AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782020679473
342 pages
Seuil (06/05/2005)
3/5   30 notes
Résumé :

Lorsque Roman, le guide d'une petite expédition scientifique chargée de retrouver des vestiges de l'âge du bronze en Asie centrale découvre par hasard d'étranges pierres gravées au cœur du désert iranien, personne dans l'équipe ne se doute qu'il vient de déclencher une série d'événements aussi catastrophiques que parfaitement inexplicables. Accidents incompréhensibles, villageois massac... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
3

sur 30 notes
5
3 avis
4
3 avis
3
0 avis
2
2 avis
1
2 avis

titiseb77
  16 octobre 2018
Mais quel ennui, grave, j'attendais beaucoup de cette auteure que je découvre avec ce livre et quelle déception !!!
Sans méchants jeux de mots, je me suis enlisée avec cette lecture, le début était pourtant prometteur, mais ça n'a pas du tout suivi. Nous suivons Roman et ses collègues (archéologue, photographe, théologien, cuisinier...) dans une expédition dans un désert syrien, mais très vite les ennuis vont commencer, entre sabotage, trahison, surnaturel... nos pauvres amis ne devraient pas rester en vie très longtemps et pourtant.
Je n'ai pas du tout aimé l'intrigue, des hommes de neanderthal qui vont surgir de nulle part, des mages capables de beaucoup de choses compliquées mais rien de simple, les événements qui vont s'enchaîner sans vraiment de cohérence... Bref, en dehors des personnages que j'ai trouvé plutôt crédibles, le reste m'a profondément ennuyé, les deux étoiles sont seulement due au fait que je n'aime pas être sévère.
Commenter  J’apprécie          83
michelangelo
  13 février 2014
Une expédition scientifique à la recherche de vestiges préhistoriques est formée d'une équipe très hétéroclite guidée par Roman. La découverte inattendue d'étranges pierres gravées dans le désert iranien va être le point de départ d'une série de courses poursuites aussi rocambolesques que mystérieusement mises en scène par des acteurs et des circonstances à la limite du vraisemblable…
Pourtant, on peut se prendre au jeu et éprouver un certain plaisir à suivre les péripéties vécues par Roman et ses acolytes.
Beaucoup ne sont pas ce qu'ils semblent être et sont cachés sous un déguisement pittoresque. Mais ce pittoresque cache un secret terrible qui va être progressivement dévoilé au lecteur.
On lira comment homo sapiens a éclipsé l'homme de néandertal qui lui en veut à mort !
Le chant des sables est un thriller qui en fait un peu trop à mon goût. La justification scientifique est hasardeuse. Bien sûr, il ne s'agit que d'un jeu d'écriture, mais le défaut de cette démonstration est de manquer de conviction, et du même coup, le charme n'opère que modérément. Dommage !
Michel ANge juillet 2005
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
pyrostha
  24 janvier 2011
Roman d'aventure (descente dans des grottes souterraines,bagarre dans un hélicoptère etc..) plus que policier où le suspense se mêle à l'humour ,où les clins d'oeil se multiplient (allusion au super héros,évocation des jeux vidéos,quelques traits d'Héroic Fantasy,un peu de James Bond,mythologie aussi puisqu'on y rencontre des sirènes chantantes mais nettement moins agréables que celles d'Ulysse...Il faut dire que les héros du livre ne sont pas attachés quand ils les entendent.....) on oscille entre réalité dite scientifique (et là aussi B .Aubert se permet quelques taquineries) et Science Fiction....
J'ai trouve les héros attachants ,le mélange attirant ....(avec en prime une gentille histoire d'amour) Un bon moment !
Commenter  J’apprécie          20
moustafette
  11 mars 2011
Vous devez savoir que cette folle de Brigitte Aubert, je l'adore. Ici, elle n'est pas dans le registre que je préfère, même si ce livre n'est pas dépourvu d'un certain humour.
Son imagination est toujours aussi débordante, mais cette fois plus sur un versant Indiana Jones. L'équipe de scientifiques, en perdition dans le Grand Désert Salé iranien, n'a pas fini d'halluciner. Y aurait-il une vie sous-terre ? Les Néandertaliens seraient-ils toujours parmi nous ? Ben oui, elle ose ! Et ça se lit d'une traite...
Commenter  J’apprécie          30
collectifpolar
  18 novembre 2019
Roman est le guide et l'intendant d'une expédition scientifique internationale dans le désert Irakien. Alors que l'équipe d'archéologues est à la recherche de vestiges de l'âge de bronze, Roman met à jour un cercle de pierres gravées qui ont l'aspect de pétroglyphes runiques. Une découverte propre à remettre en cause bien des certitudes scientifiques. Mais déjà l'équipe doit repartir; la compagne de fouille est fini. Et au mépris de toutes règles déontologiques, elle emporte avec elle une de ces pierres. Dés lors les catastrophes vont se succéder, retardant et mettant même en péril l'expédition. Notre héros confronté à l'hostilité des éléments naturels et à la menace de tueurs implacables, tourmenté par ses propres démons, devra lutter sans relâche pour lever le mystère et sauver ses compagnons.
Ce thriller mené à un rythme trépidant est une véritable parodie du roman d'action. Brigitte Aubert à recours à l'outrance et à l'humour pour mettre à profit des situations à la limite de l'invraisemblance. le lecteur se laisse séduire par la dérision et la caricature qui loin de nuire à l'intrigue, lui confère plus de force et donne même lieu à d'intéressantes réflexions
Une lecture bluffante et passionnante..
Lien : https://collectifpolar.com
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
ladesiderienneladesiderienne   09 janvier 2013
Leur charge héroïque était sans doute vouée à l'échec, mais il se sentait moins triste et moins angoissé. Sa propre mort avait maintenant sa place dans son destin et son idée ne le révoltait plus. Comme si, à travers les épreuves vécues, il avait fait la paix avec lui-même, comme si au fond l'issue du combat importait peu.
Les soldats attendant de monter au front ressentaient-ils ce calme étrange ? se demandait Ian en scrutant le ciel où scintillait une partie de l'univers. Les Babyloniens avaient contemplé les mêmes étoiles et les pères de leurs pères avant eux. Mais depuis les six millions d'années que les premiers hominidés étaient apparus, nombre d'entre elles, comme eux, avaient vécu et péri, dans une réciproque indifférence.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
ladesiderienneladesiderienne   25 mai 2013
Ils contemplèrent quelques secondes les araignées velues. Leurs poils blancs accrochaient la lumière et elles reculaient vivement, se dressant parfois sur leurs pattes arrière, en posture d'attaque, pédipalpes tâtant l'air, crochets prêts à s'enfoncer dans une peau tendre pour y injecter la rubotoxine, cette protéine qui peut entraîner un arrêt cardiaque. Curieusement, seuls les primates - l'homme et le singe - sont sensibles à leur venin, les autres mammifères étant apparemment immunisés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
collectifpolarcollectifpolar   28 novembre 2021
Omar s’était plongé dans la lecture d’un vieux numéro de National Geographic et contemplait avec délice la faune marine des Caraïbes. Il n’avait jamais vu la mer ailleurs qu’à la télé et, en fils du désert, l’idée d’étendues de sable où on se laissait rôtir au soleil lui semblait totalement incongrue. Tournant la page, il tomba sur une publicité pour du rhum blanc et se transporta une fois de plus dans son fantasme préféré : la barbe rasée, en short et en tee-shirt, comme l’homme sur la photo, il sirotait un verre d’alcool à la terrasse d’un grand hôtel en regardant des filles à moitié nues nager dans les vagues. Il avait bien essayé de s’imaginer en maillot, mais il se sentait mal à l’aise à l’idée de se montrer à des femmes, lui que seul ses camarades de l’armée avaient entrevu à demi dévêtu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolarcollectifpolar   28 novembre 2021
’alcool ? Personne chez lui n’en avait jamais bu, sauf un de ses oncles, qui avait vécu en Turquie. Un de ses professeurs d’université lui avait promis de l’emmener au bord de la mer Caspienne, la prochaine fois qu’ils iraient passer le week-end à Ramsar. Mais pas question de siroter du rhum en lorgnant les filles. Hommes et femmes se baignaient séparément, les femmes ne quittant bien sûr jamais le hidjab, le foulard islamique. Il soupira et passa à la page suivante, où une jolie blonde à grosse poitrine nageait avec un dauphin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolarcollectifpolar   28 novembre 2021
Cinq parallélépipèdes évoquant de gros morceaux de sucre candi. Roman se pencha de nouveau sur le premier. Oui, c’était bien des entailles, régulièrement disposées de part et d’autre de l’arête centrale. Sortant son carnet, il en recopia le motif, puis il passa au bloc suivant. Là encore, des entailles de chaque côté de l’arête, alternance de stries parallèles et de petits trous ronds. Il nota que les stries, des barres d’environ quatre centimètres, étaient tantôt horizontales, tantôt inclinées vers la droite ou vers la gauche.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Brigitte Aubert (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Brigitte Aubert
La chronique de Carole S - Funerarium
Notre chroniqueuse du jeudi, Carole S. ne connaissait pas les ouvrages de Brigitte Aubert avant de lire "Funeraium" (éditions Points). Et on peut dire que notre serial-lectrice est tombée sous le charme de ce thriller...
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Le couturier de la mort" de Brigitte Aubert.

Quel chien a la petite vieille de la ruelle au début du roman ?

un teckel
un caniche
un yorshire

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Le couturier de la mort de Brigitte AubertCréer un quiz sur ce livre

.. ..