AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782377312740
234 pages
Sarbacane (04/09/2019)
3.85/5   149 notes
Résumé :
C'est l'histoire de Pénélope, une fille que sa mère n'a jamais su aimer. Une fille transparente, timide, terrifiée par la vie... au point de ne pas se sentir la force, le jour venu, d'élever son bébé.
Au point de l'abandonner en pensant le sauver.

C'est l'histoire de Romane, une fille qui n'a jamais connu sa mère biologique. Une fille heureuse, épanouie, gourmande de vie... mais à qui il manque toujours quelque chose.
À qui il manque tou... >Voir plus
Que lire après Des astresVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (67) Voir plus Ajouter une critique
3,85

sur 149 notes
5
22 avis
4
25 avis
3
7 avis
2
2 avis
1
0 avis
Élevée par sa mère, les origines du père variant inlassablement selon ses dires, Pénélope entretient, depuis des années, une relation compliquée avec elle. Cette dernière n'a eu de cesse de la rabaisser, de s'en moquer, de la dénigrer parfois, tout en l'étouffant d'une protection malsaine. Pourtant Pénélope a tout fait pour que celle-ci l'aime. Encore aujourd'hui, elle ne manque pas d'attention à son égard, lui offre des cadeaux et vient lui rendre visite tous les mercredis. Mais c'est à croire qu'Irène n'a jamais su être une vraie mère. Cette relation toxique a eu un impact très important le jour où Pénélope a dû fait un choix crucial...
Romane est une adolescente épanouie et heureuse au sein de sa famille adoptive. Si ses parents ne lui ont rien caché quant à ses origines et même si la jeune fille les considère comme ses véritables parents, elle a tout de même envoyé, il y a déjà 2 ans de cela, un courrier au Centre National d'accès aux origines personnelles. Ce n'est qu'aujourd'hui que lui parvient une réponse favorable à sa demande. Sa mère biologique veut bien être mise en contact avec elle...

Ce sont trois générations de femmes aux relations bien complexes qu'aborde Séverine Vidal au sein de ce roman. D'un côté, Pénélope et sa mère. Entre elles, une relation malsaine que la jeune femme peine à panser. de l'autre, Romane qui, bien qu'entourée de ses parents adoptifs, n'aura eu de cesse de rêver sa mère biologique. Ces deux personnages féminins vont, l'on s'en doute, finir par se croiser. Comment se construire lorsqu'on entretient une relation toxique avec sa mère ? Ou, au contraire, lorsque l'on ne sait rien de ses origines ? Ce sont ces questions auxquelles tente de répondre Séverine Vidal avec ce roman qui dépeint parfaitement les relations mère/fille et la parentalité. Outre cela, elle aborde également les violences conjugales. Des thèmes bien amenés et des personnages justes. Dommage que la fin gâche un peu le plaisir de lecture qui s'avère tout de même émouvante...
Commenter  J’apprécie          685
C'est l'histoire de trois femmes , deux mères , deux filles.
L'histoire d'Iréne , la PIEUVRE douce , cruelle , possessive , qui prend toute la place , incapable d'aimer sa fille Pénélope , effacée , timide, ——-Irène qui avait peur de tout, semblant toujours sur le fil ,——- avec ses odieux et ridicules : «  Ma puce , ma cerise, ma prune , ma rose » ,menteuse ,pathétique , affabulatrice , sa fille transparente devenue professeure qu'elle n'a jamais su aimer, terrifiée par la vie ...au point de ne pas se sentir la force d'élever son enfant ,sa fille , le jour venu , au point de l'abandonner ..

L'histoire de Romane, une fille qui n'a jamais connu sa mère biologique, heureuse et gourmande de vie, .....auprès de ses parents adoptifs ,Nathalie et Loïc , bouchers de leur état , chaleureux , pétris d'amour , compréhensifs qu'elle appelle avec tendresse et spontanéité : «  Mes petits vieux » .

Romane à qui il manque quelque chose malgré l'amour de Nath et de Loïc , elle envoie une demande au CNAOP', service qui aide à retrouver ses origines et l'identité de sa mère de naissance ..
C'est l'histoire ...des relations / mères / filles , complexes ou chaotiques , si belles pourtant !
Comment ne pas aimer sa fille?
Comment réussir à grandir sans connaître ses origines ? Comment se structurer et forger sa personnalité ?
Cet ouvrage poignant nous émeut , nous étreint par sa justesse et son ton .
L'auteure raconte les relations malsaines , toxiques , les apparences, la manipulation, la possession et le mépris , l'étouffement psychologique destructeur ,la peur , la douleur ,les larmes ,les violences conjugales glaçantes , les sévices cachés par honte ...
Pénélope se reconstruit , fait du chemin après l'effacement , la dépression et les questions , la culpabilité . ....
J'ai bien aimé ce roman SAUF LA FIN , sur la vie, les destins de ces mères qui peuvent sauver, qui peuvent détruire...
Je ne connais pas l'auteure .
Grand merci à Marina ! Une fois de plus ...
Commenter  J’apprécie          332

L'HISTOIRE DE DEUX VIES

Séverine Vidal a fait des études de lettres, et a toujours était passionnée par la littérature. Après des années à enseigner, elle se dédie entièrement à l'écriture.
Elle débuta en 2011 avec l'écriture de BD, de Romans de Jeunesse, de livres, d'albums, etc…
Elle vit alors pleinement de ses rédactions, et offre des ateliers d'écriture.

Grâce à sa passion, elle gagnera de nombreux prix.
Son Roman « Des Astres » parût en 2019, est perçu par le public comme un Roman Jeunesse, qui en réalité s'adresse à tous publics. Il est très émouvant et évoque les relations parents-enfants, ainsi que l'adoption ; qui est vue comme un sujet plutôt sensible.
« Des Astres » est un Roman qui s'adresse à tous public.

Ce Roman évoque avec émotion et bouleversement, deux histoires touchantes ; celle de Pénélope, une mère à l'enfance difficile et douloureuse, liée à la relation compliquée avec sa mère, qui se verra contrainte d'abandonner son bébé à l'adoption ; et l'histoire de Romane, une lycéenne joviale et sociable, élevée depuis son plus jeune âge par des parents adoptifs, et qui tente de rencontrer sa mère biologique.

En lisant ce Roman, vous comprendrez que ces deux histoires trépidantes ont un lien fort.
Ce Roman est entièrement partial, et confie aux lecteurs le choix d'élaborer son propre avis.

Le livre est captivant et très poignant, j'ai ressenti de la compassion envers les deux personnages, malgré leurs différentes situations.

Je trouve ça admirable de la part de l'auteur d'avoir comparé, sans jugement, et sans jamais vouloir guider les lecteurs dans leurs positions personnelles.

Cela démontre une certaine tolérance et une forme de libéralisme de la part de l'écrivaine.
Le livre était plutôt simple à lire grâce à un niveau de langue courant et même parois légèrement familier ; ce qui permet d'assimiler facilement les informations, et de se faufiler aisément dans la peau du personnage.

J'ai trouvé une citation saisissante dans ce Roman, qui m'a beaucoup plu :

« Les mots tuent. A petit feu sans effusion de sang, mais ils tuent. »

Ce Roman nous fait plonger dans un problème courant de société, souvent oublié des médias, qui est pourtant absorbant et très intéressant à analyser.

En conclusion, j'ai trouvé ce Roman réaliste, très poignant, truffé de moralités et de convictions.
Je vous recommande certainement sa lecture.

Sana E.


Les relations avec sa mère? Des relations amères!

Ce livre se nomme ‘'Des astres'' il a été édité par SARBACANE et est sorti en 2019. Son écrivaine Séverine Vidal a fait des études de Lettres. Après être passée par l'enseignement, elle se consacre pleinement à l'écriture et en a fait son métier. Elle est membre de la Charte des auteurs et des illustrateurs jeunesse.
Ses romans ‘‘La drôle d'évasion'' et ‘‘Quelqu'un qu'on aime'' l'ont fait connaître, elle a reçu de nombreux prix. Ce livre a plutôt plu aux lecteurs, qui ont pu s'identifier aux personnages.

D' un côté le lecteur suit Pénélope qui entretient une relation toxique avec sa mère qui ne cesse de la rabaisser. Alors au moment où Pénélope à un enfant va t elle l'abandonner? ou va t elle le garder? D' un autre côté, le lecteur suit Romane, une fille aimée de ses parents adoptifs mais qui veut prendre contact avec sa mère biologique. Deux femmes. Deux buts. L'un, comprendre pourquoi sa mère ne l'a jamais aimée et l'autre, comprendre pourquoi sa mère l'a abandonnée à la naissance.

Le titre est un jeu de mot très bien trouvé. C'est un titre à double sens des astres=désastre, qui résume parfaitement ce roman.
Le livre présente les bons et mauvais côtés de la vie (le quotidien).
J'ai beaucoup aimé ce roman qui m'a souvent touchée. J' ai eu un peu de mal à démarrer, mais au bout de 2 ou 3 chapitres d'introduction l'histoire commence, sans manquer de rebondissements. L'auteure a réussi à m'embarquer dans son histoire assez rapidement.
Les chapitres sont courts ce qui donne un bon rythme au roman et nous incite à continuer.
Malgré la simplicité de ce roman (langage courant+thème basique: la famille), il traite de sujets difficiles, il est fort et puissant. Ce roman raconte la déception,la tristesse et l'abandon qui sont des thèmes forts et intenses.
C' est un roman sur deux relations mère-fille, différentes mais qui vont finir par se rejoindre. Ce livre montre aussi qu'il ne faut pas se fier aux apparences qui sont souvent trompeuses. Les perceptions des uns ne sont pas toujours la réalité. Il y a souvent des explications aux choses et on peut vivre avec des fausses perceptions qui gâchent notre vie.
Le seul petit bémol bien qu' il ne soit pas trop perturbant: je trouve que l'auteure a voulu traiter trop de thèmes en même temps et on perd par moment le thème principal de l'histoire. Je vous conseille de le lire d'une traite et de ne pas le laisser traîner sur le temps sinon vous allez perdre le fil de l' histoire. Je pense que ce roman est touchant surtout parce qu' on peut s'identifier à l' histoire. En effet ce roman est très réaliste, peut être même tiré d,une histoire vraie, on peut donc se mettre facilement à la place des personnages. Ce sont deux femmes qui ne demandent rien d'autre que d'être aimées.
Je n' ai pas été déçue de la fin qui est surprenante et assez inattendue .
Les dernières parties regorgent d'événements inattendus et je ressors plutôt chamboulée de cette lecture. Cette fin est explicite, ce roman ne propose pas d'ouverture, pas d'imagination, ce sont des faits réalistes et détaillés.
Emotions, sentiments, rebondissements…jetez vous sur ce livre et vous n'oublierez jamais Penelope et Romane.

Violette.O


Commenter  J’apprécie          10
Le livre Des Astres, de Séverine Vidal, retrace la vie de deux filles différentes mais pourtant pleines de similitudes.
L'une est celle de Pénélope, grandissant dans l'ombre de sa mère, « sa pieuvre », qui pourtant la gâte en l'élevant tout seule mais à la fois qui la rabaisse.
Ainsi, elle essaiera de reprendre contact avec ce qu'elle avait de plus cher.

La seconde, est celle d'une jeune fille, Romane, qui n'a jamais connu ses parents biologiques. Elle vit, heureuse, avec ses parents adoptifs, qui la chérissent et lui apportent tout le nécessaire dont elle a besoin. Ensemble, ils feront la démarche pour essayer de répondre aux questions de la jeune Romane qui a besoin d'en découvrir plus sur son passé.

Ces histoires de famille sont-elles si différentes ? Quels sont leurs points communs finalement ?

Ce livre parle des histoires de famille, de l'amour maternel. Ce thème est introduit par ces deux
histoires qui sont celles de mères et de filles, comment sont leur relation ? Comment sont leurs familles ?...
L'auteure nous émeut, nous fascine à travers son écriture et son imagination.

C'est un livre qui m'a beaucoup plu. L'histoire que j'ai trouvé touchante mais à la fois, intrigante et
captivante et l'écriture m'ont aimanté au livre. Je ne pouvais plus le lâcher, j'avais toujours besoin de savoir ce qui se passé après le moment où je m'étais arrêté.
Il est évident que je conseille ce livre.
J'insiste juste sur les mots : retrouvailles, émouvant, captivant, intéressant, pour décrire ce Roman.

Louise P
......................................................................................................
Dans ce court roman s'entrechoquent les relations maternelles. Cela est véridique, elles ne se déroulent pas toujours de la meilleure des manières. Séverine Vidal a choisi des personnages forts avec des attraits très importants ce qui donne d'autant plus de facilité de s'y identifier, de cerner les personnages. Un mélange presque bouleversant d'émotions jaillit de cette oeuvre. En effet, la «reine mère», Irène n'a jamais su aimer sa fille Pénélope par pur égoïsme elle lui a fait subir des choses atroces … Comment est-ce qu'une mère peut-elle détruire à ce point son enfant?
Par la suite on assistera à de véritables horreurs qui pousse le lecteur à rire, pleurer, être sous le choc tout en tournant les pages du livre à une vitesse folle. Ce que l'on comprend dans ce roman c'est la complexité des relations mères/filles, elles peuvent être extrêmement bienveillantes et salvatrices comme d'une toxicité totale qui détruit… Dans la vie « des astres » se rencontrent, se forment mais peuvent finalement devenir un véritable désastre. Ce titre est un point de départ très juste accompagné d'une image en harmonie donnant envie de lire ce roman. Certes le style d'écriture est assez simple et ce n'est pas un roman dont l'intérêt est dans sa forme mais dans son contenu. Une autre caractéristique qui le rend encore plus intéressant est sa longueur, il est d'autant plus frappant, marquant car nous n'avons pas le temps d'assimiler une chose correctement qu'il se passe autre chose et l'enchaînement parfait apparaît comme une bombe qui nous explose à la figure. Je le trouve réellement juste et il m'a profondément touché, je le conseille vraiment afin d'obtenir une dose de sentiments divers et variés.
............................................................................................

Dans ce roman de Severine Vedal, nous suivons deux de ces relations que l'on croit simple, mais qui sont pourtant si complexes et diverses. Une première dans laquelle vous découvrirez une mère très peu présente et désintéressée du bien-être de sa fille. Peneloppe est seule, timide et cherche en vain l'amour de sa génitrice. Ce manque d'amour maternel lui causera bien des problèmes?
La seconde nous raconte la vie de Romane, jeune orpheline recueillie par un couple qui lui donne tout l'amour dont elle a besoin, mais au fond elle, elle ressent toujours ce vide persistant, le manque de sa mère, sa véritable mère.
Peneloppe, parviendra-t-elle à surmonter le contrôle pesant de sa mère sur sa vie ? Romane réussira-t-elle à changer cette colère qu'elle ressent envers sa génitrice ? Leur pardonneront elles de tout le mal qu'elles leur auront causé ?

Entrez en chute libre dans le destin qui attend nos deux protagonistes: de l'amour à la haine, des pleurs au rire, de la fille à la mère. Vous découvrirez que les relations enfant-parents sont plus importantes que vous ne le croyiez et qu'il faut profiter d'avoir des parents aimants, car beaucoup non pas cette chance et en souffrent.

- Lys -
Commenter  J’apprécie          10
Pénélope, une prof de français, n'arrive pas à se détacher de l'influence négative de sa mère, même à l'âge adulte. Suite à la rupture avec son copain, elle découvre qu'elle est enceinte. Terrifiée à l'idée de reproduire le même schéma que sa mère avec elle, elle confie sa fille à l'adoption et accouche sous X.
Une fois adolescente, Romane décide de contacter sa mère biologique pour comprendre les raisons qui l'ont poussée à l'abandonner. La rencontre est difficile pour toutes les deux mais Pénélope va se montrer d'une grande aide pour soutenir Romane lorsque le compagnon de cette dernière la bat.

Autant le dire tout de suite, c'est larmoyant à souhait. J'ai failli abandonner le livre à la première partie tellement je m'ennuyais. J'ai vraiment eu du mal à comprendre pourquoi Pénélope ne se faisait pas aider par un médecin ou un psychologue. Elle est enseignante, elle voit des élèves en souffrance toute la journée, elle doit bien connaitre les processus de mal-être normalement ! J'ai vraiment eu envie de la secouer. Ta mère te torture : mais pourquoi tu vas encore la voir ? Jeff qui n'est d'aucun soutien... La pire vie du monde.

Heureusement, ensuite on passe à Romane, qui apporte un peu plus de dynamisme à la lecture, même si mon idée sur le livre était déjà faite à ce moment-là. J'ai trouvé les parents adoptifs de Romane plutôt cool avec le père boucher qui veut tout trancher, qui accepte qu'elle ramène tous les types de copain à la maison mais surtout pas les végans !

Et il fallait bien l'histoire du violent Rudy pour que Pénélope serve à quelque chose !

Bref, j'ai trouvé que c'était une accumulation de situations pathétiques. le livre ne se focalise pas sur un seul sujet et c'est son plus grand défaut, il en aborde trop en même temps : relation toxique mère/fille, solitude, dépression, abandon et accouchement sous X, violences conjugales. Manquerait plus qu'on leur rajoute un syndrome génétique rare pour avoir le combo gagnant.
L'histoire n'est pas construite comme un feel-good, il n'y a pas de morales ni de solutions proposées. Je ne vois pas trop ce qu'un jeune seul pourrait en retirer. Si on veut que la lecture touche les adolescents, il faut les accompagner nécessairement. D'ailleurs, le titre aurait pu se passer du petit jeu de mot sans intérêt et s'appeler "désastre" ou dans la même veine, "en nuit" (ennui).
Commenter  J’apprécie          40


critiques presse (2)
Ricochet
17 février 2020
Séverine Vidal construit un très beau et très âpre roman sur les filiations douloureuses, les filiations essentielles, la résilience infinie de l'être humain. Un narrateur omniscient se promène entre ces trois générations de femmes aux psychés si différentes.
Lire la critique sur le site : Ricochet
LeSoir
30 décembre 2019
Ce fut pour nous le roman jeunesse le plus puissant de 2019 : « Des astres » de Séverine Vidal. Ou quand la relation mère-fille tient du thriller.
Lire la critique sur le site : LeSoir
Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
«  Pénélope est sortie tôt .
Elle a l’impression physique, tangible, de sortir d’un long tunnel, ou d’émerger d’un trou ,après des années d’ombre .
D’ombre, de sang, de vide.
La pieuvre n’était jamais loin, l’attrapant par les pieds pour l’attirer tout au fond » ..
Commenter  J’apprécie          140
«  Surtout avec une allure pareille .
Irène aimait briller, séduire , se mettre sur le devant de la scène .
Et s’il fallait , au passage , écraser un peu les autres femmes, leur faire de l’ombre , elle ne s’en privait pas.
La belle Irène, à couper le souffle , impressionnante , déjà un peu cassante » .
Commenter  J’apprécie          100
Pénélope a toujours aimé cette séquence. Elle ne connaît pas cet homme, ce grand-père qui ne l’a jamais prise dans ses bras, qui ne l’a pas fait sauter sur ses genoux, qui ne l’a pas emmenée pecher, qui ne lui a pas appris à faire des ricochets ni montré comment enlacer le tronc d’un arbre pour l’entendre respirer, qui n’est pas mort en lui tenant la main. Il n’a rien fait de tout ça, non, mais il a fait quelque chose d’autre : il lui a offert ce sourire-là. Et elle s’est servie, souvent, de ce sourire, de ces paroles muettes et de ces bras ouverts, pour se sentir mieux quand, dans sa vie, le sol lui semblait se dérober sous ses pieds. Il a été, sans le savoir, la terre solide que l’on arpente, l’eau du lac où lancer des pierres plates ; il a été la main serrée fort, le chêne à enlacer.
Commenter  J’apprécie          21
-Voilà. Ça, c’est une façon constructive de voir les choses, Maman! Prends-en de la graine, p’tit père. Pas de jugement hâtif. Et tu seras aimable, ce soir?
-Oui, Mademoiselle, je sais me tenir. Bon, je vous laisse, les filles! La boucherie ouvre dans cinq minutes. Un bœuf bourguignon, ça ira pour ce jeune homme?
-Miam! Oui, parfait!
-Bon, un point de plus : il n’est pas vegan!
Romane éclate de rire.
-Tu te souviens de ce que je t’ai toujours dit? Un Noir, un Arabe, un artiste, un tatoué, une fille ou même un Parisien, pas de problème : on accueille! Par contre, me ramène jamais un vegan, j’en ferais du steak haché!
-Fiche le camp, vieux réac!
Romane souffle sur une mèche, heureuse.
Commenter  J’apprécie          20
Les mots tuent. À petit feu, sans effusions de sang, mais ils tuent.
Commenter  J’apprécie          280

Videos de Séverine Vidal (24) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Séverine Vidal
Dans le 179e épisode du podcast Le bulleur, je vous présente Et travailler et vivre, deuxième tome de la série Les reflets du monde que l’on doit à Fabien Toulmé et aux éditions Delcourt dans la collection Encrages. Cette semaine aussi, je reviens sur l’actualité de la bande dessinée et des sorties avec : - La sortie de l’album Putzi, un album qui est l’adaptation d’un roman de Thomas Snégaroff qui en signe ici le scénario, mis en dessin par Louison et c’est édité chez Futuropolis - La sortie de l’album Neuf que l’on doit au scénario de Philippe Pelaez, au dessin de Guénaël Grabowski et c’est édité chez Dargaud - La sortie de l’album Colette, un ouragan sur la Bretagne que l’on doit au scénario de Jean-Luc Cornette, au dessin de Joub et c’est édité chez Marabulles - La sortie de l’album Disparus, un album qui revient sur l’affaire Godard que l’on doit au scénario de Pascal Bresson, à la partie documentaire de Béatrice Merdrignac, au dessin de Samuel Figuière pour un titre paru chez Petit à petit - La sortie de l’album Marée haute que l’on doit à Isaac Sánchez et qui est édité chez Dupuis - La réédition sous un nouveau titre de Tous nos étés que l’on doit à Séverine Vidal pour le scénario, Victor L. Pinel pour le dessin et qui est publié chez Grand angle
+ Lire la suite
autres livres classés : adoptionVoir plus
Les plus populaires : Jeune Adulte Voir plus



Lecteurs (334) Voir plus



Quiz Voir plus

la meilleur nuit de tout les temps

Comment s'appelle la copine de Raphaël ?

Sarah
Pauline
Colombe
Rachel

3 questions
22 lecteurs ont répondu
Thème : La meilleure nuit de tous les temps de Séverine VidalCréer un quiz sur ce livre

{* *}