AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 271036879X
Éditeur : La Table ronde (04/11/2011)

Note moyenne : 4.1/5 (sur 5 notes)
Résumé :
«À trente-quatre ans, j’ai éprouvé de nouveau l’empoignade d’une lecture d’enfance. Elle a duré deux nuits. Je relisais, bouleversé, Ceux de 14. […] M’apprêtant à écrire sur les paysages du Barrois et de la Woëvre, j’avais pensé recevoir d’une nouvelle lecture de Genevoix la bénéfique influence. Sa réputation de paysagiste était solide et l’on disait qu’il n’était pas seulement le meilleur peintre de la Loire, mais aussi de la nature meusienne. Je pense maintenant q... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
migdal
  28 décembre 2016
Pour Genevoix est bien sur un magnifique hommage à l'auteur de « ceux de 14 », le Roman de Renart et Raboliot mais c'est aussi une analyse des racines intellectuelles du grand écrivain formé par une solide culture gréco latine, une parfaite maitrise de l'oeuvre de nos poètes et une existence ancrée dans un terroir séculaire qui lui avaient donné le sens du réel, du concret, du travail créateur et qui ont contribué à forger son style imagé, sculpté de mots concrets, rythmé par l'observation des hommes au sein de la faune et de la flore et lui ont ainsi permis de nous transmettre une oeuvre inoubliable.
Si Genevoix est aussi lu aujourd'hui, un siècle après le début de sa célébrité, c'est que la langue qu'il emploie et qu'il nous transmet est l'une des plus claires, des plus émouvantes, des plus achevées qu'un écrivain de culture française ait gravée.
Et ce qui est remarquable, c'est qu'il semble que Michel Bernard ait hérité de cette culture, de cette sensibilité et de ce talent qui nous offre « pour Genevoix », « les forets de Ravel » et « deux remords de Claude Monet », autant de biographies qui sont des chefs d'oeuvre de culture et de sensibilité artistique pour lire dans les couleurs et les formes du monde.
« Pour Genevoix » nous en apprend donc autant sur l'écrivain que sur son biographe et ce sont deux bonnes raisons pour se plonger dans ces pages attachantes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
jpp59
  02 mai 2013
Le livre de Michel Bernard aurait pu s'intituler "pour Ceux de14" tant il nous montre l'importance de ce récit dans la vie et la carrière littéraire de Maurice Genevoix. Bel hommage à cet homme de devoir et de fidélité qui sut transcrire l'horreur de la guerre en témoignant avec réalisme pour ses compagnons dans leurs derniers jours . le proche centenaire de la Grande Guerre devrait permettre de (re)découvrir cet auteur injustement présenté comme écrivain régionaliste alors qu'il était un chantre de la nature au bord de la Loire, en Sologne ou au Canada.
Commenter  J’apprécie          50

critiques presse (2)
LeSpectacleduMonde   25 janvier 2012
A travers ce livre hommage, il s’agit, à ses yeux, de sauver un pan d’histoire de France, de considérer la nostalgie comme un ferment.
Lire la critique sur le site : LeSpectacleduMonde
Bibliobs   03 janvier 2012
A ce conteur qu'on a mal lu, qu'on ne lit plus beaucoup, Michel Bernard rend un vibrant et légitime hommage. Originaire d'un village de la Meuse où Genevoix a combattu et «ajouté à la fatigue des armes la discipline de l'écriture», il tient «Ceux de 14» pour un chef-d'œuvre, qu'il relit sans cesse. Pas seulement pour ce dont il témoigne atrocement, mais aussi pour l'usage qui y est fait de la langue française.
Lire la critique sur le site : Bibliobs
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
ivredelivresivredelivres   06 février 2018
Un matin gris du milieu de la semaine, les élèves entendaient l’institutrice conclure sa lente et syllabique narration : « Point final. Mau-rice Ge-ne-voix. »
Elle écrivait le nom au tableau en le faisant résonner. « Vous avez cinq minutes pour vous relire. » Le silence se remplissait de bruits de papiers et de porte-plume, de tout un fretin d’angoisses et de remords qui trépignait, gratouillait, gommait sur les tables tachées d’encre et gravées au compas. Puis le fayot du début de l’allée ramassait les pages condamnées aux bâtons rouges et aux zéros, rouges aussi, et soulignés. Parmi les maîtres invisibles, qui, entre les murs de l’école Michelet, faisaient bondir des lièvres sur les carreaux lavés et fuir des truites dans l’eau froide des courants d’air, il y avait Maurice Genevoix …
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Michel Bernard (III) (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michel Bernard (III)
15.03.18 - INTEGRALE - B. Pivot, C. Pivot, J. Dicker, P. Claudel...
autres livres classés : biographieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
912 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre