AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2756075264
Éditeur : Delcourt (19/04/2017)

Note moyenne : 4.09/5 (sur 86 notes)
Résumé :
Chaussette et son chien Dagobert sont inséparables. Merlin, leur petit voisin, les connaît bien et les observe arpenter chaque jour la petite ville suivant un parcours bien établi. Pourtant, ce matin-là, quelque chose ne tourne pas rond. Chaussette est seule et se comporte étrangement. Pour tirer cette histoire au clair, Merlin va la suivre discrètement...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (36) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  23 juin 2017
Perché dans sa cabane, le petit garçon observe parfois sa voisine, Josette. Mais, lorsqu'il était petit, il avait du mal à prononcer ce prénom, le déformant en Chaussette. Et Josette est devenue Chaussette. D'aussi loin qu'il se souvienne, il l'a toujours connue seule. Seule avec son chien, Dagobert, un Corgi blanc et roux, facétieux et intrépide, qui n'a de cesse d'embêter les boulistes. Dans le quartier, ils se promènent toujours tous les deux. Inséparables. Et toujours le même parcours depuis des années. Après son petit tour au parc, Chaussette, tirant son cabas à roulettes, se rend chez le boucher puis le libraire, s'arrête devant les affiches de la mairie, va acheter son pain de mie à la boulangerie avant de rentrer chez elle. Mais, du jour au lendemain, le petit garçon remarque un changement dans cette routine. Il décide d'en savoir plus...
Un album qui traite avec douceur et bienveillance du temps qui passe, de la vieillesse, de la solitude et de l'amitié. Loïc Clément nous plonge dans le quotidien de Chaussette, une vieille dame qui, tous les jours, fait les mêmes choses et emprunte le même itinéraire. Qu'a-t-il donc bien pu se passer pour que ses habitudes changent soudainement ? L'auteur nous offre une histoire simple mais tendre et juste. Il nous plonge dans une ambiance paisible et doucereuse parfaitement croquée par Anne Montel. Sans bordure et sur fond blanc, les planches aérées fourmillent de petits détails. le trait est délicat et les aquarelles pleines de vie.
Un album touchant...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          470
orbe
  01 août 2018
Merlin s'interroge sur sa voisine qu'il appelle Chaussette.
Elle suit chaque jour le même parcours avec son chien Dagobert.
Elle ne parle quasiment pas aux autres personnes qu'elle croise et n'achète que le stricte nécessaire.
Un jour pourtant, elle dévie de sa route et va même jusqu'à voler des objets incongrus. Que se passe-t-il ?
Un très bel album sur l'amour homme animal, le deuil et les souvenirs que l'on garde de nos morts.
Les illustrations sont poétiques et émouvantes.
A découvrir !
Commenter  J’apprécie          140
trust_me
  07 mai 2017
Chaussette, c'est d'abord de la douceur avec le quotidien de cette vieille dame et de son chien Dagobert décrit à travers le regard de son petit voisin Merlin. de l'amertume ensuite avec un épisode empreint de tristesse mais décrit avec sensibilité et pudeur.
Les journées de Chaussette se déroulent toutes de la même façon. Parc, boucher, marchand de journaux, boulanger... une routine qui donne des repères, des rituels rassurants. Alors le jour où elle sort seule de chez elle et se comporte étrangement, Merlin la suit et s'inquiète.
Une jolie réflexion sur la solitude, la vieillesse, le temps qui passe. Les auteurs mettent en lumière les petites gens, ces "invisibles" que l'on ne remarque pas, qui vivent leurs joies et leurs peines sans faire de bruit. L'empathie se ressent à chaque page, portée par les illustrations pleines de tendresse et de poésie d'une Anne Montel dont le trait ne cesse de s'affirmer à chaque nouvel album.
De la BD jeunesse touchante, tout en finesse, qui laisse affleurer l'émotion et pousse à la réflexion avec une subtilité remarquable. Des qualités pas si courantes finalement.

Lien : http://litterature-a-blog.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
alouett
  19 avril 2017
Une nouvelle fois, le duo formé par Loïc Clément et Anne Montel se forme. Après « Shä & Salomé », « Les jours sucrés » et « le Temps des mitaines », leur collaboration artistique est désormais rodée et nous fait découvrir aujourd'hui Chaussette, une vieille dame que son voisin – un petit garçon qui se prénomme Merlin – va se mettre à pister parce qu'il trouve qu'elle a un comportement bizarre.
En effet, ce matin-là, Chaussette sort de chez elle sans Dagobert, son fidèle compagnon. Et si la vieille dame suit son parcours matinal habituel, son attitude dans les différents lieux qu'elle fréquente est assez surprenante. Merlin est bien décidé à percer ce mystère de cet étrange et dérangeant changement. le scénario nous fait vivre cette journée durant laquelle le gamin au parka jaune mène son enquête. Tous ses sens sont en éveil et les bizarreries de l'excentrique Chaussette le laissent dubitatif. le narrateur commence par nous présenter Chaussette et le train-train journalier de la dame.
-
Alors forcément, lorsqu'un grain de sable vient se glisser dans cette organisation très bien huilée, que d'autres grains de sable viennent former un petit tas de « hics » inhabituels et qu'on est en présence d'un enfant à l'imagination débordante… on a tôt fait de comprendre que « l'affaire Chaussette » va nous intéresser.
Loïc Clément se glisse dans la tête d'un enfant d'une dizaine d'années. Que l'on soit petit ou grand lecteur, on s'identifie rapidement au personnage. Dès la première page, le gamin à la parka jaune nous présente Chaussette et ce qu'il sait d'elle. On comprend que Chaussette est quelqu'un d'assez prévisible et donc d'assez rassurant pour un enfant. Il a vite fait de voir le changement et de nous mettre la puce à l'oreille. D'autant que le gamin jette des petits cailloux dans l'intrigue qui titillent notre curiosité. Il questionne et tente de trouver des réponses cohérentes à ses interrogations. Parfois, son raisonnement bute, ne trouvant pas de sens logique à donner à ce qu'il observe et nous, en écho, on tourne la page avec avidité, en se disant qu'on trouvera forcément dans la nouvelle planche un embryon de réponse.
Le personnage principal fait le point sur ce qu'il a compris de la vie et du sens à donner à certaines habitudes. Ce qui est drôle, c'est qu'il peut questionner les agissements de sa vieille voisine sans pour autant se sentir concerné par ses déductions. « Je crois qu'il y a des gens qui se rassurent avec la routine » … oui, les personnes âgées accordent une importance particulière aux gestes quotidiens… et pour les petits garçons qui s'inquiètent du moindre changement dans la vie des autres ? Voilà de quoi donner un peu de grain à moudre à notre jeune lecteur qui n'avait pas forcément vu les choses sous cet angle !
« Chaussette » est un album malin, rusé et qui offre une réelle interaction. Les réflexions du personnage principal font écho aux questions du jeune lecteur qui se pique au jeu de l'enquête. Au-delà de la question des habitudes, le récit nous emmène en douceur sur la notion d'absence et ce qui fait qu'un être qu'on a aimé nous manque. La mort nous rend triste mais la vie ne s'arrête pas là. Heureusement, on a eu le temps d'emmagasiner tout un tas de souvenirs, on pourra faire appel à eux dès que l'envie nous prend.
Les dessins colorés et aérés d'Anne Montel illustrent ce superbe scénario. Les aquarelles de l'artiste sont un vrai régal. On ne rate rien des petits détails qu'elle dispose un peu partout. Ils rendent ce monde très vivant, très ludique et plein d'espièglerie. Les teintes sont gaies et donnent une touche d'optimisme à cette histoire qui pourtant parle d'un sujet bien sérieux. Beaucoup d'humour dans cette histoire, une petite aussi bien dans le fond que dans la forme de l'histoire.
... : https://chezmo.wordpress.com/2017/04/19/chaussette-clement-montel/
Lien : https://chezmo.wordpress.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Colibrille
  03 août 2017
Depuis sa parution, j'avais envie de lire "Chaussette" car j'apprécie énormément le travail d'Anne Montel et de Loïc Clément. Sans avoir pris connaissance du plus petit résumé de l'histoire, je me suis empressée de lire cette BD dès que j'en ai eu l'occasion. Tout ce que je peux dire, c'est que cette lecture a remué beaucoup de souvenirs en moi et m'a bouleversée de la plus belle des manières...
Que c'est beau, mais que c'est beau... La pudeur du texte de Loïc Clément n'a d'égal que la délicatesse des illustrations d'Anne Montel. Le duo fait plus que jamais des étincelles dans cette bande dessinée d'une grande sensibilité. L'histoire qu'ils nous racontent est celle d'une vieille dame et son fidèle compagnon à quatre pattes, puis celle d'une vieille dame, désormais seule...
Dans ma famille, nous avons toujours été entourés d'animaux, surtout de chiens et de chats. Ils font partie intégrante de nous, de notre vie. Sans eux, le quotidien perd de sa saveur, de sa douceur. Voilà pourquoi j'ai autant été bouleversée par la lecture de cette BD. Parce qu'elle a ravivé le souvenir de tous les animaux qui ont fait partie de ma famille, parce qu'elle a fait renaître en moi cette cruelle sensation d'absence, ce vide après leur départ... Je pense que seuls ceux qui ont perdu l'animal de compagnie qui les a accompagné pendant toute une partie de leur vie peuvent comprendre cette émotion.
A bien des égards, ce livre m'a rappelé le magnifique "Chamour" d'Émilie Vast, traitant de la même thématique (deuil/animal de compagnie). Il y a des livres comme ça qui touchent la corde sensible de notre coeur et qui nous laissent comme une sensation douce-amère une fois qu'on les referme. Douce parce que les souvenirs heureux affluent et amère parce que l'absence de l'être aimé se conjugue au temps présent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (6)
Ricochet   30 septembre 2018
Il est rare de voir texte et image se synchroniser aussi intuitivement vers une même philosophie alors que leurs auteurs sont différents et mènent d'ailleurs chacun leur propre parcours artistique. […] Une réussite éblouissante. A ne pas manquer.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Auracan   19 juin 2017
Si la trame reste simple et aborde des thèmes maintes fois exploités, c’est toujours avec sincérité et finesse. Tout comme les dessins et la mise en couleur à l’aquarelle, délicats et subtils. Un joli album qui plaira aux enfants.
Lire la critique sur le site : Auracan
BulledEncre   19 juin 2017
Voilà un album qui va parler de la vie, du quotidien, de ses joies, de ses peines avec beaucoup de douceur et d’empathie, le tout rehaussé de quelques touches d’humour bienvenues. Un album jeunesse qui plaira aux jeunes lecteurs, tant par la poésie des textes que par la douceur du trait.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
BoDoi   10 mai 2017
À travers cette fable contemporaine qui s’adresse aux jeunes lecteurs, la routine du quotidien, parfois pesante, se transforme en petits moments de poésie et en message humaniste.
Lire la critique sur le site : BoDoi
BDGest   02 mai 2017
À la fois touchant et fin, cet album offrira l'occasion d'aborder en famille l'isolement des personnes âgées et la mort, ainsi que l'importance de ne pas vivre ces souffrances seul.
Lire la critique sur le site : BDGest
Sceneario   26 avril 2017
Une petite lecture sans prétention, vivement conseillée, malgré tout !
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
marina53marina53   23 juin 2017
Ceux qu’on ne remarque pas, ceux qu’on traite comme de vieilles chaussettes, vivent parfois des joies et des peines sans un bruit. Juste à côté de chez nous, certains drames peuvent se jouer en plein silence. Car finalement, les grandes douleurs sont parfois muettes.
Commenter  J’apprécie          291
marina53marina53   25 juin 2017
Je crois qu'il y a des gens qui se rassurent avec la routine... Elle leur fournit des repères dans un monde qui change et qui ressemble un peu moins chaque jour à celui qu'ils ont connu.
Commenter  J’apprécie          261
marina53marina53   23 juin 2017
[Le boucher] la servait en lui racontant le joli temps qu'il fait et le vilain temps qui passe...
Commenter  J’apprécie          160
ValerielleValerielle   22 février 2018
Je crois qu'il y a des gens qui se rassurent avec la routine...
Elle leur fournit des repères dans un monde qui change et qui ressemble un peu moins chaque jour à celui qu'ils ont connu. Ca aussi, c'est maman qui me l'a expliqué.
Ca peut parfois nous faire sourire de les voir, comme ca, répéter inlassablement le même rituel, mais pour eux, c'est une affaire très sėrieuse.
C'est leur vie.
Commenter  J’apprécie          20
ColibrilleColibrille   03 août 2017
Dagobert est un corgi. Véritable cauchemar des boulistes de la ville. Son truc à lui, c'est de se ruer au milieu d'une partie de pétanque pour voler le cochonnet. Il le ramène ensuite chez lui pour le mâchouiller pendant des jours... Et ça fait rire Chaussette.
Commenter  J’apprécie          21
Lire un extrait
Videos de Loïc Clément (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Loïc Clément
Entre humour, frisson et magie, venez visiter le monde imaginaire d'Arthur et sa bande de copains aux super pouvoirs ! le Temps des Mitaines de Loïc Clément et Anne Montel, tome 1, en librairie le 24 janvier… et le tome 2 en mai ! https://www.dargaud.com/bd/Le-Temps-des-mitaines/Le-Temps-des-mitaines/Le-Temps-des-mitaines-tome-1-La-peau-de-l-ours
autres livres classés : absencesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le Temps des Mitaines

Comment s'appelle le héros de l'histoire ?

Willo
Arthur
Alexis

10 questions
24 lecteurs ont répondu
Thème : Le Temps des Mitaines de Loïc ClémentCréer un quiz sur ce livre
.. ..