AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Freddy Michalski (Traducteur)
EAN : 9782743620554
206 pages
Éditeur : Payot et Rivages (03/02/2010)

Note moyenne : 3.52/5 (sur 20 notes)
Résumé :

Stark est un roman qui date de la fin des années soixante ou du début des années soixante-dix. Le manuscrit n'en a été retrouvé qu'après la mort d'Edward Bunker. Comme l'écrit James Ellroy dans sa préface, " c'est un hybride férocement disjoncté de roman pulp noir des années cinquante et de fantasmes de petit voyou. Une œuvre de jeunesse qui augure de manière prophétique du superbe... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Godefroid
  26 juillet 2015
Ce qu'on peut craindre avec les romans dits "de jeunesse" (Stark a été écrit en 1969), c'est de tomber sur un nanar mal fichu poussé par un éditeur qui n'a pas d'autre ambition que de rentabiliser au maximum la notoriété d'un de ses auteurs phares. Disons-le tout de suite : l'accroche louangeuse d'Ellroy en 4e de couverture est amplement méritée. Tout d'abord, bien que présenté comme un coup d'essai, ce texte semble avoir été écrit à la toute fin des années soixante, soit quelques années seulement avant le chef d'oeuvre "Aucune bête aussi féroce". Certes, on n'y trouve pas encore l'étonnante maturité qui transparaît dans ce premier roman "officiel"de Bunker : Stark a des allures de pulp de série, cumulant les ingrédients obligés du genre. A ceci près que le héros est un méchant gamin, camé, une grande gueule sans foi ni loi, un profiteur-menteur-arnaqueur plein d'une énergie que rien ne semble pouvoir entamer. le style, bien que pas très inventif, reste vif, l'intrigue est futée et la traduction de F. Michalski tient plutôt bien la route. Réjouissons-nous donc de l'arrivée de ce petit grand frère dans la trop maigre bibliographie de cet écrivain exceptionnel. A noter que Rivages a presque réussi le thriller sans coquille (je n'en ai trouvé qu'une dans ces 190 pages) ; courage, ils vont peut-être y arriver un jour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
PolarOides
  10 février 2019
Quelques semaines dans la vie d'un petit escroc héroïnomane à peine sorti du pénitentier de Saint-Quentin. Stark est pressuré car Crowley le flic a trouvé sur lui quelques doses de came. le marché est simple : soit il balance son dealer et trouve le grossiste de ce dernier pour le livrer au flic, soit c'est retour en taule. Or, Stark aimerait récupérer le business et la femme du dealer avant de donner celui-ci, à moins qu'il soit obligé d'en faire un associé, il devra alors trouver un autre pigeon qui satisfasse le flicard. Course poursuite toute en nervosité avec le temps, l'accoutumance à la came, sous la surveillance de Dummy, inquiétant homme de main muet...
Une reussite, car c'est très bien mené, et surtout le récit construit du point de vue de Stark atteint un niveau de réalisme rarissime. L'environnement est également bien décrit, puisque nous sommes au niveau du "Vautour" (Gill Scott-Héron), de "Ne mourrez jamais seul" (Donald Goines), ou, dans un autre genre, des pages consacrées au gettoe, dans "Blanc comme neige" (George P.Pelecanos).
Eddie Bunker connait son sujet. On n'est pas prêt d'oublier Stark, qui en ce qui me concerne, est devenu un prisme à travers lequel je vois désormais voir toutes les petites frappes.
Enfin, le mystère hante gentiment cet inédit à la date d'écriture inconnue. Est-ce un premier roman qui préfigure l'oeuvre immense ? Un OVNI-parenthèse ?
Sympathique préface d'Ellroy et belle post-face de l'épouse qui nous donne la clef.

Lien : http://polaroides.blog.lemon..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


Lire un extrait
Video de Edward Bunker (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Edward Bunker
Le Récidiviste (STRAIGHT TIME), film 1978, bande-annonce
autres livres classés : états-unisVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2007 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre