AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782755637472
480 pages
Éditeur : Hugo et Compagnie (04/10/2018)
3.28/5   129 notes
Résumé :
Karina Fischer avait dix-sept ans quand son père militaire l'a fait déménagé à l'autre bout du pays, ce qui ne l'a pas dérangé car elle voulait vraiment quitter la Californie. Trois ans plus tard,
Karina travaille comme masseuse à Atlanta et se sent bien pour la première fois de sa vie.

Mais les difficultés semblent revenir une fois encore. L'engrenage des affectations de son père ne facilitent pas leurs relations qui deviennent tendues et le... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (45) Voir plus Ajouter une critique
3,28

sur 129 notes

Manavaea
  30 octobre 2018
On m'a offert ce livre et j'avoue avoir été déconfite en lisant le nom de l'auteur Anna Todd. Auparavant je n'avais lu qu'un roman d'elle : Spring Girls et c'était un véritable navet... Malgré tout j'ai quand même fait l'effort de le lire. Même si de temps à autre Anna Todd nous assomme un peu avec ses digressions, notamment durant les dialogues, le récit est toujours plus construit que Spring Girls. Malgré tout, je n'accroche pas... Déjà le personnage Karina m'exaspère. Une mégère, qui ronchonne, qui fait la gueule et tente de régenter la vie de son frère. Autant dire tout le long du bouquin, elle m'a gonflé. Ensuite, il y a quelques détails qui me turlupine... Premièrement, elle rencontre Keal au cours d'un massage, jusque là tout va bien. Il s'avère que c'est un ami du mari d'Elodie, une française qui vit sous son toit. OK très bien. À la fin de son service elle rentre chez elle, retrouve Elodie, elles parlent d'une série et au bout de 10 minutes elle s' aperçoit de la présence de Keil dans son salon ? Excusez moi mais même en rentrant du travail, on remarque direct un étranger chez soi... Ça ne semble pas la déranger outre mesure. Elle ne connaît pas ce mec, c'est un client et bim badaboum la copine qui lui sort qu'il va passer quelques jours chez elle, mais ça, limite elle s'en fout tant elle est obsédée par l'idée d'être en retard chez son père... Scène complètement surréaliste. Je passe également outre le fait qu'elle amène cet inconnu au repas organisé chez son père et que là aussi le moins que l'on puisse dire c'est que ça ne semble pas déranger outre mesure qu'un inconnu débarque à leur table, le père prête même peu attention à cet invité surprise .. J'ai trouvé ça étrange mais c'est par la suite que l'on découvre pourquoi On amorce donc le début de leur idylle. Elle se confie beaucoup, lui peu. Il semble avoir vécu des expériences traumatisantes en Afghanistan et demeure très mystérieux. Rapidement, on fait la connaissance de son frère jumeau, complètement paumé, qui brûle sa vie par les deux bouts, chose qu'elle a du mal à admettre. Il a une place prépondérante dans sa vie. On en apprend davantage sur leur passé. Les absences prolongées de leur père, militaire. Leur mère qui est devenue folle, dépressive et les a abandonné sans se retourner après avoir déclenché un incendie dans leur maison et gnagnagna. D'accord. Je survole rapidement afin d'en venir au problème. Elle fini comme on s'y attend par se mettre en couple avec Keal. Ils filent le parfait amour jusqu'à la tempête, prévisible. Un jour qu'elle rentre chez elle, elle découvre son père et Keal en pleine conversation houleuse. Il semblerait qu'ils se connaissent, qu'ils aient servis dans la même unité durant un déploiement en Afghanistan. le père apparemment est responsable d'un massacre commis sur des civils par des amis de Keal... Ce passage n'est pas limpide, on ne comprend pas vraiment avec précision ce qui s'est vraiment produit mais toujours est t-il que ce secret a ruiné beaucoup de vies. Des gens sont morts, d'autres sont sortis de là complètement brisés psychologiquement, le seul qui semble s'en être bien tiré c'est le père de Karina Il tient à garder ce secret sous silence pour ne pas risquer de perdre sa retraite. Il est persuadé que Keal se sert de sa fille pour l'atteindre et le faire souffrir. Katrina a une réaction typique, plutôt que d' exiger des explications claires et précises, elle fait dégager tout ce beau monde de chez elle et rompt avec Keal sans le laisser se justifier. Allons bon... Et maintenant on en arrive à la partie qui m'a le moins convaincue... Je passe outre le fait que Keal se retrouve au bon moment au bon endroit à l'instant où un militaire, Nielson, apparemment mêlé à l'histoire qui se serait passé en Afghanistan se pointe au salon de massage où Karina est seule. Elle se réfugie dans les bras de son preux chevalier, est prête à lui pardonner jusqu' ce qu'elle tombe sur un dossier de recrutement de l'armée portant le nom de son frère et là, elle entre dans une véritable crise d'hystérie, arguant que c'est Keal qui l'a poussé à s'engager pour se venger de son père et d'elle. Et là. . Bah je comprends plus. On sait que cela fait de nombreuses années que le patriarche pousse son fils à s'enroler donc où est le problème ? Karina pète les plombs car elle ne veut pas que son frère aille se faire tuer... Donc j'en conclus que c'est mieux qu'il ruine sa vie en alcool et drogue et ne fasse rien de ses 10 doigts ? Pourquoi son frère n'aurait pas le droit, à son âge, de s'engager dans l'armée ? Parce qu'ils s'étaient fait la promesse de ne jamais devenir militaires ? Ça n'a pas de sens pour moi. Au contraire, elle devrait se réjouir que son frère intègre l'armée plutôt que de grenouiller en picolant toute la sainte journée. Honnêtement je n'ai pas compris sa réaction.. Ce roman m'a déplu. Il manque de consistance, de relief. Les réactions de Karina sont trop prévisibles, la trame même de l'histoire est trop prévisible. On tombe dans un Roméo et Juliette des temps mordernes qui s'essouffle rapidement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
lenoute
  09 janvier 2020
Roman rapide et facile à lire de Anna Todd.
Pour moi il est de la même veine que « After ».
Une jeune femme masseuse et sage, un jeune homme ténébreux et militaire, amitié, amour, secret, séparation, la suite au prochain livre.
Ce n'est pas de la grande littérature beaucoup de longueurs et de blablas inutile.
Commenter  J’apprécie          230
Sevader_Lecture
  10 mars 2019
Bon dimanche à tous !
J'espère que vous avez passé une belle semaine depuis ma dernière chronique. Nous avons eu droit à un peu plus de soleil cette semaine et sincèrement, de mon côté, ça m'a fait beaucoup de bien d'avoir droit à de la vitamine soleil. Par contre, Mère Nature a trouvé drôle de m'envoyer une tempête de neige la veille de mon anniversaire. Avec ça et le changement d'heure, je la trouve « comique », vous pouvez l'imaginer. Tout ça pour vous dire que je suis de retour avec la chronique d'un roman dont j'ai trouvé la lecture quelque peu fastidieuse. Je sens déjà les roches arrivées parce que je sais qu'Anna Todd est une auteure très appréciée. de mon côté, j'ai la série After qui m'attend sagement dans ma bibliothèque, mais je n'ai jamais sauté le pas donc je ne savais pas trop à quoi m'attendre sur la plume de cette auteure. C'est sûr que j'avais certaines attentes étant donné tous les bons commentaires que j'ai pu lire sur cette auteure, mais j'ai vraiment essayé d'y faire abstraction pendant ma lecture pour partir le plus impartialement possible. Sauf que maintenant que j'ai fini ma lecture du premier tome de Stars, je ne sais pas si, de un, j'ai le goût de poursuivre cette série et si, de deux, je finirai par lire les After. Vous vous demandez sûrement pourquoi puisque j'ai rarement des avis aussi négatifs sur mes lectures alors laissez-moi vous expliquer le tout. Personnellement, je ne sais pas si c'est la traduction qui a causé ce désintérêt chez moi ou tout simplement la plume de l'auteure, mais j'ai trouvé que tout le roman avait été traité avec beaucoup trop de superficialité. Qu'est-ce que je veux dire par là ? Nous avons droit à une histoire où on voit clairement que le personnage principal, Karina, n'a pas eu une vie très facile entre les déménagements à répétition de sa famille à cause de la carrière militaire de son père, mais également à cause de sa mère qui les a abandonné alors qu'elle était encore relativement jeune sans jamais plus donné de nouvelles. de plus, Kael, l'autre personnage qui prend beaucoup de place de l'histoire, revient tout juste d'une mission en Afghanistan qui l'a beaucoup changé. On laisse même entendre à certains moments de l'histoire la mention syndrome post-traumatique. Juste ça, ça nous fait penser qu'on aura droit à une histoire sombre qui nous en fera voir de toutes les couleurs, mais au contraire, l'histoire reste toujours en surface et vraiment longue puisqu'il semble ne pas se passer grand chose. Les chapitres sont tellement courts qu'on a pas le temps de vraiment apprécié la partie de l'histoire avant de sauter à autre chose. Comme je vous ai dit un peu plus haut, je ne sais pas si c'est le traduction qui a fait en sorte que tout semble avoir été traité comme ça, mais ça a causé que je n'ai pas beaucoup apprécié ma lecture. Je n'ai même pas l'impression de connaître les personnages alors que j'ai passé plus de 350 pages avec eux. En somme, je m'étais imaginée une meilleure lecture qui me bouleverserait et je dois dire que je suis déçue.
Comme à mon habitude, voici le moment où je vous fais un court résumé du roman afin de vous donner une idée générale de celui-ci. Nous retrouvons donc Karina alors qu'elle se prépare pour une nouvelle journée de travail. Cette jeune femme est massothérapeute et habite à côté d'une base militaire. Sa vie a toujours baigné dans ce milieu donc ce n'est pas surprenant de voir arriver des soldats où elle travaille afin de venir se faire faire des massages. Mais rien ne l'aurait préparé à la venue de Kael ce jour-là. Il ne ressemble à personne qu'elle a rencontré jusqu'à maintenant, mais elle est très intriguée par ce curieux personnage. Non, mais qui vient pour un massage alors qu'il ne veut pas être touché ? Alors qu'elle ne pensait jamais le revoir, la vie semble curieusement toujours le mettre sur sa route. Ces deux personnes sont vraiment à l'opposé une de l'autre, mais semble curieusement attirée comme des papillons avec une lumière. Que leur arrivera-t-il quand les épreuves de la vie quotidienne les rattrapera ? À vous de le découvrir en lisant ce roman.
En ce qui a trait aux personnages, nous avons droit à tout une brochette avec ce roman, mais malheureusement, ils n'ont pas été exploités à leur juste valeur, du moins c'est mon avis. Si ça avait été le cas, je suis sûre que le roman aurait été beaucoup plus complet et surtout plus captivant. On est donc rendu au moment de ma chronique où je vous présente plus en détails les divers personnages même si habituellement, je ne vous en présente qu'un seul, mais cette fois, comme je n'ai pas l'impression d'avoir vraiment appris à les connaître au travers du roman, je ne sais pas trop quoi vous dire. Oui, les deux personnages centraux n'ont pas eu une vie facile et ils essaient tant bien que mal de se reconstruire... du moins, c'est mon ressenti. Mais, je ne peux pas pas vous le confirmer. J'espère vraiment que le deuxième tome viendra éclairer un peu plus ma lanterne sur toutes les questions qui continuent de me défiler dans la tête si toutefois, je me décide à poursuivre l'aventure. Pour l'instant, rien n'est moins sûr.
En conclusion, je dois dire que mon avis sur ce roman reste très mitigé puisque comme je vous l'ai dit plus haut, les divers ingrédients qu'on a pris afin d'écrire ce roman n'ont pas été utilisé à sa juste valeur, ce qui, au final, en fait une histoire un peu fade. Malgré tout, même si, pour moi, ce ne fut pas une recette gagnante, ça ne veut pas dire que ce sera la même chose pour vous. Ce qui a causé mon désintérêt envers ce roman sera peut-être ce qui vous le fera aimer. Vous laisserez-vous tenter malgré tout ? À vous de le savoir ! Mais si vous le faites, n'hésitez pas à venir en parler avec moi. Je suis toujours curieuse de lire votre avis sur les différents romans que j'ai pu lire.
Sur ce, je vous souhaite à tous une très bonne lecture.
Je tiens à remercier mon partenaire Hugo & Cie Québec | Hugo New Romance Québec pour cette lecture !
Lien : https://sevaderparlalecture...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lectrice-Lambda
  23 novembre 2018
Anna TODD n'est plus à présenter. Elle a connu un énorme succès dans beaucoup de pays grâce à sa série « After » qui sera prochainement sur nos écrans de cinémas.
Elle revient aujourd'hui avec une nouvelle histoire, « Stars », un évènement pour ses fans et pour les amoureux de New Romance.
Dans ce premier tome, « Nos étoiles perdues », nous y suivons Karina, une jeune femme massothérapeuthe qui exerce ses soins pour une clientèle presque entièrement militaire. Fille d'un homme engagé et ayant vécu dans différentes bases militaires, cet univers est pour elle normal.
Elle pratique son métier avec beaucoup d'empathie, sachant que derrière tous ces visages fermés se cachent beaucoup d'horreurs. C'est lors d'un de ses massages qu'elle fait la connaissance de Kael, un militaire. Il est mystérieux et ne parle pas beaucoup, ce qui lui donne envie de se confier à lui, sans s'arrêter, ne comprenant pas pourquoi avec lui elle se sent aussi bien.
Une amitié va petit-à-petit naître entre eux, amitié qui va très vite se changer en attirance. Mais leur rencontre est-elle un pur hasard ?
J'étais vraiment curieuse de me plonger dans une histoire de Anna TODD. Même si j'ai beaucoup de livres de cet auteur dans ma PAL, j'avoue que je n'en ai pas encore lu un seul. Oui, oui. du coup, « Stars » était pour moi une nouvelle aventure que j'avais hâte de découvrir, surtout que l'histoire me semblait plus mature que ses précédents livres.
Malheureusement pour moi, le rendez-vous a été manqué.
Il y a une liste d'éléments qui m'ont vraiment empêchés de me plonger dans cette histoire et pourtant, croyez-moi, j'ai essayé d'y croire jusqu'à la fin.
Tout d'abord, Karina ne m'a vraiment pas plu en tant que personnage principal. J'ai eu beaucoup de mal à m'attacher à elle qui n'arrête pas de parler pour dire tout et n'importe quoi. Je pense que l'auteur a voulu exagérer cet aspect pour la rendre plus sympathique, maladroite et humaine, mais ses répliques étaient mal gérées, mal exécutées et l'on se retrouve avec l'effet inverse.
Kael n'est pas très bavard, ce qui contrebalance avec Karina, mais s'ils sont censés être des opposés qui se complètent et s'attirent, j'ai eu pour lui peu d'empathie également. Il se dégage de son personnage une froideur qui m'a déplue. Pourtant, dans d'autres récits, j'aime les personnages durs et peu expressifs, mais à aucun moment je n'ai réussi à fondre pour Kael.
Il y a aussi la forme du récit qui m'a un peu décontenancée.
Les chapitres sont très courts et hachent le rythme de l'histoire, sans que j'y trouve un objectif. C'est la première fois que je lis un livre avec des chapitres aussi courts et ce n'est pas sans me rappeler les histoires que l'on peut retrouver sur Wattpadd. Alors je ne sais pas si l'histoire a d'abord été publiée sur cette plateforme ( comme « After » ), si dans ses précédents livres elle utilisait déjà des chapitres courts, mais je n'ai pas apprécié.
Ceci reste bien évidemment une question de goût. Pour moi, chaque chapitre doit avoir une utilité pour le récit ou ne serait-ce qu'apporter une petite anecdote. de plus, n'ayant pas lu de livre de l'auteur avec celui-ci, je ne peux pas vraiment dire s'il y a une évolution dans son style d'écriture ou dans sa manière de monter le récit.
Enfin, l'intrigue en elle-même met très longtemps à se mettre en place.
Ce n'est qu'arrivée à la fin du livre que j'ai réussi à comprendre où l'auteur voulait aller. Avant cela, Anna TODD se focalise vraiment sur la romance, sur la relation entre Kael et Karina, relation qui met du temps à évoluer et qui ennuie rapidement.
Pourtant, ce livre est censé être une partie réelle de la vie d'Anna TODD. Cette femme n'a pas eu une vie facile, elle est très discrète, secrète et se dévoile peu. Pour l'avoir rencontrée plusieurs fois, son sourire et sa bonne humeur restera toujours en ma mémoire.
C'est donc difficile pour moi d'écrire cette chronique alors que cet auteur est absolument adorable.

En conclusion, « Stars, tome 1 : Nos étoiles perdues » est, malheureusement, une déception. Anna TODD nous plonge dans un récit qui se veut plus mature, mais avec une héroïne qui est trop souvent juvénile. Les personnages principaux ne sont pas tellement attachants, la romance met du temps à s'installer et l'intrigue peine à faire surface.
J'ai tout fait pour y croire, du premier au dernier chapitre. J'ai vraiment essayé de donner toutes les chances à ce récit que j'attendais vraiment de découvrir, mais pour moi le rendez-vous est tombé à l'eau.
Lien : https://lectrice-lambda.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Khloey
  18 mai 2021
J'ai toujours eu du mal à noter les livres d'Anna Todd. Pourtant il ne s'agit pas là de mon premier mais de mon onzième livre écrit par l'auteur d'After. Et... je ne sais pas quoi en penser.
Tout d'abord, j'ai souvent perçu ses livres comme une source d'addiction : une fois la saga After commencée vous vous trouvez pris dans un engrenage auquel il est impossible de résister. J'ai toujours détesté la relation qu'Hardin et Tessa entretenait et les choix -que je trouvais d'un ridicule- qu'ils faisaient. Néanmoins, à la fin de ces lectures je ne voyais que le bon côté de cette histoire. C'est une saga que je porte dans mon coeur puisqu'elle a réussi à susciter en moi une émotion qui n'avait jamais existé auparavant. Jamais. Dans aucune de mes lectures. Pourtant, ce n'est absolument pas ma saga préférée, et loin de là ! Pour beaucoup, la plume d'Anna Todd a suscité de nombreuses émotions contradictoires. Il s'agit d'un jeu d'écriture tout à fait ingénieux et remarquable que je n'avais jamais croisé auparavant.
Mais, dans Nos étoiles Perdues, je ne retrouve aucune trace de cette passion perçue dans les After, ni la douceur de la duologie basée sur Landon, et encore moins l'histoire d'une famille aimante avec Spring Girls. Je ne retrouve rien de tout cela. A la place, j'ai ressenti une grande tristesse à chaque ligne qui se déroulait devant mes yeux. J'avais la sensation de tenir entre mes mains les traces d'un coeur brisé, d'une vie si triste qu'il n'y avait pas une once de bonheur.
La vie de Karina est plongée dans la noirceur à chaque instant, et cet atmosphère maussade a rendu ma lecture très difficile.
J'ai aimé la beauté du mélange entre une colère puissante contre le monde entier additionnée à l'affliction qui retraçait des années de souffrance. Cette douleur qu'exprimait simultanément Kael et Karina m'a laissée perplexe. Est-ce que je n'ai pas apprécié parce que le mal-être était omniprésent et qu'il n'y avait donc pas de place ni pour l'amour ni pour les choses futiles du quotidien ?
Je pense que c'est ça. J'ai détesté voir que la souffrance prenait une telle emprise sur la vie d'une jeune fille de 20 ans. Mais dans ce cas, ce livre aurait du me plaire puisque l'histoire n'en était pas moins touchante !
Pour ma part, je trouve que le déroulement de l'histoire manque cruellement d'équilibre. Cette constante émotionnelle n'est pas agréable à ressentir car j'avais l'impression qu'il n'y avait aucune profondeur dans l'intrigue. Bien sûr c'est faux, l'histoire a beaucoup de potentiel mais on ressent le même degré d'émotion. Il n'y a pas de paliers émotionnels, on tombe directement dans la tristesse au bout de quelques pages et on garde le même niveau de peine jusqu'à la fin du livre. Devant une histoire si triste les mots devraient nous manquer, on devrait traverser tous les tissus émotionnels en un rien de temps. Pourtant on n'en fait rien, on finit par se lasser au bout de la première centaine de page et on s'ennuie pour le reste.
De plus, j'ai été déçue par l'amour naissant entre Kael et Karina puisque je n'ai pas compris d'où il puisait sa source. Est-ce que je suis la seule à avoir l'impression que leur amour est né du jour au lendemain ?
J'ai également trouvé que leur rencontre et l'approfondissement de leur relation était un peu légers. Je veux dire : qui emmène un parfait inconnu à un dînez chez ses parents avec qui la relation est compliquée ? Beaucoup de choses manquaient vraisemblablement au développement de l'intrigue, j'ai trouvé ça très dommage en vue de ce que l'auteur est capable de faire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (1)
LeJournaldeQuebec   11 février 2019
Un roman très personnel dans lequel elle explore les difficultés auxquelles font face les couples interraciaux et les symptômes du choc post-traumatique chez les militaires. L’amour, parfois, est dur à vivre.
Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec
Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
emelinevdc76emelinevdc76   06 septembre 2019
« À cet instant, je pense que j’ai mal au crâne et que je ne suis pas sûre d’avoir de l’Ibuprofène dans mon sac. Je me dis aussi que j’ai bien fait de choisir la table la plus proche de la porte pour pouvoir m’enfuir rapidement en cas de besoin. Et cet endroit en plein centre d’Edgewood ? Neutre et pas romantique pour deux sous. Encore un bon choix ! Je ne suis venue ici que rarement, mais c’est le coffee-shop d’Atlanta que je préfère. Il y a peu de place pour s’asseoir – dix tables seulement –, j’imagine donc qu’ils cherchent à favoriser une clientèle qui ne s’attarde pas. Hormis quelques éléments dignes d’être postés sur Instagram, comme ce joli mur composé de petits carreaux noirs et blancs brillants derrière les baristas, l’ensemble est plutôt austère. Du gris froid, du béton partout et de bruyants blenders en train de mixer du chou avec je ne sais quel fruit tendance.
Il n’y a qu’une seule porte, grinçante qui plus est : une entrée, une issue. Je jette un œil à mon portable et essuie mes mains moites sur ma robe noire.
Va-t-il me prendre dans ses bras ? Me serrer la main ? »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Marlene_lmedmlMarlene_lmedml   15 novembre 2018
« Va-t-il m’embrasser ?
Sa bouche ne tarde pas à répondre à ma question. Il se penche et pose ses douces lèvres contre les miennes. Je n’entends plus rien à partir de cet instant. Ni le trafic. Ni le chant des oiseaux. Ni même le grésillement du petit émetteur dans ma tête. Je n’ai plus de mot. Plus de pensées. Juste lui.
C’est un baiser timide au début, tendre… jusqu’à ce que j’insère ma langue entre ses lèvres pour le goûter. A partir de là, mon addiction s’embrase et je sais que plus jamais je ne serai rassasiée de lui. Je saisirai chaque occasion, chaque opportunité pour recommencer.
Ce premier baiser se transforme en d’innombrables autres, et nous franchissons la frontière entre légèreté et intensité. Je connais le danger. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
FiftyShadesDarkerFiftyShadesDarker   07 octobre 2018
Un : Il est séduisant dans sa façon à lui d'être intensément silencieux.
Deux : Il possède cette force presque magnétique qui attire les gens vers lui.
Trois : Il vous donne envie de savoir ce qu'il pense de vous. (Ou n'est ce que moi ?)
Quatre : Il agit toujours comme s'il avait quelque chose de très important à dire
Cinq :
Il n'y a pas de cinquième point. C'est dire je le connais bien !
Commenter  J’apprécie          30
FiftyShadesDarkerFiftyShadesDarker   07 octobre 2018
Tu entres dans la librairie et retiens la porte pour qu'elle ne claque pas. Tu souris, gênée d'être une gentille fille, tes ongles ne sont pas vernis, ton pull col en V est beige et il est impossible de savoir si tu portes un soutien-gorge, mais je pense que tu n'en portes pas.
Commenter  J’apprécie          30
ReveursEtMangeursDePapierReveursEtMangeursDePapier   05 janvier 2020
Avant qu’il ne devienne quelqu’un pour moi – qu’il ne devienne mon univers –, il n’était rien d’autre qu’un étranger silencieux au visage neutre et au regard vide. Il y a quelque chose en lui d’indomptable, quelque chose de si fermé que je ne pourrais même pas lui inventer ne serait-ce que les prémices d’une vie imaginaire.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Anna Todd (24) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anna Todd
Bande annonce de l'adaptation cinématographie du roman After d'Anna Todd. Au cinéma le 17 Avril 2019.
"Depuis son plus jeune âge, Tessa était promise à un avenir tout tracé : une vie rangée, une brillante carrière, un mariage tranquille avec son fiancé de toujours. Jusqu’à sa rencontre avec Hardin à son arrivée à l’université. Grossier, provocateur, cruel, c’est le garçon le plus détestable qu’elle ait jamais croisé. Et pourtant, ce bad boy tatoué pourrait bien lui faire perdre tout contrôle…"
autres livres classés : romanceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

After tome 1

Avec qui Tessa devient ami en cours de littérature ?

Hardin
Landon
Molly
Steph

15 questions
717 lecteurs ont répondu
Thème : After, tome 1 de Anna ToddCréer un quiz sur ce livre

.. ..