AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782226240088
155 pages
Éditeur : Albin Michel (02/04/2012)
3.87/5   92 notes
Résumé :
Dans une forme éminemment originale, François Cheng signe là un drame épique où le destin humain, avec toute la complexité des désirs qui l'habitent, se dévoile comme dans les tragédies antiques.
Quand reviennent les âmes errantes, un singulier échange se noue, et toute la vie vécue, extrêmes douleurs et extrêmes joies mêlées, se trouve éclairée d'une lumière autre, revécue dans une résonnance infinie.

Dans cette édition, François Cheng a entiè... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (26) Voir plus Ajouter une critique
3,87

sur 92 notes
5
10 avis
4
8 avis
3
5 avis
2
1 avis
1
0 avis

mcd30
  22 février 2018
Pour la petite histoire, nous sommes approximativement entre 230 et 221 av. J.-C., nous assistons en toile de fond à l'unification des sept royaumes combattants et à la construction de la Grande Muraille de Chine dans la souffrance, la sang et la mort par Quin Shi Huangddi " Premier Auguste Seigneur". C'est son nom, Quin, qui se prononce"Tchin" qui donnera celui du pays la Chine.
C'est un texte d'une grande beauté. Un chant d'amour entre trois êtres : une jeune femme, un musicien et un Robin des Bois chinois. L'amour sera tellement fort entre eux qu'ils en oublieront la peur, la solitude et leurs souffrances. Et dans un monde emplit d'injustice et de terreur, chaque âme se souciera des deux autres jusqu'à s'oublier elle-même et accomplir son destin pour le bien de tous.
La page 50 nous offre une très belle réflexion sur l'amour qui meilleur et vulnérable :
...Cette dureté d'acier, l'ai-je encore en moi ? Je sais que ce n'est pas la réflexion qui m'aurait ramolli. Entre-temps, j'ai connu d'autres sentiments que la révolte. Sentiment d'amitié qui vous élève et sentiment d'amour, indicible, pour une femme. Cela non seulement compte, mais peu justifier une vie !
Ainsi ces trois âmes que le destin a rassemblé puis séparé, auront vécu un amour si pur et si désintéressé qu'elles seront unies pour l'éternité.
Un texte magique qui finit en apothéose avec le magnifique poème des âmes retrouvées. Un texte d'une grande beauté et d'une grande tristesse à limage de la Chine ou tout au moins à l'idée que je m'en fait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          483
Sirenna
  30 novembre 2017
Quête d'amour et d'amitié infinies
de trois âmes errantes.
Gorgées de couleurs de vie :
Vert d'eau,
Bleu abîme,
Rouge violence.
Appelant,
Ajustant,
Le vol au vent ,
Le vol au coeur.
Trois âmes errantes qui
Se distendent dans l'espace,
Se déplacent dans la profondeur du sens,
Se déploient dans la finitude
Et se retrouvent dans l'éther…

L'histoire se situe fin du IIIe siècle avant J.-C …
Il y a donc fort longtemps… dans le royaume d'un tyran !
Trois personnages dont les destins se lient,
s'entrecroisent dans cette oeuvre atypique où
l'amour à trois se transcende et se pare d'accent spirituel et mystique !!
Deux hommes et une femme !
Gao Jian-li est un musicien talentueux et joueur de zhou (instrument traditionnel à percussion)
donc un artiste, sensible ,éthérée ,doux ,délicat…
Jing Ko est un mercenaire au grand coeur toujours prompt à défendre les causes justes, valeureux chevalier dont le courage, la force, la stratégie, l'entêtement ne pourra pourtant pas faire face à ce tyran .
Tous deux périront dans d'atroces souffrances.
Entre eux deux il y a Chun-niang une jeune femme d'une grande beauté.
Les deux hommes aiment cette femme ,chaqu'un a sa façon, sans aucune jalousie car une amitié très forte lient ces deux hommes.
J'ai été ébloui pas la plume poétique de François Cheng qui est juste sublime !
Ces trois personnages m'ont bouleversé.
Mais il faut s'accrocher pour lire ce livre qui m'a retourné le ventre.
C'est violent, sanguinolent ,dérangeant car l'auteur ne nous épargne pas la violence, la mort, la souffrance !
Et en même temps c'est une ode à l'amitié et à l'amour pur !
L'énergie masculine et féminine qui se lient et délient ,
dansent dans des paradoxes qui s'assemblent,
s'embrasent,
s'embrassent pour
fusionner dans un élan de mort et de vie !
François Cheng décrit ce qu'il considère comme l'amour et l'amitié vraie pour des âmes élevées…
J'avoue que j'ai adoré son écriture mais le sujet du livre m'a décontenancé ,désarçonné…
Je n'ai pas réussi à décoller et à me laisser emporter.
Trop mystique pour moi…
…Pourtant l'écriture de François Cheng est d'une rare beauté et je me suis ressourcé à sa poésie délicate.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          442
Krout
  10 novembre 2015
Très grand livre de 155 pages.
Immense, lumineux, intemporel
Hymne à l'amitié, à l'aimanteté
Éblouissement, symbiose, fusion
Ode à la vie, à l'humanité
Ravissement, métamorphose, communion
Au détour d'un chant
Pour un court instant
Me voici éthéré
Ô beauté !
« Il n'y a plus de demeure, il n'y a plus que la Voie
Toute vie est à refaire
A refaire et à réinventer » p.154
« Il y a chez moi l'élan, le désir, mais il s'agit de se taire et d'admirer, il s'agit d'adorer en silence. » p.31
Commenter  J’apprécie          414
mariech
  09 octobre 2013
Un livre empli de douce poésie , de phrases magiques sur l'amitié , l'amour , la passion .
L'auteur oppose les épreuves vécues par le peuple dans cette Chine du troisième siècle avant JC et la force mentale des hommes qui leur permet de transcender toutes les épreuves terrestres .
Commenter  J’apprécie          380
andras
  30 juin 2018
Devant une interview télévisée de François Cheng, on se retrouve à écouter, ébahi, un vieux sage chinois de la dynastie Han qui aurait trouvé le moyen de franchir les frontières de l'espace-temps pour venir distiller dans un français étonnamment subtil les leçons d'une sagesse oubliée et pourtant si nécessaire. Qu'il vienne ici nous parler d'âmes errantes qui ont le pouvoir de dialoguer avec une personne aimée, restée parmi les vivants, n'est pas pour nous surprendre. Nous respirons ce texte et communions par l'esprit avec ses trois principaux personnages, deux hommes et une femme, qui en des temps très troublés ont su inventer une façon se s'aimer à trois et d'être plus fort que la barbarie et la mort. C'est un texte court qui n'a peut-être pas le même souffle que "Le dit de Tianyi" ou "L'éternité n'est pas de trop" mais qui porte néanmoins la marque de ce maître des mots qu'est François Cheng.
Commenter  J’apprécie          240


critiques presse (1)
LeFigaro   09 mai 2012
Quand reviennent les âmes ­­­er­rantes est une forme de drame romantique: trois nobles person­nages unis par l'amour et l'amitié sont en butte à la violence de l'histoire.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Citations et extraits (80) Voir plus Ajouter une citation
frandjfrandj   11 septembre 2021
Le chant le plus authentique est plus qu’un produit maîtrisé par l’esprit; il jaillit bien de l’âme. La grande affaire pour un artiste, j’en suis persuadé maintenant, c’est d’entendre et de donner à entendre l’âme qui l’habite et qui résonne de fait à l’âme cachée de l’univers. (p. 46)
Commenter  J’apprécie          20
mariechmariech   09 octobre 2013
L'âme ? C'est bien par elle que la vraie beauté d'un corps rayonne , c'est par elle qu'en réalité les corps qui s'aiment communiquent .
Commenter  J’apprécie          1390
mcd30mcd30   08 février 2018
Terre sans bornes, ciel sans fond, l'homme peut-il tout embrasser ?
Suffit-il de ce corps restreint de ce coeur minuscule ?
Un corps, un coeur, une âme !

L'âme, ah oui, ce quelque chose qui respire, qui se propage
Ce je-ne-sais- quoi qui appelle et qui répond tout à la fois
Qui répond en résonnant, que plus rien ne délimite

Toute une vie pour se forger une âme !
Une vie de passion dépassante pour que l'âme se révèle
Une vie tendue,par-dessus l'abîme, vers une plus grande jouissance

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
andrasandras   30 juin 2018
La relation à trois est-elle à la portée des humains ? Pourtant cet exaltant moment à trois, nous l'avons connu. Pur morceau de jade, lumineux, transparent, je l'ai gardé au plus intime de moi. Pareillement pour les deux autres. Noble amitié, noble amour. Celui-ci instruit de la passion qui engage corps et âme; celle-là enseigne l'infini respect, l'infini désintéressement. N'y a-t-il pas un ordre supérieur où le vrai trois est réalisable, corps à corps, âme à âme ?

Naît en moi l'incroyable désir, celui de rejoindre Jing Ko par la voie de l'âme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
PiatkaPiatka   07 juin 2014
Le chant le plus authentique est plus qu'un produit maîtrisé par l'esprit ; il jaillit bien de l'âme. La grande affaire pour un artiste, j'en suis persuadé maintenant, c'est d'entendre et de donner à entendre l'âme qui l'habite et qui résonne de fait à l'âme cachée de l'univers.
Commenter  J’apprécie          350

Videos de François Cheng (46) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de François Cheng
5/5 Photographie : François Cheng © PATRICK SWIRC. Son site : http://www.swirc.com.Toute la semaine du 20 octobre 2014, Françoise Siri s'entretenait avec le poète et écrivain François Cheng sur les ondes de France Culture pour l'émission “À voix nue”. Par Françoise Siri. Réalisation : Anne Sécheret. Prise de son : Laurent Césard. Attachée d'émission : Claire Poinsignon. « Aimer, c’est dire : Tu ne mourras pas ! » écrit François Cheng dans l’un de ses poèmes (dans l’anthologie “A l’orient de tout”, Poésie/Gallimard, 2008). Poète, romancier, essayiste, auteur de monographies et de livres d’art, académicien, François Cheng est d’abord un tout jeune Chinois qui arrive à Paris en 1949, après la guerre sino-japonaise. Il est alors âgé de vingt ans et vient en France entreprendre une année d’étude. Mais la Chine ferme ses frontières et l’étudiant devient un exilé. Il se passionne pour la langue française au point d’en faire sa langue d’écrivain et de se choisir le prénom « François ». Homme d’une double culture, il revient sur son parcours, qu’il a toujours repensé à travers sa création littéraire, à la recherche d’une parole de vérité. C’est cette parole qu’il souhaite livrer à l’auditeur, durant les cinq rendez-vous d’“À voix nue”. Reconnu aujourd’hui comme une figure majeure de la poésie contemporaine, François Cheng est doté de cette voix si particulière qui « nous transmet un souffle ancien, immortel et absolument personnel, qui s’inspire de l’aventure de la passion et de l’amour » comme l’écrit la poète Silvia Baron Supervielle. Il termine chaque volet de l’émission en lisant un poème. 5. L'amitié, l'amour et la gastronomie
Après la saveur des mots, le moment est venu d’évoquer la saveur des liens amoureux et amicaux – que l’écrivain place au dessus de tout – et les saveurs de la gastronomie. La gastronomie est plus que la gastronomie : il éprouve devant les nourritures terrestres un sentiment de profonde gratitude. À goûter sans modération. Lecture du poème « En robe des champs » (in “Le livre du vide médian”, Gallimard, 2004).
Invité : François Cheng, poète, romancier et essayiste
Thèmes : Littérature| Littérature Contemporaine| Poésie| François Cheng
Source : France Culture
+ Lire la suite
autres livres classés : chineVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Auteurs proches de François Cheng
Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
956 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre

.. ..