AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782246860761
198 pages
Éditeur : Grasset (13/09/2017)

Note moyenne : 3.92/5 (sur 25 notes)
Résumé :
« Ma mère écoutait Barbara, le dimanche matin, fenêtres grandes ouvertes, volume à fond. Depuis toute petite, je suis imprégnée de ses mots, de sa voix, de ses mélodies. En grandissant, ses paroles ont pris de nouveaux sens mais ne m'ont jamais quittée, jusqu'à ce que je devienne chanteuse, jusqu'à ce que j'écrive mes propres chansons.Dans ce roman, inspiré de ses débuts, je voulais percer le mystère de l'énergie exceptionnelle qui habitait Barbara, une alternance d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
Stelphique
  13 septembre 2017
Ce que j'ai ressenti:…Déploiement d'ailes noires…

« Un beau jour ou peut être une nuit
Près d'un lac, je m'étais endormie,
Quand soudain, semblant crever le ciel,
Et venant de nulle part, surgit un aigle noir »
Ces paroles, cette voix…Répertoire incontournable de la chanson française…Mais si on connaît la chanson, connait-on l'artiste tourmentée qui se cache derrière? Julie Bonnie nous raconte le destin d'une petite fille jusqu'à la grande dame en noir, en toute intimité, presque comme une confidence, avec pudeur et toute la douceur dont elle a le secret…Entre biographie et romance, on plonge dans l'histoire d'une femme, qui a un rêve :devenir chanteuse. Dans ses pages, on se rend compte des sacrifices, des tourments qu'elle a subi, tout ce qu'elle vit avant: la consécration…On découvre Monique avant Barbara, la personne avant l'artiste, la petite fille avant la femme…
Souvent derrière les paillettes, se cache de grandes blessures, de profonds traumatismes et pourtant, on n'en voie rien, une fois que le rideau se lève. On sent toute l'admiration de Julie Bonnie pour Barbara, et elle nous dévoile toute l'intimité de cette artiste, ses failles, son histoire. C'est touchant, parfois bouleversant. On retrouve la plume sensible de cette auteure, sa manière de mettre en lumière la féminité, un bien joli hommage!
Comme à chaque fois, j'ai lu d'une traite le dernier roman de Julie Bonnie. J'ai apprécié sa manière poétique de présenter la musique, écouter à travers les lignes ce piano bienfaiteur, entendre derrière les paroles, toute la violence en noir…Barbara a pris son envol, pour vivre son rêve, et même avec un coeur chagrin, on lui souhaite encore de tournoyer avec magnificence dans les enceintes…
« Joue, piano, joue. »
Ma note de Plaisir 8/10

Lien : https://fairystelphique.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          433
zabeth55
  29 septembre 2017
Une très heureuse surprise.
Je suis toujours sceptique quand j'entreprends de lire un ouvrage parlant de personnages que j'aime inconditionnellement.
La preuve, je suis allée voir Barbara au cinéma et en suis ressortie très mitigée.
Et dans la foulée, j'attaque ce roman inspiré de la vie de ma chanteuse préférée. Pari risqué pour l'auteur.
Et bien, malgré mon sens critique exacerbé dans ces cas là, j'ai pris beaucoup de plaisir et ai dévoré le livre en quelques heures.
Julie Bonnie, avec tous les éléments recueillis dans les divers écrits sur Barbara, biographiques ou autobiographiques, a composé ce roman avec beaucoup de justesse et de sensibilité. Des expressions poétiques et musicales émaillent l'histoire, la rendant plus proche de la réalité encore.
De son enfance à ses premiers pas de chanteuse compositrice, elle a imaginé avec talent la vie de Barbara.
Pari réussi !
Commenter  J’apprécie          414
coquinnette1974
  24 septembre 2017
Merci à Net Galley et aux éditions Grasset de m'avoir permis de découvrir ce roman :)
Petite précision avant de démarrer cette chronique : je ne connais quasiment pas la chanteuse Barbara. A par l'aigle noir, je suis bien incapable de vous donner le titre d'une de ces chansons ! Je n'ai jamais entendu ma famille l'écouter, et même quand Patrick Bruel (que j'adore) a repris ses chansons, je ne m'y suis pas intéressé.
Pourquoi alors solliciter un roman sur la vie de Barbara ? Par curiosité, tout simplement. Et aussi parce que, ne connaissant quasiment rien sur elle (à part qu'elle a été abusée par son papa quand elle était enfant), je ne peux pas faire de comparaison entre sa "vraie vie" et sa vie romancée :)
Je l'ai donc pris comme un roman sur une enfant, Monique, passionnée de chanson, et qui à force de persévérance devient la grande chanteuse Barbara.
Me voici donc en train de dévorer ce roman, dont j'ai beaucoup aimé la façon d'écrire de Julie Bonnie.
C'est facile à lire, et très vite j'ai apprécié la petite Monique. Une enfant qui se pose des questions quand son papa la viole. Elle a peur, ne comprend pas pourquoi il ne faut pas en parler. Comment comprendre ce papa qui "l'aime trop". Elle essaye d'en parler mais n'ose pas, et elle comprend encore moins quand son père s'en va.
C'est un roman poignant, triste mais malgré tout je l'ai trouvé positif. Monique veut toucher son rêve, devenir une chanteuse, et elle va tout faire pour y arriver.
Barbara, roman, est un très bon roman qui m'a plu de la première à la dernière page. Je n'ai pas eu l'impression d'être voyeuse car l'écriture est pleine de pudeur, c'est vraiment réussi.
Ce n'est pas un coup de coeur toutefois, je suis ravie de ma lecture, et je mets avec plaisir quatre étoiles :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
myriampele
  29 septembre 2017
La couverture, c'est déjà un cadeau... Celle qui va se faire appeler Barbara est présentée, les mains l'une contre l'autre, et le regard doux vers on ne sait quel rêve, la bouche entrouverte, chante-t-elle?
J'ai savouré cet ouvrage de Julie Bonnie , le temps d'approcher cette jeune femme qui est ensuite devenue si célèbre, si aimée. Julie Bonnie, que j'avais découverte à travers Chambre 2, nous offre encore une fois la sensibilité, l'humilité, et la justesse de son écriture. Un très beau roman, qui m'a donné envie d'écouter de nouveau Barbara.
Commenter  J’apprécie          181
Sanguine
  25 septembre 2017
Barbara ... c'est le prénom que mes parents avaient choisi pour moi avant de changer d'avis. Barbara, c'est une chanteuse avec laquelle j'ai grandi puisque ma maman l'aime beaucoup. Barbara, c'est la longue dame brune qui me régale de ses textes et dont j'admirais l'engagement qu'elle avait, discrètement et pudiquement, auprès des prisonniers et des malades du sida. Barbara, c'était une chouette personne. Alors lorsque j'ai vu que le nouveau roman de Julie Bonnie consacré à cette dame était dispo sur Netgalley, je n'ai pas hésité. Un grand merci aux Editions Grasset pour avoir approuvé ma candidature.
"Ma mère écoutait Barbara, le dimanche matin, fenêtres grandes ouvertes, volume à fond. Depuis toute petite, je suis imprégnée de ses mots, de sa voix, de ses mélodies. En grandissant, ses paroles ont pris de nouveaux sens mais ne m'ont jamais quittée, jusqu'à ce que je devienne chanteuse, jusqu'à ce que j'écrive mes propres chansons.
Dans ce roman, inspiré de ses débuts, je voulais percer le mystère de l'énergie exceptionnelle qui habitait Barbara, une alternance de néant sombre et d'explosion de lumière. Je voulais raconter sa quête, sa détermination malgré les failles, malgré les drames."
J'ai un peu coupé dans le résumé parce que je le trouve un poil trop long pour moi. L'auteure décide de nous immerger dans la vie de Barbara alors qu'elle s'appelle encore Monique et qu'elle est une petite fille pendant la Seconde Guerre Mondiale. J'ai apprécié de découvrir cette partie de la vie de la future longue dame brune. Je ne me suis jamais vraiment penchée sur sa vie privée mais j'appréhendais un peu les moments passés avec son père. Je savais bien qu'à un moment, on aurai droit aux instants terribles qui ont inspirés "L'aigle noir". Heureusement, tout est bien dosé. Julie Bonnie a su rendre ces moments douloureux avec beaucoup de pudeur.
Et puis on découvre aussi comment Monique se métamorphose petit à petit en Barbara, comment elle ne lâche jamais le morceau jusqu'à finir par se produire sur une scène, devant un public. J'ai découvert une femme battante, qui est plus que volontaire pour réussir sa vie. Elle m'a beaucoup impressionnée. C'est là qu'on se rend compte qu'une passion peut nous conduire très loin.
Tout cela est rehaussé par la plume de l'auteure que je découvrais ici. J'ai aimé, terriblement. C'est bien écrit, c'est extrêmement sensible, presque poétique. Ça m'a donné envie de découvrir d'autres écrits de Julie Bonnie.
Un bel hommage qui donne envie de réécouter les chansons de Barbara ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
PasoaPasoa   17 septembre 2017
Elle fut longue la route, et je l'ai faite la route, celle-là qui menait jusqu'à vous.
Et je ne suis pas parjure, si ce soir, je vous jure, que pour vous, je l'eusse faite à genoux.
Il en eût fallut bien d'autres que quelques mauvais apôtres, et l'hiver et la neige à mon cou, pour que je perde patience, et j'ai calmé ma violence.
Ma plus belle histoire d'amour, c'est vous.

Barbara
Commenter  J’apprécie          50
YukoYuko   18 septembre 2017
-Je serai pianiste, Grany, et je serai chanteuse.
Agitée, rapide sur ses grandes jambes maigres, elle sautille autour du mobilier, manque renverser la lampe, dérange le tapis.
L’aïeule, lasse, s’empare d’une feuille de papier qui traîne là, et dessine à la hâte une série de touches noires et blanches.
-Voilà ton piano. Tu joues et tu chantes. Au boulot maintenant.
L’enfant reste bouche bée. Un piano. De papier, certes mais un piano.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
danielehosletdanielehoslet   10 novembre 2019
Quand il entre dans ma chambre, c'est mon père. Puis en un instant, il se transforme. Il est fou, gouverné par le démon. Personne ne sait de quoi il est capable. Personne sauf moi. Il sait qu'il me démolit. Pourtant il revient.
Commenter  J’apprécie          30
Dominique84Dominique84   14 octobre 2017
J'aime qu'on m'aime. J'aime qu'on me regarde et qu'on m'admire. J'aime monter sur la scène, m'exposer, me montrer. Rien n'est comparable à ce sentiment. Mais pour le comprendre, il faut avoir disparu au moins une fois dans sa vie, il faut comprendre la douleur de n'être plus rien, d'avoir été effacé.
Commenter  J’apprécie          20
elleaimelireelleaimelire   15 août 2019
Devenir quelqu'un d'autre et pourtant l'essence de soi-même.
Commenter  J’apprécie          60

Videos de Julie Bonnie (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Julie Bonnie
Julie Bonnie remporte cette année le prix des P'tits Bouquineurs (8/12 ans), et Karine Martins le prix des Bouquineurs en Seine (12 ans et +). Covid oblige, nous les avons rencontrées par écran interposé, et ce sont Priscilla Borges et Elise Laurant qui ont relevé leurs impressions!
autres livres classés : incesteVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1136 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre