AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Marie-Odile Masek (Traducteur)
ISBN : 2070425800
Éditeur : Gallimard (16/11/2003)

Note moyenne : 3.54/5 (sur 301 notes)
Résumé :
Londres, janvier 1901 : la reine Victoria vient de mourir. Comme la coutume l'impose, les familles se rendent au cimetière. Leurs tombes étant mitoyennes, les Waterhouse et les Coleman vont faire connaissance et leurs petites filles vont immédiatement se lier d'amitié.

Pourtant, les familles n'ont pas grand-chose en commun. L'une incarne les valeurs traditionnelles de l'ère victorienne et l'autre aspire à plus de liberté. Dans le cimetière, véritable... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (46) Voir plus Ajouter une critique
mariech
  20 mai 2012
Londres 1901 , Kitty Coleman se réveille avec un inconnu dans son lit , elle est un dégoûtée d'avoir trop bu pour marquer l'entrée dans le nouveau siècle , peu après on se rend compte que son mari a voulu épicer leur vie de couple trop banale mais ça n'a pas eu l'effet escompté .
Peu de temps après , la fameuse Reine Victoria meurt , les familles bourgeoises se rendent au cimetière comme le veut la tradition , nous sommes à une époque charnière et les mentalités commencent doucement à changer , il y a les familles très conservatrices comme celle des Waterhouse et celle plus avant gardistes comme celles de Kitty Coleman .
Les deux familles se rencontrent au cimetière , leurs différences flagrantes apparaissent , cette différence est symbolisée par un ange sur le caveau de famille des Waterhouse .
Les deux petites filles Lavinia et Maude sont de parfaites représentantes de leur famille respective mais deviennent amies malgré leur différence .
La période de deuil imposé va sensiblement diminuer , l'incinération paraît encore un sacrilège , les femmes sont considérées uniquement pour leurs qualités de mères et d'épouses et n'ont aucun droit . Kitty Coleman va se révolter contre l'ordre établi au risque de choquer les personnes de son milieu , elle va se battre pour le droit de vote des femmes .
C'est une période très intéressante , la fin de l'époque victorienne , mais j'ai été déçue par ce roman qui m'a semblé très peu nuancé .
Dommage car j'avais gardé un très bon souvenir de ' Prodigieuses créatures ' .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
litolff
  16 janvier 2013
Une amitié à l'époque de suffragettes
Au tournant du 20e siècle, alors que l'Angleterre s'éveille à la modernité, deux petites filles se rencontrent et sympathisent en en se rendant au cimetière (le cimetière est décidément LE lieu de toutes les rencontres depuis « le mec de la tombe d'à coté » !)
Les deux familles sont dès lors amenées à se fréquenter bien qu'elles n'aient absolument rien en commun . le Récital des anges », roman polyphonique construit autour des familles de Maude et Lavinia dévoile leur vies respectives dans cette Angleterre en plein bouleversement, celles de leurs parents que tout oppose, l'évolution des femmes ,les suffragettes et leur lutte opiniâtre afin d'obtenir le droit de vote pour les femmes. Au-delà de la défense de la cause, on entrevoit aussi les belles amitiés qui ont pu se nouer entre elles.
Une belle histoire, originale et tout en finesse, un des meilleurs romans de Tracy Chevalier.
Commenter  J’apprécie          230
Neneve
  20 avril 2017
Roman construit à plusieurs voix, le lecteur est invité à suivre l'évolution de deux familles dans une Angleterre qui se remet de la mort de la Reine, en plein début de l'année 1901. Deux fillettes se rencontrent dans un cimetière et une amitié indéfectible les liera et formera un trio avec Simon, le fils du fossoyeur. Un roman chorale qui parle d'amitié, mais d'abord et avant tout de la condition de la femme et des débuts du mouvement des suffragettes. J'ai aimé ce bouquin, encore une fois très bien documenté. Et la plume de Chevalier est comme toujours très facile à lire. Ce n'est pas mon préféré, mais ce fut tout de même une très bonne lecture.
Commenter  J’apprécie          190
LiliGalipette
  07 mars 2017
Les familles Coleman et Waterhouse ont des tombes voisines dans un cimetière de Londres. Leurs filles, Maude et Lavinia, sont devenues les meilleures amies du monde. Les pères se fréquentent de loin en loin et les mères n'ont rien en commun. Les gamines aiment par-dessus tout se promener dans le cimetière et admirer les anges de pierre qui surplombent les tombes, guidées par Simon, le fils du fossoyeur. « Ils sont les messagers de Dieu et ils apportent l'amour. Il me suffit de regarder leur doux visage pour me sentir en paix et à l'abri du mal. » (p. 41) du haut de leur jeune âge, elles pensent que leur amitié sera éternelle et que rien ne pourra bouleverser leurs vies. C'est compter sans Kitty Coleman par qui, plus ou moins indirectement, le malheur va s'abattre sur les deux familles. La jeune femme n'est pas heureuse et trouve un sens à son existence morne en rejoignant le mouvement des suffragettes, au grand dam de son époux et de sa belle-mère.
Cette lecture m'a moins enchantée que le roman À l'orée du verger, mais je retiens tout de même la construction de la narration en vue subjective, faite de passages de relais entre différents narrateurs qui reprennent l'histoire là où elle est laissée, de leur point de vue. La vue d'ensemble est forcément chamarrée, mais très complète et riche de différents niveaux de langage. On fait un grand écart époustouflant en passant de la domestique Jenny Whitby à la vieille et sévère Edith Coleman ! On se demande parfois à qui parlent les protagonistes : est-ce une pensée intérieure ou une adresse plus ou moins consciente au lecteur ? Peu importe, finalement, ce qui compte, c'est que l'on est emporté dans cette histoire. Hélas, le rythme est parfois dodelinant, même si la dernière partie du roman secoue fortement ! Alors que la mort n'avait fait que flotter sur tout le récit, elle s'abat brutalement et la fin est tragique à plus d'un titre.
Étrange de voir que Maude et Lavinia n'ont finalement pas grand-chose en commun. Lors de leur rencontre, elles rêvaient toutes deux de trouver une amie : pas besoin de chercher plus loin, d'autant plus qu'elles partagent une étrange passion pour les anges. Mais Lavinia est une jeune personne pétrie de considérations morales vieillottes alors que Maude est plus pragmatique et moins sensible. Pour tout dire, j'ai trouvé Lavinia franchement insupportable et Maude se range à mon avis au fil du roman. « Lavinia a déchaîné ce qu'il y a pire en moi, et il beaucoup plus difficile de vivre avec ça qu'avec ses remarques. J'ai appris à m'attendre à ses remarques stupides, et je me suis en général débrouillée pour ne pas tomber à son niveau. » (p. 203)
Comme souvent, je préfère le titre original de l'oeuvre. Ici, Falling Angels illustre bien mieux la trajectoire des différents personnages du roman. La traduction française me laissait attendre une harmonie merveilleuse, ce qui est tout à fait absent du texte. Sans être décevante, cette lecture me laisse donc un sentiment ténu de frustration.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Audreyy
  15 avril 2012
Une petite merveille pour moi ! Ce livre est un de mes petits coups de coeur et pourtant, je n'ai pas pleuré, ni de larmes aux yeux. Pourtant, j'adore pleurer devant une histoire pour la caractériser de coup de coeur mais ce n'est pas le cas de celle-ci. Je n'ai pas eu de larmes aux yeux mais ça n'empêche que j'ai été transportée et bouleversée par l'histoire de ces deux familles. Je pense même qu'un jour, je le relirai.
Pour en venir à l'histoire, il n'y a pas vraiment d'action. L'action est présente dans les cent dernières pages du livre sur deux cent. Mais dans ces dernières pages, elle est non seulement présente mais aussi prenante. Tellement prenante qu'on a l'impression d'être dans l'histoire. C'est l'histoire de deux familles qui par l'amitié de deux petites filles : Maud et Lavinia, vont apprendre à se connaître. Quand le livre commence, on est en 1901 et elles ont cinq ans. le livre s'achève, on est en 1910 soit neuf plus tard. Ça avance très vite, cinq pages maximum par année..
Les deux familles sont l'opposées l'une de l'autre, l'une aspire à la liberté tandis que l'autre est plus basé sur les traditions. Kitty Coleman, maman de Maud se bat pour le droit de votes des femmes, c'est l'arrivée des suffragettes qui va bouleverser ces familles pour toujours.
J'ai un peu de mal à parler de ce livre sans vous dévoiler la fin. Mais ce livre nous montre et nous apprend plein de choses, la population anglaise à la mort de la Reine Victoria, les suffragettes, l'évolution de deux petites filles et de leur famille... jusqu'à la manifestation tragique.
C'est ma première rencontre avec Tracy Chevalier et après une telle découverte, je vais aller me renseigner sur ces autres livres.
Ce livre est une petite merveille.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Citations et extraits (25) Voir plus Ajouter une citation
CarosandCarosand   01 février 2013
- La lecture... reprit grand-mère, plus guindée que jamais, ça ne mènera une fille nulle part. Ca servira juste à lui fourrer des idées dans le crâne. Et surtout des mauvaises, comme ces livres d'Alice".
Maman se redressa sur son siège. Elle lisait tout le temps. " Et qu'il y a-t-il de mal à ce qu'une fille ait des idées, mère ?
- Elle ne sera jamais satisfaite si elle a des idées, répondit grand-mère. Comme vous. Dieu sait que j'ai toujours dit à mon fils que vous ne seriez pas heureuse. Combien de fois lui ai-je répété : "Epouse-la si tu y tiens, mais elle ne sera jamais satisfaite !" J'avais raison. Vous voulez toujours davantage, mais vos idées ne vous disent pas quoi."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
AudreyyAudreyy   07 avril 2012
- Ce que les gens font de leurs morts reflète en général ce qu'ils souhaiteraient eux plutôt que ce que souhaitait l'être cher qui les a quittés? Seul un homme d'une totale abnégation respectera au pied de la lettre les désirs de son épouse sans se laisser influencer ni par ses désirs et goûts personnels, ni par ceux de la société. J'osais espérer que votre père était de ceux là.
- Mais il est clair que si ces monuments ne veulent rien dire pour les défunts, que leur importe la façon dont nous disposeront d'eux? Par conséquent, ne devrions nous pas décider par nous même du sort de leurs dépouilles? Après tout c'est nous qui restons. J'ai souvent pensé que cet endroit était davantage pour les vivants que pour les morts. Nous concevons le style de la tombe pour nous rappeler les défunts et les souvenirs qu'ils nous ont laissés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
EosMayonnaiseEosMayonnaise   13 octobre 2013
Toute ma vie, j'ai attendu qu'il se passe quelque chose. Et j'ai fini par comprendre qu'il ne se passerait rien. A moins qu'il se soit passé quelque chose et qu'un malheureux battement de paupières m'ait fait rater cet instant. Je ne sais quel est le pire : l'avoir manqué ou savoir qu'il n'y a rien à regretter.
Commenter  J’apprécie          91
luocineluocine   14 janvier 2015
Assise à la fenêtre, je l’ai regardé s’éloigner , et j’ai éprouvé cette même jalousie dont je souffrais jadis en voyant mon frère partir au collège. Il n’avait pas sitôt disparu à l’angle de la rue que je me suis retournée et à la vue de cette pièce tranquille et silencieuse, à la lisière de cette ville qui est le centre du monde, je me suis mise à pleurer. J’avais vingt ans et ma vie s’était figée, dans une interminable ornière sur laquelle je n’avais aucun contrôle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
litolfflitolff   26 août 2010
Sans doute Richard m'a-t-il poussée à faire cela pour me prouver qu'il n'était pas aussi conventionnel que je le craignais, mais cela a produit sur moi l'effet inverse. Il est devenu tout ce que je n'aurais jamais imaginé qu'il deviendrait lorsque nous nous sommes mariés: il est devenu ordinaire.
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Tracy Chevalier (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tracy Chevalier
Abonnez-vous à la chaîne Babelio : http://bit.ly/2S2aZcm Toutes les vidéos sur http://bit.ly/2CVP0zs
Entretien avec Tracy Chevalier à l'occasion de la rencontre entre l'auteur et les lecteurs de Babelio.com le 8 février 2019. Découvrez les mots choisis par l'auteur pour évoquer son roman "Le Nouveau", paru aux éditions Phébus.
Un grand merci à Fabienne Gondrand pour l'interprétation. Retrouvez toutes les critiques de ?Le Nouveau? de Tracy Chevalier sur Babelio : https://www.babelio.com/livres/Chevalier-Le-nouveau/1095861 Suivez-nous pour trouver les meilleurs livres à lire : ?Babelio, le site : https://www.babelio.com/ ?Babelio sur Twitter : https://twitter.com/babelio ?Babelio sur Facebook : https://www.facebook.com/babelio/ ?Babelio sur Instagram : https://www.instagram.com/babelio_/
+ Lire la suite
autres livres classés : suffragettesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Prodigieuses créatures

Que cherche les deux amies sur la plage ?

des cacahuêtes
du sable
des fossiles
du poisson

7 questions
165 lecteurs ont répondu
Thème : Prodigieuses créatures de Tracy ChevalierCréer un quiz sur ce livre
.. ..