AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2746511150
Éditeur : Le Pommier (22/09/2016)

Note moyenne : 4/5 (sur 4 notes)
Résumé :
« Sous la forme d’une humble monnaie, ce livre veut rendre à Hergé une partie des trésors qu’il m’a donnés : enchantement de l’enfance, rêves de jeunesse, méditations pendant l’âge mur et cette belle amitié dont je crois que, comme son œuvre, elle n’aura pas de fin. »
Ces études et portraits, parus en 2000, reviennent augmentés de nouveaux textes et de photos émouvantes ! La mise en pages a été entièrement repensée.
Voici comment Michel Serres évoque ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Alzie
  03 mars 2017
Michel Serres, c'est bien connu, est l'homme qui réconcilie nos deux hémisphères (droit et gauche, nord et sud) avec science et bienveillance et celui qui - observez son regard pétillant de malice -, ne dédaigne pas non plus le recours à la plus extrême drôlerie. Il suffit pour s'en convaincre de lire ou relire son étude des "Bijoux de la Castafiore" ("Rires: les bijoux distraits ou la cantatrice sauve", 1970), qu'on retrouve ici (largement illustrée par les cases de la BD), aux côtés d'une autre inédite celle-là et tout aussi jubilatoire sur la contribution d'Hergé à la théorie du fétichisme dans "L'Oreille cassée". Messager transdisciplinaire de par sa double formation, scientifique et philosophique, vaquant des sciences exactes aux sciences humaines autant qu'infatigable voyageur dans l'espace et dans le temps, il est devenu sur le tard l'ami et visiteur fidèle de Georges Rémi (1907 - 1983), RG. Sa "tintinophilie" a fait depuis le tour du monde. "Hergé mon ami" est le fruit d'une collaboration parfaite entre les éditions Moulinsart et le Pommier qui témoigne d'abord de cette amitié ; l'entente profonde du penseur et de l'artiste devenus deux "amis de vieillesse", à l'image de la couverture aux couleurs du "Lotus bleu" renvoyant au lien indéfectible que Tintin reporter et Tchang nouèrent un jour sur les bords du Yang Tsé-Kiang. Plusieurs textes sont rassemblés : "Le Jules Verne des sciences humaines", "Hergé portrait", "Genèse de l'art neuf", "Hergé ethnologue" et quelques autres parus entre 1983 et 1997, dans cette très belle composition où l'air de la "Gazza ladra" n'étouffe pas celui des plus hautes cimes du Tibet ( "La plus précieuse des raretés", 1994). Ode à la douceur de l'amitié, aux voyages, à RG et sa bande... dessinée, qui n'exclut pas non plus Fanny sa coloriste. La mise en regard des textes avec les extraits des oeuvres correspondantes citées forment un ensemble esthétique d'une lumineuse unité ; diffusant et le savoir sophistiqué du savant et sa mémoire reconnaissante d'éternel enfant des bords de la Dordogne envers le créateur bruxellois et son héros positif rassurant dont les aventures l'avaient tôt conquis et détourné de ses peurs, à l'aube de la seconde guerre mondiale. Michel Serres a découvert L'oreille cassée dans sa version hebdomadaire en 1939 ("Case mémorable", 1985). L'écriture de Michel Serres, union subtile entre les sciences et la poésie, fait évidemment le reste dans ce livre que je qualifie simplement de très beau.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Achillevi
  11 décembre 2016
Un recueil d'articles consacré à plusieurs oeuvres d'Hergé cherchant à dégager au fil des albums une philosophie de la communication. Très compliqué et rapidement ennuyeux.
Commenter  J’apprécie          30

critiques presse (1)
BDGest   08 novembre 2016
C’est le lecteur, peu importe qu’il ait dépassé les fatidiques soixante-dix-sept ans maintenant, qui s’exprime pour dire merci tout bonnement.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
AlzieAlzie   12 février 2018
Nos visages ravagés de rides se souviennent des sillons de larmes et notre colonne vertébrale se voûte sous le poids des tristesses passées. Un corps vivant ne reste pas longtemps vierge et lisse ; la santé, la joie de vivre n'excluent pas les coups ; bien au contraire, nous n'existons que de souffrances vaillantes contre l'adversité ; les bons organismes présentent une tête burinée, un corps las et courageux, une puissance dévastée, mais toujours debout. Avant le premier coup de corne, comment savoir si le torero se conduit avec courage ? Il n'y a de vrai vivant que déchiré. Les cicatrices renforcent. Il n'y a de vérité que falsifiée. Le faux plaide pour le vrai. Il n'y a de bonté que tentée. Quelle vertu sans tribulations ? Il n'y a de bon système que cassé. Si tout marche, rien ne marchera. Chaque épreuve me précipite au devant de ce fétiche : il n'y a de vrai dieu que blessé.

L'Oreille cassée
Le vivant, le vrai, p. 50
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          101
AlzieAlzie   10 décembre 2016
Le lointain devient le prochain
Pour son cycle mondial de voyages extraordinaires, j'ai déjà décoré Hergé du titre de "Jules Verne des sciences humaines" ; je me suis trompé, je l'avoue. Car ces sciences placent une telle distance entre l'homme qui étudie les autres et ces autres qu'il étudie, que l'écart ne se comble jamais, que la réciproque n'advient pas. Tintin, au contraire, réduit la distance et fait de l'éloigné ou du chassé un proche.
Il invente donc l'action ou le voyage humanitaires, tels que nous les pratiquons. Vivrons-nous assez pour que les sciences sociales remplacent une objectivité, souvent inhumaine, par cette inaccessible bonté, verrons-nous donc naître des sciences humanitaires ? (p. 121)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
AlzieAlzie   10 décembre 2016
La bonté de l'abominable
Voici. Bien au chaud dans nos maisons, nous aimons nous poser, après de bons repas, des questions très compliquées au sujet de l'éthique : si elle existe, pourquoi se perd-elle, comment l'enseigner... alors qu'il n'y en a qu'une et qu'elle est toute simple, mais terrible.
Tintin au Tibet dit le plus limpidement du monde la morale la plus forte et la plus profonde qui ait jamais été dite sous le ciel et pour les hommes : que l'abominable est bon et qu'il se conduit comme aucun civilisé ne le ferait, avec douceur et charité. (p. 116)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
AlzieAlzie   04 mars 2017

L'éloigné ou le prochain ?
[...] Seul l'intense effort d'un grand voyage fait, à l'inverse, que l'être lointain redevient le prochain. (p. 113)

La plus précieuse des raretés.
Commenter  J’apprécie          70
AlzieAlzie   10 décembre 2016
Qui n'a parcouru Shangaï, le Tibet, l'Ecosse ou le Proche-Orient sans se dire : je reconnais le paysage qui ressemble étrangement à ce que j'ai vu dans mon enfance par les yeux de Tchang ou du fils de l'Emir ? Comment se fait-il que, bloqué par la guerre dans un creux de la Garonne, j'aie déjà tant voyagé ? Les choses se renversent par enchantement : le monde mime les cases mémorables, les modèles reflètent l'image, la vie se met à suivre les sortilèges de l'art. (p. 23)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Michel Serres (63) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michel Serres
Extrait de ""C'était mieux avant ! Suivi de Petite Poucette et Temps des crises" de Michel Serres lu par l'auteur. Editions Audiolib.
Pour en savoir plus : https://www.audiolib.fr/livre-audio/cetait-mieux-avant-suivi-de-petite-poucette-et-temps-des-crises-9782367627540
autres livres classés : essaiVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3168 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre