AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2848657588
Éditeur : Sarbacane (04/02/2015)

Note moyenne : 3.92/5 (sur 37 notes)
Résumé :
Malt et Jen, deux jeunes désœuvrés, traînent leur ennui dans la ville d’Edens. Chaque jour, ils viennent sur le même banc. Et un jour, sous ce même banc, ils trouvent une boîte. Qui contient de l’argent et un numéro de téléphone. Le lendemain, une autre boîte. Qui contient encore plus d'argent. Et un message en prime : « Plus d’argent en échange d’un service ». En acceptant cette proposition, ils entrent dans le maillage d’une organisation tentaculaire qui ne les la... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (25) Voir plus Ajouter une critique
murielan
  09 février 2015
Malt et son ami Jonas sont deux jeunes à la dérive : le premier a une mère malade et alcoolique, le deuxième est orphelin et a une belle-mère toxicomane. Un jour, Malt découvre une boite sous un banc et, devant l'insistance de Jen, sa petite amie, il décide de l'ouvrir. Loin de s'imaginer ce qui l'attend, il répond à la proposition qu'il y trouve à l'intérieur pour gagner de l'argent facilement. Commence alors pour lui, mais aussi pour sa famille et ses amis, une course contre la montre, pour le meilleur ou pour le pire…
Un roman noir, une ambiance sombre et violente à souhait, une histoire qui tient en haleine jusqu'au bout : j'ai vraiment apprécié cette histoire d'engrenage infernal dans lequel plonge tête baissée nos jeunes héros.
Malt rêve d'un avenir meilleur et l'opportunité que lui donne la découverte de cette boite, il ne peut pas la refuser. Qui le ferait d'ailleurs ? Mais comme toute annonce d'argent facile, il y a toujours un revers à la médaille, et ici, les conséquences sont plutôt dramatiques.
A réserver à de jeunes adultes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Khalya
  28 mai 2015
La première impression que j'ai eue a été que ce style d'écriture n'était pas du tout ce que j'aimais.
Alors imaginez ma surprise quand, alors que j'avais lu, quoi, 10 pages ? J'ai réalisé que le style n'était toujours pas mon style, mais que je ne pouvais plus lâcher ce roman. Il FALLAIT que je sache la suite ! Alors croyez-moi, là je dis chapeau à l'auteur, parce que me rendre accro à un bouquin dont le style d'écriture ne correspond pas à ce que j'aime d'ordinaire, faut le faire ! Me faire lire le livre, oui, je peux passer au dessus de ce genre de choses pour lire et même apprécier un livre malgré ça, mais me rendre accro…
Au début de ma lecture, et c'est le seul vrai bémol que j'ai trouvé à ce roman, j'ai un peu tiqué sur la facilité avec laquelle l'auteur use et abuse des grossièretés. Alors certes, c'est vrai, les ados parlent souvent comme ça. Mais comment leur faire cesser de dire « putain » à tout bout de champ si le terme est banalisé dans un livre qui leur est destiné ? Pour peu que vous leur ayez acheté vous-même le livre, ils s'en donneront à coeur joie. Les ados sont diaboliques !

Mais bon, ceci, n'est qu'un détail (oui je suis pinailleuse, ça fait partie de mon charme).
Ma première impression sur Malt, l'un des personnages principaux, est que bien qu'il soit de toute évidence en crise d'ado (ma ville est pourrie, c'est mieux ailleurs, personne comprend rien) il semble avoir la tête sur les épaules. Il ne fonce pas forcément les yeux fermés, sans réfléchir. Jen, sa copine a l'air au premier abord, plus spontanée voire plus irréfléchie, elle ne voit que ce que va lui rapporter le « service » qu'on leur demande, alors même qu'elle ne sait rien dudit service. Malt se pose plus de questions, même si elle semble le mener par le bout du nez.
L'histoire se met tranquillement en place, sans se presser. C'est parfois un peu long (Une fois que Malt a dit qu'il sentait pas l'affaire, était-il vraiment obligé de le redire plusieurs fois ?). Mais dès la fin du chapitre 8, les choses « débutent ».

J'étais environ à la moitié du livre quand j'ai compris quel était exactement la teneur du « service » et je me suis dis : « pfiou…le quatrième de couverture mentait pas…ils vont jamais pouvoir arrêter…un truc comme ça…une fois dedans, c'est mort, tu en sors pas » Et avant ça, je ne l'avais vraiment pas vu venir (ou alors c'est moi qui suis une tanche…c'est possible aussi).

Ma première impression sur Jen, au milieu du roman, reste la même, une ravissante idiote qui n'a aucune conscience que la vie et les contes de fées ce n'est pas franchement compatible.

Bien sur tout va très vite s'accélérer et là, je vais faire un truc que je n'ai encore jamais fait dans une chronique et je pense que vous allez me détester mais : Oh – Mon – Dieu ! La fin du chapitre 16 ! C'est…indescriptible ! Dire que je ne l'avais pas vu venir est un euphémisme ! Voilà ! C'est dit ! Allez y : détestez moi !

Ah et je suis contente, j'avais deviné un élément depuis quasiment le début…bon peut être qu'un ado ne verrait pas venir le truc…mais à plus de trente ans…on nous la fait pas hein ?

J'ai été impressionnée du changement qui s'opère en Malt au fur et à mesure que l'histoire avance.
Chaque chapitre, ou presque, nous dévoile une révélation qui nous coupe le souffle ! C'est épuisant mais exaltant !

L'épilogue est à la hauteur du reste du livre. Je n'ai pas étonnée par Jen, je ne peux pas en dire plus sans dévoiler des détails importants, mais si vous lisez le livre, vous comprendrez.
J'ai trouvé qu'il manquait un petit quelque chose à la fin pour mon coté idéaliste mais cette fin là était probablement plus vraisemblable que celle que j'espérais.

Enfin, il m'a fallu plus de la moitié du livre pour mettre le doigt sur ce qui me « gênait » dans le style. le récit est à la première personne, ce qui ne me pose pas de problème, vu que beaucoup de livres, en particulier la bit lit et les dystopies choisissent ce modèle, mais, alors que dans les livres que je lis d'ordinaire, le récit emploie tout de même un langage écrit très correct, ici, il adopte la réelle manière de parler et penser des adolescents.

Comme ce livre leur est destiné, cela leur permettra sans doute de mieux l'appréhender, de mieux comprendre l'histoire et la « morale » qu'elle essaie de faire passer à travers ce récit. Mais c'est ce style « parlé » qui m'a un peu dérangée au début de la lecture. Heureusement, l'histoire prend vite le dessus.

C'était une belle lecture. La preuve : je l'ai dévoré en deux jours et n'ai mis tant de temps que parce qu'il a bien fallu que je dorme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Lectureavie
  20 février 2015
Je remercie les éditions Sarbacane et Juliette pour l'envoi de cette nouveauté !

Malt vit à Edens, un trou paumé dont personne ne part jamais. Il a 20 ans, est en couple avec Jen et fait des conneries avec son meilleur ami Jonas, la routine, quoi.
Un jour, il découvre, sur son banc habituel (tellement habituel qu'il se demande s'il n'y a pas la forme de ses fesses gravée dessus) une boîte. Avec un billet de 20€ dedans. Et un message : 10000€ demain contre un service. Il prend le billet, et le lendemain, une autre boîte. Avec 5000€ dedans. Il part alors avec Jen pour Concorde et vit deux belles journées. Mais il va falloir rendre ce « petit » service…


Tout d'abord, je tiens à préciser que j'ai aimé les personnages, mais que je n'ai pas eu de coup de coeur particulier pour l'un d'eux ! J
On commence bien entendu avec Malt. Je dois vous avouer que je ne sais pas vraiment que penser de lui ! Dans un sens, je l'aime bien, mais dans un sens, non. Je ne saurais vous expliquer pourquoi… C'est juste un ressenti personnel ^^' Je veux dire, il est très courageux etc., mais parfois, j'ai trouvé quelques unes de ses décisions un petit peu… bêtes et assez immatures par rapport à son âge ! xD Par exemple, je n'aurais jamais accepté d'appeler ce numéro pour de l'argent, même si des gens – peu importe qui – m'y incitaient ! La sécurité avant tout ! :P
A part ça, je l'ai bien aimé, on voit qu'il change au fil du roman, qu'il devient plus mature et qu'il assume plus ses actes !
Maintenant, Jen. Elle aussi, c'est assez difficile de la cerner ! En fait, au début j'ai cru que je la détesterais tout simplement, point barre. Il faut dire que ce type de fille m'énerve pas mal ! Ne pensant qu'à l'argent, à la beauté, au luxe, ne réfléchissant pas et étant immature… Bref, très peu pour moi !
Ensuite, au long du roman, je me suis rendu compte que je ne la détestais pas, pas vraiment. Il faut dire qu'elle m'inspirait des sentiments divers : soit de la pitié, soit de l'agacement ^^ Malgré tout, je crois qu'elle est plutôt vraiment très naïve, et qu'elle n'a pas mauvais fond ! Je ne peux donc pas dire que je n'ai pas du tout aimé son personnage ;)
Pour finir, parlons de Jonas. Même s'il est peu présent dans le roman, il joue un rôle plutôt important. de toute façon, du moment qu'on parle de meilleur ami, c'est important, n'est-ce pas ? :D
Bref, on peut dire qu'il est assez neutre, et qu'il a, en fait, à peu près le même caractère que Malt.
Tout ça pour dire que je suis assez extérieure à lui, mais, qu'en me penchant sur la question, je l'aime bien :D

Alors, cette histoire. Eh bien, comment dire ? Déjà, analysons le temps de lecture : 3h. Bon. le livre fait 188 page, donc ça fait une assez bonne moyenne.
Et pour cause !
Ce livre, c'est le genre de livre que j'aime, mais lorsque ça reste occasionnel. Je ne pourrais pas en lire tous les jours quoi ^^
Ce livre, il fait flipper, il faut l'avouer. Alors qu'il ne s'était encore rien passé de vraiment… grave, on va dire, je sentais la tension monter et ça me faisait stresser alors que l'histoire était encore à peu près normale ! xD
Alors autant vous dire que lorsqu'elle a « vraiment » commencé, je n'ai plus lâché le livre !
[Je tiens à remercier mes profs, qui, inconsciemment, ne m'ont pas donné de devoirs pour le lendemain, ce qui m'a permis de finir le livre d'une traite. Merci.]
Donc, comme dit ci-dessus ↑, j'ai fini le livre d'une traite. Déjà parce que bon, j'étais arrivé au moment où tout s'enchaîne, mais parce que, je devais savoir la fin. Pour moi, lorsque je lis un livre comme ça, ça me perturbe la nuit si je ne sais pas ce qui se passe après xD Et pour trouver un moment genre sans suspense dans un livre de ce genre, on peut chercher ! du coup, ben… On se retrouve à finir le livre quoi xD
Je peux tout de suite vous dire que j'ai été surprise par la fin. Je m'étais imaginé des dizaines (OK, j'exagère, mais juste un peu. Chuuuuuut) de scénarios, et je n'ai pas trouvé le bon !
J'ai été hyper surprise lorsque j'ai tourné la page d'un nouveau chapitre et que j'ai lu « Epilogue ». Parce qu'en fait, la fin n'est pas dans la fin. Elle est dans la fin de l'épilogue ! (toute une réflexion xD)
Et, sincèrement, il y a de l'action jusqu'à la toute dernière page. Mais vraiment, quoi ! C'est un truc de ouf ! J'ai stressé, j'ai eu les larmes aux yeux… Je vous dis, c'est un roman parfait pour les gens comme moi, pour qui ce genre n'est pas celui de prédilection mais qui aiment quand même ! de plus, comme il ne fait pas 300 pages, il se lit très rapidement, donc franchement, vous n'avez aucune excuse ! :D

Voili voilou, je pense que j'ai assez bien réussi à décrire ce que j'ai ressenti.
Un livre parfait pour les petits amateurs du genre qui veulent un livre assez court mais qui ne fait pas non plus « trop » flipper. du suspense et une fin étonnante, sincèrement, c'est un livre à lire !

La plume d'Anne-Gaëlle Balpe est très fluide, et nous sommes pris dans l'histoire, à vouloir savoir la fin :D L'heure pour éteindre après la lecture sera décalée, c'est moi qui vous le dit :P
Lien : http://lectureavie.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LesLecturesdelaPatineuse
  29 avril 2015
Tout d'abord je tiens à remercier encore les éditions Sarbacane pour leur confiance et leur envoi. Recevoir cette nouvelle parution avant sa sortie m'a fait énormément plaisir.
C'est avec joie donc mais surtout intriguée que j'ai débuté ce roman dont le résumé m'avait interpellé. Avant de détaillé mon avis, je dois d'abord faire remarquer la présentation très soignée du roman. C'est simple mais efficace et je dois avouée que je suis totalement fan de la quatrième de couverture.
Pour ce qui est de l'histoire, j'ai encore une fois été touchée par une des parutions Sarbacane (à croire que ça devient une habitude).
On fait la connaissance de Malt, Jen et Jonas, trois jeunes amis au contexte familial très difficile. Chacun à donc ses problèmes familiaux personnels. Ils vivent à Edens, le genre de petite ville perdue de laquelle ils rêvent désespéramment de s'échapper un jour. Et puis un jour une boite laissée sur le banc où ils ont l'habitude de se rejoindre, se présente à eux comme une porte de sortie. Mais n'est-elle pas sans risque ?
Malheureusement je ne vous en dirai pas plus au niveau de l'intrigue afin de ménager le suspense et surtout afin de vous garder la surprise intacte. Croyez moi vous ne serez pas déçus !
Anne-Gaëlle Balpe aborde avec justesse un thème (que je ne vous dévoilerai pas) bien plus profond et moins anodin qu'on le pense puisqu'il en cache un autre, le racisme. Elle n'hésite pas à dépeindre également notre société consumériste et nous prouve que l'argent ne fait pas le bonheur. Mais évidemment elle ne pourrait pas réussir cette critique sans en décrire l'autre côté, la banlieue et ses "problèmes".
La marque de fabrique de la maison d'édition Sarbacane, à mes yeux ce sont les thèmes qui sont présents dans leurs parutions, tabous ou non mais qui régissent notre quotidien et dont on parle peu selon moi. Et honnêtement je ne m'attendais pas à ça avec ce livre. Une excellente surprise !
Au niveau des personnages, j'ai éprouvé des sentiments très mitigés. Jen est agaçante mais Malt est très attachant de part son contexte familial qui le rend fragile, vulnérable mais également indépendant et très courageux.
Au second plan, on ne peut qu'éprouver de la sympathie envers Asya, Abel et Vito. A eux trois, ils forment la petite touche de douceur du roman.
N'oublions pas que ce livre se rapproche un peu du thriller et qui dit thriller dit coup-bas et coupable. Pour ma part j'ai douté sur un des personnages jusqu'au bout (étant un peu trop parano) mais il s'est avéré que j'avais totalement faux. D'ailleurs vous ne pourrez pas passer à côté de cette dimension du roman puisque vous êtes happé dès les premières pages. L'action démarre au quart de tour pour notre plus grand plaisir. Puis autant se l'avouer étant donné qu'il est court, une fois ouvert vous n'arriverez pas à le refermer avant de l'avoir terminer.
En ce qui concerne la fin, pas d'inquiétude, vous ne la voyez absolument pas venir ! Même si j'avais compris quelque chose depuis le départ sur un certain personnage, les retournements de situation sont tellement dingues, qu'on ne peut absolument pas imaginer un pareil dénouement !
En résumé, un excellent roman bourré d'actions, au suspense insoutenable et aux personnages attachants.
Vous savez ce qu'il vous reste à faire... Lisez-le !
Lien : http://x-la-patineuse-x.skyr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Sanguine
  14 octobre 2016
J'avais repéré ce livre lorsqu'il est sorti, j'avais lu le résumé et il m'avait mis l'eau à la bouche. Je l'ai donc embarqué lors d'un passage à mon Cultura et il a fini par sécher dans ma PAL. Je suis incapable de vous dire pour quelle raison je l'ai laissé de côté alors qu'il me faisait autant envie ... Je ne sais pas, peut-être que l'attrait est retombé aussi vite qu'il m'était venu ...!
Malt et Jen, deux jeunes désoeuvrés, traînent leur ennui dans la ville d'Edens. Chaque jour, ils viennent sur le même banc. Et un jour, sous ce même banc, ils trouvent une boîte. Qui contient de l'argent et un numéro de téléphone. le lendemain, une autre boîte. Qui contient encore plus d'argent. Et un message en prime : "Plus d'argent en échange d'un service". En acceptant cette proposition, ils entrent dans le maillage d'une organisation tentaculaire qui ne les laissera plus s'échapper. S'engage alors une course-poursuite haletante, sur fond de trahison et de secrets révélés dont personne ne sortira indemne.
Le livre est tout fin, il fait moins de 200 pages alors je l'ai lu assez rapidement. Et pourtant, il ne m'a pas réellement plu. En fait, j'attendais quelque chose de rythmé et endiablé avec plein de mystères et ce n'est pas ce que j'ai trouvé dans le livre. On fait la connaissance de deux jeunes gens qui vivent dans une ville imaginaire mais qui ressemble assez à ce qu'on connait. Ils ont l'air un peu paumés, je les ai trouvé un peu "cas sociaux" (rien de méchant mais c'est pour donner une idée du niveau), ils sont aussi un peu désoeuvrés. Ils finissent par tomber sur une boîte qui contient de l'argent et qui leur en promet encore plus en échange d'un service à rendre.
Bon, l'histoire n'a au final rien de très original. Je me suis même plutôt ennuyée en fait, ça n'était pas assez haletant pour moi. J'aurai aimé qu'il soit un peu tourné comme un thriller alors qu'au final, ce n'est qu'un roman jeunesse qui peut donner quelques frissons aux jeunes lecteurs. Par contre, j'ai beaucoup aimé l'analyse que l'auteure nous propose en faisant évoluer ses personnages face à l'argent facile. C'est pour cette raison que j'ai détesté le personnage de Jen qui n'est qu'une tête à claques prétentieuse et arriviste qui ne pense qu'à l'argent. Une horreur !
Mais c'est plutôt bien écrit, rien de fou-fou mais c'est agréable et facile à lire. Ca va vous occuper environ deux heures mais ça ne vous laissera pas un souvenir impérissable. Pour preuve, je n'ai pas rédigé ma chronique dans la foulée et j'avoue que j'ai déjà oublié pas mal de trucs. C'est un livre que je ne vais pas conserver dans ma bibliothèque ...
Moui ... avis mitigé ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
LesLecturesdelaPatineuseLesLecturesdelaPatineuse   29 avril 2015
La vérité, c'était qu'elle ne verrait de toute façon rien, même si elle braquait ses phares sur moi. La vérité, c'était que j'étais un fantôme. Chacun vivait dans sa dimension, dans son micro-monde bien délimité. Nos vies se superposaient comme des boites empilées les unes sur les autres, on ne se croisait pas. Sauf accident.
Commenter  J’apprécie          20
leslecturesdeValleslecturesdeVal   06 février 2015
La plupart du temps, tu te dis que tu vas juste faire pour la millième fois ce que t’as fait la veille. Que tu vas encore poser ton cul sur l’exacte même surface de l’exact même banc au milieu de l’exacte même place.
Commenter  J’apprécie          30
JuinJuin   16 octobre 2015
Finalement on est tous repartis en te laissant sous terre, dans le froid et la nuit de la mort. Depuis, on continue à vivre nos vies et toi, tu continues plus rien. Je n'arrête pas d'y penser.
C'est ça le deuil ?
Commenter  J’apprécie          30
leslecturesdeValleslecturesdeVal   06 février 2015
Là, tout de suite, la mort me paraissait beaucoup plus simple que la vie.
Commenter  J’apprécie          20
Video de Anne-Gaëlle Balpe (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anne-Gaëlle Balpe
Performance: Image, musique, réalisation: Eric Vernhes Texte: Anne-Gaëlle Balpe Interprétation: julie Binot, Eric Vernhes Sonorisation, musique: Marc Chalosse Filmé par Hervé Nisic au festival Notopos 2009
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

L'écrivain abonimable

Qui est le personnage principal de ce livre ?

Roland Dale
Manolo
Madame Gastraud
Martin

6 questions
11 lecteurs ont répondu
Thème : L'écrivain abominable de Anne-Gaëlle BalpeCréer un quiz sur ce livre