AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782092592823
64 pages
Éditeur : Nathan (03/09/2020)
2.9/5   40 notes
Résumé :

Parti pour un long trajet en train, Paul prend un livre au hasard dans une boîte à livres. Manque de chance, le livre ne lui plaît pas du tout. C'est alors qu'il rencontre l'auteur. La version audio et la version numérique sont accessibles gratuitement via l'application Nathan Live.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (22) Voir plus Ajouter une critique
2,9

sur 40 notes
5
2 avis
4
4 avis
3
9 avis
2
3 avis
1
0 avis

Bazart
  22 août 2020
Pour la rentrée les excellentes éditions Nathan sortent une nouvelle collection intitulée "Court Toujours", à destination des adolescents et des jeunes adultes (15-25 ans).
Premiere vague de la collection, des le 3 septembre, avec la parution de six romans "courts et percutants" pour toucher les "lecteurs décrocheurs".
L'objectif de cette collection est à la fois simple et audacieuse : convoquer des auteurs phares de la littérature jeunesse- Fabrice Collin, Vincent Cuvellier, Florence hinckel..- leur demander d'écrire une courte histoire ne dépassant par les 60 pages , le proposer à un prix modeste (8 euros) et décliner ce roman sous format audio et numérique pour que le jeune lecteur puisse emporter sa lecture en toute occasion !! de ces titres coup de coeur sur l'hilarant le plus mauvais livre du monde de Vincent Cuvellier où un jeune garçon trouve un livre dans une boite à livres qu'il trouve très mauais et qui rencontre par hasard l'auteur du dit livre persuadé de rencontrer là un de ses grands fans.
Un récit plein de quiproquos d'une dolerie et d'un esprit remarquables et une courte lecture qui passe comme dans un rêve!
Ce livre là comme les autres de la collection a ravi mon fils de 14 ans qui n'est pourtant pas un grand lecteur..
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Analire
  22 septembre 2020
Je poursuis ma découverte de la collection Court toujours des éditions Nathan, qui proposent de courtes histoires, pouvant se lire d'une traite en trente minutes, le tout décliné sous différents supports – papier, numérique, audio. Ce qui m'avait plût dans mes lectures précédentes, c'est les thématiques fortes qui y étaient abordées. Silent Boy de Gaël Aymon traitait du harcèlement scolaire, de l'intimidation, des stéréotypes sexistes ; tandis que Son héroïne de Séverine Vidal parlait de la solitude, de la dépression… Or, je n'ai pas retrouvé de sujet d'actualité fort dans le plus mauvais livre du monde.
Nous suivons Paul, un adolescent de 17 ans qui décide de fuguer de chez lui en prenant le premier train qui vient. Pour se distraire durant son trajet, il choisit au hasard un livre dans une boîte à livres. Manque de chance, Paul, qui n'est pas en possession d'un billet, se fait jeter hors du train, et pour couronner le tout, l'histoire narré dans son livre est totalement incompréhensible. Il erre dans ce petit village, entre dans un bar et fait la rencontre étonnante d'un homme, nommé Jean-Guy Farjoule, qui n'est autre que l'auteur du livre qu'il lit. Étrange coïncidence pour l'un comme pour l'autre. Jean-Guy, flatté de voir un jeune lecteur, entreprend de lui venir en aide, en l'hébergeant gracieusement chez lui. N'ayant d'autres alternatives, Paul accepte, sans toutefois se rendre compte de la situation dans laquelle il s'est mis.
Car Jean-Guy est un original, de cela même qui sorte totalement des codes. C'est un homme qui semble très cultivé, compte tenu de la complexité lexical dont il abuse abondamment dans ses conversations ; un homme qui cherche la flatterie, qui vit dans un monde qui lui est propre, entouré de ses rêves et de son imaginaire débridé. Quant à Paul, c'est un petit garçon solitaire, délaissé par ses parents, dont le but est assez flou.
Je n'ai absolument pas compris où voulait en venir l'auteur. Ce n'est peut-être qu'un livre de divertissement, qui se recueille aucune thématique spécifique, en ce cas, je trouve ça bien dommage. le personnage de Paul, ses aspirations, sa vie familiale et personnelle auraient pu être plus développés et mener vers des réflexions structurelles et intelligentes. En soit, ce livre n'est pas le plus mauvais du monde, il se laisse quand même lire, mais il est totalement creux. On ne peut absolument rien en tirer, alors que de nombreuses pistes de réflexion auraient pu être abordées.
Un livre divertissant mais creux, qui se laisse facilement lire mais qui n'apporte aucune plus-valeur aux lecteurs. Dommage !
Lien : https://analire.wordpress.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Shaynning
  24 mai 2021
Quatrième lecture de mon marathon des "Courts Toujours" des éditions Nathan, je trouve ironique de dire que "le plus mauvais livre du monde" est en effet par terrible.
Sommairement, il s'agit de la rencontre d'un jeune ado en fugue avec l'auteur du navet qu'il lisait, à défaut d'avoir autre chose sous la mains. Livre ramassé dans une boîte au bureau de poste, il est aussi incompréhensible qu'ennuyeux. le hic, c'est que le narrateur, Paul, va rencontrer l'auteur de ce ramassis de n'importe quoi et s'il y a bien une chose d'indéniable dans cette histoire, c'est le fait que cet auteur se voue une déraisonnable adoration et pense être un auteur hors du commun dont le génie est incontestable. J'ai envie de dire que cet homme est un narcissique.En fait, c'est clairement un narcissique.
Seulement, voilà, c'est à peu près ça. Pas de punch final, pas de révélation choc, rien de vraiment notable hormis ce personnage imbu de lui-même.
Néanmoins, le libraire que je suis peut relater le fait que ce genre d'auteurs existe bel et bien ( pauvres de nous) et qu'ils sont détestables. J'en ai vu un prendre ses romans et les ajouter au Top 15 devant la vitrine, coller des "coup de coeur" sur eux ( donc de les arracher aux romans qui en ont) et réarranger les piles pour mettre les siens en évidence. du narcissisme en action.
On peut tout-de-même partir pleins de débat sur ce sujet: où est l'intérêt d'écrire une oeuvre si celle-ci est compréhensible seulement de son auteur/autrice? Les oeuvres notables sont elles aussi les plus incompréhensibles? Parle-ton de génie quand la personne est la seule à se comprendre ou est-ce une manière pour la personne de se taxer de génie? Comment se sentirait-on si on devait rencontrer l'auteur du pire roman qu'on ait jamais lu? Un sujet amusant, en somme.
Mais du stricte point de vue du roman, je trouve le tout ennuyeux et les deux ados en présence sont à la limite indolents, ce qui ajoute à l ennuie.
Ce n'est pas un mauvais livre, mais pas notable non plus.
Pour un lectorat du second cycle secondaire, 15 ans +. Pas de violence ou de scènes de sexe ou de terrifiant en présence.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          15
AlouquaLecture
  04 septembre 2020
Ayant lu pas mal de bonnes critiques sur l'auteur, je me suis lancée à la découverte de ce titre sans hésitations.
Comme Paul qui ne comprend absolument rien au livre qu'il a pris au hasard dans une boîte à livres alors qu'il attendait le train, j'avoue que je n'ai pas trop compris où voulait en venir l'auteur. le récit à bien un début, il a également un milieu, mais la fin est plutôt floue, il reste encore tellement de choses incompréhensibles, que je suis plutôt dans le questionnement, et non dans l'imagination de la suite possible comme avec les fins ouvertes en règle générale.
J'avoue que certains passages m'ont bien fait rire, certaines scènes sont tellement irréelles, que cela en deviendrait vite hilarant.
Qu'elle serait votre réaction si, par le fruit du hasard, vous vous retrouviez face à la personne qui a écrit un livre auquel vous n'avez rien compris ? Seriez-vous du genre à lui dire la vérité ? Ou seriez-vous plutôt du genre à vouloir essayer de comprendre en posant des questions qui pourraient vous y aider ? Je suis clairement dans la deuxième catégorie, eh puis, je n'aime pas dire que je n'ai pas compris, alors je vais vouloir à tout prix trouver la solution à cette incompréhension.
Un texte qui ne manque pas d'intérêt, même si celui-ci serait plus du genre à me dérouter qu'autre chose !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LudivineBon
  27 mars 2021
Paul est seul en cette période de congés. Ses parents n'ont pas jugés utile de rester avec lui et se sont offert des vacances sans lui. Désoeuvré, Paul décide de partir à l'aventure et prend le train à Lyon, direction le Sud. Sauf qu'il n'a quasiment plus de batterie sur son téléphone et il n'a pas de quoi payer son billet en cas de contrôle... Bref ça se présente mal. La seule chose qu'il a pris le temps de faire avant de prendre le train, c'est de prendre un livre dans une boîte à livres. le problème c'est qu'il n'a pas vraiment regardé le résumé du livre et il se trouve vite dépassé par son contenu... il ne comprend rien, mais vraiment rien !!! de la philo, du charabia, bref, il ne comprend rien.
Et le pire arrive, il est contrôlé, n'a pas d'argent pour payer l'amende et se retrouve sur le quai d'un patelin paumé. La galère continue pour Paul. Et ce n'est pas fini ! le voilà dans un bar en attendant un prochain train et un homme le regarde intensément ! Après quelques pensées horribles pour Paul, cet homme s'approche de lui et lui apprend qu'il est l'heureux auteur du livre qu'il lit. Surpris, Paul est ensuite médusé car Jean-Guy pense vraiment avoir écrit le livre du siècle...
Au grand désarroi de Paul, après quelques autres péripéties, il se retrouve aux côtés de Jean-Guy, dans sa voiture qui l'emmène chez lui pour passer la nuit.
Paul accepte et s'assoit dans cette voiture aux côtés de Manon, la fille de Jean-Guy et il oublie presque instantanément tous les tracas de la journée. Manon est un canon et lui fait perdre la tête.
Mais cette aventure rocambolesque n'est pas terminé pour Paul car arrivé chez Jean-Guy il va vite déchanter car son hôte va se révéler au grand jour... Comment cette histoire va-t-elle bien pouvoir tourner pour Paul ?
On se plonge rapidement dans ce petit roman à l'écriture vive, parfois cru, mais indéniablement jeune. Un livre pour les ados à qui la littérature semble être un concept assez vague... pourtant c'est bien un moyen d'évasion et propice aux rencontres. Certes le héros aurait pu tomber sur mieux mais cela donne du piment à l'histoire. Ça se lit vite et ça sonne juste. Un bon moment de lecture qui encourage aussi l'imaginaire à la fin...
Lien : https://cafenoiretpolarsgour..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (1)
Ricochet   03 novembre 2020
Assurément, voici un excellent titre de cette nouvelle collection, qui, à chaque nouvelle voix d’auteur, promet de grandes surprises.

Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
AnalireAnalire   19 septembre 2020
En vrai, j'écoute tout, suffit que j'aime bien, je m'en fous que ça soit du rap, du gothique, des vieux chanteurs, du moment que j'aime bien j'aime bien. J'écoute même du classique des fois, mais je lui dis pas, parce que quand on dit qu'on écoute un peu de tout ça fait le mec qui a pas de goût...
Commenter  J’apprécie          30
AnalireAnalire   19 septembre 2020
Il a un accent du sud. C'est marrant, un accent du sud, ça fait sympa même quand c'est pas sympa. Là, le gars, il me met une amende, ben il a l'air sympa...
Commenter  J’apprécie          20
AstazieAstazie   07 octobre 2020
Ah ouais d'accord ! Je comprends rien. Remarque, si ça se trouve, c est fait exprès. Le gars il a voulu faire le livre le plus nul du monde. Et il a réussi.
Commenter  J’apprécie          10
alinebalalinebal   25 septembre 2021
Ah ouais! D accord. Je comprends rien. Remarque, si ça se trouve, c est fait exprès. Le gars, il a voulu faire le livre le plus nul du monde. Et il a réussi.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Vincent Cuvellier (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Vincent Cuvellier
"Carte blanche aux auteurs installés chez eux pour lire et mettre en scène leurs albums ou extraits de romans. Des performances artistiques à partager en famille ! Cette semaine, rendez-vous avez Vincent Cuvellier pour une lecture de son dernier roman le plus mauvais livre du monde. Tout public dès 3 ans"
autres livres classés : fugueVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Kilomètre zéro

Comment s'appelle le "héros"?

Ben
Baptiste
Ludo
Victor

6 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Kilomètre zéro de Vincent CuvellierCréer un quiz sur ce livre

.. ..