AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2917817062
Éditeur : La Contre All (13/09/2010)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 4 notes)
Résumé :

« Un écrivain quitte son bureau, son village. Il prend le T.E.R. à la gare d Isbergues, une ex-cité métallurgique. Il pose sa valise à Fives, l ex-cité des locomotives. Il va y vivre trois mois, l hiver 2009-2010.Un hiver passé à la recherche d une histoire dont les briques ont gardé la mémoire, le vacarme de la fabrique, la cadence des machines, le potin des locomotives qui sortaient de l usine et tr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (2) Ajouter une critique
DawnG
23 août 2014
Une si jolie découverte !
Dans le cadre d'une sortie du Club de lecture l'île aux livres de Lille, nous avons parcouru l'extérieur de la fiche Fives Cail Babcock, avec du son dans les oreilles accompagnés des chercheurs du département Culture de l'Université Lille 3 (le laboratoire de recherche GERiiCO). Grâce à une application smartphone, développée par Book d'Oreilles qui développe l'application “Les murs ont des voix”, on peut se promener et écouter des passages du livre de Lucien Suel. Après cette belle expérience, on nous a proposé de lire le "carnet de briques" du monsieur et j'ai sauté sur l'occasion !
Si cette sortie vous intéresse, ce lien donne sur notre expérience de Lilith: http://legrenierdelilleauxlivres.wordpress.com/le-challenge-dazur-et-dacier/les-murs-ont-des-voix-retour-sur-les-balades/
Revenons au livre. C'est assez court et il est vite lu mais c'est une expérience à lui tout seul et c'était bien ! Un exercice de style très réussi, une structure en forme de briques (les paragraphes ont tous la même taille comme les briques. Et on alterne entre journal de l'auteur, pêle-mêle d'idées rythmées qui font penser à de la poésie, passé du quartier du quartier Fives à Lille. C'est une belle façon de "vivre" ce quartier en immersion, avec des recherches sur le passé industriel, la vie des gens. La structure fait qu'on est plus dans la poésie que dans le traité, c'est vraiment un carnet comme on pourrait en écrire avec nos idées, ce qu'on apprend au fur et à mesure de rencontres, de pérégrinations. C'est vraiment une belle façon de découvrir Fives et son histoire. Une poésie urbaine.
Dans ce carnet, le lecteur découvrira la friche Fives Cail Babcock mais aussi d'autres usines comme celle des moteurs Diesel, vivra avec peu de mots le bruit, la poussière, la solidarité, les évolutions du métier, les coups durs, la fierté, la rage, la révolte. Mais aussi les préoccupations des riverains de jadis et les impressions des habitants du quartier actuel, que va devenir cette friche ? Entre émotions, instants touchants, l'auteur arrive à retracer un peu de ce quartier qui est souvent mal aimé. Moi j'ai trouvé les coups témoignages, les énumérations de mots qui sont poèmes, magnifiques et très beau. On ressent la réalité cruelle de la fermeture de l'usine après tous les combats, la mélancolie, le renouveau du quartier entre résignation et espoir. Fives reste finalement encore actuellement un peu de ce village à part d'autrefois.
C'est un format spécial que je ne connaissais pas et je lui trouve beaucoup de charme, c'est surprenant, original et il faut se laisser prendre à l'exercice de style. le découpage revient souvent sur des choses différentes, la vie de l'auteur dans le quartier, le passé, les témoignages, tout est découpé mais mélangé. On apprend plein de chose sans s'en rendre compte, le passé historique de Fives m'a beaucoup plu ^^ Historique, culturel, industriel. Il y a tant de chose que ne connait pas sur ce qui nous entoure. C'est une belle façon de s'approprier un peu du quartier. le passé industriel est quelque chose que j'aime, je l'aborde un peu dans mon métier et je suis sensible à ça. J'aimerai vraiment que ce passé reste un peu dans la reconversion du site. Même si c'est rarement le cas dans les réhabilitations de sites.
Mes passages préférés : la passage du barrage, pâté végétal, le journal de l'auteur, l'autopsie de la grande usine. Beaucoup d'émotion dans ce dernier passage, que j'avais déjà ressenti loirs de la sortie Les murs ont des voix. Je le recommande à tous les curieux ^^
Lien : http://lesdecouvertesdedawn...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
lessorcieres
09 août 2014
L'auteur a été invité par les éditions La Contre Allée comme artiste associé des résidences de création En Aparté en 2009 à Lille Fives ( http://www.lacontreallee.com/ ). Dans ce cadre il va écrire, bâtir brique par brique ce livre car en effet Lille -fives c'est ces briques rouges que l'on voit partout: dans ses usines, dans ses maisons…
C'est ainsi qu'il décidera de construire son récit avec des " briques" , paragraphes courts de 7 lignes qui s'empilent et qui forment le Fives passé, présent et futur.
Le livre nous plonge dans l'histoire industrielle de Fives mais aussi dans l'actuel Fives quartier populaire en pleine métamorphose. Mais que deviendra ces usines fantômes? s'interroge l'auteur: quartier résidentiel? Nouvelle entreprise? etc.
Il nous montre que ce quartier vit toujours au grès des évolutions qui ont eu lieu depuis des siècles. Au court de ses pérégrinations nous croisons des héros et des annonymes. Pierre Degeyter côtoie le boucher du coin tandis que Madeleine Caulier frôle les coiffeurs à bas prix. La population ouvrière retrouve ces lettres de noblesse car ils nous montre leur côté travailleur, généreux et c'est un peu nos grand-parents que l'on retrouve dans ses évocations.
Pour bien connaître ce quartier je peux dire que c'est un plaisir de le redécouvrir sous la jolie plume de Lucien Suel qui en fait un beau quartier et tant pis pour les préjugés!
Ce livre est à découvrir que l'on connaisse ou non ce village devenue quartier de Lille.
Lien : http://memelessorciereslisen..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : hiverVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Il est debout

On peut qualifier la phrase de

froide
sensuelle
gothique
religieuse

5 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : Je suis debout de Lucien SuelCréer un quiz sur ce livre