AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782752912213
Éditeur : Phébus (12/03/2020)

Note moyenne : 3.55/5 (sur 97 notes)
Résumé :
Micah Mortimer, la petite quarantaine routinière, coule des jours heureux dans un quartier tranquille de Baltimore. En voiture, au travail ou avec sa petite amie, il ne dévie jamais de sa route toute tracée – jusqu’au jour où il trouve Brink Adams qui l’attend sur le pas de sa porte.

Car l’adolescent fugueur en est sûr, Micah est son père biologique... Pour l’homme qui aimait ses habitudes, cette seconde chance sonne comme une malédiction

>Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (50) Voir plus Ajouter une critique
iris29
  05 mars 2020
C'est une histoire toute simple que nous livre cette fois-ci, Anne Tyler, simple mais dont le thème est universel...
Micah Mortimer (la quarantaine ), habite tout seul dans un petit appartement à Baltimore. Il est gardien d'immeuble (pour la gratuité du logement) et parallèlement, il a développé une petite entreprise de dépannage informatique. Chaque jour correspond à une tache , et si le lundi n'est pas raviolis, c'est le jour les sols à nettoyer, [à moins que ce soit jour de lessive , j'ai oublié... ]. Un brin maniaque , le garçon... , il a tout de même une petite amie, instititutrice , mais c'est chacun chez soi.
Un jour, il trouve sur le pas de sa porte, un garçon, un adolescent , qui lui affirme être son fils.
Micah ne s'affole pas, Micah est pragmatique Micah sait ce qu'il en est . Mais de fil en aiguille , cette histoire pourrait bien , doucement,, bouleverser sa vie, dans le sens "effet dominos" et lui faire prendre conscience de certaines choses qu'il ne voyait pas.
"L'enfer , c'est les autres ", mais des fois, les autres peuvent vous apporter de belles choses, vous secouer un peu . Anne Tyler prouve que c'est ,sans les autres , que c'est l'enfer ...
Simple mais bien, cette histoire est agréable à lire .
J'avais beaucoup aimé ( et découvert ), Anne Tyler avec Vinegar girl, je la retrouve dans un style légèrement différent, mais avec une plume toujours aussi belle . Histoire courte ( 170 pages), qui va à l'essentiel.
Je ne répéterai jamais assez combien, il est important pour moi, que le livre soit aussi, un bel objet . Les Editions Phebus ont fait un vrai travail de direction artistique : le livre est plus large qu' habituellement ( et donc la lecture plus agréable...), le papier glacé et velouté au toucher, des rabats viennent continuer la photo, , la typo et la moitié d'un soleil en haut viennent compléter la signature de cette maison d'édition, que je remercie chaleureusement , ainsi que Babelio pour leur confiance.
Sortie le 12 Mars 2020...
Challenge Multi défis 2020
Challenge Plumes féminines
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          530
montmartin
  14 mai 2020
Micah Mortimer, la quarantaine, vit seul, il fréquente peu de monde, maniaque, il suit invariablement la même routine. Il a une petite amie, mais ils habitent chacun de leur côté. Il a une sorte de boulot de concierge dans son immeuble et il exerce dans l'assistance informatique. « Une discipline qui avait le mérite de ne pas tâtonner, c'était oui ou non, noir ou blanc, aussi logique et ordonné qu'un jeu de dominos. »
Sans aucun doute sa vie est belle. Il n'a aucune raison d'en changer. Un soir en rentrant du travail, il trouve Brink, un jeune garçon, assis sur le bord du perron. Un type un peu dans son genre à lui. Micah a connu sa mère lorsqu'il était étudiant et Brink est persuadé qu'il est son vrai père.
Anne Tyler nous brosse le portrait d'un homme qui mène une vie prudente, d'une rigidité indéfectible, une vie banale donc et son quotidien si bien agencé va être déstabilisé par l'arrivée inattendue d'un fils dont il ignorait l'existence.
Mais c'est en fait l'histoire d'un homme trop bien rangé, qui n'arrive pas à s'engager, et qui peu à peu s'éloigne de tout. L'apparition de ce fils va lui faire prendre conscience que sa vie n'est pas aussi parfaite qu'il pouvait le penser. L'auteur a l'art de nous décrire avec précision tous les détails du quotidien de Micah, elle sait nous le rendre sympathique et elle porte un regard intime sur le coeur et l'esprit de cet homme. Ce récit est aussi une histoire d'amour ratée. Un court roman, léger, chaleureux et amusant à la fois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
mariech
  09 mars 2020
Micah Mortimer mène une vie sans surprises , il a un emploi du temps presque millimetré .
Il aime avoir une maison toujours en ordre , il a un jour différent pour chaque tâche ménagère .
Micah Mortimer est l'exception qui confirme la règle , il a une famille aimante , de nombreux neveux et nièces qui lui donnent de l'affection mais qui eux sont plutôt disons bordéliques .
Même sa vie privée est sans fantaisie , il a une amie qui ne partage pas son quotidien .
Et puis un jour , la mécanique bien huilée a des ratés , Micah M trouve un jeune sur le pas de sa porte , celui ci lui a dit que l'homme qui l'élève n'était pas son véritable père et est persuadé que Micah M est son père biologique .
La vie de Micah n'est pas vraiment bouleversée , il connaît la vérité .Brink Adams n'est pas son fils .
Pendant quelques heures , quelques jours , Micah va réfléchir au sens de sa vie , attention, sans prise de tête , on est dans une comédie .
J'ai beaucoup apprécié cette lecture qui est plutôt une lecture plaisir mais c'est bien écrit , ça m'a fait sourire à plusieurs reprises , que demander de plus ...
L'écriture est très visuelle , ça ferait un très bon film .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
alexb27
  17 mars 2020
J'aime beaucoup la finesse et l'humour de cette autrice que j'ai découvert avec Vinegar girl, une réécriture de la Mégère apprivoisée de Shakespeare. D'ailleurs, Micah est le pendant au masculin de Kate, l'héroïne du roman précité. C'est un homme d'habitudes, quadragénaire, affublé d'une petite amie jusqu'à maintenant très disponible et d'un métier peu envahissant. Mais tout change...C’est ce que Micah, très en dehors de la réalité malgré une famille qui veille, va découvrir à ses dépends...Comme tous les romans d'Anne Tyler, c'est un texte très plaisant, que l'on quitte à regret. Un chouette moment de lecture ! Merci à Netgalley et à l'éditeur pour l'envoi de ce récit. #Ungarçonsurlepasdelaporte #NetGalleyFrance
Commenter  J’apprécie          310
ManouB
  11 mars 2020
Ce roman est l'histoire toute simple de Micah Mortimer, un homme tranquille et routinier qui partage sa vie bien cadrée entre famille, loisirs et travail. A chaque jour, correspond une tâche particulière à laquelle il ne déroge jamais et, à chaque heure son temps est minuté et bien rempli.
A Baltimore, il est facile pour lui de mener une vie bien réglée et son métier qui lui permet d'organiser ces journées comme il le veut, est pour lui une bénédiction.
Sa maniaquerie légendaire lui a causé (et lui cause toujours !) de nombreux tourments avec les filles et de nombreuses railleries en famille. Mais il s'en moque !
Il est actuellement installé à son compte et répare à leur domicile les ordinateurs en panne. Mais dans le passé, il a travaillé en entreprise et a même conçu un programme informatique d'avant-garde.
Tout cela lui laisse du temps pour s'occuper de son immeuble dans lequel il assure la maintenance, comme le ferait un concierge en échange de la gratuité de son loyer, mais aussi, lui permet d'aller courir tous les matins à la même heure et de voir tous les soirs Cass, sa petite amie qui est institutrice et qu'il a rencontré un jour où il améliorait le wifi dans son école en posant un répétiteur dans sa classe.
Mais un jour, en rentrant chez lui, il découvre devant sa porte, Brink, un jeune garçon en fugue, persuadé que Micah est son père biologique. Ce dernier a en effet entretenu une relation amoureuse avec Lorna, la mère du jeune homme, lorsqu'ils étaient tous deux à l'université. Evidemment le jeune homme a découvert une photo de leur couple et a posé la question à sa mère qui savait où Micah vivait alors qu'ils ne sont jamais revus depuis.
Or, Micah le sait, la jeune fille voulait se préserver pour son mariage et leur relation a été chaste. de plus les dates ne concordent pas, ce dont il n'arrive pas à convaincre le jeune homme...persuadé que les adultes ne lui disent pas toute la vérité.
Alors qu'il accepte de garder Brink pour une nuit chez lui, Micah, qui n'aime pas changer ses habitudes, va découvrir grâce aux événements qui vont suivre, qu'il a été aveugle à beaucoup de choses dans le passé, dont il paye aujourd'hui les conséquences...
Voilà un court roman (170 pages à peine) qui se lit facilement. de plus, il n'est pas dénué d'humour et nous montre les relations humaines sous un jour terriblement réaliste.
Les personnages sont attachants et l'auteur réussit en peu de mots, avec quelques descriptions précises de leur vie, à nous les rendre fortement sympathiques.
Micah est un homme très maniaque certes, mais cela finalement n'explique pas qu'il soit très seul. Il est pourtant très généreux, adorable même avec les personnes âgées de son entourage, à l'écoute de ses clients qui ont toujours beaucoup de choses à lui raconter, et disponible pour sa grande famille et sa petite amie.
Les idées que l'on se fait de l'autre et de ce qu'il pense, le fait que les femmes voudraient que les hommes devinent toujours tout ce qu'elles veulent, sans rien leur dire, la solitude que certain(e)s préfèrent par peur de l'échec d'une relation, l'adolescence et ses problèmes, tous ces thèmes sont abordés dans ce roman, plus profond qu'il n'en a l'air.
Comme toujours Anne Tyler va à l'essentiel et provoque avec des mots simples une véritable réflexion, profondément humaine, sur la difficulté de communiquer harmonieusement avec nos proches. Elle n'a pas son pareil pour nous parler de personnages qui nous semblent familiers et proches de nous, car simplement confrontés aux réalités de la vie quotidienne.
C'est un roman qui fait du bien et que l'on peut partager en famille ce qui n'est pas si fréquent finalement...
En plus la couverture est très belle et se prolonge par des rabats, ce qui ajoute un plus à ce roman qui peut faire l'objet d'un cadeau...
Merci à Babelio et à sa Masse critique exceptionnelle pour leur confiance ce qui me permet de le partager avec vous aujourd'hui !
Lien : http://www.bulledemanou.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150


critiques presse (1)
LeMonde   15 mai 2020
L’Américaine est la grande romancière des vies banales et de leur trouble. Plus que jamais dans un nouveau roman qui pousse loin l’hyperréalisme.
Lire la critique sur le site : LeMonde
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
iris29iris29   06 mars 2020
Je comptais sur l'effet voiture. Tu sais, quand les enfants qui refusent de parler à leurs parents s' épanchent dés qu'ils sont dans un véhicule en mouvement. Comme si ce qu'on disait dans une voiture ne comptait pas.
Commenter  J’apprécie          150
ManouBManouB   11 mars 2020
On se demande ce qui peut bien se passer dans la tête d'un tel homme. Tellement étroit d'esprit, borné ; avec des idées si arrêtées. Il n'a aucune perspective ni ambition particulière. Il se réveille un lundi matin et la lumière qui filtre à travers la fenêtre toute mince est d'un gris terne et déprimant, les informations que diffuse le radio-réveil sont effroyablement tristes...
Micah écoute tout cela sans réagir. Le monde ne le surprend pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
syl2034syl2034   22 mars 2020
"Très bien, reprit Cass de sa voix sonore, j'aimerais maintenant que vous fassiez un effort pour considérer tout cela sous un autre angle. Parmi ces gens, il y en a qui ne voient des enfants qu'une fois par an, quand notre école vient chanter pour NOël. Et même les adultes qu'ils ont connus ne sont plus de ce monde, pour la plupart. Ils n'ont plus leurs parents, ni leurs amis, ni leur mari ou leur femme- leur monde à eux a disparu. Même leurs frères et soeurs, souvent. Ils ont des souvenirs de quand ils avaient, disons, neuf ans- comme vous aujourd'hui-, mais ils n'ont plus personne avec qui partager ces souvenirs. Vous ne trouvez pas ça dur? Croyez -moi, vuos allez chanter dans une salle remplie de coeurs brisés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
montmartinmontmartin   14 mai 2020
Il changea de matière principale deux fois et se retrouva finalement en informatique, une discipline qui avait le mérite de ne pas tâtonner, c'était oui ou non, noir ou blanc, aussi logique et ordonné qu'un jeu de dominos.
Commenter  J’apprécie          80
iris29iris29   05 mars 2020
Les femmes faisaient tourner le monde , indéniablement. ( Il y avait une différence entre "diriger le monde" et " le faire tourner".)
Commenter  J’apprécie          80

Videos de Anne Tyler (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anne Tyler
Romain Gary le disait : "S'il y a une chose impardonnable, c'est de ne pas pardonner". Plus simple à dire qu'à faire. Pourtant, en lisant "Vinegar girl" d'Anne Tyler, cela semble déjà bien plus simple à mettre en application. Cela l'est encore plus lorsque ce sont Héloïse Goy et Tatiana Lenté, auteures du livre "Bibliothérapie" paru aux éditions Hachette Pratique, qui nous le présentent.
En savoir plus sur "Bibliothérapie : 500 livres qui réenchantent la vie" ? http://bit.ly/Bibliotherapie-500-livres
autres livres classés : routineVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1185 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre