AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Bernard Blanc (Traducteur)
ISBN : 2228901695
Éditeur : Payot et Rivages (01/02/2007)

Note moyenne : 3.25/5 (sur 6 notes)
Résumé :

Nigel Barley, qui fut conservateur au British Museum, s'est rendu célèbre pour avoir marié dans ses livres l'ethnologie à l'humour. Le voici de retour avec une biographie d'Anglais téméraire, excentrique et voyageur. Né en 1803 à Bénarès, James Brooke fit ses armes dans la Compagnie des Indes orientales puis acheta une goélette avec l'argent légué par son père. Devenu mercenaire au serv... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
pdemweb1
  10 août 2015
Nigel Barley propose une biographie classique et sans humour, de James Brooke ( 1803-1868) fondateur d'une dynastie de Rajah au Sarawak ( Borneo). Dans l'épilogue, Nigel Barley donne le ressentiment des habitants du Sarawak sur le Rajah blanc, son interlocuteur conclut par une métaphore qui m'a laissé perplexe.
Nigel Barley explique que James Brooke est devenu aventurier par goût romantique et il s'est pris au jeu, il s'est investit dans son rôle. Il a bluffé le sultan de Brunei ( Nord du Sarawak) et les politiciens britanniques, puis il s'est constitué son état. James Brooke a combattu les pirates (coupeurs de têtes) de la région et a permis une pacification du Sarawak. Dans le milieu du XIXe siècle, l'Angleterre ne souhaite pas incorporer cet état dans l'empire Britannique car il semble peu rentable et n'a pas de volonté expansionniste, cela sera le deuxième combat de James Brooke en utilisant le droit et ses réseaux pour la reconnaissance de l'état dans l'empire Britannique.
La gouvernance de James Brooke a du faire face à des insurrections sanglantes, Nigel Barley a su faire valoir les motivations des insurgés. L'ethnologue Nigel Barley peut prendre le recul nécessaire pour écrire une biographie et non une béatification.
James Brooke est connu de façon très indirecte, il a du rencontrer le roi de Siam pour une mission le gouvernement britannique, et c'est à cette occasion que le roi de Siam demanda une gouvernante et ce fut Anna Leonowens ( Anna et le roi) .
Nigel Barley a tenté, tout au long de la biographie de définir le degré d'homosexualité de James Brooke, ce qui m'a semblé étrange car même si l'homosexualité était sévèrement puni au XIXème siècle, James Brooke semblait la vivre bien. Peut-être, est-ce aussi la signification de l'image proposée de son interlocuteur en guise de conclusion.
Même si l'humour est absent de la biographie, la découverte de l'atermoiement britannique pour ses colonies fut intéressante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          446
HT
  19 mars 2012
L'anthropologue et humoriste Nigel Barley s'attaque à la biographie de Sir James Brooke, célèbre chez les Britanniques pour avoir été au milieu du XIXe siècle le premier rajah anglais et blanc du Sarawak, un petit état côtier de l'île de Bornéo.
Ce fils de famille en quête d'aventure, ayant investi sa fortune personnelle dans un navire, se retrouve par un malentendu impliqué dans un conflit local qui le mènera, à force de manoeuvres politiques et de complicité passive de la Grande-Bretagne, sur le trône du Sarawak. Sa lignée de rajah gardera le pouvoir jusqu'en 1941, date de l'annexion de l'île par le Japon ; le Sarawak fait maintenant partie de la fédération de Malaisie.
Dans "l'anthropologue mène l'enquête", Nigel Barley se mettait en scène en train de chercher des informations sur Stamford Raffles, le fondateur de Singapour. Ses tribulations touristico-historiques étaient placées sous le signe constant de l'humour et du second degré. Ici l'humour se fait discret, l'auteur traite son sujet en historien soucieux de crédibilité, et ne se met pas en scène. Il s'appuie sur une documentation historique importante, pour dépoussiérer le mythe Brooke et le regarder avec un oeil contemporain. Il affronte les sujets qui fâchent, de la petite histoire (le goût présumé du rajah pour les adolescents) à la grande histoire (les ambivalences de la Grande-Bretagne qui n'assumait alors qu'à moitié sa politique colonialiste).
Ne connaissant pas le mythe de Brooke et le contexte historique, j'ai regretté le manque de clarté du récit ; la compréhension générale est par moment rendue difficile par une profusion de détails et de personnages secondaires. Les relations de pouvoir politique entre Brooke et les sultans de Bornéo m'ont semblées particulièrement difficiles à comprendre.
En conclusion, un Nigel Barley à réserver aux passionnés d'Histoire ou de Bornéo!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
pdemweb1pdemweb1   10 août 2015
C’est peut-être à cette époque bénie que penserait James quand, devenu un vieil homme brisé et amer, il écrirait cette phrase poignante : - Les jeunes espèrent davantage qu’ils ne craignent, et les vieux craignent davantage qu’ils n’espèrent –

Page 36

Commenter  J’apprécie          400
>Histoire, géographie, sciences auxiliaires de l'histoire>Histoire de l 'Asie>Histoire de l'Asie du sud-est (91)
autres livres classés : malaisieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1634 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre