AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1021405361
Éditeur : OSKAR ÉDITEUR (27/04/2017)

Note moyenne : 3.59/5 (sur 27 notes)
Résumé :
Dans son quartier de banlieue, Momo traîne avec sa bande en bas des tours et dans les halls tagués. Sa seule lueur d'espoir, c'est la belle Pénélope qu'il regarde passer et qui lui donne des envies d'odyssée. Mais Momo a la haine : il ne supporte plus Amédée, dit Yoda, ce vieillard arrogant qui ne craint rien ni personne. Le caïd a décidé de lui faire payer le prix de son audace. Car aux Lilas, c'est Momo qui dicte la loi...
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Laurany
  01 novembre 2017
Un récit qui heurte et marque le lecteur : un coup de coeur !
Tout d'abord, je tiens à souligner l'intérêt de la première de couverture qui représente un statue antique couverte de graffitis et de tags. Pour moi, cette couverture est un choix réussi puisqu'elle témoigne de la confrontation entre une culture classique et une culture plus moderne particulièrement présente dans le récit.
L'histoire est celle de Momo, jeune homme vivant dans le quartier des Lilas et qui semble faire sa loi aux côtés de ses camarades d'errance. Tous les visages se baissent lorsqu'ils passent près de Momo et sa bande à part celui d'Amédée, un grand-père surnommé Yoda par les jeunes du quartier.
Ce dernier énerve tant Morgan par son indifférence qu'il perçoit comme de l'arrogance qu'il décide un jour de s'en prendre à lui verbalement et physiquement. En parallèle à cet événement, Morgan tombe sous le charme de Pénélope, une jeune fille qui passe dans le quartier tous les premiers samedi du mois.
Le style de l'auteur est captivant même si parfois il peut être complexe aussi bien au niveau de la forme que du fonds. En effet, Amédée utilise un langage particulièrement riche et soutenu qui entre parfois en collision avec le langage familier de nos jeunes lecteurs comme celui des jeunes personnages présents dans le récit. Par ailleurs, cette complexité peut être justement la richesse de ce style qui amène le lecteur, comme Morgan, à voyager à travers les mots et la littérature.
Justement, les références littéraires sont multiples dans ce récit. Il est question de Mozart, de Corneille, d'Aragon, de Marbeuf ou encore d'oeuvres comme le radeau de la méduse, le vieil homme et la mer, Tintin ou le film Retour vers le futur. Cette richesse culturelle peut être une vraie mine à exploiter avec des élèves que ce soit avec un accompagnement de la part du professeur ou une curiosité de la part du lecteur en recherchant des informations sur ces références.
Au niveau de l'intrigue, cette dernière fait écho à l'atmosphère d'une oeuvre dramatique et notamment à celle du Cid de Corneille. En effet, Momo s'en prend à Amédée dont un membre de sa famille va vouloir venger son honneur... Cette forme dramatique dans un roman est originale et particulièrement captivante.
Les thématiques présentes dans le récit sont celles de l'amitié, la loyauté, l'amour, la vengeance, le lien intergénérationnel, l'incompréhension des adolescents et par conséquent la violence qu'ils contiennent.
Les personnages sont attachants notamment celui de Momo par sa fragilité cachée derrière sa carapace et sa violence et celui d'Amédée par sa ruse et sa sagesse.
Je reste juste perplexe sur la fin qui est en adéquation avec l'atmosphère dramatique qu'a voulu mettre en avant l'auteur mais qui laisse un peu le lecteur sur sa faim...
Par ailleurs, malgré ce petit bémol, ce récit a été un coup de coeur que je recommanderais vivement à mes élèves à partir de la 5ème.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Corinne31
  12 décembre 2017
Il y a du bon et du décevant dans ce roman.
D'abord, l'intérêt c'est qu'il montre de façon assez réaliste la vie des cités, ses lois, ses codes et sa violence. le jeune héros est un jeune délinquant qui va évoluer grâce à sa rencontre avec un vieil homme.
Cette relation, forte et intéressante est toutefois un peu rapide à s'établir et c'est dommage car cela nous empêche d'y croire complètement.
Ensuite, il y a une part belle faite à notre langue, aux pouvoirs et à la force des mots qui est bien amenée.
L'évolution du personnage est bien faite et la relation avec la petite fille du grand-père est plutôt bien imaginée, jusqu'à un certain point.
En effet, la fin, sans la dévoiler, est trop abrupte et peu claire dans la compréhension de la dernière phrase. Elle nous laisse sur une impression d'inachevé et de flou qui nous déçoivent.
Commenter  J’apprécie          60
EsseG71
  08 mai 2018
Momo et sa bande prennent un malin plaisir à terroriser les habitants du quartier, à les obliger à baisser les yeux. Jusqu'à ce que Momo rencontre une jeune fille qui vient tous les samedis rendre visite à quelqu'un dans la tour 2. Alors tous les samedis, Momo il attend au pied de la tour, juste pour pouvoir lui dire bonjour. Et puis ce mercredi après-midi, un vieil homme ne veut pas baisser les yeux devant les adolescents. A partir de ce jour, la vie de Momo va prendre un virage inattendu.
Voilà un roman à la fin .....spéciale ! le choc des cultures, le choc des générations sont au coeur de ce roman. Momo va apprendre qu'il ne faut pas se fier aux apparences, va découvrir la vie au-delà de ce qu'il apprend à l'école. Il va être mis devant ses responsabilités et va devoir aller au plus profond de son coeur pour obtenir un regard de celle qui le fait kiffer.
Une belle surprise.
Commenter  J’apprécie          40
hmurgia
  26 septembre 2018
Aux Lilas, Morgan dit Momo est un caïd de 14 ans que même les adultes croisent en baissant les yeux. Sauf celui que les copains de sa bande appellent Yoda, un très vieux monsieur qui les chasse de sa canne. Momo, par agacement, le gifle et le frappe. Hélas pour lui, la fille dont il est secrètement amoureux est la petite-fille de « Yoda » et va vouloir se venger...
Un très joli roman sur le pouvoir des mots et vraisemblablement écrit par une amoureuse de la poésie, qui y distille des doses habiles.
La fin, aussi tragique que le Cid souvent cité, est saisissante.
Commenter  J’apprécie          50
CDILouiseM
  13 mai 2018
Momo et sa bande prennent un malin plaisir à terroriser les habitants du quartier, à les obliger à baisser les yeux. Jusqu'à ce que Momo rencontre une jeune fille qui vient tous les samedis rendre visite à quelqu'un dans la tour 2. Alors tous les samedis, Momo il attend au pied de la tour, juste pour pouvoir lui dire bonjour. Et puis ce mercredi après-midi, un vieil homme ne veut pas baisser les yeux devant les adolescents. A partir de ce jour, la vie de Momo va prendre un virage inattendu.
Voilà un roman à la fin .....spéciale ! le choc des cultures, le choc des générations sont au coeur de ce roman. Momo va apprendre qu'il ne faut pas se fier aux apparences, va découvrir la vie au-delà de ce qu'il apprend à l'école. Il va être mis devant ses responsabilités et va devoir aller au plus profond de son coeur pour obtenir un regard de celle qui le fait kiffer.
Une belle surprise.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
yannquignonyannquignon   20 septembre 2018
Ses cheveux sont aussi clairs que son âme est noire. Un monstre à tête d'ange, voilà ce qu'il est. Son grand-père a bien tenté d'adoucir le jugement de Pénélope. Mais quelque chose en elle résiste, comme un pic à glace refusant de fondre à la chaleur des battements du coeur et des pulsations du sang. Un pic de glace qu'elle s'efforce d'entretenir en l'aiguisant sans cesse, en soufflant dessus par la pensée, l'air polaire d'une haine mordante, sous couvert de morale. La morale, oui, lui commande de haïr celui qui a osé frapper son grand-père, un vieil homme, un combattant héroïque, un sauveur anonyme de la nation.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LauranyLaurany   01 novembre 2017
Si un jour la France connait à nouveau la guerre sur son territoire, ce sera à cause de ça Morgan, à cause des mots... Ou plutôt de leur absence... Celui qui en maîtrise mille et celui qui en connait huit mille auront du mal à se comprendre... Ce qui fait la nation - sa langue- la défera et nous, nous entre-tuerons sur les restes fumants d'une communication dépecée.
Commenter  J’apprécie          20
LauranyLaurany   01 novembre 2017
C'est un gosse qui a commis un acte indigne et délictueux. ça n'en fait pas, par essence, un délinquant.
Commenter  J’apprécie          10
EsseG71EsseG71   08 mai 2018
Va, je ne te hais point.
Le Cid, acte III, scène 4
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : citéVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Mamie passe le bac

comment s'apelle l'ame soeur de maëlys?

thibaut
maxence
charles

8 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Mamie passe le bac de Gwladys ConstantCréer un quiz sur ce livre