AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782221116722
484 pages
Éditeur : Robert Laffont (25/10/2012)

Note moyenne : 3.61/5 (sur 120 notes)
Résumé :
Vin Drake, puissant directeur de la société high-tech Nanigen, fabricante de robots miniaturisés, attire à Hawaï sept brillants étudiants venus de Harvard. Mais il leur a caché la véritable raison pour laquelle il a besoin d'eux, et la rencontre tourne vite à l'affrontement.
Miniaturisés et abandonnés dans une forêt tropicale ou le moindre insecte représente un danger mortel, les étudiants n'ont pour se défendre que leurs connaissances de biologistes.
>Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (28) Voir plus Ajouter une critique
cicou45
  09 février 2013
Roman inachevé de Mickaël Crichton, poursuivi et mené à bien par Richard Preston, cet ouvrage est passionnant à tout point de vue, même si le lecteur- à moins qu'il n'ait de sérieuses connaissances en matière de biologie, et plus particulièrement, en ce qui concerne le monde des insectes et autres petites bêtes- ne comprend pas tout. de toute manière, là n'est pas le plus important puisqu'il réussit néanmoins à saisir l'essentiel de l'histoire.
Sept jeunes jeunes chercheurs américains, qui sont sur le point d'achever leurs études sont contactés par une très grande entreprise (par l'intermédiaire du frère de Peter, l'un des protagonistes) pour travailler pour elle et poursuivre des recherches de grande envergure à Hawaï. L'offre est très alléchante et tous s'engagent donc dans ce qui va être, pour la grande majorité d'entre eux, leurs dernières recherches. L'entreprise pour laquelle ils devront travailler, Nanigen, est en effet censée faire des recherches pour le monde pharmaceutique mais, si derrière ce rideau, se cachait en réalité une réalité toute autre et bien plus dangereuse pour l'espèce humaine ?
Un roman haletant, très bien écrit et dans lequel le lecteur s'instruit énormément. La dernière merveille de Mickaël Crichton...à découvrir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
Wiitoo
  28 avril 2013
Une belle aventure !
Personnellement j'ai beaucoup aimé ce livre. Dans le plus pur style de Crichton, Micro ne déçoit pas, bien au contraire.
Peu de critiques, peu de lecteurs, on dirait bien bien que le consommateur n'apprécie que très peu cette opération commerciale menée sans complexe et pour laquelle le nom de l'auteur mort prend à lui seul la moitié de la page de couverture.
En fait peu importe, on en a pour son argent, continuez comme ça M. Crichton, même mort vous faites toujours beaucoup mieux qu'un paquet d'auteurs vivants :-)
Dans la lignée de Jurassic Park ou Prisonnier du temps, nous voici à nouveau plongé dans une aventure originale qui reprend les même ingrédients avec beaucoup de réussite, a condition qu'on aime ce style d'aventures fantastiques.
Un méchant (pour pas dire salopard) très riche et qui gère une entreprise de très haute technologie, capable de prouesses techniques, va permettre et contraindre nos 7 héros à participer, bien malgré eux à cette aventure dans le monde des insectes qui va se révéler être une randonnée mortelle doublée d'une course contre la montre.
Histoire originale, ce livre se dévore très vite tant on est captivé par l'intrigue et les rebondissements qui se succèdent.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Dareel
  17 juin 2014
Acheté il y a déjà quelques temps, ça faisait un moment qu'à chaque fois que je choisissais un livre dans ma bibliothèque celui-ci me faisait de l'oeil. J'ai fini par craquer, et c'est réellement avec grand plaisir que je me suis replongée dans un Crichton.
Comme je l'ai dit lorsque j'ai chroniqué Jurassic Park & le Monde Perdu, ce que j'aime avec Crichton et ses technos-thrillers, c'est que punaise, il sait de quoi il parle. Et il prend des risques en abordant des sujets très complexes. Ce n'est pas juste une enquête policière où on demande à l'auteur d'avoir quelques connaissances légales et des pratiques du métier ! Non, ici, Crichton s'est imprégné de l'univers de scientifiques ayant des champs d'études variés : la botanique, les scarabées, les araignées, les systèmes de défense des plantes… Et a mélangé tout ça avec l'univers de la très haute technologique et la miniaturisation. Autant dire qu'on ne peut pas pondre un roman de cet acabit à partir de rien, il a dû en passer du temps à étudier tout ça… En tout cas, l'histoire qui en sort est juste top !
Micro, c'est donc l'histoire de Vin Drake, scientifique ayant réussi dans le domaine de la nano-technologie (nano voulant donc dire de taille microscopique). Grâce à son équipe et à l'invention d'un générateur qui miniaturise êtres vivants & machines, Nanogen est partie à la conquête d'horizons jusqu'alors inexplorés. L'homme a découvert une bonne partie de ce qu'il y avait à voir aussi bien dans les airs, dans l'eau que dans les terres. C'est vrai, mais c'est vrai à notre échelle. Que découvririons-nous si on était à peine plus grands qu'un centimètre ? Acariens, bactéries, insectes jusqu'alors invisibles à l'oeil nu…
C'est le pari fou de Vin Drake, qui pense pouvoir utiliser ses nouvelles découvertes pour créer de nouveaux médicaments. du moins, ça, c'est la version officielle…
Voilà donc que suite à un recrutement, plusieurs étudiants se retrouvent envoyés sur l'île où se situe Nanogen afin de visiter l'entreprise… Sauf que cette visite va tourner à la catastrophe. Les étudiants, après avoir appris la mort d'Eric Jensen, qui travaillait au sein de l'entreprise et qui est le frère de l'un d'eux, se retrouvent miniaturisés et envoyés dans la nature, où chaque goutte de pluie, chaque fourmi devient un danger mortel…
Avouez que ça donne envie hein ! Hé bien sachez que Crichton a sû rendre le tout hyper réaliste, on s'inquiète avec nos personnages, on s'imagine très bien caché derrière une petite feuille à attendre qu'une guêpe passe son chemin. C'est vivant, ça grouille de partout et c'est plein d'action. Action qui certes, à notre échelle parait insignifiante, mais en immersion dans ce monde, c'est juste passionnant.
Bon, il se trouve par contre que cette oeuvre est restée inachevée par Crichton, et que Richard Preston s'est chargé de la terminer. Je ne sais juste pas à quel moment Preston prend le relai, ni même s'il n'intervient qu'à la fin. J'ai crû déceler un petit changement dans la rédaction vers la fin du roman, mais je n'en suis vraiment pas sûre.
J'ai ADORE le fait que Crichton ne reste pas sur ses acquis et n'ai pas peur de sacrifier certains de ses personnages. On peut dire que ça créé un sacré suspense et d'énormes rebondissements, souvent inattendus. Par contre, toute petite déception, (mais vraiment petite !) j'ai l'impression que la fin a été un peu… Bousculée ? Je ne dirais pas bâclée, parce qu'elle reste vraiment dans le thème et ne fait pas brouillon, mais je m'attendais simplement à davantage exploiter cette partie du roman.
Inutile de dire que j'adore l'écriture de l'auteur, j'adore refermer un livre en ayant appris des choses EN PLUS de m'être divertie. Cet auteur devient vraiment un de mes préférés, j'ai hâte de lire d'autres romans de lui !
Lien : http://www.chroniques-livres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
EmelinaP
  01 décembre 2014
Un groupe d'étudiants est rétréci et abandonné dans la forêt Hawaïenne peuplée de plantes dangereuses et d'insectes encore plus dangereux. Pour s'en sortir ils devront utiliser leurs connaissances en biologie. Quand l'univers de « Chérie j'ai rétréci les gosses » rencontre l'univers des « fourmis » de Bernard Werber nous obtenons ce très bon dernier roman de Michael Crichton.
L'idée de départ est bonne et même si je trouve la cause du rétrécissement du groupe un peu loufoque, cela se tient plutôt bien. La bibliographie présente à la fin du livre montre que l'auteur s'est (beaucoup) renseigné sur le sujet et cela rend l'épopée des personnages crédible et cohérente.
En parlant des personnages ceux-ci sont plutôt intéressants et je trouve que le psychologie des personnages autour de la survie en mode hostile est assez juste. Dans une même situations certains vont rester très calme alors que d'autres vont prendre des décisions moralement discutables voire complètement inconscientes.
Je me doutais bien que le petit groupe n'arriverait pas au complet à la fin de l'histoire et j'avais déjà ma petite idée sur les survivants, et pourtant, j'ai été surprise. Cette virée dans le micro monde était vraiment haletante.
Le seul bémol reste l'histoire d'amour qui à mon sens n'était pas du tout nécessaire et n'apportait pas grand chose au roman.
CHALLENGE ABC 2014-2015
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Marcellina
  30 mai 2014
Des dinosaures aux insectes, du nouveau médoc à l'arme fatale, il y a juste un immense pas dimensionnel et l'auteur l'a franchi.
Quoi de mieux qu'une micro-arme pour tuer en toute impunité...
Quoi de mieux qu'un micro-homme pour découvrir la nature dans toute sa beauté, sa puissance, sa cruauté aussi...
Et tous nos sens sont mis à contribution : l'odorat pour reconnaître les différentes effluves des plantes et des venins aussi ; le toucher pour se rendre compte de la dureté des carapaces, de la douceur des feuilles, de la solidité d'une goutte d'eau ; l'ouïe, et la découverte de la cacophonie de la nature ; la vue qui n'a pas assez d'yeux pour absorber la diversité des insectes, des plantes, des plus sublimes ou plus hideux; et le goût, car il faut survivre, et pourquoi pas une lampée de nectar ou un steak de sauterelle...
Bien écrit, bien rythmé, un livre qui se lit d'une traite...
En fait, Michael Crichton a laissé le canevas du livre avant de mourir et Richard Preston l'a développé avec brio tout en gardant l'esprit de l'auteur. J'ai bien envie d'en relire « Timeline » moi :-p
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
cicou45cicou45   06 février 2013
_Vous savez ce que Robert Louis Stevenson disait des voyages ? lança-t-il par-dessus on épaule. Il disait ; "Mieux vaut voyager plein d'espoir que de parvenir au but."
Commenter  J’apprécie          230
cicou45cicou45   09 février 2013
"C'était drôle comme votre vie pouvait basculer en un instant. Un moment, on se croyait fichu et, une seconde plus tard, on se retrouve en route pour le meilleur hôpital de la ville tout en admirant Waikiki Beach au clair de lune."
Commenter  J’apprécie          100
cicou45cicou45   05 février 2013
"Le plus dangereux des organismes qui nous menacent n'est pas un insecte mais un homme."
Commenter  J’apprécie          230
cicou45cicou45   08 février 2013
"La nature réussissait des merveilles chimiques qu'aucune drogue humaine n'était capable d'accomplir."
Commenter  J’apprécie          170
cicou45cicou45   08 février 2013
"_Quand j'étais en Afghanistan, l'ai remarqué un truc.
_Quoi donc ?
_Si les gens étaient moins cons, il y aurait beaucoup moins d'accidents."
Commenter  J’apprécie          80

Videos de Michael Crichton (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michael Crichton
« Un rebondissement toutes les deux pages. Croyez-le ou non, La Menace Andromede est bien plus percutante encore que l'original ! » The Wall Street Journal
#MichaelCrichton #JurassicPark #LaMenaceAndromede Parution le 18 juin 2020 !
L'HUMANITE EN DANGER !
En 1967, l'exposition à une bactérie d'origine extraterrestre – nommée Variété Andromède – décima presque entièrement une bourgade de l'Arizona. Pendant cinq jours, une équipe de scientifiques oeuvra sans relâche pour endiguer l'épidémie qui menacait de tout anéantir sur son passage… Cinq décennies plus tard, un drone détecte une anomalie au milieu de la jungle amazonienne. La Variété Andromède est de retour ! Et elle a muté… Réunis en urgence, scientifiques et militaires savent que le temps leur est compté. le virus se propage et gagne du terrain. Jusqu'à bientôt menacer toute forme de vie sur Terre…
--------------- En publiant La Variété Andromède en 1969, Michael Crichton (1942-2008) inventait un nouveau genre : le thriller scientifique d'anticipation. Il est l'auteur de romans vendus a plus de 200 millions d'exemplaires dans le monde, dont Jurassic Park et le Monde perdu, adaptes au cinema par Steven Spielberg. Diplome en intelligence artificielle et robotique, Daniel H. Wilson, qui signe cette suite de la Variété Andromède (reed. Archipoche, 2020), est l'auteur, notamment, de la serie Robopocalypse (Pocket).
------- Le livre : http://www.editionsarchipel.com/livre... Facebook : https://www.facebook.com/archipelsusp... Instagram : https://www.instagram.com/editions_ar... Twitter : https://twitter.com/Ed_Archipel
+ Lire la suite
autres livres classés : insectesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Michael Crichton

Sous quel nom Michael Crichton n'a-t-il jamais publié de livre ?

Michael Douglas
John Lange
Jeffery Hudson
Mike Karlson

10 questions
53 lecteurs ont répondu
Thème : Michael CrichtonCréer un quiz sur ce livre

.. ..