AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782070719761
226 pages
Éditeur : Gallimard (11/05/1990)

Note moyenne : 2.64/5 (sur 21 notes)
Résumé :
« Dès qu'elle est entrée dans la salle des Matisse à Beaubourg, elle a eu le coup de foudre. Elle s'est approchée, elle a lu le titre pour ne pas l'oublier. Elle ne s'attendait pas à en trouver la reproduction. Et maintenant il est ici, à S., et donne à sa chambre une touche d'exotisme. » Entre les États-Unis et la France, entre Marc, son mari qui lui fait confiance, et l'amant roumain, Al, qui perturbe soudain sa vie, Alice joue le jeu banal de la femme adultère, a... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
allard95
  11 juillet 2017
Ce premier roman (publié par Catherine Cusset en 1990) est encore un brouillon. Madame aime Monsieur (et réciproquement) depuis 11 ans. Ca fait un bail. Alors Madame va voir ailleurs. Monsieur est prié de ne pas savoir, ou de fermer les yeux. Mais la dame exagère un peu, pousse le bouchon assez loin. On saura tout, car l'auteure en connait un rayon sur le sujet de la bagatelle, et ne craint pas de s'appesantir sur les détails croustillants. Evidemment, Monsieur finira par se lasser, et ce sera la fin du roman. Franchement, c'est un livre pour rien. C.Cusset a fait mieux depuis (ce n'était pas difficile) , semble-t'il, et a obtenu ici ou là des prix..... On est heureux pour elle. Mais en attendant, que chacun sache qu'il n'est pas nécessaire d'ouvrir ce livre. Il y a, dans le domaine de la lecture, tellement d'autres choses à faire.
Commenter  J’apprécie          30
Francois-Tabourot
  19 juin 2018
Posé au premier rang de l'étalage, j'avoue que la première de couverture attise ma curiosité. Je lis la quatrième sous le regard de mon libraire. Il me vente la qualité de l'écriture et le style direct de l'auteur. J'étais venu chercher « La Diagonale du Désir » indisponible, je repars avec « La Blouse Roumaine ».
J'accompagne Alice dans ses promenades américaines dans ces villes que je connais. Je suis ses aventures sociales et amoureuses. Je la regarde jouir des vertus comparées du mariage et de l'adultère. L'histoire serait presque banale, si elle ne m'interrogeait pas sur la valeur de la souffrance dans l'attirance amoureuse. Aime-t-elle plus son mari que son amant? En tout cas elle les aiment différemment et pour des raisons différentes.
Jusqu'au bout de cette dichotomie amoureuse, on se surprend à attendre que la morale, la raison, l'amour… que quelque chose objective un choix. Mais la vie est rarement si manichéenne! Alors en refermant le livre, je me dis que dans les voyages amoureux, le chemin a parfois plus de valeur que la destination. Je connais un grand voyageur avec qui je vais en parler!
Lien : http://tabourot.fr/la-blouse..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
BRAEM
  15 avril 2017
Roman en trois parties. Recherche ou attente de la narratrice dans des histoires amoureuses. Avec une conclusion logique, elle reste sur le carreau, seule. Il faut certes êtres dans le moment présent mais aussi prendre ses responsabilités et non tout attendre de l'autre.
Commenter  J’apprécie          00
Agoaye
  09 janvier 2019
Voici un livre que je devais lire depuis plusieurs mois, voire années, et pour lequel, étrangement, je n'arrivais pas à me motiver.
Ces histoires d'amour sont si bien narrées qu'elles semblent être comme recouvertes d'un voile fin…
Ce roman est assez prenant et son écriture est tout à fait juste, à mi chemin entre l'introspection et la narration.

J'ai passé un très bon moment à sa lecture et j'ai beaucoup aimé la fin (assez peu conventionnelle finalement).
Lien : http://www.agoaye.com/mes-le..
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   11 juillet 2016
Attendre. Pourquoi attendre ? Si la patience est la plus vieille stratégie du monde pour retenir un amant, ne devrait-elle pas, au contraire, tout mettre en œuvre pour ne pas le désirer davantage, pour ne pas le rendre inaccessible, pour ne pas l’imaginer comme un impossible ?
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   11 juillet 2016
Le baiser sur le quai de la gare, un baiser d’amants d’un jour, qui ne sont pas même amants, qui ne se reverront pas, et les derniers mots qu’il lui a adressés :
« Je suis heureux ».
Au réveil, la surprise de se retrouver contre un corps étranger. Il lui est arrivé de coucher avec des hommes ces dernières années, jamais de dormir avec eux. Cette fois-ci, elle a dormi, pas couché. Adultère de nouvelle formule, qui s’est déroulé aussi parfaitement que s’il avait été programmé sur ordinateur. Elle n’avait pas besoin de jouissance physique, mais de cette moisson d’images et de mots inattendus dont le foisonnement suffit à remplir le vide des dernières semaines et à effacer le souvenir de sa peur devant la couleur uniformément grise des mois à venir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   11 juillet 2016
Elle a toujours eu pour principe de ne pas téléphoner la première à un homme. Principe, ou peur superstitieuse ? Mais elle n’a pas le choix : elle ne lui a pas donné son numéro de téléphone.
Elle appelle. Quand le répondeur automatique se déclenche, elle pousse un soupir de soulagement. Elle n’aurait pas su quoi lui dire de vive voix. Elle entend pour la première fois la phrase qui lui deviendra si familière : « Veuillez laisser un message après le bip sonore. » Elle n’est pas sûre de reconnaître sa voix.
Malgré son incertitude, elle laisse son premier message.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
BRAEMBRAEM   15 avril 2017
Depuis le retour de New York, elle a cessé d'éprouver l'angoisse du temps. Elle n'oublie pas l'avenir, le retour en France, la vie réelle ; au contraire, elle doit ruser pour ne pas y penser. Effort gagnant : elle n'a plus peur. La projection dans le futur ? Inutile, absurde, quand il y a tant de chose avoir dans le présent, des villes, des ciels, des mers, des tours, des rivières, des couleurs.
Il suffit de vivre chaque instant présent en se laissant conduire vers l'instant suivant. L'absence de mémoire et d'anticipation évacue la peur. ....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   11 juillet 2016
Ce qui se dit habituellement dans les soirées américaines : qui êtes-vous, combien gagnez-vous, où habitez-vous, où vivent vos parents, quand êtes-vous arrivé ici ? Comment ! Quel parcours ! De si loin ! Vous avez traversé tous ces pays ! Vous avez vécu sur tous ces continents ! Vous avez émigré si jeune ! Fascinant ! Mais alors, quelle est votre nationalité ? Votre identité ?
I don’t know. Ich weiss nicht. No lo so. Je ne sais pas.
Et vous parlez quatre langues ! Fantastique !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Catherine Cusset (36) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Catherine Cusset
8 février 2013 :
- "Indigo", Catherine Cusset, Gallimard -
Un festival culturel rassemble pendant huit jours en Inde quatre Français, deux hommes et deux femmes, qui ne se connaissent pas. Une surprise attend chacun d'eux et les confronte avec leur passé. Cette semaine bouleverse leur vie. de Delhi à Kovalam, dans le Sud, ils voyagent dans une Inde sur le qui-vive où, juste un an après les attentats de Bombay, se fait partout sentir la menace terroriste. Une Inde où leur jeune accompagnateur indien déclare ouvertement sa haine des États-Unis. Une Inde où n'ont pas cours la légèreté et la raison françaises, où la chaleur exacerbe les sentiments, où le ciel avant l'orage est couleur indigo. Tout en enchaînant les événements selon une mécanique narrative précise et efficace, ce nouveau roman de Catherine Cusset nous fait découvrir une humanité complexe, tourmentée, captivante.
- "Le Dieu des petits riens", Arundhati Roy, Gallimard -
Rahel et Estha Kochamma, des jumeaux de huit ans, vivent en Inde, entourés de leur grand-mère, Mammachi, qui fabrique des confitures trop sucrées, de l'oncle Chacko, un coureur de jupons invétéré, esprit romantique converti au marxisme pour les besoins de son portefeuille, de la grand-tante Baby Kochamma, qui nourrit un amour mystique pour un prêtre irlandais, et de leur mère Ammu, abandonnée par son mari, qui aime secrètement Velutha, un Intouchable. Un drame va ébranler leur existence et les séparer. Comment réagir quand, à huit ans, on vous somme de savoir «qui aimer, comment et jusqu'où» ? Comment survivre quand, après un événement affreux dont on a été témoin, on vous demande de trahir la vérité pour l'amour d'une mère ?
+ Lire la suite
autres livres classés : adultèreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Confession d'une Radine de Catherine Cusset

Qui y a-t-il sous la pile d'habits de la chambre de la grand-mère ?

des bonbons
des livres
du chocolat
des cigarettes

10 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Confessions d'une radine de Catherine CussetCréer un quiz sur ce livre