AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782072866531
528 pages
Éditeur : Gallimard (15/10/2020)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 14 notes)
Résumé :
En 1977 à Versailles, Bruno, le narrateur, fait son entrée en Terminale au collège Saint-Thomas-d'Aquin. Lui et sa famille viennent d'emménager dans la ville suite à la nouvelle mutation du père, officier militaire. Le premier jour au lycée, le narrateur fait la connaissance de son voisin de table, Xavier de Ligonnès. Les deux adolescents habitent dans la même rue, partagent la même passion pour la musique et les voitures américaines : Beach Boys, Elvis Presley, Cad... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Bookycooky
  25 octobre 2020
Je pense que tout le monde a déjà entendu parler de Xavier de Ligonnés, celui qui est soupçonné d'avoir tué toute sa famille à Nantes avant de se volatiliser dans la nature en avril 2011. Une affaire étrange où le présumé assassin est toujours introuvable, mort ou vivant.
Bruno de Stabenrath , acteur, musicien et écrivain qui l'a connu aux bans d'un collège privé à Versailles dans les années 70, revient sur cette amitié avec celui qu'il appelle "l'ami impossible ". Bruno et Xavier se frayent avec une jeunesse dorée parisienne, Bruno ayant un père colonel et une mère pianiste de jazz, l'autre des parents séparés, un père comte (qui a fuit loin 😄), et une mère fondatrice d'une secte catholique, traditionaliste, radicale, et apocalyptique, "L'Eglise de Philadelphie ". le premier à dix-sept ans, a déjà joué dans un film, s'en fiche du bac et ne pense qu'à jouer au théâtre et au cinéma. L'autre, un drôle de garçon sérieux, le comte de Ligonnès, marquis du Gévaudan, seigneur de Mende, qui connaît par coeur la description des armoiries qui figure sur son blason familial, est sous l'emprise de sa mère et suit la rigueur catho faisant souvent des retraites en famille dans des monastères.
A travers cette amitié Stabenrath décrit tout un milieu et une époque. Son accident qui le laissera tétraplégique soulèvera la question du miracle divin qui ne viendra pas....ni pour lui ni pour de Ligonnés qui l'attend aussi, grâce à sa mère en contact directe avec là-haut 😆! de ce dernier qui est au coeur de ce livre, il en parle sans prétention, nous décrivant dans la première partie avec tendresse un personnage contradictoire "programmé" comme "L'Élu", par sa mère, " Violette l'illuminée ", une femme qui donne la chair de pouls. La seconde partie, où il se détache du personnage de de Ligonnés, devient presque une enquête journalistique sans pourtant perdre son côté littéraire, avec un personnage à la dérive de plus en plus perturbé et pervers.
À vrai dire j'ai acheté ce livre par curiosité. Un personnage de ce genre qui peut décimer sa famille et disparaître dans le monde d'aujourd'hui est une grande source de curiosité. Qu'est-ce-que j'espérais trouver dans ce livre ? Peut-être exorciser le personnage, car chacun de nous porte en soi le Bien et le Mal, qui peuvent ou non se manifester à différents degrés selon les circonstances. Chez de Ligonnés, sa faible constitution, sa difficulté chronique à gagner sa vie et l'influence de son illuminée de mère vont activer le Mal qui le portera à sa perte ("Xavier fait le choix du mal comme moyen d'accéder au salut"). Une curiosité qui finalement m'a donnée l'occasion de rencontrer un très bon écrivain, dont le livre se lit avec grand plaisir.
Exceptionnellement je voudrais rapporter ici la critique de R.L. dans le Monde Des Livres du 16/10/2020, qui a faillit ne pas me faire lire le livre ,
" Stabenrath se raconte (ses débuts d'acteur, ses histoires de filles, l'accident où il a perdu l'usage de ses jambes) et, à l'occasion, son copain surgit dans le champ, le temps d'un dialogue où ils se donnent du « vieux frère ».R. L.".
J'ai bien peur que R.L.a lu ce livre en diagonal, ou pas du tout, car de Ligonnés dans ce livre n'apparaît pas uniquement le temps d'un dialogue, il y est constamment. Stabenrath décrit de près un personnage qu'il a bien connu et donne des informations précises sur l'ampleur des dérives sectaires ou plus concrètement mascarades spirituelles , auxquels s'ajoutant l'incapacité de l'homme à avoir un revenu stable, donc le manque d'Argent constant, vont l'entraîner dans des gros problèmes financiers et de couple qui finalement le déstabilisant complètement le mènera à commettre l'innommable. Bien sûr je serais curieuse de savoir quelle est la part de fiction dans cette histoire racontée dans ses menus détails. Une histoire qui ressemble étrangement à celui de Jean-Claude Romand qui a aussi tué femme, enfants, et parents. Des monstres !
C'est bien écrit, c'est intéressant, un page turner que je conseille.

".....comment arrive-t-il, le matin, le soir, à se regarder dans un miroir sans être horrifié par son visage de meurtrier ?"

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          9918
tynn
  22 novembre 2020
«Ce n'est pas un roman. Quand il y a 5 morts, ça ne peut pas être romanesque» *
* Stabenrath. Entretien La voix du Nord 2020
1977: année de terminale pour Bruno de Stabenrath ... qui prépare un improbable bac avec un compagnon qui défraiera la chronique en 2011, pour ce qui est devenue l'affaire Dupont de Ligonnès.
J'ai peu d'appétence pour la presse à sensation et il a fallu plus que cette sordide actualité pour me voir choisir ce livre. Mais une collection Blanche Gallimard promettait d'échapper à l'aspect «littérature people». le contexte versaillais y a également contribué, histoire d'y retrouver ce que je connais de cette ville bourgeoise/aristocratique, d'une certaine manière d'en faire partie et d'y vivre.
Tout au long d'une amitié lucide mais jamais démentie au fil des années, Stabenrath évoque son ami Xavier de Ligonnès, leur parcours commun depuis le lycée, les amis et les émois sentimentaux de l'adolescence (partie un brin laborieuse) et l'image d'un homme frustré de ses désirs de jeune homme, englué dans son milieu familial, ses déveines professionnelles et conjugales, et son errance mystique dans une secte dite chrétienne totalement illuminée.
Le jeune étudiant brillant est devenu un loser menteur, un homme ruiné aux abois, principal suspect évaporé d'un quintuple meurtre familial. Par ses souvenirs, l'auteur s'approprie l'enquête en intime, extrapolant parfois, et tentant de décoder la personnalité complexe de son ami de jeunesse.
Électron libre issu de cet univers «aristo», acteur à 15 ans, homme de musique et de lettres, Bruno de Stabenrath parle aussi de son propre parcours, excentrique en regard à ses origines familiales. Une position d'observateur clairvoyant, doublée d'une fidélité amicale .
Un livre percutant, jamais accrocheur jusqu'à ce titre discrètement sibyllin (mise à part le bandeau de l'éditeur ...il faut bien vendre!)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
caur007
  22 novembre 2020
Le début est un peu long, principalement centré sur la vie de l'auteur. Il faut avancer dans le livre pour commencer à être pris dans l'histoire. Il s'agit du point de vue de l'auteur et ami de XDDL mais son point de vue apporte quelques éléments nouveaux par rapport à l'enquête , notamment sa perception de XDDL et plus précisément sa double personnalité qu'il ne lui connaissait pas alors qu'il était son ami. La fin est poignante car il décrit , selon lui et les faits rapportés, comment le quintuple meurtre s'est déroulé. Enfin le dernier chapitre est une sorte de message adressé à son ami afin qu'il se rende ... très bon livre intéressant, bien écrit ... je l'ai dévoré car passionnée par cette affaire !
Commenter  J’apprécie          40
Edith_W
  22 octobre 2020
J'ai acheté ce livre vers 15h hier dans ma librairie. Je l'ai ouvert une fois rentrée chez moi, et je ne l'ai reposé qu'à 2h du matin, après l'avoir terminé.
Bravo Bruno, en particulier pour la peinture très juste du milieu des lycéens versaillais. Et aussi pour tout ce qui éclaire cette ténébreuse affaire.
A lire absolument !
Commenter  J’apprécie          80
Evelyn47
  26 octobre 2020
Je lis actuellement cet ouvrage ; 100 premières pages : c'est très long !
M. Bruno de Stabenrath développe, avec forts détails et en priorité sa vie
Ces 100 premières pages pouvaient se résumer en 30, car l'objet de ce livre est Dupont de Ligonnès ... Je continue cette lecture, mais déjà, une synthétisation, de leur jeunesse, des relations amicale et familiale, aurait été de bon aloi
Commenter  J’apprécie          14


critiques presse (3)
LeFigaro   10 novembre 2020
L’auteur retrace le récit de son amitié, à 20 ans, avec un autre jeune de la bonne société versaillaise, un certain Xavier Dupont de Ligonnès.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
LePoint   10 novembre 2020
L’auteur retrace le récit de son amitié, à 20 ans, avec un autre jeune de la bonne société versaillaise, un certain Xavier Dupont de Ligonnès.
Lire la critique sur le site : LePoint
LePoint   08 octobre 2020
L'écrivain Bruno de Stabenrath connaît le fugitif le plus recherché de France depuis 1977. Il le raconte et enquête dans « L'Ami impossible ».
Lire la critique sur le site : LePoint
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
BookycookyBookycooky   24 octobre 2020
Tout est périssable, ai-je dit. Dès qu’on sort du ventre de sa mère et qu’on pose le pied sur la planète, on est en danger de mort… heureusement… sinon… vivre serait tellement ennuyeux.
Commenter  J’apprécie          378
caur007caur007   16 octobre 2020
Les vieux péchés ont de longues ombres… dicton chinois
Commenter  J’apprécie          20

Notre sélection Littérature française Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
336 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre