AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Sabine Porte (Traducteur)
ISBN : 2702129439
Éditeur : Calmann-Lévy (13/01/1999)

Note moyenne : 3.72/5 (sur 9 notes)
Résumé :
À trente ans, Barnaby se considère comme un parfait loser. Certes, ce rejeton d'une grande famille de Baltimore a tiré un trait sur son passé de délinquant et travaille désormais auprès de personnes âgées pour une société d'aide à domicile. Mais s'il s'y est bâti une réputation d'homme de confiance, il demeure aux yeux des siens le mauvais fils, mauvais père et mauvais époux qui a sali l'honneur de la famille.
Alors, quand son chemin croise celui de Sophia, j... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (1) Ajouter une critique
aaahhh
  07 avril 2012
Barnaby Gaitlin est un homme de confiance, gentil et dévoué, mais les erreurs qu'il a commises dans le passé lui restent en mémoire et l'empêchent d'en être complètement convaincu. Ne parvenant pas à se détacher de la mauvaise image qu'il a de lui même, il se considère comme un loser, et ses proches ne lui donnent pas tort... Quand il croise la route de la belle Sophia, il pense avoir enfin rencontré l'ange gardien qui va le relever et le révéler, mais au bout du compte, pour se révéler, on n'a pas besoin d'un ange mais juste d'être soi-même...
C'est avec un style simple mais entraînant qu'Anne Tyler nous invite à suivre le parcours de son héros très attachant et plein d'humanité. "Et la vie va presque droite" est un roman tendre et doux, l'un de mes préférés de cet auteur qui a le don de dresser des portraits du quotidien à la fois simples et bouleversants.
Commenter  J’apprécie          30
Citations & extraits (2) Ajouter une citation
Jenta3Jenta3   13 septembre 2017
...Il était une fois un homme qui avait tout ce dont il pouvait rêver : un foyer, une femme aimante, une petite famille à lui. Une place au soleil. Comment avais-je pu tout gaspiller ?
Chez Rent-a-Back, je connaissais des couples qui avaient été mariés presque toute leur vie - quarante, cinquante, soixante ans. Soixante-douze ans, pour l'un d'entre eux. Ils avaient veillé tour à tour au chevet de l'un ou de l'autre, suppléé à sa mémoire défaillante, fait face aux soucis d'argent, au suicide d'une fille, à la toxicomanie d'un petit-fils. Et je commençais à avoir le vague sentiment qu'il importait peu qu'ils aient ou non épousé l'homme ou la femme idéale. Au bout du compte, on s'est engagé auprès de cette femme, on a passé un demi-siècle avec elle, on a appris à la connaître aussi bien que soi-même, si ce n'est mieux, et elle est devenue la femme idéale. Ou la seule, plus exactement. Je regrette que personne ne me l'ai dit à l'époque. J'aurai tenu bon ; je le jure. Je n'aurai jamais poussé Natalie à me quitter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
HorlogemoisieHorlogemoisie   16 février 2011
Il a appris à lire si jeune qu'il allait voir dans des livres sur le développement de l'enfant comment il était censé se comporter.
Commenter  J’apprécie          40
Dans la catégorie : Textes diversVoir plus
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature américaine en anglais>Textes divers (382)
autres livres classés : anges gardiensVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Dead or Alive ?

Harlan Coben

Alive (vivant)
Dead (mort)

20 questions
1070 lecteurs ont répondu
Thèmes : auteur américain , littérature américaine , états-unisCréer un quiz sur ce livre