AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9781499544428
250 pages
CreateSpace Independent Publishing Platform (11/06/2014)
3.51/5   48 notes
Résumé :
À l'aube de l'enterrement de son frère, Elise traverse une période délicate. Elle est particulièrement sensible, à fleur de peau, dépressive et sous traitement médical. Son couple touche le fond. Elle assistera aux funérailles seule sous la contrainte de sa famille et prendra le train pour la rejoindre à Nice. A bord du convoi, sa vie bascule, un terrible accident menace le destin de centaines de voyageurs et elle est la seule à pouvoir tout arrêter. Elle tentera l'... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
3,51

sur 48 notes
5
7 avis
4
7 avis
3
4 avis
2
3 avis
1
1 avis

bbpoussy
  01 février 2018
Premier roman de cet auteur pour moi. La couverture de ce roman m'a attirée, ce beau papillon aux couleurs magnifiques au -dessus de ce corps replié. Et le nom de l'auteur qui revenait dans différents groupes de lecture. J'avais peur que ce soit un roman trop sanglant mais dès les premières pages, j'ai été prise dans l'histoire qui est pourtant assez particulière.
Ce personnage d'Elise qui est malheureuse et torturée par le drame qu'elle a vécue et qu'elle vit encore. Ce roman est un véritable puzzle dont le lecteur dispose, dés le départ, de toutes les pièces qui se mettent en place au fur et à mesure, sous la plume de Matthieu Biasotto, et ce jusqu'à la dernière ligne.
Je ne peux en dire plus sans dévoiler l'histoire. Un premier coup de coeur pour 2018. Je le recommande vivement et vais poursuivre la découverte de la bibliographie de Matthieu Biasotto.
Je remercie Neneve pour l'une de mes "pioche dans ma PAL" de 02/2018.
Commenter  J’apprécie          115
gabrielleviszs
  14 septembre 2015
Elise et Julien, un couple qui avait tout ou presque pour être heureux, ont eut un grave accident de voiture. le frère de la jeune femme était à leur bord, malheureusement des suites de l'accident, il est tombé dans le coma. Survint sa mort qui va plonger encore plus dans le désarroi, la dépression, la tristesse autant Elise que Julien. Elle va prendre le train pour assister aux obsèques, aidée de sa cousine, Rachel. Mais tout ne va pas bien se passer dans ce fichu train. Un meurtre, une seringue trouvée, une coupable désignée, une cavalcade pour faire arrêter ce cercueil de ferrailles et le clash ! La police va mener l'enquête, mais cela ne se passer pas comme elle l'aurait voulu.
L'histoire semble si simple et pourtant l'auteur nous démontre par a + b que tout est imbriqué, calculé, réfléchi... Sauf que la vraie vie ne peut pas être aussi contrôlée et que les situations prévues ne vont pas toutes être comme certains les voudraient? Par conséquent, il va y avoir bien des surprises, plutôt... difficiles à exprimer si c'est bon ou mauvais et surtout pour quel personnage. Tout est complexe, au départ, nous partons d'une situation malheureusement banale qui va découler sur un ensemble de scènes qui torture les personnages et le lecteur. Les méninges vont être mises à rudes épreuves.
J'ai adoré certains personnages, celui d'Elise, de Julien, du contrôleur du train, le Capitaine Tourrié également. Et d'autres comme Sanchez, Nadège et Rachel qui m'ont tapé sur les nerfs. Elise est dépressive, fatiguée, usée, elle n'en peux plus de se retrouver entre son compagnon et ses parents. Ces derniers mettent la mort d'Eric – le frère – sur le dos de Julien. Ce dernier s'en veut énormément, même si l'on comprend bien que l'accident n'était pas de sa faute. C'est lui qui tenait le volant. La culpabilité est lourde, les regrets aussi. Beaucoup de tensions, de non-dits, d'incompréhension. Lorsque plus rien ne vous raccroche au bonheur, que peut-il rester ?
Sanchez est l'un des personnages que j'ai eut beaucoup de mal à apprécier. Elle est flic, jeune et prend tout pour argent comptant sans chercher à savoir s'il n'y a pas un problème quelque part. Que se soit au niveau de l'enquête ou dans sa vie privée, elle est trop rentre-dedans et s'en mord les doigts. de plus elle ne se remet que peu en question, se disant que c'est l'autre qui fait la faute. Et si derrière cette faute il n'y avait pas plutôt une peur ? Je sentais une entourloupe avec Rachel, la cousine, mais je ne m'attendais pas à cela. Au final, elle est bien pire que ce que je pensais.
J'ai beaucoup aimé ce mélange de personnages, des bons, des moins bons, des exécrables, des détestables. Ils sont présents, complexes, attachants pour certains. le plus, c'est qu'ils semblent réalistes, avec leur douleur surtout. Tourrié semble un bon flic, même si parfois son esprit divague, il ne se fie pas aux apparences, se posant sans cesse le pourquoi tel ou tel événement ! Je n'ai pas vu venir qui avait fait quoi et comment. le pourquoi vient tout seul, et c'est affreux de comprendre que le "une vie pour une vie" va s'appliquer ici, à la puissance dix. La souffrance est immense. le seul bémol, c'est ce final sur la butte. Je n'en dirais pas plus sur ce qui s'y passe, juste que je suis comme le personnage qui s'y trouve à la fin, je n'ai pas compris ce qui s'est produit. Autant les détails d'avant ne me posaient pas de problème, autant là, c'est... indéfinissable.
En conclusion, à part cette dernière partie qui est minime, j'ai été transporté dans le décor. le sujet n'est pas simple au final, la culpabilité ronge, l'hystérie devient prenante et les personnages ne font rien pour nous aider. Un piège qui s'est mis en place avec brio et 24 heures qui ne vous laisserons plus dans le même état. A lire pour tous les fans de thriller et les autres.
http://chroniqueslivresques.eklablog.com/un-jour-d-avance-matthieu-biasotto-a118686792
Lien : http://chroniqueslivresques...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Lesliebookaddict
  10 octobre 2016
L'histoire débute 6 mois auparavant. Elise, trentenaire, est en voiture avec son frère Eric et son fiancé Julien qui est au volant, quand tout à coup le drame… l'accident. On ne sait pas ce qui s'est passé. Eric est dans le coma tandis que Julien et Elise sont sains et saufs.
Mais 6 mois plus tard, Eric décède. le deuil est insurmontable, destructeur pour le couple Julien-Elise. Pour se rendre à l'enterrement, Elise doit prendre le train. Sa cousine Rachel l'accompagne puisque Julien n'est pas le bienvenu… Les parents d'Elise ne lui ont jamais pardonné la mort d'Eric.
Des petits éléments bizarres apparaissent, comme le collier qu'Elise avait perdu lors de l'accident 6 mois auparavant… Ce qui est intriguant.
Durant le trajet en train, Elise se réveille soudain paniquée et se met à courir pour arrêter le train. Elle pense qu'il va y avoir un terrible accident… mais rien ne se passe. A l'exception près que Rachel, la cousine d'Elise, est retrouvée morte sur son siège.
Une enquête policière est alors ouverte. Tous les éléments accusent Elise et pourtant c'est loin d'être cohérent. Les 2 policiers en charge de cette affaire vont donc tenter de démêler tout ça. On voit un début de relation amoureuse entre Etienne, le commissaire et Stéphanie, le lieutenant. Je ne voyais pas quel intérêt il y avait à cela avant que je comprenne qu'ils sont aussi personnages principaux. On peut sentir une petite lenteur à la moitié du roman à cause de cela. D'ailleurs, je m'étais bien attachée aux personnages d'Elise et Julien, j'ai trouvé dommage de ne plus les suivre ensuite. Mais au fur et à mesure, j'ai fini par apprécier les 2 policiers.
L'enquête se poursuit et c'est intriguant, c'est même prenant à la fin car on sent que le rythme s'accélère. On commence à constituer progressivement le puzzle. C'est plutôt bien réfléchi. Cependant, la touche fantastique n'était pas nécessaire, je la trouve un peu faible, pas assez exploitée… Si l'auteur en était resté au thriller/policier, ça aurait été très bien comme ça.
La fin, je l'ai trouvé un peu trop rapide. le suspense me tenait en haleine et hop c'était fini… alors que certains éléments de l'histoire n'ont pas tous été élucidés, ce qui est dommage. Concernant le collier d'Elise qui réapparait par exemple, je ne vois pas d'explication et l'auteur nous en donne même pas… (sauf erreur de ma part).
Je tiens à préciser aussi que le format ebook de ce roman est bourré de fautes de ponctuation, d'oublis de mots etc. Je pense que la relecture a été bâclée, ce qui est vraiment dommage.
Pour conclure, j'ai tout de même bien apprécié cette lecture. J'ai passé un bon moment à réfléchir sur l'enquête en compagnie de ce duo de policiers amoureux. Je suis curieuse de découvrir les autres romans de cet auteur.

Lien : http://bookaddict.e-monsite...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Fanniie
  25 avril 2017
Elise, Julien et Eric ont eu un terrible accident. Elise affronte cette épreuve comme elle peut. Les traumatismes sont encore bien présents même si cela fait déjà six mois que cela s'est produit. de plus qu'elle vient d'apprendre que son frère Eric, qui était dans le coma n'a pas survécu. Tout se mélange dans sa tête, elle ne sait plus quoi penser, elle ne sait plus comment cela a pu se produire… jusqu'à rendre Julien, son fiancé responsable.
Rachel est d'un soutien précieux pour Elise, elle essaie de la faire rire et lui faire oublier ses mauvaises pensées et de la rassurer qu'elle et Julien sont faits l'un pour l'autre. C'est également elle qui va accompagner Elise jusqu'à Nice pour l'enterrement. Mais le trajet ne va pas se passer comme prévu. Rachel est retrouvée morte sur son siège alors qu'Elise fait une crise de panique pour qu'on arrête le train.
Une enquête est donc ouverte et la coupable est toute nommée, un certain nombre d'indices accusent Elise d'être l'auteur du crime. Mais cela ne satisfait pas le capitaine Tourrié, certains éléments ne tiennent pas la route. Et son instinct lui dit de poursuivre les recherches. Malgré que le lieutenant ne soit pas du même avis et qu'elle pense qu'il faudrait boucler Elise sans attendre.
L'enquête se poursuit à son rythme. Et encore une fois tout laisse supposé que c'est Elise, la meurtrière. Mais il faut encore creuser.
Dans ce texte on ressent la tension qui y régne, elle est pesante. On a l'impression d'être pris dans un tourbillon, tout y est confus. On a des doutes sur ce qui se passe, est-ce un rêve ou est-ce vraiment la réalité. Une histoire bien étrange sur le coup qu'on en reste interloqué.
Et c'est au fil de la lecture on se rend compte que l'histoire a pris un autre tournant le thriller se transforme en roman fantastique. Et c'est la catastrophe… (pour ma part, je l'entends bien) dans ma tête je me dis ça part à vau l'eau. Il n'y a plus de crédibilité du tout à l'histoire. C'est pourquoi j‘en ressors avec un avis mitigé sur ce roman, je n'ai pas était du tout convaincu. L'intensité du suspense n'y était pas.
En bref, pour le premier roman de Matthieu Biasotto « Un jour d'avance » je n'ai pas vraiment adhéré à l'histoire car pour moi ça manquer de cohésion. En tout cas c'est ce que je ressens personnellement à la fin de cette lecture. Mais évidemment je vous encourage à découvrir ce roman, peut-être que vous serez beaucoup plus réceptif que je ne l'ai été.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Onparlelecture
  25 avril 2021
Après mon immense coup de coeur pour « EWA » du même auteur, j'ai voulu découvrir d'autres livres de cet auteur.
Ce livre qui est le premier de l'auteur, il me semble (ceci explique peut-être cela) m'a beaucoup moins emballée. Pas d'attachement pour les personnages. J'ai parfois été perdu dans l'espace-temps, une histoire un peu tirée par les cheveux sur certains points et il y a beaucoup de répétitions ainsi que pas mal de coquilles.
J'ai trouvé la relation entre le capitaine et son lieutenant très improbable. Plusieurs passages m'ont fait lever les yeux au ciel. J'ai eu l'impression qu'elle servait au remplissage du livre et vu la relation on aurait pu s'en passer.
D'ailleurs, j'ai trouvé dommage qu'il y est énormément d'incohérences, sur de nombreux faits,

Exemple:
Les enquêteurs savent (c'est dit par l'auteur) que le tueur va s'en prendre à Elise, où vont-ils en premier ? Dans la chambre du tueur pour la trouver vide. Quelle réaction ? « putain il va tuer Elise... » effectivement, on le sait depuis pas mal de pages déjà...
Tourrié, le capitaine quitte la chambre 1010 pour se rendre dans la 1610 et il ressort plus tard de la 1010... Allez comprendre.
Et des incohérences comme ça, le livre en est truffé.

Heureusement que l'histoire en elle-même ainsi que le dénouement relèvent un peu tout ça, même si beaucoup de questions restent sans réponses.
En résumé, cette fois, c'est une grosse déception...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
gabrielleviszsgabrielleviszs   14 septembre 2015
Elle n’avait pas le choix. Il avait raison sur le coup. La réalité. Le meurtre. Les problèmes personnels devaient être mis de côté. Pour l’enquête. Rester pro jusqu’au bout. À contrecœur, elle devait s’y résoudre. Un regard dans son rétroviseur et elle déboîte sur la première sortie qui arrive. Elle fait demi-tour et repart en trombe en direction du commissariat. Sur le trajet, elle tente de nettoyer le maquillage qui avait dévalé le long de ses joues, d’essuyer ses larmes et de se rendre présentable. De camoufler les marques de sa colère. Faire comme si de rien n’était. C’était ce qu’il voulait après tout. Et elle s’aperçoit que Tourrié a oublié le caméscope de Rachel dans la voiture. Peut-être était-il finalement perturbé par leur prise de bec ? Peut-être qu’il n’était pas aussi insensible qu’il voulait le faire croire ? Quelques minutes plus tard, elle tourne pour remonter la rue du commissariat. Il est là, à l’attendre seul sur le trottoir. Elle s’arrête brusquement devant lui. Il se glisse dans la voiture.
— Trace !! Vite !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          01
BiblioFoxyBiblioFoxy   20 avril 2016
Il boit une gorgée de son café serré, puis se retourne et attrape son dossier. Il s'installe dans son fauteuil et le parcourt une dernière fois rapidement. Il reprend son café pour le terminer. Mais avant il observe attentivement son gobelet. C'est le fameux café qui précède chaque grand débriefing. Ce petit café, il l'associe toujours un peu au début de gros dossiers difficiles. Un geste rituel, comme un cérémonial avant sa grande démonstration qui sonne le début de l'investigation.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
SuzyBessSuzyBess   17 juin 2015
A chaque respiration, sur le lit en bataille, les bandes sombres et fines flottent légèrement sur son corps gracile dans une valse superbe composée de lumière rasante et d'obscurité intense.
Commenter  J’apprécie          10
LoveBooks295LoveBooks295   24 mai 2016
Même pour le simple envol d'un papillon, tout le ciel est nécessaire.
Commenter  J’apprécie          20
LoveBooks295LoveBooks295   24 mai 2016
Un mot écrit avec du sang. Probablement celui d'Elise: "Arrêter le train!"
Commenter  J’apprécie          00

Video de Matthieu Biasotto (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Matthieu Biasotto
Découvrez trois sorties littéraires immanquables d'août dans notre nouvelle vidéo !
---------------------- Les livres dont on vous parle dans cette vidéo : - L'Unité Alphabet de Jussi Adler-Olsen : http://bit.ly/2KorquD - le supplément d'âme de Matthieu Biasotto : http://bit.ly/2OE0wlG - La tête sous l'eau d'Olivier Adam : http://bit.ly/2MdjMot
Rejoignez notre Bookclub Bookeen : http://bit.ly/2ASauI7 et ne manquez pas notre article sur les 10 immanquables d'août : http://bit.ly/2LZAfjn
---------------------- Vous pouvez également venir parler littérature et lecture numérique avec nous sur : - Twitter : https://twitter.com/Bookeen - Facebook : https://www.facebook.com/Bookeen - Instagram : https://www.instagram.com/bookeen_cafe/
---------------------- Musique de fond : I Will Not Let You Let Me Down (Instrumental Version) by Josh Woodward (licence CC) http://bit.ly/2qSEksB
+ Lire la suite
autres livres classés : thrillerVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2366 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre