AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2846260257
Éditeur : Au Diable Vauvert (01/02/2002)

Note moyenne : 4.06/5 (sur 9 notes)
Résumé :

Société humaine matriarche, utopiste et pacifiste, la civilisation de Pollen maîtrise la reproduction par manipulation génétique et fécondation in vitro. Pour éradiquer la violence, elle a relégué ses guerriers sur une planète satellite. Un portrait doux et subtil des liens de pouvoir, de domination et de désir qui unissent ou séparent les deux moitiés de l'humanité...

Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
petitsoleil
  27 février 2017
Un bon livre de science-fiction, avec une société presque aux antipodes de la nôtre, puisque basée sur un matriarcat, et rejetant la domination masculine, la violence, la destruction de la planète, les robots et objets technologiques, les valeurs de "l'ancienne Terra" (notre planète actuelle).
Pollen est une planète peu peuplée, et peuplée essentiellement de femmes. Les êtres humains y naissent par génie génétique, la procréation n'ayant plus cours, et les naissances se font toujours par 3 : 2 filles pour un garçon, des "triades". Les enfants sont pris en charge par d'étranges robots-peluches, puis par des marraines (nourrices). Les habitantes vivent dans des arbres-nids et sont entourées de petits animaux vivant en symbiose avec elles, par exemple des lumens (sorte de ver luisant qui sert de lampe de poche). Ces "bio-mécanismes" sont là pour rendre service mais aussi pour rappeler constamment le devoir de préserver l'équilibre de la nature, de l'écosystème, de la planète, et le respect dû à tout être vivant.
La planète s'est dotée d'un Bouclier, un satellite où les hommes sont majoritaires, des soldats chargés de protéger Pollen. Ce satellite est une copie de la Rome antique, où les femmes sont obligées de tenir un rôle traditionnel et d'enfanter 2 fils, vie très différente de celle qu'elles pourraient mener sur Pollen.
L'histoire commence avec un Mouvement qui pousse à la révolte contre le Bouclier, contre les ségrégations et les inégalités de Pollen et du Bouclier.
Sandre, élément masculin d'une triade, commet un meurtre et est banni sur le Bouclier. De plus, il est condamné à voir sa mémoire effacée. Ses jumelles sont effondrées et l'une d'elles tente de le rejoindre.
Un roman étonnant, mêlant sensualité, imagination, révolte, analyse des jeux de pouvoir, inégalités entre les sexes ... Un livre de SF qui fait réfléchir
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Le_zeppelivre
  10 juin 2016
Ce roman m'a attiré par les thèmes intéressants qu'il proposait : utopie, féminisme, science-fiction... Ici, nous avons une société futuriste, matriarcale et pacifiste qui a exilé l'ensemble de ses guerriers sur un satellite baptisé le Bouclier, où les hommes sont majoritaires et vivent sur un modèle proche de celui de la Rome antique.
Cet univers est riche et bien construit. On y retrouve pas mal de classiques de la science-fiction : catastrophes écologiques, technologie de pointe, manipulations biologiques, guerre spatiale...Peut-être aurait-il mérité un autre tome pour être davantage développé?
Les trois personnages principaux sont donc Sandre, Salem et Sârah, issus de la même Triade, mais viennent se raccrocher à leur histoire commune d'autres personnages secondaires : Kindia la nourrice, Oural la matriarche, Caïus le chef du Bouclier... dont on partage alternativement le point de vue.
Je pense que ma préférence va pour Sârah, car c'est celle qui va le plus changer après la séparation ; sulfureuse et futée, elle va réussir à se hisser vers les places les plus imprtantesde la société pollénienne.
N'empêche que les relations entre les jumelles, fusionnelles et même sexuelles restent un peu étrange et vaguement gênant.
L'un des gros point positif dans ce livre est incontestablement l'écriture de l'auteure : une plume à la fois brutale sans être vulgaire et presque poétique. Joëlle Wintrebert va jusqu'à modifier le pronom "ils" en "elles" lorsqu'elle désigne un personnage féminin et un personnage masculin en même temps.
Pas mal d'intrigue et pas de longueurs, le récit met en scène les intrigues du pouvoir et les relations entre individus avec un rapport dominant-dominé. Et on tourne toujours autour du même thème, dont on n'est loin d'avoir fait le tour : les rapports entre hommes et femmes, clivage ou union, équilibrés ou non. Et traiter ce sujet a travers une histoire de science-fiction était une très bonne idée.
Pendant ma lecture, je n'ai pas pu m'empêcher de penser au Meilleur des mondes d'Aldous Huxley : on y retrouve une communauté similaire où le sexe n'est pas tabou mais procréer naturellement, si. J'ai trouvé la fin trop brève, quelques pages en plus n'auraient pas été de refus, surtout que le roman se lit vite et bien.
Finalement, mon avis est assez mitigé ; je ne saurais toujours pas dire si j'ai aimé ou non ce bouquin. Certes, l'histoire est riche et j'ai adoré la plume de l'auteure, mais j'attendais plus de cette lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Biscotte_Biscotti
  11 septembre 2016
L'univers imaginé par l'auteur est intéressant et propose un point de vue sur une société matriarcale.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
petitsoleilpetitsoleil   26 février 2017
- Toute ton attention doit m'être acquise, c'est dans l'ordre des choses.
- Parlons plutôt de désordre (...) Où que tu te rendes, c'est le chaos assuré.
- Vive le chaos, la folie, la fantaisie qui manquent si cruellement ici
Commenter  J’apprécie          110
RAMSES1967RAMSES1967   28 août 2013
«Tu ne tueras pas.
«Tu ne porteras pas la main sur autrui dans l’intention
de le blesser.
«Tu ne verseras pas le sang. »
C’était la loi de Pollen.
Sandre regardait le stylet. Une arme affilée, coupante.
Il l’avait affûtée avec soin.
Tu ne tueras pas.
Il scruta la Citadelle. La porte qui donnait sur les
jardins s’ouvrit enfin. Un guerrier en sortit et se mit à
courir. Ses pas lourds creusaient le sable des allées. Il
ne s’arrêterait qu’à bout de souffle. Sandre frapperait
à cet instant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
petitsoleilpetitsoleil   26 février 2017
La fondatrice de Pollen était ingénieure, personne n'aurait osé contester ses choix pour la planète. Jusqu'ici, ils avaient sauvegardé son utopie, les sept cités de Pollen étaient des jardins. Vues du ciel, elles étaient magnifiques, chacune d'entre elles caractérisée par la teinte précieuse de ses arbres-nids : Aigue-Marine, Améthyste, Saphir, Emeraude et Rubis, Topaze et Chrysolithe ...
Mais plus que belles, à la différence des anciennes villes de l'ancienne Terre saccagée par les hommes, elles étaient facteur d'équilibre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
petitsoleilpetitsoleil   26 février 2017
[Le Bouclier, petit satellite de la planète Pollen, est chargé de sa défense.
Sur Pollen, 2 personnes sur 3 sont des femmes, alors que sur le Bouclier, conçu à l'image de Rome, la population est essentiellement composée d'hommes, de soldats. Un homme sur 2 y est marié et a 2 fils]

Outre ses tâches guerrières, chacun des défenseurs du Bouclier doit apprendre un métier civil et contribuer à la bonne marche du satellite.
Sandre a été affecté aux cuisines. Ce travail mésestimé compense son apprentissage accéléré de pilote.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
petitsoleilpetitsoleil   26 février 2017
[Salem] se lasserait-elle un jour [de cuisiner, l'un de ses devoirs d'épouse sur le Bouclier, petit satellite de Pollen peuplé majoritairement d'hommes, de soldats, où on doit être une épouse soumise, sans travail, cuisiner et enfanter des fils] ? Sans doute.

Quand elle se répète à l'infini, toute tâche devient ennuyeuse.
A moins de la traiter comme un défi. Ou comme une œuvre d'art.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Joëlle Wintrebert (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Joëlle Wintrebert

Les DSM. Quel diagnostic en Psychiatrie ? -- Partie 5 : Dominique Wintrebert
"Quel diagnostic en Psychiatrie ? Grandeur et décadence des DSM" -- avec Steeves Demazeux, Anne Lovell, Patrick Landman, Julien-Daniel Guelfi, Pierre-Henri C...
autres livres classés : égalité des sexesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2986 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre