AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Frank Straschitz (Traducteur)
EAN : 9782262021214
405 pages
Éditeur : Perrin (06/05/2004)

Note moyenne : 3.95/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Cette histoire s'ouvre dans l'enthousiasme et le sang de la libération de Paris. Elle mêle les attentes des premiers "beaux jours" après cinq années terribles, la fureur des règlements de comptes, les arrangements quotidiens pour survivre, les débuts d'une lutte idéologique et politique entre Français, Britanniques, Américains et Soviétiques via le PCF Sur cette toile de fond où se côtoient la hantise d'une guerre mondiale, celle d'une révolution sociale et l'ardeur... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Drych
  04 octobre 2016
J'avais beaucoup aimé la chute de Berlin et suis un peu déçu de ce livre sur Paris. le travail de compilation est louable, mais je regrette un peu le centrage sur les élites de l'époque, comme si Paris n'était que ses politiques, artistes, intellectuels et autres peoples, dont les mémoires ont manifestement grandement inspiré l'auteur. Une grande partie du livre est traité sur un ton journalistique, fait d'anecdotes et de bons mots, à la longue un peu lassant. On y parle certes aussi du peuple des pauvres, de guerre froide et de communisme mais de façon assez superficielle, si ce n'est pour enfoncer le clou sur les dérives communistes. le fait que Beevor ne soit pas français est par contre très intéressant, car son point de vue extérieur relativise les récupérations coutumières, même si les coulisses de l'histoire qu'il décrit semblent bien pitoyables. Un livre qui traduit finalement bien le malaise de cette époque confuse et en donne en définitive une image certainement assez juste.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Bigmammy
  23 décembre 2014
Chacun connaît les ouvrages magistraux que l'officier et historien britannique Antony Beevor a consacrés aux batailles de Stalingrad et de Berlin, ainsi qu'à la guerre d'Espagne.
« Paris libéré », livre paru en 1994, et que Perrin vient de rééditer en collection de poche, est moins célèbre en France. C'est une oeuvre « à quatre mains », avec Madame Beevor, née Artemis Cooper, petite fille de Duff Cooper, premier ambassadeur de Grande Bretagne dans la France libérée, et de son épouse Diana.
L'action diplomatique est en quelque sorte « vue de l'intérieur », comme d'ailleurs la renaissance de la vie sociale après la libération.
Beevor n'est pas seulement un grand historien, c'est aussi un homme d'humour, auquel la rosserie ne fait pas peur : en sont victimes, par exemple, Malraux et ses états de service peut être un peu exagérés, Sartre et Beauvoir, piliers des cafés de St-Germain des Prés, ou encore les officiers alliés qui, juste après la Libération, s'installent dans le confort du « Ritzkrieg » (du nom de l'hôtel bien connu).
La grande découverte de ce livre, cependant, ne prête pas à sourire : c'est le dénuement matériel et moral du Peuple français au sortir de l'Occupation : à notre génération, la terrible et glorieuse aventure de la Résistance autour de la France libre a fait oublier les humiliations et les grandes et petites misères de la défaite. Beevor et Cooper y reviennent de façon très émouvante (penser à ce prisonnier retour de captivité, qui découvre à Paris que son village d'Oradour sur Glane a été martyrisé). Ce drame durera jusqu'en 1949, où la reprise économique et le Plan Marshall rendront un peu d'espoir aux Français.
Les grandes grèves de 1947, pensent les auteurs, doivent plus à cette misère qu'aux manoeuvres du Parti communiste : en effet la discipline du PC français était sans faille, et Staline ne semble avoir eu aucun projet d'annexion de la France à son Empire, ayant comme seule préoccupation de se prémunir contre la menace allemande, qui lui a laissé le plus cuisant souvenir. Cela n'empêchait pas les Communistes de donner à la vie politique et culturelle une tournure de combat.
Beevor et Cooper soulignent l'habileté du Général de Gaulle pour s'imposer aux Américains (méfiants jusqu'au bout), pour canaliser vers la libération du territoire l'énergie (armée) des Francs tireurs partisans (FTP), et pour faire redémarrer des administrations compromises avec Vichy.
Mais il ne cachent pas l'estime qu'ils ont pour les premiers dirigeants de la IVème République, notamment Robert Schuman et Jean Monnet, qui ont initié l'Union européenne.
Au total, un excellent livre, qui emportera comme un roman tous les passionnés de le Seconde guerre mondiale. Pour ces amateurs, je rappelle l'oeuvre monumentale (6 parties, Editions Fayard) de Georgette Elgey sur la IVème République .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
livius
  12 décembre 2014
Les cinq premières années de reconstruction après 1945. La reconstruction politique avec comme point d'orgue l'avènement de la Guerre froide et le rôle du PCF dans ces années d'après guerre. La renaissance de la vie culturellle et intellectuelle à Paris: St Germain des près, Sartre, Vian...Et pour finir cette période la mise en place du "Plan Marshall" pour sortir l'Europe de son marasme...Une fresque intense, bien documentée...
Commenter  J’apprécie          50
Fx1
  14 avril 2014
En historien passionné qu'il est , Beevor ne pouvait qu'aborder la thématique de lasituation de Paris au moment de la libération et sur les quelques années ou la reconstruction a commencée . Paris était une ville brisée par la guerre , par l'occupation , la collaboration , et Beevor avec la pédagogie qui le caractérise a décidée de relater ici la remise sur pieds de cette cité pendant les années terriblesqui on suivies la guerre. A notre époque ou le populisme revient par la grande porte , il était nécessaire qu'un grand esprit comme Beevor fasse un bilan de ces années terribles pour que cela ne se reproduise plus jamais.
Commenter  J’apprécie          10
Nikoz
  25 mars 2016
Un excellent ouvrage à quatre mains... Ce regard étranger apporte beaucoup (de fraicheur) sur cette époque parisienne si particulière. Un très bon ouvrage.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
NikozNikoz   25 mars 2016
Le train chargé de présent parti pour Moscou; il est peu probable que Staline y jetât un coup d'œil.
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Antony Beevor (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Antony Beevor

La chronique de Gérard Collard - La Seconde guerre mondiale
La présentation du livre "La Seconde guerre mondiale" de Antony Beevor par l'éditeur : de par sa dimension véritablement planétaire, La Seconde guerre mondiale, le plus grand confl it de l'histoire par ses destructions, le nombre de ses victimes et les bouleversements provoqués dans l'ordonnancement du monde, a dominé le paysage mental de plusieurs générations d'êtres humains. Malgré l'extraordinaire profusion de livres, de films et de documentaires sur le sujet depuis presque soixante-dix ans, notre connaissance du conflit reste fragmentaire et souvent déformée par le prisme de l'« histoire officielle » propre à chaque nation. Antony Beevor, en déployant l'exceptionnel talent de conteur qui a fait de Stalingrad, de La chute de Berlin et de D-Day des best-sellers internationaux, réunit ici les éléments disparates de la petite histoire pour composer la mosaïque de la Grande Histoire telle qu'elle ne nous est jamais apparue, chaque élément prenant la place qui lui revient réellement. Sur la base de documents anciens comme d'archives inédites, avec le style limpide et la compassion qui le caractérisent, Antony Beevor nous emmène de l'Atlantique Nord au Pacifique Sud, de la steppe sibérienne au désert de Lybie, de la jungle birmane à Berlin sous les bombes, des lambris dorés des chancelleries à Leningrad assiégé, sans rien nous épargner des horreurs de la guerre, qu'il s'agisse des Einsatzgruppen à l'arrière du front de l'Est, des prisonniers du goulag enrôlés de force dans ...
+ Lire la suite
autres livres classés : France (4e République)Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1992 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre