AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2848659637
Éditeur : Sarbacane (05/04/2017)

Note moyenne : 3.48/5 (sur 94 notes)
Résumé :
Manolo, les livres, c'est pas son truc. Alors, quand il apprend que la maîtresse a invité un écrivain célèbre, Roland Dale, à venir dans la classe, il s'apprête à passer LA PIRE journée de toute sa vie !
Mais il est encore loin de s'imaginer ce qui l'attend...
Acheter ce livre sur

AmazonFnacMomoxLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (89) Voir plus Ajouter une critique
letilleul
  23 avril 2018
L'engouement autour de ce titre de la rentrée d'hiver montre à quel point les livres melangeant humour et livres sont toujours un succès auprès des 10-11ans ! le format de la collection Pepix permet également une facilité de lecture hachée par des illustrations enjouées de Ronan Badel. L'aventure de cet ecrivain abominable est trépidante mélangeant suspens, dégringolade et gags surprenants. Les héros sont bien campés -malgré quelques fils un peu gros sur les gens du voyages - et le soir ingrédients sont réunis pour de jolis moments de lecture.
Commenter  J’apprécie          200
lebazarlitteraire
  10 août 2017
« Manolo, les livres, c'est pas son truc. Alors, quand il apprend que la maîtresse a invité un écrivain célèbre, Roland Dale, à venir dans la classe, il s'apprête à passer LA PIRE journée de toute sa vie ! Mais il est encore loin de s'imaginer ce qui l'attend… »
J'étais toute contente parce que j'adore les bouquins où on parle soit d'enfants qui n'aiment pas les livres, soit qui les adorent. En somme, tout ce qui touche au livre. En plus, ça avait l'air d'être un genre de parodie du travail de Roald Dahl, ou bien au moins de présenter son personnage de façon comique, ou que le livre serait truffé de référence. Bref, c'est le nom de « Roland Dale » qui m'a décidée.

Je suis allée zieuter, après ma lecture du roman, le site de Sarbacane pour voir si le résumé y était plus détaillé et voir comment vous présenter un peu plus concrètement l'histoire. le résumé est effectivement plus étendu, je trouve qu'il l'est même trop (avec une faute en plus, Mandy est la cousine de Manolo et non sa tante…), je ne vous le dévoile donc pas et je décide de ne pas vous donner plus de détails sur l'histoire, ça vaut le détour de découvrir par soi-même et je peux me débrouiller pour vous donner mon ressenti sans en dévoiler plus.
Finalement, je ressors mitigée de ma lecture.
En soi, j'ai bien aimé l'histoire, elle est exactement comme le décrit la maison d'édition : « Un grand cocktail d'humour, d'aventure et d'irrévérence ». Les personnages et situations sont effectivement drôles voire ubuesques. On vit une vraie petite aventure, une fois que les enfants ont rencontré l'auteur. Et l'irrévérence est présente à chaque coin de page en restant plaisante et non lourde.
J'ai beaucoup aimé les personnages d'ailleurs. Ils sont un peu clichés, c'est vrai, mais attachants. Manolo est un enfant du voyage, qui suit le cirque de son père depuis de nombreuses années. Il a normalement un professeur qui vit avec sa troupe, mais se retrouve bien malgré lui à devoir passer quelques jours dans une vraie école quand son précepteur a un accident. C'est donc le cliché du petit gars du voyage qui n'aime ni l'école, ni lire, mais préfère son otarie. Il y a aussi sa cousine Mandy, qu'on autorise à ne pas aller à l'école pour pouvoir répéter ses numéros de cirque (cliché aussi). Puis il y a Charlotte, la pimbêche de la classe, chouchoute de la maîtresse, rapporteuse à souhait et mademoiselle je sais tout (avec le cliché physique qui va avec). Enfin, il y a un cliché un peu renversé : Joanna, la petite fille blanche adoptée par deux parents noirs. Bref, dis comme ça, on se dit que c'est un monceau de clichés horribles qui ne tiennent pas debout. Mais finalement on se prend au jeu et c'est plutôt sympa. On passe outre le fait que ça aille un peu loin sur les gens du voyage.
J'ai aussi beaucoup aimé le fait qu'un livre serve de carte pour se diriger dans le labyrinthe (là vous ne voyez pas de quoi je parle, mais c'est pour mieux vous intriguer mon enfant) et j'ai adoré les dessins de Ronan Badel, comme toujours, disséminés tout au long du livre (toutes les deux-trois pages environ). Ils permettent même de se visualiser un peu mieux certains lieux tout au long du récit, alors que je trouvais certaines descriptions pas très claires. On a d'ailleurs droit à des pages bonus très sympathiques. J'ai adoré la dernière, sorte de petit récapitulatif de la différence entre une otarie et un phoque. Bien utile, car j'oublie toujours leur particularité à chacun.
En revanche, ce que je n'ai finalement pas apprécié du tout c'est de ne pas retrouver ce que le résumé promettait : une liaison avec le vrai écrivain qu'est Roald Dahl. Parce que oui, on ne peut pas faire autrement que de vouloir un lien avec celui-ci quand on voit le nom de Roland Dale. Bon, peut-être pas pour le jeune public visé par ce roman, mais tout de même, certains le feront le rapprochement et c'est bien dommage qu'il n'y soit pas. Roland Dale n'est en fait qu'un être diabolique qui déteste les enfants, n'a aucune imagination et se trouve proche du sorcier. Mais jamais il n'y a d'allusion à Roald Dahl (à la limite, encore heureux vu le portrait du personnage dépeint dans le récit). Une toute petite allusion à un moment, mais qui ne dure même pas deux lignes et n'a en fait aucun rapport avec Roland Dale.
Ça me déçoit donc parce qu'on a l'impression que cet espèce de nom traficoté à partir d'un vrai écrivain célèbre n'est là que pour appâter le chaland et le convaincre de mettre le bouquin sous son bras. On aurait pu tout à fait inventer un nom de toute pièce que ça n'aurait rien changé à l'histoire puisqu'il n'y a aucun rapport avec le papa du BGG.
Pour un petit récap de ma lecture, rendez-vous sur notre site !
Lien : http://lebazarlitteraire.fr/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
ValerieLacaille
  10 février 2018
Manolo est un enfant du voyage: sa famille tient le cirque Mariotti. Alors que la troupe s'arrête à Saint-Laurent-sur-Grole le voilà scolarisé dans la classe de Mme Gastraud où il s'ennuie ferme. Il préfèrerait être au milieu des animaux du cirque, avec qui il a l'habitude de préparer des numéros, notamment avec Honk, l'otarie.
Le comble de l'ennui s'annonce quand il apprend qu'un écrivain va venir rencontrer les enfants de l'école et qu'il doit préparer une question à lui poser: en effet, Manolo déteste lire!
Voilà donc le grand jour: Roland Dale vient dans la classe. Il est loin du portrait que l'on attend d'au auteur jeunesse: très grand, voûté, des cheveux gras et des tas de pellicules sur les épaules, les doigts fins comme des pattes d'araignée et un regard terrifiant. le petit garçon n'est pas rassuré, et ses craintes vont être confirmées puisque la visite de l'auteur ne va pas se dérouler comme on pouvait le prévoir!
Manolo ne va pas être au bout de ses surprises!
Un récit facile à lire, bien écrit, mais le personnage de Manolo s'avère souvent agaçant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Gr3nouille2010
  10 avril 2017
Un roman jeunesse très sympa que j'ai adoré découvrir, d'autant plus que je ne m'attendais pas du tout à ce genre d'histoire ! Il y a pile poil ce qu'il faut pour avoir des frissons tout en passant un bon moment grâce aux personnages pleins d'humour.
Manolo, enfant issu d'un cirque, n'aime pas du tout les livres. Lorsque sa maîtresse déclare qu'un auteur très connu, Roland Dale, va venir en classe pour parler de son métier, il s'attend à passer la pire journée de sa vie. Finalement, il est loin d'être au bout du compte...
Pour les enfants qui n'aiment pas lire, tout comme Manolo, je pense que ce roman pourrait leur faire plaisir malgré tout. Déjà, la lecture se fait rapidement comme avec n'importe quel Pépix grâce à la mise en page : la police qui change pour certaines phrases, les illustrations qui accompagnent le texte, les petits bonus qui permettent de souffler un peu en plein milieu de l'histoire. Ce sont des petits détails qui font la différence car ça rend le tout très dynamique et plaisant ! Personnellement, je m'éclate comme une gamine avec les livres de cette collection !
Mais ce qui peut plaire particulièrement, c'est l'histoire en elle-même, quand même. Grâce au personnage principal, d'abord, parce qu'il est facile de s'identifier à lui. Manolo n'aime pas lire, ne voit pas l'intérêt de rencontrer un écrivain et encore moins de lui poser des questions, et ne comprend pas tous ces gens qui trouvent leur intérêt dans les livres. Et puis, finalement, cette histoire, c'est une grande aventure ! Je ne pensais pas découvrir tout ce que j'y ai découvert et j'en suis franchement ravie !
L'écrivain invité, Roland Dale (qui n'est pas sans rappeler Roald Dahl), cache bien son jeu et n'a pas l'air du tout sympathique... Tout le monde semble hypnotisé par lui, mais Manolo ne se laisse pas prendre et découvre, à la longue, les réelles intentions de cet auteur... Et c'est donc une grosse aventure qui nous attend, avec une "visite" dans un château, des pièges à déjouer, des secrets à percer, des méchants à neutraliser et des innocents à sauver. Manolo ne prend pas spécialement goût à la lecture pour autant mais, pourtant, ça a bien servi pour que tout le monde s'en sorte ! Et le lecteur peut se rendre compte, grâce à ça, à quel point ça peut être plaisant de lire... s'il n'est déjà pas convaincu avant !
Il n'y a pas beaucoup de bonus dans ce livre mais on peut tout de même y trouver un dessin de la Planctosaurus abominabilis (plante assez importante dans l'histoire !) avec légende sur ses différentes fonctions physiques, la carte des indices qui permettent à Manolo et ses amis de se déplacer dans le château et quelques pages qui permettent de faire la différence entre un phoque et une otarie (puisque l'un des personnages proches de Manolo est une otarie).
Manolo est un personnage plaisant à suivre. Il se rebelle contre ce qu'on lui impose à l'école, notamment la lecture et du coup, l'invitation de cet auteur, mais c'est grâce à ça que l'on a droit à cette grande aventure. de plus, il est malin et déterminé, et sait écouté lorsqu'il le faut, même s'il manque parfois de patience.
Son plus fidèle ami, son otarie, est un personnage qui ajoute de l'humour au récit. L'otarie se comporte comme un chien et il aime sincèrement Manolo, lui montrant chaque fois qu'il le peut. Mais ce qu'il est rend certaines situations bien cocasses.
En personnages secondaires, on a droit à la peste de la classe, qui mérite bien l'approfondissement que l'auteur lui a consacré, parce que finalement, elle est intéressante à suivre. On découvre aussi la cousine de Manolo, sans qui ils ne seraient peut-être pas au château pour sauver tout le monde...
Un bon roman jeunesse que je ne peux que conseiller. Les adultes prendront plaisir à découvrir la grande aventure que doit subir Manolo, remplie d'humour, et les plus jeunes sauront apprécier le côté flippant qui est nuancé par cette bonne dose d'aventure justement.
Lien : http://uneenviedelivres.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Khalya
  11 mai 2017
J'ai beaucoup aimé ce livre que les enfants pourront qualifier de « qui fait peur, mais pas trop ».
J'ai retrouvé avec plaisir les bonus de la collection pépix, bien qu'ils soient ici un peu moins nombreux que dans les autres livres de la collection, en appréciant particulièrement la carte du manoir, qui permet aux enfants de se situer à la fois dans l'histoire et dans leur lecture, et la page expliquant les différences existant entre un phoque et une otarie.
Concernant l'histoire en elle-même, je pense que beaucoup d'adultes auront le sourire en découvrant le nom de l'auteur qui doit visiter la classe de Manolo : Roland Dale. Difficile, en effet, de ne pas faire le rapprochement avec Roald Dahl (qui sera lui aussi cité dans le texte).
Manolo est complètement réfractaire à l'enseignement traditionnel (et on ne peut que le comprendre) et aux livres. Comme lui, j'ai trouvé ridicule d'obliger les élèves à poser chacun une question à l'auteur : déjà, c'est le meilleur moyen pour braquer les plus récalcitrant (parler en public n'est pas facile pour tout le monde) et ensuite la rencontre perd de sa spontanéité.
Manolo est très débrouillard même s'il manque un peu de finesse et de patience. La relation qu'il a avec Honk, son otarie est très forte ; d'ailleurs celle-ci se comporte avec lui comme un petit chien.
Dès le début, Manolo, par son agitation, échappe aux phénomènes bizarres qui entourent l'écrivain qui n'a rien de sympathique.
On suit avec plaisir et intérêt l'avancée du petit groupe qui entoure Manolo dans son avancée à l'intérieur du manoir, véritable labyrinthe dont ils devront comprendre la logique avant de pouvoir se déplacer efficacement.
Un bon petit roman, mi-aventure, mi-thriller, qui plaira sans aucun doute à tous les petits fonceurs !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (28) Voir plus Ajouter une citation
letilleulletilleul   23 avril 2018
La plante bondit. Manolo eut à peine le temps de se jeter sous une table pour l’esquiver, tel un ninja. Tandis que la créature verte secouait son horrible bulbe poilu en tous sens, il rampa à travers la classe jusqu’à atteindre la sortie.
Commenter  J’apprécie          40
5e4editionwallon5e4editionwallon   11 avril 2018
" Là, pas le moindre rayon de lumière. Quelle créature dégoûtante allait s'attaquer à eux, cette fois? Manolo commençait vraiment à se dire qu'ils ne sortiraient pas de cet endroit en un morceau. Il prit d'une main celle de Mandy et attrapa de l'autre la nageoire de Honk.



- OK. Je propose qu'on se tienne, tous, pour ne pas se perdre.



Mandy tâtonna jusqu'à trouver Joanna, qui dit :



- C'est bon, Mandy, j'ai déjà la main de Manolo.



-Euh mais attends...,intervint-il, c'est pas moi !



Il y eu quelques secondes de silence complet. Puis Joanna chuchota, la voix tremblante :



- Mais alors...c'est qui, à ma gauche ?…" (p.98-99 chap. 11)

citation choisie par vaiana
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LineloLinelo   23 octobre 2017
Soudain, une intense lumière bleue éclaira le sol - et au même instant, Manolo sentit un courant d'air froid lui frôler la nuque. Il leva lentement la tête.

Il régnait une drôle d'atmosphère dans la classe.Tout était très calme. Trop, en fait. Pas un chuchotement, pas le plus petit bruit de stylo remué dans une trousse, pas une règle tombant par terre, rien. Manolo se sentait bizarre et commençait à avoir froid.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
LescroqueursdemotsLescroqueursdemots   26 janvier 2018
À côté, Charlotte tenait plus… disons… du paon. Le genre machin emplumé qui glousse, qui dresse le cou pour vous regarder de haut et qui joue les starlettes avec son costume à paillettes mais qui, au fond, passe sa vie à gratter la terre pour boulotter des vers.
Commenter  J’apprécie          60
ValerieLacailleValerieLacaille   10 février 2018
Ils arrivèrent finalement au château. Ses murs étaient à moitié effondrés, et entièrement couverts d'une mousse épaisse. Comme s'ils avaient moisi dans un frigo en panne.
Commenter  J’apprécie          70
Video de Anne-Gaëlle Balpe (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anne-Gaëlle Balpe
Performance: Image, musique, réalisation: Eric Vernhes Texte: Anne-Gaëlle Balpe Interprétation: julie Binot, Eric Vernhes Sonorisation, musique: Marc Chalosse Filmé par Hervé Nisic au festival Notopos 2009
autres livres classés : écrivainVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacMomoxLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

L'écrivain abonimable

Qui est le personnage principal de ce livre ?

Roland Dale
Manolo
Madame Gastraud
Martin

6 questions
10 lecteurs ont répondu
Thème : L'écrivain abominable de Anne-Gaëlle BalpeCréer un quiz sur ce livre
. .