AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782895960638
130 pages
Éditeur : Lux Éditeur (17/01/2008)

Note moyenne : 3.72/5 (sur 29 notes)
Résumé :
Comment imposer une nouvelle marque de lessive ? Comment faire élire un président ? Dans la logique des « démocraties de marché », ces questions se confondent. Dans ces sociétés, constate Edward Bernays, le pouvoir appartient à celui qui contrôle adéquatement les moyens d’influencer l’opinion. La démocratie moderne implique ainsi une nouvelle forme de gouvernement invisible : les relations publiques. Loin d’en faire la critique, l’auteur se propose au contraire d’en... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
amarauggg
  05 février 2021
Propaganda pourrait être considéré comme un document historique : publié en 1928 par Edward Bernays, une des personnalités les plus influentes du XXe siècle américain, ce manifeste est une observation des origines du consumérisme et de l'élitisme moderne, et fournit les principes clés inventés au début des années 1900 pour diffuser des idées efficacement et « fabriquer le consentement » en démocratie.
Bernays (1891-1995) commence sa carrière dans la publicité, puis il collabore avec l'Etat Américain en 1917, au sein de la Commission Creel, pour embrigader les citoyens américains et les inciter à partir à la guerre (« I want YOU for US Army ! »). Il définit sa profession comme « conseiller en relations publiques », une sorte de consultant politique et commercial.
La propagande au sens bernaysien pourrait être définie comme l'ensemble des moyens de persuasion utilisés envers les masses pour diffuser des idées nouvelles, manipuler l'opinion publique et fabriquer le consentement. Ces moyens peuvent être des supports (radio, presse, TV), des personnes (leaders, autorités) ou des évènements (concours, exposition…). Elle peut être utilisé par les hommes politiques, les entreprises, les associations, les syndicats etc…
Cet ouvrage pousse à la réflexion sur des thèmes divers. Réflexions à propos de la propagande, de la société de consommation, de la légitimité des élites, de la psychologie humaine. Mais surtout, Propaganda incite à la remise en question de la démocratie contemporaine. Je m'explique.
Bernays se réclame héritier de la pensée de Gustave Lebon. Lebon pensait que les masses étaient incapables d'utiliser leur raison, et qu'elles n'étaient guidées que par leurs émotions et leur instinct (leur « ça » en psychanalyse) ; les élites devaient donc baser leur communication politique sur cet aspect. Bernays est donc une sorte d'aristocrate platonicien, il pense que seule une petite élite devrait gouverner. Mais sa particularité est qu'il profite du régime démocratique pour réaliser sa vision politique élitiste. La démocratie est un régime dans lequel on manipule l'opinion du peuple au lieu de le contraindre. Une dictature qui opprime le peuple risque de déclencher une insurrection ; dans une démocratie, le peuple n'a pas besoin de se révolter s'il est persuadé d'être à l'origine des décisions politiques. Dans un tel régime, c'est toujours l'élite qui contrôle le pays, mais cette fois en « fabriquant le consentement » du peuple via la propagande, car celui-ci est nécessaire au bon fonctionnement du régime. Ainsi, lorsque Woodrow Wilson comptait utiliser la force pour contraindre les citoyens américains à aller se battre contre les allemands en 1917, ses conseillers lui préconisèrent d'utiliser une méthode plus douce : c'est dans ce contexte que le « bourrage des crânes » et la diabolisation de l'ennemi sont nés. Par ailleurs, la vision de la démocratie de Bernays est en partie inspirée d'une conception freudienne de l'individu (Bernays est d'ailleurs le double-neveu de Freud). En effet, la propagande bernaysienne s'adresse aux émotions et aux instincts du peuple, à son « ça », autrement dit à son inconscient.
On notera que l'auteur défend très maladroitement son propos en faveur de la propagande « saine » et de la manipulation « bienveillante », on n'est pas tenté d'y adhérer une seconde mais plutôt de s'en inquiéter. Pourtant, force est de constater que cette conception d'un peuple vulgaire, instinctif, impulsif et antirationnel porte ses fruits dans la pratique. En effet, les méthodes utilisées par Bernays pour manipuler les masses fonctionnait parfaitement : les citoyens américains, initialement pacifiques, partirent à la guerre en 17 plein de rage envers l'ennemi, crée de toute pièce par la propagande (« Destroy this mad brute ! »). Dans ce contexte, comment accorder une légitimité à la démocratie, régime qui donne le pouvoir au peuple, lorsque ce dernier est incapable de gouverner rationnellement car aveuglés par ses désirs et ses passions, et est soumis inconsciemment à la manipulation perfide des élites ?
Quoi qu'il en soit, ce livre fait prendre conscience de l'importance de l'éducation populaire, de l'esprit critique et du rejet de l'ultraconsumérisme, qui sont les conditions indiscutables d'un régime démocratique sain.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Les_lectures_de_Sophie
  15 décembre 2019
Concerne la version audio des éditions Sixtrid :
J'ai du mal à comprendre comment cet essai, oublié en 1928, n'a été traduit en français qu'en 2007, étant donné son intérêt manifeste… En effet, Edward Bernays y explique de manière complètement décomplexée comment il est facile de manipuler les foules. Déjà, juste avant le Krach boursier de 1929, les industriels utilisaient les mêmes techniques qu'aujourd'hui pour créer du besoin, et pousser à la consommation.
La voix très posée de Eric Herson-Macarel convient tout à fait à la découverte de cet essai, son intonation n'exprimant jamais son point de vue personnel sur la question, ce qui est plus qu'appréciable, car cela permet à chacun.e de se faire sa propre opinion.
J'ai été scotchée par la modernité de cet essai. Si je n'avais pas su avant ma lecture que ce texte date des années 20, j'aurais pu penser lire un livre écrit ces dernières années, si ce n'est peut-être le style de l'auteur, un peu daté… mais les propos avancés, les techniques évoquées pourraient parfaitement avoir été décrites de nos jours, car elles ont toujours cours…
Une des techniques de persuasion, de création de besoin, de « fabrication du consentement », mise en avant est le recours aux personnalités publiques, notamment les stars de cinéma, pour l'influence qu'elles ont sur la population lambda. Vous les voyez, nos influenceurs ? Et bien dans les années 20, Edward Bernays prônait déjà leur utilité !!! Internet n'a rien inventé^^
Je ne vais pas rentrer plus en détail dans les méthodes évoquées par l'auteur, mais je vais me répéter : Propaganda (comment manipuler l'opinion en démocratie) est un essai d'une incroyable modernité ! Il est très abordable, et très court (à peine plus de 4h). C'est un ouvrage que tout le monde devrait lire, pour mieux décrypter les méthodes de création de besoins, et je ne comprends toujours pas comment ce livre a pu si longtemps passer au dessous des radars !!!
J'ai reçu la version CD audio de ce livre dans le cadre d'un partenariat avec les éditions Sixtrid. Merci à eux pour la confiance.
Lien : https://leslecturesdesophieb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
liberliber
  15 février 2020
Quasi inconnu du grand public, Edward Bernays est pourtant l'un des principaux théoriciens de la propagande moderne à la fois économique et politique.
Pour l'aider dans sa démarche, le double neveu de Sigmund Freud né à Vienne s'est appuyé sur les sciences sociales et notamment sur le travail d'un Gustave le Bon qui, avec « La psychologie des foules », avançait que le comportement des groupes était différent de celui des individus isolés.
« Propaganda », texte édité en 1928, résonne avec notre société contemporaine près d'un siècle après son écriture. Pis, estimant, comme Thomas Jefferson, que le juste pouvoir, à savoir la démocratie, émanait du consentement des gouvernés, il s'attache à réfléchir aux rouages qui vont permettre de fabriquer ce consentement ou, pour tourner la problématique autrement, de manipuler l'opinion publique quitte à diffuser des fake news en faisant témoigner les experts de la question. Pour faire croire au consommateur que le bacon est bon pour la santé, faisons donc intervenir des médecins pour assurer qu'effectivement l'ingestion de charcuterie allongera notre espérance de vie. Des influenceurs avant le développement des réseaux sociaux...
Autre exemple : il explique comment les femmes américaines ont été encouragées à fumer. Les féministes ont en effet été séduites par la cigarette présentée comme un symbole phallique représentatif du pouvoir sexuel du mâle dominant. CQFD !
La morale de cette lecture : réfléchir sur les messages et stimuli qui nous sont envoyés et cesser de subir.
Lien : http://papivore.net/litterat..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
sebito
  27 septembre 2020
Un bon classique mais qui reste trop général et énonce des évidences. Un brin daté.
Commenter  J’apprécie          10
Ant-Roussel
  20 décembre 2016
Je suis en train de le lire et c'est tout à fait passionnant !
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
DavidManiiDavidManii   25 février 2021
La propagande est de plus en plus utilisée en raison de son efficacité reconnue pour obtenir l’adhésion du grand public. Cela indique à l’évidence qu’à partir du moment où quelqu’un, n’importe qui, a suffisamment d’influence, il peut entraîner à sa suite toute une partie de la population, du moins pour un temps et dans un but précis. Autrefois, ceux qui gouvernaient étaient des guides, des meneurs. Ils orientaient le cours de l’histoire en faisant simplement ce qu’ils avaient envie de faire. Les successeurs actuels de ces dirigeants (ceux qui exercent le pouvoir en vertu de leur position ou de leurs aptitudes) ne peuvent plus faire ce qu’ils veulent sans l’assentiment des masses, et ils ont trouvé dans la propagande un outil de plus en plus fiable pour obtenir cet accord. La propagande a par conséquent un bel avenir devant elle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
DavidManiiDavidManii   25 février 2021
Oui, des dirigeants invisibles contrôlent les destinées de millions d’êtres humains. Généralement, on ne réalise pas à quel point les déclarations et les actions de ceux qui occupent le devant de la scène leur sont dictées par d’habiles personnages agissant en coulisse.
Plus important encore, nous ne réalisons pas non plus à quel point ces autorités façonnent à leur guise nos pensées et nos comportements.
Dans maints domaines de la vie quotidienne où nous croyons disposer de notre libre arbitre, nous obéissons à des dictateurs redoutables.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
DavidManiiDavidManii   25 février 2021
Les nouveaux responsables commerciaux savent qu’il est possible, en s’adressant aux hommes qui composent les masses par le biais de leurs formations collectives, de susciter des courants émotionnels et psychologiques qui travailleront pour eux. Au lieu de s’attaquer de front aux résistances des acheteurs, ils cherchent à les supprimer. À cet effet, ils créent les circonstances qui, en canalisant les courants émotionnels, vont produire la demande.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
gaillard1gaillard1   20 mars 2014
La propagande moderne désigne un effort cohérent et de longue haleine pour susciter ou infléchir des événements dans l'objectif d'influencer les rapports du grand public avec une entreprise, une idée ou un groupe.
Commenter  J’apprécie          70

Videos de Edward L. Bernays (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Edward L. Bernays
Edward Bernays and Group Psychology: Manipulating the Masses. By Academy of Ideas, on YouTube.
autres livres classés : thinkerviewVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox