AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782020366991
59 pages
Éditeur : Seuil (14/08/1999)

Note moyenne : 4.17/5 (sur 44 notes)
Résumé :
Peut-on " expliquer " à un enfant ce qui demeure, en partie, énigmatique ? Comment faire comprendre à une jeune fille d'aujourd'hui que les nazis dépensèrent tant d'énergie pour aller chercher aux quatre coins de l'Europe et exterminer des millions d'hommes, de femmes et d'enfants, simplement parce qu'ils étaient juifs ? Sur cette immense question de la Shoah, sur l'énigme du mal absolu, une historienne reconnue répond aux questions, très directes, de sa propre fill... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
Pasoa
  23 août 2017
Les ouvrages sont nombreux qui abordent ce que fut l'histoire tragique de la déportation et des conditions de vie dans les camps de concentration et d'extermination durant la Seconde guerre mondiale. Encore aujourd'hui, le sujet demeure sensible et mérite que l'on y revienne encore et toujours.
Dans son livre Auschwitz expliqué à ma fille, l'auteure, Annette Wieviorka, grande historienne et spécialiste de la Shoah et de l'histoire des juifs au XXe siècle,répond aux nombreuses questions que lui posent sa fille sur le sujet.
Deux évènements ont en effet éveillé la conscience de la jeune fille : un jour en recevant à la maison une amie proche de la famille, elle aperçoit, étonnée, des chiffres tatoués sur l'avant-bras de l'invitée. Puis plus tard, c'est dans le cadre d'une activité scolaire (faire son arbre généalogique) qu'elle apprend que des membres de sa famille sont morts à une date inconnue dans un lieu appelé Auschwitz…
Dire l'innommable des camps est une tâche difficile, tout juste est-il possible de s'en approcher. C'est ce que réussit à faire dans ce livre Annette Wieviorka. L'antisémitisme et le nationalisme des années 30, la prise de pouvoir des Nazis en Allemagne, les lois et le fonctionnement de l'appareil d'État (y compris Français) qui organise l'arrestation et la déportation de millions de personnes, la résistance qui s'organise comme dans le Ghetto de Varsovie, la décision de la Solution finale, les conditions de vie et l'organisation dans les camps de concentration et d'extermination, le rôle des États, des populations qui savaient mais qui n'ont rien fait, la découverte et la libération des derniers survivants des camps par les Alliés, le retour des victimes dans leur pays d'origine, le long et lent travail de mémoire mais aussi… d'oubli.
Destiné avant tout au jeune public, Auschwitz expliqué à ma fille est un livre vraiment intéressant. Avec un propos accessible et structuré (les mots ont dans la compréhension des faits un sens très particulier), Annette Wieviorka instruit mais éveille aussi chez le lecteur de nombreuses autres questions qui, immanquablement, reviennent à une seule : comment tout cela a-t-il été possible ?
Un petit livre vraiment édifiant, incontournable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
MissG
  04 décembre 2016
Annette Wieviorka est une historienne Française spécialiste de la Shoah et de l'histoire des Juifs au XXème siècle, directrice de recherche au CNRS.
Dans cet ouvrage de la collection Expliqué à … des éditions du Seuil, elle va répondre aux questions de sa fille sur la Shoah, sujet ô combien vaste et dont les questions qui en découlent sont infinies.
Ici, ce n'est pas le côté historique qu'Annette Wieviorka a cherché à expliquer, c'est tout le reste, tout ce qui demeure à ce jour sans réponse et le restera sans doute à jamais : "Car s'il m'est facile comme historienne de décrire Auschwitz, d'expliquer comment s'est déroulé le génocide des Juifs, il reste un noyau proprement incompréhensible, donc inexplicable : pourquoi les nazis ont-ils voulu supprimer les Juifs de la planète ?".
En tant qu'historienne elle explique les rafles, les ghettos, la différence entre les camps de concentration et ceux de mise à mort particulièrement à travers Auschwitz-Birkenau ; et puis elle essaye à travers les réponses fournies à sa fille de lui expliquer le pourquoi du comment de cette volonté d'anéantissement des Juifs, mais cela ne s'explique pas, il n'y a pas une réponse universelle et j'ai été touchée par le côté impuissant d'Annette Wieviorka.
Sans doute parce qu'elle fournit des éléments justes qui permettent à chacun de continuer à s'interroger.
Il y a aussi des phrases qui font écho à la situation actuelle de la France : "La France est, comme on dit, un Etat de Droit, c'est-à-dire un pays qui a des lois que tous doivent respecter.", pourtant à cette époque-là ce ne fut pas le cas et la France au lieu de protéger des personnes les a tout simplement livrées à la mort par le biais des rafles, et comment ne pas s'interroger par rapport à ce qui s'y passe aujourd'hui.
Ce court roman permet de bien resituer les événements et le contexte, l'auteur y aborde les points essentiels de cette période de l'Histoire, en expliquant notamment le camp de transit de Drancy : "Drancy ne ressemblait pas un camp comme tu peux l'imaginer. C'était en fait une cité de banlieue qui n'avait pas été terminée et n'avait donc jamais été habitée.", ainsi que l'importance des Sonderkommando, en rappelant qu'ils étaient "porteurs de secret" de par leur affectation aux crématoires : "La tâche horrible qu'accomplissait le Sonderkommando était un "terrifiant secret".".
En fait, je dirai qu'Annette Wieviorka y aborde tout ce que l'on n'apprend pas à l'école lorsque l'on étudie cette période, pour ma part en tout cas je trouve qu'avec le recul l'enseignement n'a été que superficiel et tout ce que j'ai lu et appris depuis le fut uniquement par mon intérêt pour ce sujet.
J'aurai beaucoup aimé lire un ouvrage tel que celui-ci à l'époque, et sans doute qu'un dialogue soit instauré dans la salle de classe.
Annette Wieviorka utilise toujours les mots justes, par exemple lorsqu'elle évoque les déportés et les conditions de vie dans les camps : "Dans des temps inhumains, être simplement humain relève parfois de l'héroïsme.".
Enfin, elle dit une phrase qui à la réflexion me paraît fort juste : "Auschwitz appartient à l'histoire de l'Europe. Si on y réfléchit bien, c'est probablement l'événement le plus européen de toute l'histoire du XXè siècle.", je n'avais jamais envisagé les choses sous cet angle et avec le recul je ne lui donne pas tort.
Je n'ai rien appris en lisant ce texte mais il a le mérite de poser le contexte et d'expliquer simplement et justement les événements.
Et puis ce fut intéressant de le lire quelques mois après avoir été à Auschwitz-Birkenau, car les questions que je me pose sont toujours aussi nombreuses et en appellent toujours d'autres, et je crois bien que cela ne cessera jamais.
J'ai en tout cas noté d'autres titres de cette collection qui pourraient m'intéresser et que je découvrirai avec plaisir.
Comme dit plus haut, "Auschwitz expliqué à ma fille" est une lecture que j'aurai apprécié en terminale au moment où l'on aborde la Seconde Guerre Mondiale et la Shoah, c'est à mon sens un très bon ouvrage pédagogique à mettre entre les mains des professeurs et des parents afin d'entamer une discussion sur ce sujet avec leurs élèves/enfants.
Lien : https://lemondedemissg.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          81
CelineGe
  03 juin 2013
Annette Wieviorka est une éminente historienne, spécialiste de la Shoah et de l'histoire des Juifs au XXè siècle. Des membres de sa famille sont morts à Auschwitz.
Elle est directrice de recherche au CNRS, a été membre de la mission d'étude sur la spoliation des Juifs en France et est l'auteure de nombreux livres sur différents sujets tels que Eichmann, le procès de Nuremberg, Auschwitz, Drancy, etc.
En 1999, elle participe à la collection Expliqué à de chez Seuil et publie Auschwitz expliqué à ma fille. Un condensé qui n'a pas pour sujet exclusif le camp de concentration d'Auschwitz, le termet devant être ici pris au sens générique et symbolique de destruction des Juifs d'Europe.
C'est le premier petit Expliqué à que je lis. Ne connaissant pas le principe, j'ai été un rebutée par le côté très sec et très didactique de l'enchaînement des questions-réponses.
Cette collection "aborde des grands thèmes de société sous forme de questions-réponses entre un spécialiste et un enfant. Les sujets, traités de façon claire, simple et concise, invitent aussi bien les enfants que les enseignants et les parents à la réflexion." (note de l'éditeur)
Je suis sceptique sur l'efficacité de la forme auprès des jeunes lecteurs. Toutes ces questions ne sont certainement pas venues en même temps dans la bouche de la fille de l'auteure. Leur mise bout à bout, à la chaîne, de manière artificielle, dans le but de récréer un échange m'a paru un peu rébarbative, à moi adulte, pourtant très intéressée par le sujet.
Comment peuvent alors le prendre des collégiens ? Ils risquent de décrocher en cours de route.
Je vois donc plutôt ce livre comme un soutien, un mémento pour les professeurs, ou bien une lecture commune parent-enfant.
En une soixante de pages, Annette Wieviorka balaie les événements ayant trait au génocide des Juifs et à son orchestration comme les recensements, les arrestations et les rafles (quelques dates clés sont données). Elle explique la différence entre camp de concentration et centre de mise à mort (en s'appuyant sur l'exemple d'Auschwitz-Birkenau), entre « génocide » et « holocauste », explique les rafles et les ghettos, explique les Juifs fusillés par milliers au bord de fosse, puis le choix de mettre au point une manière de tuer plus "proprement".
C'est très synthétique, dense en informations, mais pas assommant.
Dans ses réponses, l'auteure alterne la simple relation de faits avec des analyses qui remettent les idées des adultes en place et qui permettent tout simplement aux plus jeunes d'y voir plus clair dans cette période de l'histoire tumultueuse et chargée de douleurs, et dont il n'est pas forcément aisé de saisir les tenants et les aboutissants. Ceci d'une manière objective et sans pathos. le précis se veut didactique.
J'ai appris des choses dont je n'avais pas forcément conscience, comme le fait que les habitants du ghetto de Varsovie ont laissé volontairement des archives, dans le but qu'elles soient trouvées plus tard.
Annette Wieviorka rappelle que les nazis ont d'abord tenté de faire disparaître les Juifs du III° Reich par l'émigration, en les faisant partir du territoire, si tant est qu'ils trouvaient un pays susceptible de les accueillir. En 1939, Hitler projetais même de créer un réserve de Juifs à Madagascar, sous la garde des SS, au cas où la France aurait signé un traité de paix (cf p. 32).
Elle explique assez bien de la formation des ghettos, notamment en Pologne, un pays où les Juifs formaient de véritables communautés culturelles, n'étaient pas "assimilés" comme en Allemagne ou en France.
Annette Wiervioka termine cette série de questions/réponses par un rappel des sources de l'antisémitisme en Europe (toujours de façon très synthétique) au niveau historique, en partant de l'antijudaïsme chrétien du Moyen Age. C'est très intéressant.
Et elle conclut par une inévitable réflexion sur la portée du génocide Juif sur les générations futures, sur les leçons qu'elles peuvent en tirer.
Elle termine sur cette phrase que j'aime beaucoup...
"Ce sont toutes ces questions qui me hantent en permanence, que j'espère éclaircir en faisant de l'histoire et en l'enseignant et qui méritent, je crois, que chacun y réfléchisse."
Lien : http://linecesurinternet.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
gabylis
  17 mai 2016
Des réponses claires, des définitions, une présentation du contexte historique et politique, des dates clés, font de ce petit livre un excellent support pour parler de la Shoah avec les enfants. Sous forme de questions/réponses, Annette Wieviorka aborde de nombreux sujets et notamment la réflexion à mon sens absolument incontournable dans la formation de nos jeunes, à savoir, le questionnement sur ce mystère du mal qui reste inexplicable : "Comment te dire que cette chose est inouïe ? Que jamais dans L Histoire, où l'on a pourtant beaucoup massacré, on n'avait ainsi créé des sortes d'usines dans le but d'assassiner à la chaîne ?"
Commenter  J’apprécie          130
sevm57
  22 novembre 2014
La collection Expliqué à du Seuil aborde des thèmes historiques ou de société sous forme de questions/réponses claires et concises.
Elle est normalement destinée aux enfants, mais elle est tout sauf simpliste et peut être lue très utilement par les adultes également.
Chaque sujet est traité par un historien spécialiste du sujet, ici Annette Wieworka.
Sur le sujet très difficile des camps de concentration, l'auteur livre ici un ouvrage limpide et éclairant à lire absolument!
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
gabylisgabylis   16 mai 2016
Pourtant, cet été-là, elle eut un choc en voyant un numéro sur l'avant-bras gauche de Berthe, tatoué d'une encre bleue un peu délavée. Brutalement, tout ce qui circulait à la maison, à la télévision, dans les films ou à l'école s'incarnait, devenait en quelque sorte réel.
Commenter  J’apprécie          80
gabylisgabylis   16 mai 2016
Dans des temps inhumains, être simplement humain relève parfois de l'héroïsme.
Commenter  J’apprécie          200
MisswisdomMisswisdom   03 mai 2020
Qu'on imagine maintenant un homme privé non seulement des êtres qu'il aime mais de sa maison de ses habitudes de ses vêtements de tout enfin littéralement tout ce qu'il possède: ce sera un homme vide réduit à la souffrance et au besoin dénué de tout discernement oublieux de toute dignité car il n'est pas rare quand on a tout perdu de perdre soi-même ce sera un homme dont on pourra décider de la vie ou de la mort le coeur léger sans aucune considération d'ordre humain, si ce n'est tout au plus un critère d'utilité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MissGMissG   04 décembre 2016
Car s'il m'est facile comme historienne de décrire Auschwitz, d'expliquer comment s'est déroulé le génocide des Juifs, il reste un noyau proprement incompréhensible, donc inexplicable : pourquoi les nazis ont-ils voulu supprimer les Juifs de la planète ?
Commenter  J’apprécie          20
MissGMissG   04 décembre 2016
Drancy ne ressemblait pas un camp comme tu peux l'imaginer. C'était en fait une cité de banlieue qui n'avait pas été terminée et n'avait donc jamais été habitée.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Annette Wieviorka (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Annette Wieviorka
Robert Bober "T'as pas changé" - un film de Robert Bober avec Teddy Bilis et Maurice Chevit et la participation notamment de Armand Borlant , Jean-Claude Grumberg, Serge Lask, Guy le Querrec, Henri Raczymow, Annette Wieviorka production INA dans la série "Le Changement à plus d'un titre" 1982
>Histoire de l'Europe depuis 1918>Seconde guerre mondiale: 1939-1945>Histoire sociale, politique, économique (169)
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2275 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

.. ..