AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Léon Tolstoï (Éditeur scientifique)Tat'âna Andreevna Kuz'minskaâ (Éditeur scientifique)Charles Salomon (Traducteur)Anne Coldefy-Faucard (Auteur de la postface, du colophon, etc.)
ISBN : 2862604550
Éditeur : Autrement (01/04/2005)

Note moyenne : 3.96/5 (sur 12 notes)
Résumé :

À Iasnaïa Poliana, tout près d'un Tolstoï au sommet de sa gloire, vivait une paysanne apparemment aussi anonyme que ces millions de moujiks qui composaient une Russie aujourd'hui disparue : un "cœur simple" qui d'emblée a incarné aux yeux de Tolstoï une réalité qui dépassait sa propre fiction. À la veille de l'abolition du servage, en 1861, Anissia se retrouve mariée sans qu'on lui demande s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
eternel
  08 décembre 2010
Une fois leur liberté acquise, les serfs russes ont dû apprendre à vivre dans des règles sociétales plus rudes encore.Dans leurs souffrances, dans les injustices subies,dans la nullité proposée à leur vie et dans leur nudité matérielle, ils ont continué à survivre soumis à toutes les autorités: familiales,communautaires,régionales, étatiques.Dans son abnégation, la paysanne russe trouve la force de vivre par la révélation que le sentiment d'amour suffit à sa présence sur terre.
Commenter  J’apprécie          60
Aela
  23 janvier 2011
Le récit d'une femme du peuple russe: Anissia qui ne sait ni lire ni écrire. Cela se passe juste avant l'abolition du servage en 1861. Anissia est mariée de force, commence alors une existence triste..
A travers de ce récit c'est toute la vie rurale de la Russie de la fin du 19éme siécle qui prend vie.
Commenter  J’apprécie          30
Shoshana
  03 juin 2012
Cette histoire vraie, fut rapportée à Tolstoï qui dit ne pas avoir retouché le texte.
C'est une histoire simple, cruelle, brutale et émouvante. Une petite histoire qui surprend et bouleverse tout à la fois.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
AelaAela   23 janvier 2011
J'ai été mariée malgré moi. Je n'avais pas encore dix-sept ans qu'on me cherchait des fiancés. Cela se passait deux ans avant la libération. Je vivais chez mes parents. Je ne manquais de rien. Ce n'était ni la richesse, ni la pauvreté, un ménage de paysans modestes. Les plus âgés allaient à la corvée. Quant à moi, je gardais la volaille à la ferme. La vie était libre, bonne. Grande fille, j'étais fort gaie. On cherchait pour moi, des épouseurs. Je ne voulais pas d'eux. J'avais quelqu'un dans la tête. Mais celui-là, on n'en voulait pas pour moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
eterneleternel   08 décembre 2010
J'ai été mariée malgré moi.(première phrase)
...
C'est que je l'aimais: c'était un coeur tendre.(dernière phrase).
Commenter  J’apprécie          20
Dans la catégorie : Littérature russeVoir plus
>Littérature des autres langues>Littératures indo-européennes>Littérature russe (472)
autres livres classés : russieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

La littérature russe

Lequel de ses écrivains est mort lors d'un duel ?

Tolstoï
Pouchkine
Dostoïevski

10 questions
280 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature russeCréer un quiz sur ce livre