AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782262027896
462 pages
Éditeur : Perrin (30/11/-1)

Note moyenne : 3.71/5 (sur 108 notes)
Résumé :
Mars 1679. Charlotte de Fontenac, quinze ans, vient d'apprendre que sa mère veut lui faire prendre le voile au couvent de Saint-Germain-en-Laye. La nuit suivante, Charlotte s'enfuit pour chercher refuge chez sa tante, Mme de Brecourt. En chemin, elle est le témoin fugitif d'une messe noire : un inconnu l'arrache à ce spectacle, et l'enjoint de ne jamais révéler ce qu'elle a vu avant de disparaître. Mme de Brecourt est d'autant plus heureuse d'accueillir sa nièce qu'... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
Lucilou
  05 mars 2021
Je savais bien que je n'aurais pas dû me lancer dans « Le Temps des Poisons », sous peine d'en sortir déçue. le poison n'a pas pris sur moi. Ça m'apprendra à vouloir m'obstiner.
Une part de moi pourtant avait envie d'y croire : l'Affaire des Poisons, le règne de Louis XIV... Certes, je n'ignorais pas que Juliette Benzoni avait parfois la plume un peu trop douce, qu'elle abusait souvent de l'encre rose, comme Marie-Thérèse de chocolat en son temps et pour dire le vrai, je me souviens avoir commencé plusieurs de ses romans sans jamais parvenir à les terminer, la nausée me guettant.
Sauf un. Trois en réalité, puisque il s'agit d'une trilogie.
Retour en arrière : j'ai quinze ans et je découvre dans la bibliothèque de l'une de mes tantes « La Chambre de la Reine », premier tome de « Secret d'État ».
Le résumé me charme et je rentre à la maison le précieux butin dans mon sac à dos. le soir même, au lieu de réviser mon contrôle de trigo (de toute façon, avec ou sans révisions, les maths et moi...), je me plonge dans les aventures de Sylvie de Valaines et de François de Beaufort et c'est le coup de foudre.
Quelques jours plus tard, je m'offre avec l'argent de mes baby-sitting les tomes 2 et 3. Cette saga, je l'ai adorée avec toute la démesure de mes quinze ans, je l'ai lu, relu et relu encore jusqu'à en connaître par coeur des pans entiers. Puis j'ai grandi, mes goûts ont changé, se sont affinés et je me rends bien compte que ma chère Juliette donne parfois dans la guimauve. Ce que je ne pardonne plus à aucun écrivain, je le pardonne pourtant à « Secret d'État » que je continue de relire régulièrement. Ces retrouvailles avec les Vendôme et compagnie ressemblent encore aujourd'hui à des retrouvailles avec de vieux amis. On se voit peu mais lorsqu'on se retrouve c'est encore comme avant, la distance est abolie et ça ressemble à du bonheur. Aujourd'hui encore, «La Chambre de la Reine », « Le Roi des Halles » et « Le Prisonnier Masqué » me font cet effet. Quand je m'y plonge, j'ai toujours quinze ans et mon coeur de midinette. Ce sont toujours les mêmes angoisses, la même tension, les mêmes attentes, le même plaisir.
Et tant pis pour la guimauve.
Forte de cette histoire-là, j'avais tenté de découvrir d'autres ouvrages de la dame de Saint-Mandé... sans succès (j'aurais tant voulu aimé « Les Chevaliers » : échec cuisant!) et j'avais juré-comme le corbeau- qu'on ne m'y prendrait plus.
Sauf que ces derniers jours, j'avais envie d'un roman historique dont l'intrigue se déroulerait pendant le Grand Siècle, d'une histoire prenante mais pas trop douloureuse et je me suis montrée faible face à Juliette. Magnanime. J'ai voulu lui laisser une dernière chance, en me disant que « Le Temps des Poisons » se déroulant au cours de l'une de mes époques de prédilection, je ne prenais pas trop de risques.
Raté.
Deux impressions me restent après cette lecture : tout d'abord celle d'avoir lu une variation autour de « Secret d'État » (beaucoup, beaucoup de similitudes!) le talent et la subtilité en moins, les fils blancs et les gros sabots en plus; puis celle d'une intrigue très inégale. Elle pourrait être captivante, mais elle ne l'est pas, traîne en longueur parfois quand elle ne fait pas de très frustrantes ellipses. Les personnages sont croqués à l'emporte pièce et je n'ai pu m'attacher à eux malgré mes efforts. le contexte historique est sous exploité et il en ressort un ensemble bien décevant. Certaines idées ne manquaient pourtant pas de sel (telle la filiation mystérieuse de Charlotte) mais quel ennui dans leur développement qui demeure très superficiel... Quant à la romance, quel manque de crédibilité ! On n'y croit pas une seconde. On ne peut décemment pas y croire tant elle semble sortie de nulle part, un peu comme si on l'avait saupoudré là en fin de cuisson.
Et dire que je me pâmais, que je frémissais comme un violon à chaque tournant de l'histoire de Sylvie et François. Là, au mieux j'ai levé les yeux au ciel.
Dans ces circonstances, pas sûre de vouloir prolonger l'aventure avec le second tome, même si je suis arrivée à la fin du volume.
Je ne sais pas si ça n'a pas pris parce que ce n'est pas bon ou si c'est parce que j'ai vieilli... Tant pis.



+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          163
Gwen21
  09 octobre 2012
Soit j'ai trop grandi et j'ai perdu une part de mon romantisme, soit Juliette Benzoni, en prenant de l'âge, régresse dans son art.
Désolée si mes propos heurtent les aficionados (dont je fais partie) mais le premier tome de cette saga m'a quelque peu déçue. Pourtant la période exploitée ne pouvait me plaire davantage puisqu'il s'agit de ma période favorite ! Hélas, est-ce parce que l'affaire des poisons a déjà été bien exploitée dans d'autres oeuvres et au cinéma, mais le récit m'a lassée, je n'ai pas été captivée par les aventures de l'héroïne et je n'ai même pas été émue par la mort de la reine que Juliette Benzoni n'a pas réussi à me rendre attachante.
Seul point positif : un petit rappel historique de l'arbre généalogique louisquatorzien.
Commenter  J’apprécie          130
ladyoga
  27 juillet 2014
Envie d'une petite évasion à Versailles, au XVIIème siècle...
La compagnie de Charlotte est bien agréable et nous mène à travers de nombreuses péripéties dans les intrigues de la cour de Louis XIV.
Un roman historique certes instructif, intéressant, mais l'auteur a tendance à abuser des points d'exclamation.
Commenter  J’apprécie          110
Amindara
  01 novembre 2011
J'ai déjà lu plusieurs « séries » de Juliette Benzoni (secret d'état, Les chevaliers, les jeux de l'amour et de la mort…). Et dans chacun des romans, j'avais été emportée par l'histoire à tel point que j'avais du mal à lâcher le livre. Aussi, je m'attendais à ce qu'il en soit la même chose pour celui là. Mais j'avoue que je suis un peu déçue.
L'histoire me semble un peu longue. Elle démarre au quart de tour et on se dit « oh si tout le livre est comme ça, ça va être bien ». Et puis finalement, ça traine en longueur entre chaque rebondissement. Certes, on aime bien Charlotte, l'héroïne. Mais on a un peu du mal à voir où l'histoire veut nous emmener.
Et puis il y a cette précision, cette importance du détail qui rend le style légèrement lourd. Et redondant aussi, car en ce qui concerne les personnages, on a plusieurs fois la même description ou presque.
La où ça devient intéressant, c'est à la fin. La reine meurt, Charlotte se retrouve seule, sans protection face à sa mère… (bon je veux pas trop vous dire ce qui se passe au cas où vous voudriez le lire). Et finalement, on a hâte de savoir ce qu'il va se passer dans le tome 2. Je vais donc m'empresser de le commencer.
Le grand plus, que j'apprécie beaucoup chez Juliette Benzoni, c'est le côté roman historique. L'auteur a le don d'insérer ses personnages dans un contexte bien documenté. Ainsi, en même temps qu'un récit intéressant, on en apprend toujours un peu plus sur l'histoire de France. Et ça, en tant qu'historienne dans l'âme, j'adore !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Christelle83230
  21 décembre 2015
L'affaire des poisons, une affaire déjà bien exploitée dans certaines oeuvres littéraires et au cinéma, que l'on retrouve ici dans ce roman de Juliette Benzoni. Je me suis plu à croiser moult personnages historiques et à les resituer dans l'intrigue. Mais de nombreuses longueurs n'apportent strictement rien au récit.
Les personnages sont au final peu attachants, peu captivants. Seule la note de suspens à la fin du roman laisse présager un tome 2 plus captivant.
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
TeaSpoonTeaSpoon   29 juillet 2013
Quand au sortir du bois de Fosse-Repose on aperçut Versailles, Charlotte trouva que Madame était difficile. Certes, Saint-Cloud était la plus charmante résidence qui soit, mais ce qui était en train de devenir le palais du Roi-Soleil promettait d'être une merveille. L'étirement de ses longs bâtiments roses côté ville, blancs côté jardins, même inachevés comme en ce moment où des chantiers s'activaient encore à plusieurs endroits, promettait une majesté sans pareille. Derrière, à la limite des jardins, un canal bleu filait vers l'horizon où il se perdait. Devant le château, la ville s'élevait en bordure de trois larges avenues tracées en éventail, une ville sans masures et sans misère, uniquement composée de nobles hôtels en pierre blanche tous pourvus de jardins.
[...]
Monsieur et les siens logeaient sous l'appartement de Louis XIV. Cela donnait entière latitude à Charlotte de sortir dans des jardins qu'elle jugea d'emblée fascinants. L'art de celui que l'on appelait déjà le grand Le Nôtre s'y épanouissait en parterres fleuris, boulingrins, arbres taillés en plateaux, murs végétaux abritant des allées ressemblant à des passages secrets, miroirs d'eau d'où jaillissaient des fontaines, statues de marbre et ifs taillés en "topiaires", c'est-à-dire suivant des formes tout à fait inhabituelles, bosquets quasi impénétrables offrant des asiles mystérieux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
TeaSpoonTeaSpoon   31 juillet 2013
"Finalement, qu'avez-vous à perdre en épousant Saint-Forgeat? Il ne vous touchera sans doute même pas!
- Ma liberté!
De ronds, par nature, les yeux de Madame tirèrent sur l'ovale:
- Votre li-ber-té? Où prenez-vous que vous l'ayez jamais eue sauf peut-être durant la nuit de votre fuite? Si j'ai un conseil à vous donner c'est de ne pas employer ce mot devant le Roi ! Vous vous retrouveriez à la Bastille ou à Vincennes sans avoir eu le temps de comprendre ce qu'il vous arrive... Depuis la Fronde c'est un mot qu'il a en horreur !
- Mais...
- Pas de mais! Pourquoi croyez-vous qu'il construit ce gigantesque palais et la ville qui va avec? Tout bêtement pour y tenir sous clef cette turbulente noblesse française dont il sait depuis des décennies ce dont elle est capable si on ne la jugule pas d'une main de fer !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
ladyogaladyoga   25 juillet 2014
La Cour est en ce moment gouvernée par quatre "divinités" Fontanges qui pleure, Montespan qui fulmine, Maintenon qui chuchote et la Reine qui prie.
Commenter  J’apprécie          160
YukoYuko   06 octobre 2015
Il semblerait d’ailleurs que celle-ci fût seule à savoir le fin mot de ce qui s’était passé dans le cabinet du Roi. Un peu plus tard, elle écrivait à une amie : « Mme de Montespan a d’abord pleuré, ensuite fait des reproches, enfin a parlé avec hauteur. Elle s’est déchainée contre moi selon sa coutume. Le Roi est resté ferme… mais Mme de Montespan est bien aimable dans les larmes… » ajoutait-elle non sans amertume…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
FanatikFanatik   03 août 2013
- Vous ici, Sire mon frère ? Et à cette heure de la nuit ? Prendriez-vous ma maison pour un bordel ?
Hors de lui, la fureur le faisait bégayer. Malheureusement, son accoutrement le rendait plutôt comique. Le Roi eut un bref éclat de rire mais se reprit vite :
-Votre maison ? fit-il soudain cassant. Vous oubliez mon frère que ce palais vous est seulement prêté et qu'il m'appartient toujours. Il ferait beau voir que je ne sois pas libre de mes mouvements dans une demeure qui est mienne...

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Juliette Benzoni (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Juliette Benzoni
Secrets d'histoire
autres livres classés : roman historiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

L'univers de Juliette Benzoni

Le Gerfaut

Arnaud
Louis
Gilles
Blaise

10 questions
30 lecteurs ont répondu
Thème : Juliette BenzoniCréer un quiz sur ce livre

.. ..