AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Claude de Frayssinet (Traducteur)
ISBN : 2253152455
Éditeur : Le Livre de Poche (01/03/2002)

Note moyenne : 3.74/5 (sur 274 notes)
Résumé :
Abandonnée sur le port de Valparaiso en 1832, adoptée par la famille Sommers, Eliza va mener une existence de petite fille modèle, jusqu'au jour de ses 16 ans où elle s'éprend de Joaquin, un jeune homme pauvre et entreprenant qui la quitte bientôt pour gagner la Californie. Enceinte, Eliza s'embarque clandestinement sur un voilier afin de le retrouver.

En Californie, c'est le temps de la ruée vers l'or. La jeune femme va découvrir un univers sans foi ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (27) Voir plus Ajouter une critique
andman
  08 mars 2015
On reconnaît un grand écrivain à l'inventivité qu'il déploie pour façonner des personnages crédibles. Si la trame romanesque s'efface avec le temps de la mémoire du lecteur, il n'en va pas de même de certains protagonistes qui par leur parcours de vie et leur aura ne s'oublient pas de sitôt.
Mama Fresia, la cuisinière chilienne, et Tao Chi'en, le guérisseur chinois, imprègnent de leur gentillesse et de leur dévouement “Fille du destin”. Ils sont tour à tour les anges gardiens d'Éliza le personnage central de ce roman d'Isabel Allende publié en 1999. L'auteure chilienne a travaillé avec infiniment de soins ces deux figures hautes en couleur et la lecture de cette oeuvre se justifierait rien que pour le plaisir de les côtoyer.
Malgré l'éducation un peu stricte de Miss Rose sa mère adoptive, les seize premières années d'Éliza, fourrée la plupart du temps dans les jupes de Mama Fresia, révèlent une enfance heureuse dans cette grande demeure anglaise située à proximité du port de Valparaiso. Abandonnée à la naissance dans une caisse à savons, ses conditions de vie en cette première moitié du 19ème siècle pourraient être bien pires…
Songeuse devant son piano, la jeune fille se laisse bercer par la petite musique de la vie. Elle ne sait pas encore que les feux de l'amour bientôt la transporteront vers un autre hémisphère, vers San Francisco où paraît-il on trouve l'or au fond des ruisseaux.
Dans le sillage de dizaines de milliers d'aventuriers venus du monde entier, “Fille du destin” retrace admirablement la ruée vers l'or en Californie, la vie des immigrants prêts à s'entretuer pour une hypothétique fortune, le développement des villes-champignons où fleurissent les commerces en tous genres jusqu'aux bordels les plus sordides.
Un peu perdue au coeur de ce vaste Eldorado nord-américain, Éliza va son petit bonhomme de chemin progressant lentement vers la conscience de soi. Elle est maintenant guidée par une étoile du Céleste Empire, le génial acupuncteur et herboriste Tao Chi'en expatrié tout comme elle.
Cette fresque éblouissante est un bel hommage à la vie rarement conforme aux espérances de chacun mais qui parfois réserve à quelques-uns un bien curieux destin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          801
KATE92
  11 août 2013
Isabel ALLENDE est véritablement une conteuse.
J'ai ADORE ce roman et à ma décharge j'avais commencé par « Portrait Sépia » aussi j'étais impatiente de connaître l'origine de certains personnages.
Je vous le conseille vivement.
Commenter  J’apprécie          374
Mimeko
  03 juillet 2016
Eliza est adoptée bébé par Rose Somers, et élevée par un des frères Jeremy; les Somers sont des anglais nouvellement arrivés à Valparaiso au Chili, ce pays considéré comme un nouvel Eldorado par les britanniques. le deuxième frère, John, parcourt les mers comme capitaine et revêt aux yeux d'Eliza, un goût d'aventure exotique.
Elevée dans la pure tradition britannique la jeune Eliza, dotée d'un caractère bien trempé, va tomber sous le charme de Joaquin, un jeune homme qui n'a jamais connu son père et qui lui inspire des sentiments romantiques et exaltés. Une exaltation qui va la pousser - quand le jeune Joaquin quitte le Chili pour tenter sa chance dans la ruée vers l'or qui débute - à entreprendre un périple qui la mènera jusqu'à San Francisco, aidée par Tao Chi'en, un médecin chinois qui va la prendre sous son aile.
Avec Fille du destin, Isabel Allende nous invite à suivre les aventures incroyablement riches de la jeune Éliza, qui, dotée d'une très bonne éducation mais très exaltée, va quitter le Chili par amour pour un jeune homme mais qui va surtout se découvrir lors de ce long périple.
Roman d'apprentissage mais surtout roman d'amour et d'aventure, Fille du destin est un roman foisonnant, luxuriant servi par l'écriture très fluide d'Isabel Allende. Cette fluidité donne un rythme très rapide dans l'enchainement des aventures et il faut quelquefois se concentrer et même relire quelquefois les passages pour replacer l'action tant les revirements et digressions sont nombreux, c'est un petit bémol qui n'occulte en rien l'immense talent de conteuse d'Isabel Allende.
Fille du destin était une première expérience de lecture très réussie de cette auteure et j'ai déjà prévu de lire la suite Portrait sépia.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
Crazynath
  28 octobre 2014
Une très belle histoire racontée avec beaucoup de talent par Isabel Allende.
Apres une enfance passée au Chili, Eliza va s'enfuir pour rejoindre l'homme de sa vie en Californie.
Nous sommes en 1849, et en pleine ruée vers l'or . La Californie n'est encore qu'un mélange de personnes de nationalités très variées qui ne pensent qu'à une chose : s'enrichir. La réalité est certes fort différente.
L'auteur dresse un très beau portrait de femme avec Eliza , qui va essayer de réaliser son rêve sur un chemin parsemé d'embuches mais aussi de rencontres déterminantes.
Un très bon livre qui se lit avec beaucoup de plaisir, j'ai adoré suivre les pérégrinations de cette jeune femme à la recherche de son destin.
Commenter  J’apprécie          230
nilebeh
  17 septembre 2017
Voilà un un roman comme on aime en lire sans trop se prendre la tête : de l'amour, de l'action, du dépaysement, des personnages bien typés et une bonne dose de romanesque !
Jugez-en plutôt : Abandonnée dans un carton de savon de Marseille ou dans un berceau en bambou richement garni (selon les versions de la famille, Eliza est arrivée dans la maison des Sommers : un frère confit en dévotion prénommé Jérémy, une soeur fantasque et très collet-monté quand même, Rose, qui va inculquer à la petite les vraies valeurs liées à son sexe, et John, le capitaine de bateau, toujours parti à l'aventure. Tout semblait écrit pour cette petite orpheline échouée dans une « bonne » maison chilienne de Valparaison. Mais quand l'amour s'en mêle..la voilà partie sur les traces d'un amant furtif, Joachim Andieta, employé transparent de sa famille adoptive qui va, forcément, s'enfuir la laissant enceinte et désespérée.
Histoire connue, direz-vous ? Mais non ! Car en fait il ne s'enfuit pas vraiment, il part chercher fortune en Californie lors de la découverte (par un Mormon apparemment) de la « Veine mère », le début de la ruée vers l'or. Et que croyez-vous que fit la belle désespérée, déshonorée de toutes façons ? Elle s'embarque clandestinement sur un bateau, à fond de cal où elle manque mourir, à la recherche de l'amant perdu. Avec l'aide d'un Chinois (apparemment, on les désigne sous le nom de « Célestes » quand on est Yankee), médecin, curieux, triste à mourir depuis la mort de sa belle Lin aux petits pieds et dévoué à l'humanité tout entière.
De belles pages de récit d'aventure vont s'ensuivre, consacrées à la vie exaltante et dérisoire des chercheurs d'or, au mélange impossible des communautés, la naissance de la Californie entre mécréants, prostituées et religieux. Mais tous ont un caractère bien trempé, il en fallait pour traverser le continent américain, ou bien le contourner depuis le Chili et le Mexique, ou encore depuis la Chine.
Un beau personnage de femme, celui d'Eliza, domine le roman mais il est bien entouré : Tao Ch'ien le médecin chinois, réservé, à la recherche de la sagesse, Mama la vieille nounou indienne, Rose, la fantasque déçue et bridée dans son corset et son coeur, Paulina, la femme d'affaires très en avance sur son temps et combien d'autres.. ! Finalement, c'est l'amant poursuivi par Eliza le plus falot du roman... Encore que...Mais je n'ajouterai rien !
Pour conclure, un bon roman qui vous emporte dans un milieu totalement nouveau, sans doute bien documenté, mais là encore, je déplore l'absence de références aux sources documentaires. A lire pour se faire plaisir !



+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          121
Citations et extraits (50) Voir plus Ajouter une citation
AllantversAllantvers   17 juin 2015
Là (Sacramento), ils se trouvaient finalement près de l'endroit où la première paillette d'or avait été trouvée. Ce morceau insignifiant,grand comme un ongle de femme, avait provoqué une invasion incontrôlable, changeant la physionomie de la Californie et l'âme de la nation américaine, comme l'écrirait plus tard JacobTodd, devenu journaliste. "Les Etats-Unis furent fondés par des pèlerins, des pionniers et de modestes émigrants qui avaient pour éthique le travail acharné et le courage devant l'adversité. L'or a mis en évidence ce qu'il y a de pire dans le caractère américain : la cupidité et la violence."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
missmolko1missmolko1   07 février 2011
Elle avait organisé sa vie et le stigmate de la vieille fille ne lui faisait pas peur ; au contraire, elle était bien décidée à susciter la jalousie des épouses, malgré la théorie en vogue selon laquelle les femmes qui s'écartent de leur rôle de mère et d'épouse se voient pousser des moustaches, comme les suffragettes.
Commenter  J’apprécie          150
Pixie-FlorePixie-Flore   24 avril 2016
Elle-même ne voyait pas les avantages du mariage, une épouse était la propriété du mari, avec moins de droits qu'un domestique ou un enfant. D'autre part, une femme seule et sans fortune était à la merci des pires abus. Avec de l'astuce, une femme mariée pouvait manoeuvrer son mari, et, avec un peu de chance, elle pouvait être veuve rapidement...
- Moi je donnerai volontiers la moitié de ma vie pour disposer de la même liberté qu'un homme, Eliza. Mais nous sommes des femmes et nous sommes fichues. La seule chose que nous puissions faire, c'est tirer profit du peu que nous avons.

[p62]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
AllantversAllantvers   18 juin 2015
Réveillée un matin par le hennissement de son cheval et par la lumière de l'aube sur son visage, Eliza (...) fut alors envahie d'un bonheur jamais ressenti auparavant. Elle n'avait plus cette sensation de panique toujours tapie au creux de son estomac, comme une souris prête à la mordre. Les craintes s'étaient évanouies, diluées dans la grandiose immensité de ce territoire.
Commenter  J’apprécie          110
MimekoMimeko   27 juin 2016
Il leur fut impossible aussi de retrouver Mama Fresia pour l'interroger, et c'est alors qu'ils durent se rendre à l'évidence : cette femme avait travaillé dix-huit ans pour eux et ils ne connaissaient pas son nom de famille. Ils ne lui avaient jamais demandé d'où elle venait ou si elle avait de la famille. Mama Fresia, comme les autres serviteurs, appartenaient aux limbes imprécis des fantômes utiles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Videos de Isabel Allende (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Isabel Allende
La Maison aux esprits (The House of the Spirits), un film dramatique de Bille August réalisé en 1993, adapté du roman homonyme d'Isabel Allende, publié en 1982. Avec Meryl Streep, Glenn Close, Jeremy Irons. Bande-annonce.
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature espagnole et portugaise>Romans, contes, nouvelles (822)
autres livres classés : littérature chilienneVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
2640 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
. .