AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 222101197X
Éditeur : Robert Laffont (01/05/1984)

Note moyenne : 4.05/5 (sur 87 notes)
Résumé :
A la fin du XVIIIème siècle, l'Afrique est encore l'Afrique. Un continent noble et sauvage. Entre Bamako et Tombouctou, Ségou est un royaume florissant. Les Bambaras - polythéistes et animistes - un peuple invincible.
Culte des ancêtres, sacrifices rituels, chants des griots... tout semble immuable. Pourtant, de grands bouleversements se préparent L'esclavage fait rage. Les Européens se prennent pour de grands civilisateurs. L'islam - d'abord considéré comme ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacMomoxLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
soelmaju
  10 janvier 2009
Ce roman relève les quatre événements qui se sont passées et qui ont mis l'Afrique en ébullition : l'influence de l'esclavage, l'influence de l'Islam, l'influence du christianisme et l'influence du colonialisme. La famille de Dousika Traoré souffre durant des générations à cause de ces influences sur les habitants de Ségou. La souffrance de la famille Traoré symbolise la souffrance de tout le continent africain et la complexité à résoudre les problèmes qui ont duré plusieurs générations.
Commenter  J’apprécie          140
PiertyM
  17 octobre 2013
C'est une grande épopée Segou de Maryse que j'ai lu il y a plus d'une quinzaine d'année mais que je n'ai jamais oublié.
J'aime même été influencé par elle parce que j'avais faire l'histoire à l'époque une fois à l'université alors que je n'étais qu'au collège.
Bref j'ai beaucoup aimé ce livre. Avec la perte de sa beauté, de sa tranquillité, de sa prospérité, l'Afrique devient la proie de l'esclavagisme et de la civilisation occidentale et arabe.
Commenter  J’apprécie          90
mauriceandre
  16 janvier 2015
si vous voulez faire un voyage en Afrique et dans le temps je vous conseille de lire ces deux romans de Maryse Condé, guadeloupéenne, elle a longtemps vécu dans l'Afrique du Sahel, elle est professeur de littérature négro-africaine à l'université Paris IV
l'histoire se déroule à la fin du XVIIIe siècle, entre Bamako et Tombouctou - dans l'actuel Mali - un royaume florissant qui tirait sa puissance de la guerre.
Dousika Traoré, noble bambara proche du pouvoir royal, a quatre fils qui auront des destins opposés et souvent terribles.
entre la guerre sainte qui oppose l'Animisme et l'Islam et la traite des Noirs, Ségou est une fresque si riche et si diverse qu'on ne peut la résumer.
Commenter  J’apprécie          50
frankgth
  09 septembre 2011
Dans l'Afrique de la fin du XVIIIème siècle, Ségou est un royaume craint et respecté de ses voisins. Mais entre l'arrivée des Européens et l'avancée d'un Islam très différent de leurs croyances ancestrales il a sans doute vécu son zénith et un lent déclin va s'amorcer. Et ce crépuscule va nous être illustré par la noble famille Traoré dont quatre des fils vont s'éparpiller aux quatre vent par la force des évènements.
Un roman passionnant sur un continent rarement exploré par les romanciers. Plein de choses donc à découvrir tout en passant un très bon moment de lecture.
Lien : http://www.amazon.fr/review/..
Commenter  J’apprécie          90
psambou
  30 novembre 2014
Cette saga familiale est une plongée dans l'histoire de l'Afrique de l'Ouest riche en détails. La destinée du noble Bambara Dousika de Ségou, de ses femmes et descendants entre le 18e siècle et milieu du 19e siècle se mêle à l'histoire de royaumes et de peuples Bambaras, Peuls, Toucouleurs, entre le fleuve Niger et le golfe du Benin.
Traite négrière, déportation outre-Atlantique et retour sur le continent africain précèdent l'islamisation progressive qui s'oppose aux traditions fétichistes.
Luttes fratricides qui sous couvert de "guerre sainte" cachent des ambitions de pouvoir et de gains de territoires marquent la fin de Ségou.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
tgranductgranduc   07 octobre 2012
Malobali avait beau lui répéter que c'était la coutume en pays bambara, que Nya sa mère, à la mort de Dousika, avait été donnée à son frère cadet Diemogo pour le plus grand bien de la communauté, Romana croyait flairer en tout cela comme un parfum d'inceste.
Commenter  J’apprécie          40
psamboupsambou   30 novembre 2014
Non, on se battait pour satisfaire des orgueils et des intérêts royaux. Il avait envie de se dresser et de hurler. Mais sa voix serait étouffée sous le battement des tam-tams de guerre... C'est pour cela qu'il y a des tam-tams de guerre, pour couvrir les cris de révolte des hommes !
Commenter  J’apprécie          20
tgranductgranduc   07 octobre 2012
On avait évalué son pesant de chair, compté ses dents, mesuré son pénis, tâté ses biceps. Il n'avait plus rang d'homme.
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Maryse Condé (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Maryse Condé
Maryse Condé et l'esclavage. Extrait d'un reportage de Nantes Métropole au Mémorial de l'esclavage de Nantes, novembre 2011. Voir site "Les mémoires des esclavages et de leurs abolitions" : www.lesmemoiresdesesclavages.com
autres livres classés : afriqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacMomoxLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1231 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre