AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070708098
Éditeur : Gallimard (11/09/1986)

Note moyenne : 4.43/5 (sur 14 notes)
Résumé :
La Parole en archipel est un recueil de poèmes de René Char paru en 1962.

Il contient des groupes de poèmes écrits entre 1952 et 1960.

* Lettera amorosa
* La Paroi et la prairie
* Poèmes des deux années
* La Bibliothèque est en feu et autres poèmes…
* Au-dessus du vent
* Quitter

Source : Wikipédia
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
VACHARDTUAPIED
  08 avril 2013
La Parole en archipel est un recueil de poèmes qui contient :
Lettera amorosa, deuxième version
La Paroi et la prairie
Poèmes des deux années
La Bibliothèque est en feu et autres poèmes…
Au-dessus du vent
Quitter
c'est beau, c'est unique c'est CHAR............
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
PetitebijouPetitebijou   30 novembre 2011
L'ALLEGRESSE (extrait de QUITTER)

Les nuages sont dans les rivières, les torrents parcourent le ciel. Sans saisie les journées montent en graine, meurent en herbe. Le temps de la famine et celui de la moisson, l'un sous l'autre dans l'air baillonneux, ont effacé leur différence. Ils filent ensemble, ils bivaquent ! Comment la peur serait-elle distincte de l'espoir, passant raviné ? Il n'y a plus de seuil aux maisons, de fumée aux clairières. Est tombé au gouffre le désir de chaleur - et ce peu d'obscurité dans notre dos où s'inquiétait la primevère dès qu'épiait l'avenir.
Pont sur la route des invasions, mentant au vainqueur, exorable au défait. Saurons-nous, sous le pied de la mort, si le coeur, ce gerbeur, ne doit pas précéder mais suivre ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
oranoran   06 juin 2016
L’Eternité à Lourmarin (page 145)
Albert Camus

"Il n’y a plus de ligne droite ni de route éclairée avec un être qui nous a quittés. Où s’étourdit notre affection ? Cerne après cerne, s’il approche c’est pour aussitôt s’enfouir. Son visage parfois vient s’appliquer contre le nôtre, ne produisant qu’un éclair glacé. Le jour qui allongeait le bonheur entre lui et nous n’est nulle part. Toutes les parties – presque excessives – d’une présence se sont d’un coup disloquées. Routine de notre vigilance… Pourtant cet être supprimé se tient dans quelque chose de rigide, de désert, d’essentiel en nous, où nos millénaires ensemble font juste l’épaisseur d’une paupière tirée.
Avec celui que nous aimons, nous avons cessé de parler, et ce n’est pas le silence. Qu’en est-il alors ?

Nous savons, ou croyons savoir. Mais seulement quand le passé qui signifie s’ouvre pour lui livrer passage. Le voici à notre hauteur, puis loin, devant.

A l’heure de nouveau contenue où nous questionnons tout le poids d’énigme, soudai n commence la douleur, celle de compagnon à compagnon, que l’archer, cette fois, ne transperce pas."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
TomsolubleTomsoluble   13 septembre 2010
Le soleil volait bas, aussi bas que l 'oiseau. La nuit les éteignit tous les deux, je les aimais.
Commenter  J’apprécie          170
ArnaudPArnaudP   15 janvier 2011
L'oiseau bêche la terre,
Le serpent sème,
La mort améliorée
Applaudit la récolte.

Pluton dans le ciel !

L'explosion en nous.
Là seulement dans moi.
Fol et sourd, comment pourrais-je l'être davantage ?

Plus de second soi même, de visage changeant, plus de saison pour la flamme et de saison pour l'ombre !

Avec la lente neige descendent les lépreux.

Soudain l'amour, l'égal de la terreur,
D'une main jamais vue arrête l'incendie, redresse le soleil, reconstruit l'Amie.

Rien n'annonçait une existence si forte.

- Victoire Éclair -
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
PetitebijouPetitebijou   04 décembre 2011
DANS LA MARCHE (Extrait de QUITTER)
(...)

La seule signature au bas de la vie blanche, c'est la poésie qui la dessine. Et toujours entre notre coeur éclaté et la cascade apparue.
Commenter  J’apprécie          40
Videos de René Char (58) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de René Char
Il y a dix ans, Aimé Césaire nous quittait. La Grande Librairie rend hommage au poète disparu en compagnie de Christiane Taubira, sa plus illustre admiratrice. L?ancienne garde des Sceaux évoque sa passion des livres et des auteurs, d?Aimé Césaire à René Char en passant par Simone Weil. Après son manifeste « Murmures à la jeunesse », en 2016, elle publie « Baroque sarabande », aux éditions Philippe Rey, une véritable ode à la littérature. Elle est rejointe par l'écrivain Gaël Faye.
autres livres classés : poésieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
660 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre