AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2377312748
Éditeur : Sarbacane (04/09/2019)

Note moyenne : 4.05/5 (sur 19 notes)
Résumé :
C'est l'histoire de Pénélope, une fille que sa mère n'a jamais su aimer. Une fille transparente, timide, terrifiée par la vie... au point de ne pas se sentir la force, le jour venu, d'élever son bébé.
Au point de l'abandonner en pensant le sauver.

C'est l'histoire de Romane, une fille qui n'a jamais connu sa mère biologique. Une fille heureuse, épanouie, gourmande de vie... mais à qui il manque toujours quelque chose.
À qui il manque tou... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
Lire-une-passion
  03 septembre 2019
Lorsque les éditions Sarbacane m'ont contactée pour découvrir le nouveau roman de Séverine Vidal, je n'ai pas hésité un instant. Depuis que je l'ai découverte avec "nos coeurs tordus", j'enchaîne avec elle les merveilleuses découvertes, voire les coups de coeur. Et ce petit dernier est autant une merveilleuse découverte qu'une claque.
Le thème de ce roman est assez particulier, car il traite de sujets difficiles : le non-amour d'une mère, d'un côté, et l'abandon d'une mère à sa fille, de l'autre. Deux sujets sensibles et difficiles. Et pourtant, même si j'ai eu a plusieurs reprises le coeur serré, l'auteure a réussi à m'embarquer dans son histoire assez rapidement.
Pas tout de suite. Il m'a fallu un temps d'adaptation pour me faire à sa plume dans ce roman, à m'attacher aux personnages, à comprendre leur mode de vie. Mais à partir de l'instant où j'ai réussi à tout comprendre et à m'y faire, j'ai littéralement dévoré le roman. En deux heures.
Il est fort, il est puissant. Pénélope et Romane sont abîmées par la vie. Surtout Pénélope, qui n'a pas réussi à être aimée de sa mère, comme c'est censé être le cas. Comme c'est censé être logique, normal. Toute sa vie, il lui manqué cette chose importante : l'amour. Et quand il lui est arrivé la possibilité d'en donner, elle a abandonné son enfant.
On pourrait lui en vouloir. On pourrait être choqué de son geste. Mais non. Enfin un peu. Mais on la comprend aussi beaucoup. Et pour être dans cet état d'esprit, il faut lire le roman. Comprendre ce qu'elle a vécu et pourquoi elle a pris cette décision.
Et puis il y a Romane. Une enfant adoptée avec des parents aimants, qui la chérissent comme si elle était leur propre fille. Mais il y a ce manque en elle. de savoir qui est sa mère biologique et d'essayer de comprendre pourquoi elle l'a abandonnée.
Deux voix. Deux femmes qui ont pourtant un même but : être aimées à leurs justes valeurs. Être aimées parce que c'est normal et juste. Et comprendre.​
​En résumé, un roman fort, si fort qu'il hante encore une fois qu'on l'a refermé. Deux voix. Deux femmes. Deux buts. L'un, comprendre pourquoi sa mère ne l'a jamais aimée et l'autre, comprendre pourquoi sa mère l'a abandonnée à la naissance. Deux vies qui se télescopent et qui se ressemblent bien plus qu'on ne le pense. Cette histoire est puissante et doit être découverte et lue.
Lien : http://lire-une-passion.weeb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          51
DreamBookeuse
  10 septembre 2019
Ce roman c'est l'histoire de trois femmes et même peut-être quatre dont les destins se croisent par la vie, par le hasard. Il y a Irène et sa fille de quelques mois qui débarquent dans un petit patelin sorti de terre récemment. Les enfants vont grandir, les voisins vieillir et Irène comme un soleil magnétique qui raconte, à qui veut l'entendre, la triste histoire de ce mari décédé. Il y a Pénélope et sa mère-pieuvre qui l'étouffe, la brise à coups de réflexions, de mots glissés, de regards acerbes, par son lunatisme. Elle tente de s'échappe mais toujours les tentacules l'encèrent, tant et si bien qu'elle abandonne ce qu'elle aime le plus au monde. Il y a Romane, une jeune adolescente à qui al vie sourit une fois passée son envie de tout détruire. Avec Rudy, photographe amateur, qui la fait se sentir vivant puis lui laisse un goût de cendre et de sang dans la bouche. Et pour finir Nath, aimante, heureuse, entourée de son mari-nounours et de sa fille qu'elle voit grandir, des larmes dans les, un sourire aux lèvres et les bras ouverts et chaleureux. Quatre femmes, quatre portraits, ensemble liés par le sang, le destin ou l'amour.
C'est à travers elles que le roman évolue, bouge, grandit. A travers elles que Séverine Vidal décrypte les relations mères-filles, celles qui blessent autant qu'elles réparent, celles qui tuent autant qu'elles sauvent. Difficile d'en parler sans trop en dire, vous laisser le mystère, vous laisser comprendre les actes, en demie teinte, les surprises, les candeurs, les horreurs.
Il y a des passages qui m'ont particulièrement touchée. Notamment celui, bien sûr, où Pénélope nous raconte sa manière de rester forte, debout, face à sa pieuvre, sa mère lunatique et froide qui la rabaisse et l'humilie. Pas besoin de coups quand les mots s'inscrivent si forts dans le coeur et le ventre. Ce sourire aperçu dans une vidéo. Cette rencontre avec Alphonse, son grand père, qui a toujours souhaité son bonheur même dans l'ombre. Il y a aussi la relation d'Eva et Romane, les meilleures amies, avec cette tendresse qu'elles ont. Les sessions d'urbex aussi, la course au bouquet, les câlins familiaux, et puis cette volonté sans faille de la part de Pénélope de retrouver ce qu'elle a perdu. Pas tout à fait, mais juste assez pour exister pour quelqu'un, pour être une personne sur qui l'on peut compter.
Alors je ne peux guère vous en dire plus. L'écriture y est fluide, peut-être moins forte que ce à quoi je m'attendais, mais justement dosée pour parler des coups, des larmes, du sang, et de la douleur, justement poétique pour parler de ces relations si importantes dans la construction de soi. le début est lent, on ne comprend pas tout et les pages s'enchaînent à une vitesse folle. En moins de deux heures la fin est juste là, et l'impression soudaine que, l'espace d'un instant, on a été fille, mère et enfant.
En résumé
Des astres est un roman bouleversant et puissant, véritable ode aux relations mères et filles. Dans un formidable jeu de chassé croisé on suit le destin incroyable de quatre femmes dont les vies resteront à jamais chamboulées. Un délicieux hommage à ces femmes qui détruisent autant qu'elles sauvent dans une écriture douce et harmonieuse. Une petite perle ❤
Lien : https://lesdreamdreamdunebou..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Jangelis
  03 septembre 2019
Quel roman, mais quel roman !!!
Encore un superbe texte de Séverine Vidal.
Je ne sais comment lui rendre hommage sans trop en dire.
Je n'ai rien vu venir, je ne voudrais pas dévoiler l'incroyable, l'inacceptable aux autres lecteurs.
En plein dans l'actualité, et pourtant totalement inattendu pour moi.
Deux histoires de relations mère-fille tout d'abord, dont on se doute qu'elles vont se rejoindre.
Des personnages intéressants, sans pour autant que le début ne m'ait paru exceptionnel. Un peu de mal avec les différentes époques et sujets...
Et puis soudain ... j'ai compris vers où on allait.
J'aurais pu le voir plus tôt sans doute, ou pas ? Plutôt comme la mère biologique, ou comme la maman ?
Peut-être je lis trop vite ?
Et j'ai été scotchée jusqu'à la fin. Je l'ai d'ailleurs lu en moins d'une journée et terminé quasiment en apnée, tant il me paraissait impossible d'abandonner Romane sans savoir.
Ça n'arrive pas qu'aux autres, ça n'arrive pas que dans les milieux "défavorisés"...
J'ai été aussi souvent émue par cette lecture, et particulièrement par le moment où Romane, dans une toute jeune vie de couple, retourne seule pour quelques jours chez ses parents. Est-ce parce que ça remue pas mal de souvenirs, ou parce que tout ne va pas tarder à basculer ?
J'ai aussi découvert ici avec intérêt le phénomène Urbex, dont j'avoue que j'ignorais tout. (Et curieusement, le soir de ma lecture, un reportage sur le sujet à la télé !).
Lien : https://livresjeunessejangel..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
florencelelong
  07 août 2019
Le truc à savoir, lorsqu'on commence un livre de Séverine Vidal, c'est qu'il faut prévoir du temps.
Difficile de faire des pauses. La lecture se fait d'une traite. Sauf peut-être lorsque les émotions qu'elle nous communique nous submergent Et ça…elle sait faire 😊
Ce livre n'échappe pas à la règle !
Une balade dans la vie de nos grands ados ou jeunes adultes (?)et un peu dans nos souvenirs, si vous avez eu la chance d'avoir un parcours corbeaux de platine.
Comment se structurer quand son histoire est si compliquée ? Suivez Pénélope dans sa leçon de vie et voyez comment elle se dépatouille avec tout ça ! Car si les relations mère fille sont au coeur de l'histoire, deux autres thèmes viennent alimenter le suspense. Secrets de familles et non-dit font de sa vie …un peu le fleuve au passage du mascaret.
Bonne lecture
Commenter  J’apprécie          40
Mirabilia
  05 novembre 2019
Pénélope a dû supporter sa mère comme un poids sur le dos qui engendre une scoliose. Impossible pour elle d'être débarrassée de sa pieuvre si nocive. Et Romane, qui n'a pas connu sa mère biologique, souhaite tout de même remplir cette case même si ses parents la comblent de bonheur.
Vous croyez avoir déjà lu ce genre d'histoire ? Vous avez tout faux, entièrement faux. Car Sandrine Vidal parle ici avec ses tripes, offre un récit criant de réalisme, si intense qu'il déclenche un ouragan émotionnel. On est énervé, révolté, passionné, inquiet, anxieux, subjugué et charmé. Et alors que la première partie bouleverse tant, que l'on croit avoir lu le plus dur… on bascule encore et encore, les revirements s'enchainent et on est en apnée. Je ne peux que vous conseiller cet excellent roman, dont je reste totalement admirative de l'écriture et de l'intensité du réalisme. Un grand bravo madame Vidal pour ce chef d'oeuvre et à bientôt de vous lire.
Lien : https://chezmirabilia.wordpr..
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
DreamBookeuseDreamBookeuse   10 septembre 2019
Pénélope a toujours aimé cette séquence. Elle ne connaît pas cet homme, ce grand-père qui ne l’a jamais prise dans ses bras, qui ne l’a pas fait sauter sur ses genoux, qui ne l’a pas emmenée pecher, qui ne lui a pas appris à faire des ricochets ni montré comment enlacer le tronc d’un arbre pour l’entendre respirer, qui n’est pas mort en lui tenant la main. Il n’a rien fait de tout ça, non, mais il a fait quelque chose d’autre : il lui a offert ce sourire-là. Et elle s’est servie, souvent, de ce sourire, de ces paroles muettes et de ces bras ouverts, pour se sentir mieux quand, dans sa vie, le sol lui semblait se dérober sous ses pieds. Il a été, sans le savoir, la terre solide que l’on arpente, l’eau du lac où lancer des pierres plates ; il a été la main serrée fort, le chêne à enlacer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
JangelisJangelis   03 septembre 2019
Des escaliers géants, poussiéreux et magnifiques, des toiles d’araignées à l'état solide, des couloirs sombres et des murs rongés par l'humidité, à moitié écroulés. Mais un souvenir du faste, encore, derrière la ruine.
Commenter  J’apprécie          20
JangelisJangelis   03 septembre 2019
Elle ne les a pas vus depuis la fin de l'été. En montant dans le train, elle trépigne littéralement ! Retrouver les bons rituels, le petit-déjeuner prêt sur la table de la cuisine quand elle se lève, alors que ses parents [...] C'est sûr, elle en a besoin.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Séverine Vidal (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Séverine Vidal
http://www.librairiedialogues.fr/ Adeline nous propose ses coups de c?ur du rayon Bandes dessinées : "La recomposition des mondes" d'Alessandro Pignocchi (Le Seuil), "La maison de la plage" de Séverine Vidal et Victor L. Pinel (Marabulles), "L'Extraordinaire Abécédaire de Zoé Marmelade" de Guillaume Bianco et Marie Pommepuy (Soleil). Réalisation : Ronan Loup. Questions posées par : Laurence Bellon.
Retrouvez nous aussi sur : Facebook : https://www.facebook.com/librairie.dialogues/ Twitter : https://twitter.com/dialogues Instagram : https://www.instagram.com/librairiedialogues/
autres livres classés : mère biologiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

la meilleur nuit de tout les temps

Comment s'appelle la copine de Raphaël ?

Sarah
Pauline
Colombe
Rachel

3 questions
18 lecteurs ont répondu
Thème : La meilleure nuit de tous les temps de Séverine VidalCréer un quiz sur ce livre
.. ..