   25 décembre 2018
- Je sais, Philip. Merci. Comme disait mon premier instructeur, "c'est un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un le fasse"...
Commenter  J’apprécie          80

Lire un extrait
Videos de Yves Sente (33) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yves Sente
La série culte de Jean van Hamme et William Vance se poursuit avec, au scénario, Yves Sente et Iouri Jigounov au dessin... et XIII poursuit ses aventures palpitantes dans un scénario au plus proche de la réalité ! En librairie : https://www.dargaud.com/bd/xiii/xiii
autres livres classés : hong kongVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus





Quiz Voir plus

Blake et Mortimer - Le Bâton de Plutarque

Qui est le dessinateur de ce nouveau tome ?

Bob de Moor
Ted Benoît
André Julliard
Antoine Aubin

10 questions
17 lecteurs ont répondu
Thème : Blake et Mortimer, tome 23 : Le bâton de Plutarque de Yves SenteCréer un quiz sur ce livre