AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.43 /5 (sur 29 notes)

Nationalité : États-Unis
Biographie :

Ancienne enseignante, bibliothécaire, journaliste, Maggie Robinson qui vit dans le Maine, se consacre à l'écriture.

Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Va chercher bonheur plus bas :D - La vidéo en HD c'est encore mieux. ------------------------------------------------------------------ Le book haul sur mon blog : http://bloggalleane.blogspot.fr/2016/02/book-haul-janvier-2016.html ------------------------------------------------------------------ Récapitulatif des livres cités GRAPHIQUE : ? The Art of Tangled de Jeff Kurtti ? Rêves de princesses de Disney ? Gisèle Alain, tome 5 de Sui Kasai ? Arte, tome 3 de Kei Okhubo ? A Silent Voice, tome 5 et 6 de Yoshitoki Oima ? Bride Stories, tome 3 et 7 de Kaoru Mori ? 20 histoires de fées des neiges ROMANS : (6.43) ? La perle rare de Laura Lee Guhrke ? La belle héritière de Liz Carlyle ? Les traversées de Solange Delhomme ? Personne d'autre que lui d'Erin Butler ? Hors limites, tome 4 : Pour survivre de Katie McGarry ? Dans la peau d'Erica de Michelle Painchaud ? Kayla Marchal, tome 1 : L'exil d'Estelle Vagner ? Tant qu'on rêve encore de Chris Killen ? Les filles au chocolat, tome 5-3/4 : Coeur poivré de Cathy Cassidy ? L'atelier des poisons de Sylvie Gibert ? Jusqu'à l'aube, tome 1 : La hyène de Perrine Rousselot ? Eldorado d'Hina Corel ? Des romances et des mots de Collectif ? Nouvelles Do Brasil de Collectif ? Colocs (et plus) d'Emily Blaine ? Les héritières, tome 1 : Il était une fois un duc de Tessa Dare ? Partir de Tina Selkis ? Entre mes mains le bonheur se faufile d'Agnès Martin-Lugand ? La ronde des désirs impossibles de Paola Calvetti ? L'agence de Madame Evensong, tome 1 : Dans les bras d'une héritière de Maggie Robinson ? Immaculée de Robin Detweiler ? Angelfall, tome 3 : L'ultime espoir de Susan Ee ? le silence de Mélodie de Sharon M. Draper ? André retrouvée de Sophie Kinsella ? Let the storm break de Shannon Messanger ? Grotesque, tome 1 : La belle et le maudit de Page Morgan ------------------------------------------------------------------ Mon blog : http://bloggalleane.blogspot.fr/ Ma page FB : https://www.facebook.com/pages/Le-blog-de-Galleane/137798319627169?ref=hl Twitter : https://twitter.com/GalleaneL Ins

+ Lire la suite

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
missmolko1   11 avril 2018
L'agence de Mme Evensong : Tome 1 : Dans les bras d'une héritière de Maggie Robinson
Il serrait la jeune femme contre lui pour la protéger du vent qui s’engouffrait entre les rochers. Elle pourrait toujours compter sur lui. Et plus tôt ils se marieraient, mieux ce serait. Sinon ces embrassades allaient finir par le tuer. Il ne supportait pas qu’elle se précipite dans la grande maison pour aller servir Louisa, l’aider à sa toilette, alors qu’elle aurait dû s’occuper de lui. Bientôt elle lui préparerait ses repas sur la petite cuisinière et elle partagerait ses repas, ses yeux noisette pétillants à la flamme de la bougie. Il l’aiderait à faire la vaisselle, puis il l’emmènerait au lit. Peut-être voudrait-elle lire un peu avant, un de ces romans à l’eau de rose qu’elle affectionnait. Robbie n’avait rien contre la lecture, mais le soir, il préférait des activités moins fictives. Et pourquoi perdre son temps à avaler trois cents pages quand, de toute façon, le héros et l’héroïne finiraient dans un lit ? Les gens avaient bien assez de problèmes comme ça dans la vraie vie sans rajouter en plus des soucis imaginaires.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
missmolko1   22 avril 2018
L'agence de Mme Evensong : Tome 1 : Dans les bras d'une héritière de Maggie Robinson
- Je déteste pleurer, dit Louisa après avoir trompeté dans le mouchoir.

- Ne voyez dans les larmes aucun signe de faiblesse. Elles montrent votre force, au contraire. Vous aimez, et c'est une bonne chose. La plupart des gens se contentent de traverser l'existence sans s'attacher à rien ni à personne.

Une expression nostalgique s'inscrivit fugitivement sur le visage de Mme Evensong. Elle se reprit aussitôt, pressa l’épaule de Louisa, puis se leva.
Commenter  J’apprécie          120
missmolko1   14 juillet 2015
L'agence de Mme Evensong : Tome 1 : Dans les bras d'une héritière de Maggie Robinson
En général, Louisa avait réponse a tout. Si Maximilian avait existé, elle aurait vraiment été anéantie, elle en était certaine. On ne perd pas de bonne grâce l'amour de sa vie. Effondrée, elle aurait gardé le lit des semaines durant, des mois peut-être. Voire des années. Elle aurait pleuré son cher époux encore plus longtemps que la reine Victoria n'avait pleuré feu le prince Albert. Sauf qu'elle aurait porté des robes de deuil bien plus seyantes.
Commenter  J’apprécie          120
missmolko1   09 février 2016
L'agence de Mme Evensong, Tome 3 : Les couleurs d'Eliza de Maggie Robinson
Mais, finalement, la porte pivota sur ses gonds pour s'ouvrir en grand... comme la bouche d'Eliza.

L'homme qui se dressait devant elle n’était pas le majordome. Pour commencer, il portait un pantalon de pyjama en soie maculé de taches de peinture, ce que n'importe quel majordome conscient de la dignité de sa fonction aurait refusé d'enfiler, même pour dormir.

Et il était torse nu.

Il avait des cheveux auburn, bouclés et tout emmêlés. Il ne s’était pas rasé depuis un moment, même s'il n'arborait pas non plus une vraie barbe. A son oreille scintillait un diamant. Et un tatouage représentant un serpent à la langue fourchue prêt à se mordre la queue lui encerclait le biceps gauche.

Eliza agrippa la rambarde en fer forgé et ferma les yeux.

Lorsqu'elle les rouvrit, le diamant et le serpent étaient toujours là.

-Oh, parfait. Vous ferez l'affaire, je suppose. Calamité m'a parlé de vous. Venez, entrez.

Eliza demeura figée sur le perron. Qui était Calamité ? Ce n’était quand même pas lady Raeburn qu'il osait appeler ainsi ? Même si elle avait du caractère, assurément.

Il lui tendit un main crasseuse.

- Vous avez perdu votre langue ? Je suis Nick Raeburn. Calamité ne m'a pas dit comment vous vous appeliez, juste que vous etiez du premier choix.

Devait-elle se sentir flattée ? Il était à craindre que non.

-E... E... Eliza... Lawrence. Eliza Lawrence.

Il eut un sourire narquois.

- Eh bien, E... E... Eliza Lawrence, bienvenue dans mon humble atelier. Écoutez, nous n'avons plus beaucoup de temps avant que la lumière baisse, alors il va falloir vous déshabiller tout de suite. En temps normal, je fais l'effort d’échanger quelques politesses, mais là, ce n'est pas possible. Les autres filles attendent.

La main d'Eliza se crispa sur la rambarde.

- je vous demande pardon ?

- Calamité m'a prévenu que vous étiez un peu coincée. Allez, ne soyez pas timide. Voulez-vous un doigt de whisky pour vous détendre ? Il se trouve que ma famille fabrique le meilleur whisky de tous les Highlands, et ce n'est pas peu dire. J'en ai des caisses entières. Venez, nous allons boire un gorgeon, puis vous vous mettrez toute nue.

Il lui tendit de nouveau la main. Eliza eu un mouvement de recul.

- Monsieur Raeburn, je crois qu'il y a un malentendu.

- Comment ça ? Vous n’êtes pas l'amie de Calamité ?

- J'ignore de qui vous parlez. Je suis envoyée par votre belle-sœur, lady Raeburn, qui m'a dit que votre fille avait besoin d'une gouvernante. Et il n'est pas question que je me déshabille, ni maintenant ni plus tard, quand bien même vous sortiriez toutes vos bouteilles de whisky !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          71
missmolko1   09 avril 2018
L'agence de Mme Evensong : Tome 1 : Dans les bras d'une héritière de Maggie Robinson
Louisa réprima un délicat frisson et expliqua :

- Maximilian est un fils de famille. Il a grandi dans la campagne française.

- Dans un château, je parie.

- La château Lachapelle, confirma-t-elle. Un ancien monastère dont les couloirs sont encore hantés, prétend-on, par le fantôme du Moine Noir.

Charles se mit a rire. Quelle imagination délirante elle avait !

- Vous lisez bien trop de romans. Je ne crois pas aux fantômes.

- Bon, vous n’êtes pas obligé de mentionner ce spectre si vous n'y tenez pas. Je trouvais juste que cela pimentait l'histoire de votre enfance. Vos parents étaient des anglais expatriés qui se sont enfuis pour échapper à un mariage arrangé. Très romantique.
Commenter  J’apprécie          50
missmolko1   24 décembre 2015
L'agence de Mme Evensong, Tome 2 : Accordez-moi une nuit de Maggie Robinson
Dans la pièce voisine, le cliquètement des machines à écrire s’interrompit. l'entrée de Lord Raeburn n'avait pas dû passer inaperçue des dactylos, devinait-elle ?

«Pourvu que ces sottes ne se pâment pas», se dit-elle.

Puis Oliver ouvrit la porte du bureau pour introduire le visiteur, et elle failli belle et bien se pâmer.

Comment ne pas remarquer un tel homme ? Il aurait fallu être aveugle ou morte pour ne pas réagir à sa présence physique.
Commenter  J’apprécie          40
missmolko1   26 janvier 2018
L'agence de Mme Evensong, tome 4 : Sous le charme de Harriett de Maggie Robinson
Il était parti du principe que sa secrétaire ferait bientôt partie des meubles de la bibliothèque, prête à satisfaire ses désirs à toute heure de la journée.

Enfin, pas tous ses désirs. Cela n'irait pas jusque-là.

- Et pas plus de quatre jours par semaine, enchaîna Mme Evensong. Mlle Benson n'a pas plus de disponibilité, elle doit tenir la maison de son père et s'occuper de ses jeunes frères qui sont adolescents.

Ces contraintes ne convenaient pas du tout à Thomas. Allait-on lui coller dans les pattes une créature faiblarde qui arriverait tout le temps en retard et ne cesserait de consulter sa montre pour repartir au plus vite ?

Il était sur le point de protester quand Mme Evensong pressa un bouton sur un boîtier et se pencha pour parler dans un cornet :

- Oliver, envoyez-moi Harriet, s'il vous plaît. Je pense lui avoir trouvé un emploi.

- Eh, une minute ! Vous allez un peu vite en besogne et je.....

A cet instant, la porte en verre cathédrale s'ouvrit, et Thomas oublia sur-le-champ ce qu'il s'apprêtait à dire.

Harriet ? Cette déesse s'appelait Harriet ?

On aurait dit que la foudre venait de lui ouvrir le cerveau en deux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
missmolko1   11 avril 2018
L'agence de Mme Evensong : Tome 1 : Dans les bras d'une héritière de Maggie Robinson
Ils avaient frôlé la catastrophe après le pique-nique. Charles avait bien failli renverser Louisa sur la couverture et l’embrasser à perdre haleine.

Pour commencer.

Il n’avait jamais enlevé un pantalon à une dame auparavant, mais ça ne devait pas être bien compliqué. Après tout, il enlevait le sien tous les soirs sans que cela lui pose de problème majeur. Mais il avait promis à Louisa – et il s’était promis à lui-même – d’éviter dorénavant toute intimité indésirable.

Il n’empêche qu’il la désirait comme un fou.

Avait-elle remarqué qu’il bandait comme un âne quand il l’avait soulevée pour l’installer sur sa selle ? Il l’avait tenue plus longtemps que nécessaire alors qu’elle lui avait dit qu’elle n’avait pas besoin d’aide pour enfourcher sa monture.

Un peu plus tôt, il l’avait regardée mordre dans la chair blanche de sa pomme en imaginant sa bouche pulpeuse occupée à une tout autre activité. Il l’avait regardée boire son vin la tête penchée en arrière, puis lécher les résidus de cake poisseux sur ses doigts.

Ce pique-nique avait été une véritable torture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
missmolko1   10 avril 2018
L'agence de Mme Evensong : Tome 1 : Dans les bras d'une héritière de Maggie Robinson
Louisa sentit un agréable bourdonnement l'envahir.

- Charles, chuchota-t-elle. Vous dormez ? J'ai envie de vous.

Dans la seconde, elle eut sa réponse. Il fit volte-face, et ses dents étincelèrent dans la pénombre.

- J'ai bien cru que vous ne vous décideriez jamais, avoua-t-il. Je me maudissais de m’être cramponné à ma vertu.

- Au diable, votre vertu. C'est une qualité très surestimée.

- Je suis bien d'accord. Maintenant, ma chérie, dites-moi exactement où vous avez envie de moi ?

- Partout, répondit Louisa en remerciant l’étoile à laquelle elle avait adressé son vœu.
Commenter  J’apprécie          10
missmolko1   09 avril 2018
L'agence de Mme Evensong : Tome 1 : Dans les bras d'une héritière de Maggie Robinson
- Ah bon ! Et quel est donc ce métier si lucratif que j'exerce ?

Elle réprima un sourire avant de répondre :

- Vous ne travaillez pas. Vous avez hérité.

- Ah comme vous, alors.

- Vous vous rendez bien compte que les femmes sont limitées quant à leurs débouchés professionnels. Et dans bien d'autres domaines, soit dit en passant. Ce sont les hommes qui contrôlent le monde. On voit d'ailleurs quel chantier pathétique vous en faites.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

LNHI-50177

Dans quel pays se trouve le fleuve Mississippi?

au Canada
aux Etats-Unis d'Amérique
dans les deux

13 questions
15 lecteurs ont répondu
Thèmes : fleuve , mississippi , Géographie historique , villes américaines , littérature américaine , pièges , bande dessinéeCréer un quiz sur cet auteur