AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Jérôme Solal (Éditeur scientifique)
EAN : 9782842058890
78 pages
1001 Nuits (02/03/2005)
3.48/5   44 notes
Résumé :
Serait-ce vrai ce qu'on murmure ? Maître Zacharius, l'orgueilleux horloger de Genève, abandonnerait un peu de son âme dans chacune de ses géniales créations ?
Comment alors ne pas s'effrayer lorsque, les unes après les autres, montres et horloges s'arrêtent inexplicablement et demeurent rebelles à toute réparation ? Ce serait bien le diable s'il n'y avait pas là-dessous quelque infernal phénomène...
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
3,48

sur 44 notes
5
1 avis
4
4 avis
3
3 avis
2
1 avis
1
0 avis

Fifrildi
  22 mars 2017
Maître Zacharius ou l'horloger qui avait perdu son âme est un conte fantastique fort plaisant à lire.
Je ne connaissais pas du tout ce titre de Jules Verne, je l'ai découvert au détour d'une critique de Gill. Je me suis alors souvenue que j'avais l'intégrale de Jules Verne sur ma liseuse. Ce conte est repris dans un recueil intitulé "Le Docteur Ox" qui comporte 5 histoires.
Zacharius est un vieil horloger qui vit avec sa fille Gérande, son apprenti Aubert et la servante Scholastique (quel drôle de nom ^^). Toutes les horloges de Zacharius s'arrêtent les unes après les autres. Pour lui pas de doute : c'est le début de la fin. Pour chaque horloge qui s'arrête son coeur s'épuise. Il fiance alors sa fille avec son apprenti pour lui assurer un avenir. C'était sans compter l'intervention de Pittonaccio... un drôle de personnage.
Bon je n'en dis pas plus! À découvrir...
Commenter  J’apprécie          210
Tmor
  15 janvier 2022
Ce conte fantastique de Jules Verne est très bien construit autant sur le fond que la forme. La rapidité du propos ne bâcle pas ses ramifications philosophiques, au contraire, la forme courte dynamise le propos. le temps est au coeur de l'histoire. Un horloger perd son âme à vouloir repousser les limites de la science, donc du réel. L'alternance entre scènes dialoguées, presque théâtrales tant dans l'écriture que dans la mise en scène (typique des huis clos avec le maître, la fille, la servante et le jeune premier) et récits d'aventure typique du grand romancier, est très bien équilibré. le final est bien mené. Un cliffhanger - comme on dirait - mais dont la chute est connue parce que comme toujours chez cet auteur, le contrat auteur/lecteur est clair dès le départ. Une très chouette nouvelle. Avis aux amateurs.
Commenter  J’apprécie          140
Sabrina1988
  08 avril 2021
Nouvelle du genre fantastique lue en ligne car entrée dans le domaine public.
Genève, Suisse.
Maître Zacharius est le premier horloger du monde, celui qui a réussi un exploit : faire que les hommes puissent mesurer le temps grâce à des horloges et montres. Son travail a fait sa renommée mondiale.
A présent vieux, il vit avec sa fille Gérande 18 ans, et leur servante Scholastique (ça, c'est du prénom). Pour le travail, il est aidé d'un apprenti, Aubert Thün, qui en pince secrètement pour Gérande.
Tout va parfaitement jusqu'au soir où l'horloger constate un phénomène étrange : toutes les montres qu'il a créées et vendues s'arrêtent subitement, malgré les mécanismes intacts. Les anciens clients mécontents surgissent.
Il a en fait réglé les montres sur ses pulsations cardiaques : sa vie dépend donc du bon fonctionnement de ses oeuvres.
Une course contre la montre ou plutôt pour la montre commence.
Orgueilleux de première, le papy va devoir faire un périple pour aller chez le seul client qui ne lui a pas rendu son horloge, la plus belle de toutes. Il est suivi de près par ses trois comparses.
Mais ce client n'est pas très catholique...

Belle surprise que cette nouvelle. Je connaissais Jules Verne (de nom seulement) pour ses romans d'aventures et d'exploration étroitement liés à tout ce qui touche à la science, et absolument pas en tant que novelliste dans le genre fantastique.
Il utilise ici ses connaissances en sciences pour évoquer le temps, sa matérialisation mais aussi tout simplement le temps qui passe dans nos vies et donc sa préciosité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
gill
  07 juin 2012
Écrit en 1854 ce texte de Jules Verne est resté assez confidentiel.
Sa réédition prouve une fois de plus aux amateurs de littérature fantastique que Jules Verne excellait dans les ouvrages frayant avec le merveilleux, l'étrange et l'inquiétant.
L'histoire de Zacharius, ce vieil homme qui voudrait devenir maître du temps n'est pas sans rappeler le mythe d'un certain Faust.
Commenter  J’apprécie          130
raynald66
  06 décembre 2013
Et un roman de Jules Verne de plus dans ma bibliothèque ! Maitre Zacharus et ses inventions, petit roman fantastique que se laisse lire mais sans plus, Jules Verne a écrit beaucoup mieux ! (20000 lieux sous les mers, voyage au centre de la terre, tour du monde en 80 jours,...)
Commenter  J’apprécie          80

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
raynald66raynald66   06 décembre 2013
Gérande pensa devenir folle de terreur ! Que faisait donc son père ? Elle ouvrit la porte, qui lui échappa des mains et battit bruyamment sous l'effort de la tempête. Gérande se trouva alors dans la salle obscure du souper, parvint, en tâtonnant, à gagner l'escalier qui aboutissait à l'atelier de maître Zacharius, et s'y laissa glisser, pâle et mourante.

Le vieil horloger était debout au milieu de cette chambre que remplissaient les mugissements du fleuve Ses cheveux hérissés lui donnaient un aspect sinistre. Il parlait, il gesticulait, sans voir, sans entendre ! Gérande demeura sur le seuil.

«C'est la mort ! disait maître Zacharius d'une voix sourde, c'est la mort !... Que me reste-t-il à vivre, maintenant que j'ai dispersé mon existence par le monde ! car moi, maître Zacharius, je suis bien le créateur de toutes ces montres que j'ai fabriquées ! C'est bien une partie de mon âme que j'ai enfermée dans chacune de ces boîtes de fer, d'argent ou d'or ! Chaque fois que s'arrête une de ces horloges maudites, je sens mon coeur qui cesse de battre, car je les ai réglées sur ses pulsations !»
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
FifrildiFifrildi   22 mars 2017
La vie n'existait plus en lui qu'à la surface de son son corps, comme les derniers nuages de fumée qui errent autour d'une lampe à peine éteinte.
Commenter  J’apprécie          110
FifrildiFifrildi   22 mars 2017
Gérande et Aubert accompagnaient souvent le vieil horloger dans ces visites. Celui-ci aurait dû prendre plaisir à les voir empressés à le suivre, et certes il n'eût pas été si préoccupé de sa fin prochaine, s'il eût songé que son existence devait se continuer par celle de ces êtres chéris, s'il eût compris que dans les enfants il reste toujours quelque chose de la vie d'un père!
Commenter  J’apprécie          20
gillgill   13 janvier 2013
Écrit en 1854 ce texte de Jules Verne est resté assez confidentiel. Sa réédition prouve une fois de plus aux amateurs de littérature fantastique que l'écrivain, tel Edgar Allan Poe ou Ernst Theodor Wilhem Hoffmann, excellait dans les ouvrages frayant avec le merveilleux, l'étrange et l'inquiétant.
L'histoire de Zacharius, ce vieil homme qui voudrait devenir maître du temps n'est pas sans rappeler le mythe d'un certain Faust...
(extrait de la quatrième de couverture du volume paru aux éditions "courts romans et autres nouvelles" en 2005)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Sabrina1988Sabrina1988   08 avril 2021
Au surplus, qui s’inquiétait, à cette époque, de régulariser la marche du temps ? Les délais de droit n’étaient pas inventés ; les sciences physiques et astronomiques n’établissaient pas leurs calculs sur des mesures scrupuleusement exactes ; il n’y avait ni établissements fermant à heure fixe, ni convois partant à la seconde. Le soir, on sonnait le couvre-feu, et la nuit, on criait les heures au milieu du silence. Certes, on vivait moins de temps, si l’existence se mesure à la quantité des affaires faites, mais on vivait mieux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Jules Verne (113) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jules Verne
Depuis Jules Verne, de Philip K. Dick au groupe Limite, la science-fiction n'a cessé d'évoluer jusque dans ses propres définitions. Ainsi, ses différentes déclinaisons se démarquent d'abord entre elles pour mieux se mêler ensuite. Quand le genre mille fois déclaré mort sort du cadre et rebat les cartes pour mieux se réinventer…
Avec : Serge Lehman, Olivier Paquet, Hervé de la Haye, Guilhem Modération : Caroline de Benedetti
autres livres classés : horlogerieVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus






Quiz Voir plus

Jules Verne

Quel est le premier livres écrit par Jules Vernes?

Robur le conquérant
Les enfants du capitaine grant
5 semaine en balon
L'étoile du sud

5 questions
233 lecteurs ont répondu
Thème : Jules VerneCréer un quiz sur ce livre