AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782375681503
140 pages
Editions du chat noir (14/10/2020)
4.24/5   27 notes
Résumé :
Zachary, dix ans, vit seul avec sa mère au milieu de la forêt canadienne, au Québec. Son père est mort récemment dans un accident de chasse et le petit garçon ne peut accepter sa disparition. Il est persuadé que son papa est encore là, quelque part.Le soir d'Halloween, un homme inquiétant fait don à Zachary d'un adorable petit chien de chasse. Un chiot au regard plus que troublant. Un chiot au comportement étrange...

Dans ce roman émouvant et frisson... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
4,24

sur 27 notes
5
7 avis
4
11 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis

FungiLumini
  21 novembre 2020
Morgane Caussarieu aux éditions du Chat Noir, en plus dans la collection Chatons Hantés, je n'aurais raté ça pour rien au monde ! L'autrice est une valeur sûre pour moi, et j'avais hâte de découvrir, au vue de sa prédilection pour le sang, les crocs et les récits déconseillés aux âmes sensibles,ce qu'elle allait nous proposer en littérature jeunesse. J'adore la couverture réalisée par Mina M, je pense même que c'est ma préférée de la série des Chatons Hantés !
Zachary vit avec sa mère dans une maison loin de tout. Son père est parti à l'hôpital et n'est jamais revenu. Alors que sa mère est submergée par son deuil, le petit garçon croit encore au retour du paternel. Ils ont pour seul voisin monsieur T, un homme étrange qui vit dans un bus aménagé dans une casse. le soir d'Halloween, Zach décide d'aller lui demander des bonbons, mais va se retrouver avec une surprise à laquelle il ne s'attendait pas.
J'ai adoré l'ambiance de ce livre, à la fois glauque, teintée de folie, et en même temps, pleine d'émotions. J'ai trouvé qu'on reconnaissait fort la « patte » Morgane Caussarieu à la fois dans cette atmosphère plutôt malsaine et dans des petits éléments du récit: le père de Zach était chasseur et empailleur renommé (et a appris son art à son fils), le duo vit dans un dépotoir car la mère au bord de la folie et ne gère plus rien, un ou l'autre petits animaux innocents y passent… 😀 Les endroits qu'on visite reflètent cet environnement chaotique : la maison de Zach, délaissée et crasseuse, la casse de monsieur T, la forêt à la fois calme et dangereuse, les ruines d'un ancien centre commercial dans lequel la nature a repris ses droits… ou encore le cauchemar récurrent de Zach.
Zachary est un petit garçon très attachant. Il a toujours en lui l'espoir : l'espoir que son papa revienne, que sa maman redevienne comme avant, qu'il puisse retrouver sa vie d'avant et prouver à son père qu'il est un homme. Alors que la vie n'était déjà pas facile, l'arrivée du chien (prénommé Halloween pour la nuit à laquelle il a débarqué dans leur vie) complique encore la situation. Un chiot si mignon, mais avec d'étranges caractéristiques physiques… Les émotions se disputent en Zach : la peur, la colère, la tristesse, et puis, peu à peu, grâce à ce nouvel ami, la consolation et l'apaisement.
Le père de Zach lui a toujours fait voir les animaux comme des proies, des trophées. Juste avant de mourir, il a d'ailleurs emmené son fils à la chasse pour lui apprendre à tuer. Zach se sent très coupable car il n'a pas réussi à appuyer sur la gâchette et à prouver sa valeur aux yeux de son père. C'est pourquoi il espère tant que celui-ci va revenir. Grâce à ses aventures avec le chiot, il va cependant découvrir une nouvelle voie, peut-être pas celle que son père espérait, mais celle que son coeur lui dit de suivre.
J'ai beaucoup aimé le fait que le récit se passe au Canada et que Morgane ait pris la peine d'inclure pas mal de vocabulaire et d'expressions du dialecte québecois. Il n'y a pas de traduction proposée, mais les mots sont en italique et le contexte fait qu'on comprend facilement. Une petite touche exotique très sympathique !
N'oublions pas non plus que ce roman comporte 7 illustrations noir et blanc pleine page magnifiquement réalisées par Mina M ! J'ai trouvé que le style avait un peu évolué dans celui-ci, avec des dessins plus réalistes et moins d'éléments fantaisistes de décor. Un style qui colle mieux à ce récit en particulier, plus réaliste que les autres Chatons hantés.
Ce roman jeunesse est une totale réussite pour moi : Morgane propose un univers qui lui ressemble et que j'ai adoré ! Zach et sa mère ont chacun leur façon de faire leur deuil, et l'arrivée d'Halloween va tout chambouler. Un récit touchant, avec une touche de fantastique et beaucoup d'émotions que j'ai adoré !
Lien : https://livraisonslitteraire..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
cecileterrestria
  23 janvier 2021
Voilà un petit livre jeunesse de la collection Chatons Hantés des éditions du Chat Noir qui est vraiment sympathique. Ecrit par la talentueuse Morgane Caussarieu, qui habituellement nous parle de la mort de façon trash au travers des vampires, elle montre l'étendu de sa maîtrise de l'écriture en offrant un livre jeunesse qui aborde la mort et le respect de la nature avec délicatesse et sensibilité.
L'intrigue se situe au moment d'Halloween, au Canada dont les protagonistes emprunte le langage courant avec ses expressions spécifiques qui colorent le texte d'une touche de dépaysement et de légèreté. La temporalité est relativement courte. C'est donc un roman davantage axé sur l'émotionnel et le psychologique que sur l'action et ça fonctionne parfaitement pour un récit qui parle de la perte d'une être cher et des stratégies et mécanismes que l'humain met en place pour avancer et guérir, ou à tout le moins accepter…
Il y a peu de pages, 140, et je trouve que l'autrice s'est brillamment débrouillée pour placer pas mal d'éléments importants en peu de temps. le deuil pour commencer, c'est la trame de l'histoire, du moins au début, il est abordé dans son aspect traumatique, Caussarieu ébauche les phases psycho-émotionnelles qui sont en jeu mais la plupart du roman tourne autour de l'acceptation et de la vie qui doit continuer pour ceux qui restent. de ce point de vue là, ce roman est une réussite.
L'autre thématique qui domine est la beauté et la fragilité de la nature que l'on doit protéger plutôt que massacrer, et je vais dire ici que c'est un message qui me parle et qu'il est amené avec subtilité mais… Oui, il y a un mais… Ce message a tendance à prendre le pas sur celui du deuil, et je trouve ça vraiment dommage. En effet, les deux thématiques ont parfois tendance à s'entre-dévorer, c'est un peu normal en si peu de pages… Je pense qu'il aurait été avisé d'allonger un peu le récit pour ne pas trop abréger certaines idées qui sont seulement mentionnées…
Concernant le public visé, je ne me vois honnêtement pas conseiller ce livre aux enfants que je connais, en tout cas pas dans l'intégralité de la tranche 9-12 ans comme recommandé, je le décalerai davantage vers du 12-13 ans notamment avec les souffrances animales mentionnées, les enfants que j'ai autour de moi vivraient actuellement très mal de lire ceci, bien que ce soit une question de sensibilité individuelle, il ne faut pas sous-estimer l'empathie qu'ils peuvent ressentir pour les animaux et l'impact psychologique qu'elle peuvent avoir même à la lecture…
En conclusion, Vilain chien ! est un roman jeunesse réussi, je ne le conseillerai toutefois qu'à la partie supérieure de la tranche d'âge conseillée. Sans cela rien à redire, Caussarieu maîtrise son écriture et les messages concernant le deuil et la protection de la nature passent plutôt bien même si ils ne sont pas creusés et se chevauchent parfois trop.
Lien : https://labougiedevinayaka.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
MonsieurLoup
  16 juin 2021
Un garçon qui n'accepte pas la disparition de son père et s'attend à le voir franchir le pas de la porte, une mère dont la voilette ne cache ni les pleurs ni les rires fous, une maison délabrée emplie d'animaux empaillés, un potager surveillé par un inquiétant épouvantail, un voisin étrange et son cadeau d'Halloween encore plus étrange, et le cauchemar d'un orignal au bout du fusil et la déception dans les yeux d'un père, dans l'hiver canadien.
Vilain Chien !, c'est un texte court qui se dévore d'une traite, sans laisser sur sa faim/fin.
Le roman court sait créer ses ambiances troublantes, angoissantes voire malaisantes, et s'avère plutôt efficace même si on devine vers où l'histoire va aller.
Les thèmes du deuil et de son acceptation nécessaire pour continuer d'avancer sont bien traités, avec sensibilité, tout comme celui des stéréotypes de genre, du respect des animaux et de l'horreur qu'est la chasse. Si le récit est adressé à un public jeune, la collection étant destinée aux 9-12 ans, Morgane Caussarieu aborde avec maturité et émotions ces sujets sombres et profonds, qui sauront toucher et faire frissonner les jeunes lecteurices... et pas mal d'adultes aussi.
Comme à son habitude, le style de l'autrice est maîtrisé, fluide, imagé et cinématographique, et les expressions typiquement québecoises glissées avec parcimonie sont amusantes à retrouver sans nous faire sortir du récit.
Le tout agrémenté de jolies illustrations signées Mina M.
Plus habitué à ses romans ou novella adultes et trash, mais prenants et percutants, le passage au récit jeunesse est visiblement réussi avec brio.
Parfait à lire le soir d'Halloween ! Et si on vous offre un chiot plutôt que des friandises, ce sont peut-être les esprits des morts qui viennent pour vous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Plume_de_laine
  16 mai 2021
"𝐽𝑒 𝑡'𝑎𝑖𝑚𝑒, 𝑚𝑜𝑛 𝑝𝑒𝑡𝑖𝑡 𝑚𝑎𝑖̂𝑡𝑟𝑒, 𝑑𝑒 𝑡𝑜𝑢𝑡 𝑚𝑜𝑛 𝑐𝑜𝑒𝑢𝑟 𝑡𝑟𝑒́𝑝𝑖𝑑𝑎𝑛𝑡 𝑑𝑒 𝑐ℎ𝑖𝑒𝑛."
Halloween et son doux regard, ont fait chavirer mon coeur. Comment résister face à cet adorable Beagle ? Face à cette espièglerie de chiot ?
Dès les premières lignes, je fus emmené dans cette histoire. Sur les terres canadiennes, auprès de cette famille brisée par une douloureuse tragédie, nous apprenons à connaître les personnages, leurs failles, leurs espoirs.
Une histoire qui va nous mener sur la route du deuil, un deuil parfois bien difficile à faire. Il n'est jamais simple de poursuivre son chemin après le décès d'un être cher, de continuer à vivre avec la douleur. Ici, l'autrice nous en parle avec beaucoup de délicatesse, tout comme elle le fait aussi avec le respect de la faune et de la flore.
L'autrice à une plume d'une belle douceur qui nous donne le sourire et nous fait parfois monter les larmes aux yeux. Il est vrai que certains passages m'ont particulièrement ému. Je ne me suis pas ennuyé une seule seconde lors de cette lecture qui nous apprend l'empathie et surtout de ne pas juger sans connaître les personnes.
Une belle leçon d'humanité à travers cet écrit qui fait un bien fou. Des sujets évoqués très touchants. Une lecture qui fait du bien avec des personnages attachants et plein de vie !
Les enfants et jeunes adolescents adoreront cette histoire.
Ps ; on en parle de cette sublime couverture ?
Et vous, êtes-vous prêt à passer votre main dans le pelage d'Halloween et de suivre cette boule de poil et son humain ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AmeliaChatterton
  10 septembre 2021
Lu dans le cadre du Pumpkin Autumn Challenge 2021, pour le menu Automne enchanteur - La lunette de pierre, c'est extra, quand on veut voir ce qui ne se voit pas, j'ai pas mal frissonné avec ce court roman jeunesse sur le thème du deuil.
Il nous présente un jeune garçon convaincu que son père n'est pas mort comme tout le monde lui répète autour de lui. Avec l'arrivée d'un chiot qui a étrangement certaines caractéristiques de son père, le petit garçon va voir son idée renforcée et s'enfoncer dans le déni. J'ai beaucoup apprécié l'ambiance à huis-clos que nous présente l'auteure : Zachary vit seul avec sa mère dans une cabane près de la forêt et surtout très loin de la ville. Bien que vivant à notre époque, on a l'impression qu'il est d'un autre temps. le fait que son père soit chasseur et taxidermiste, et que sa mère s'habille comme au XIXème siècle renforce cette idée. L'ambiance canadienne est très présente : entre chalet en bois, jardin avec épouvantail et surtout expressions typiquement canadiennes, l'auteure a mis le paquet pour nous emmener dans ses valises de l'autre côté de l'Atlantique. Si au début, on a l'impression d'être dans un roman fantastique avec ce chien étrange qui va peu à peu prendre les caractéristiques du père, et une mère totalement cinglée, on glissera progressivement vers un roman plus contemporain qui aborde l'acceptation de la perte d'un être cher voire la résilience. L'auteure glisse également quelques réflexions sur le bien-être animal et l'inutilité de la chasse à une époque où l'on peut se nourrir en allant simplement au supermarché. Malgré la jeunesse du narrateur, qui nous donne ses impressions d'enfant de 10 ans, j'ai trouvé cette histoire attachante et un peu flippante. Et surtout je ne me suis pas du tout ennuyée. Un court roman fantastique sur le thème du deuil qui pourra plaire autant aux adultes qu'aux enfants, malgré un thème peu facile à aborder.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
cecileterrestriacecileterrestria   23 janvier 2021
Le fauve était tellement gracieux en mouvement, il n'aurait pas supporté de le voir mort et empaillé. Par sa faute. Juste parce que leurs chemins s'étaient croisés. La forêt appartenait à tout le monde, pas vrai ? La rencontre entre ses habitants devait-elle immanquablement finir en tragédie ? Le couguar avait été sage. Le couguar avait décidé que non. Il avait brisé ce cercle de violence, qui veut que les couguars mangent les petits garçons et les petits chiens. De ce couguar très éclairé, Zack avait beaucoup à apprendre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
FungiLuminiFungiLumini   21 novembre 2020
Lui avait toujours l’impression que le feu était vivant, qu’il y avait des lutins qui dansaient à l’intérieur. Tout un petit peuple qui naissait quand on l’allumait et qui mourait avec la dernière braise. Un petit peuple violent et affamé, capable de tout manger sur son passage pour survivre et grandir si on ne l’emprisonnait pas derrière le grillage de la cheminée.
Commenter  J’apprécie          10
ReveursEtMangeursDePapierReveursEtMangeursDePapier   30 novembre 2020
Survivre seul.
A tout juste dix ans.
Un travail à temps plein, un travail d'adulte, et on ne l'y avait pas préparé. C'était arrivé du jour au lendemain. Comme si Mom, même si elle était restée, était aussi partie avec P'pa. qu'elle avait démissionnée de son poste de Maman. Qu'elle faisait juste semblant d'être encore là...
Commenter  J’apprécie          00
IdriSeLivreIdriSeLivre   03 décembre 2020
Ses yeux n’étaient plus gonflés d’avoir pleuré, ce qui était bon signe, mais le sourire qui ne quittait pas le coin de ses lèvres, lui, était plutôt inquiétant.
Commenter  J’apprécie          10
Plume_de_lainePlume_de_laine   03 mai 2021
Je t'aime, mon petit maître, de tout mon coeur trépidant de chien.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Morgane Caussarieu (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Morgane Caussarieu
Avec Mélanie Fazi, Sylvie Bérard et Morgane Caussarieu
autres livres classés : réincarnationVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1296 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre