AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070443876
Éditeur : Gallimard (02/08/2011)

Note moyenne : 2.95/5 (sur 28 notes)
Résumé :
"Ce que je veux, c’est arriver au point où je perds tout contrôle, pas dans la violence mais dans une douce acceptation des choses. Je souhaite le renoncement au terme d’un trajet de souffrance qui me révèle mon impuissance. Souffrir pour se rapprocher du moment où il n’y a plus rien à perdre et où toute parole, tout geste, toute odeur, tout souffle du vent, tout scintillement du soleil sur la mer est une grâce du ciel."
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Yorick_CDI
  17 octobre 2014
Un roman d'autofiction. L'auteur, habitant à New York, raconte ses échappées à vélo et le sentiment de liberté que cela lui procure, tout en étant consciente du danger que représente le fait de rouler à vélo dans cette ville complètement phagocytée par les voitures. Des photographies de vélos stationnés dans la ville (et souvent dépouillés de leur selle, de leurs roues, de leur guidon, tordus, malmenés), prises par l'auteur, parsèment le récit.
Mais c'est aussi (et surtout) les réflexions d'une femme qui désire, plus que tout, avoir un enfant. Elle raconte les difficultés de son couple (être en phase avec ce désir), les incompréhensions de son mari, les moments de désespoir face à l'"horloge biologique" qui tourne trop vite. Et l'on comprend le sens du jeu de mot "journal d'un cycle", journal de ses cycles féminins.
Voilà un roman intime, assez plaisant et rapide à lire, mais pas inoubliable...l'auteur se révèle dans sa petitesse, sa mesquinerie parfois (dans les disputes avec son mari). de Catherine Cusset j'ai nettement préféré "la Haine de la famille", livre également autofictif qui donne davantage à réfléchir et qui est davantage marquant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Souslesgalets
  08 février 2013
J'ai une grande tendresse pour Catherine Cusset, qui m'avait enchantée avec "Le Problème avec Jane" (je venais de commencer ma thèse, il tombait à point), qui m'avait fait sourire avec "Confession d'une radine", qui m'avait émue avec "Un brillant avenir". Catherine Cusset est une romancière brillante qui sait écrire les tréfonds de l'âme et du corps. Bref, je la lis toujours avec plaisir.
Je suis tombée par hasard mercredi sur "New-York, journal d'un cycle", en édition poche. Pour être honnête, je n'en avais pas entendu parler à sa sortie.
Étrange livre que celui-là qui est à la fois une chronique new-yorkaise, le récit de la frustration de ne pas tomber enceinte quand on le souhaite, et une ode d'amour à son vélo. Cusset joue avec les mots: le cycle du temps new-yorkais, les cycles d'ovulation et la bicyclette. Bref comme toujours, elle sait tourner et retourner son sujet.
On ne peut être insensible à cette étrange plainte que nous avons connue ou entendue autour de nous, ce gémissement qui touche au désir d'enfant, tellement douloureux quand il n'arrive pas: le calcul des jours, les décevants tests de grossesse, la tension conjugale, le rapport aux désirs de l'autre... Elle écrit à la frontière entre l'enfant gâtée qui veut un bébé maintenant et tout de suite et la femme en souffrance qui laisse surgir des démons enfouis (et Catherine Cusset a vécu du lourd de ce côte là!). Tout cela est juste, cru mais sans impudeur.
Son regard sur New-York laisse plus dubitatif, elle décrit la ville comme un grand axe de circulation où automobilistes, cyclistes et piétons se disputent l'espace. Je n'y ai vu que du bruit, du béton, de l'acier, un danger potentiel et des couleurs grises noyées dans une effervescence; et cela ne répond pas forcément à l'image que l'on s'en fait. Ce qu'il y a de plus étrange dans ce récit, c'est l'ode au vélo qui m'a, je dois le dire, beaucoup touchée. le vélo comme un instrument de liberté et de contrôle de soi, comme une part d'intimité de la romancière. Et singulièrement, elle y a joint une galerie de photos, égrenée entre les pages, qui apparaît comme un immense cimetière de bicyclettes. Une dizaine de roues accrochées à des réverbères, de vélos abandonnés, sans scelle, cabossés, démembrés, oubliés ...Elle s'en explique bien, mais ça m'a fait l'effet d'une désolation. Il y a quelque chose de triste dans ces photos posthumes de vélos new-yorkais.
Finalement, c'est un ensemble un peu foutraque de souvenirs d'enfance, d'adolescence, de fratrie, d'étudiante expatriée. Catherine Cusset livre tout cela, de manière un peu désordonnée, comme si elle faisait un peu de ménage dans sa tête et son coeur.
Peut-être faut-il bien connaître la romancière pour apprécier son récit.

Lien : http://souslesgalets.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
mimipinson
  22 décembre 2011
Elle pédale, d'est en ouest, du nord au sud. Elle aime longer les rives de l'Hudson. New-York à vélo, n'est pas forcément très sécurisant, mais cela doit être tellement génial….
Mais ne croyez pas qu'elle se contente de nous livrer ses impressions de cycliste. Certes son cycle est un personnage à lui tout seul…mais que dire de ses cycles ?
Catherine, entre deux coups de pédales, glisse subrepticement, une réflexion sur le couple, et ses désynchronisations. Comment concilier un désir de maternité, et une peur de la paternité ? Comment, par petites touches, jugée sur son vélo, quelque part entre Midtown et Washington square, Catherine se livre à son lecteur ?
A mi-chemin entre la balade rafraichissante dans Manhattan, et un huis clos conjugal pas toujours très simple à appréhender, cet ouvrage, lu en collection de poche, est aussi un petit bijou sur papier glacé, et agrémenté de très jolies vues de NY…et d'épaves de vélos .

Lien : http://leblogdemimipinson.bl..
Commenter  J’apprécie          50

critiques presse (1)
Telerama   05 octobre 2011
Dans ce beau récit, l'écrivain joue sur le mot cycle, puisqu'elle raconte en filigrane l'histoire d'une femme en désir d'enfant. L'auteur d'Un brillant avenir transforme alors sa balade rêveuse en œuvre intime et sensuelle.
Lire la critique sur le site : Telerama
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
MoumouneMoumoune   31 décembre 2011
Un lundi qui était un jour de congé national , j'ai pris le train pour Yale qui ne respecte aucun jour férié. Quand je suis rentrée le soir après mes cinq heures de trajet mes huit heures de cours et de bureau, j'ai ouvert la porte du studio et je l'ai trouvé affalé sur le futon devant la télé. Il m'a dit qu'il était mort de fatigue. Il était parti à onze heures du matin et s'était baladé à roller jusqu'au soir. Il avait longé l'Hudson et fait le grand tour d'ouest en est dont je lui avais parlé. Il avait découvert et exploré de nouveaux quartiers ; il était ravi de sa promenade. J'ai été aussi content que si j'avais passé la journée dehors avec lui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MoumouneMoumoune   31 décembre 2011
Un lundi qui était un jour de congé national , j'ai pris le train pour Yale qui ne respecte aucun jour férié. Quand je suis rentrée le soir après mes cinq heures de trajet mes huit heures de cours et de bureau, j'ai ouvert la porte du studio et je l'ai trouvé affalé sur le futon devant la télé. Il m'a dit qu'il était mort de fatigue. Il était parti à onze heures du matin et s'était baladé à roller jusqu'au soir. Il avait longé l'Hudson et fait le grand tour d'ouest en est dont je lui avais parlé. Il avait découvert et exploré de nouveaux quartiers ; il était ravi de sa promenade. J'ai été aussi content que si j'avais passé la journée dehors avec lui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Catherine Cusset (34) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Catherine Cusset
1/ le dictionnaire de référence pour tous L?intégralité du Petit Robert dans sa toute dernière édition : ? 300 000 mots et sens, 150 000 synonymes et contraires, 75 000 étymologies, 35 000 citations littéraires ? Tous les mots nouveaux : accorderie, antisystème, bredele, chatbot, chia, dégagisme, écomatériau, gomasio, grossophobie, invibiliser, néonicotinoïde, pavlova, rageux, teriyaki? ? Les sens nouveaux : faits alternatifs, véhicule autonome, cabinet noir, charge mentale, agent conversationnel, travailleur détaché, sans filtre (fig.), cuisine fusion, écriture inclusive, marcheur (pol.), perché (fam.), préfet (Québec), revenant, revenu universel, fiché S, hors sol (fig.), avion solaire, taguer qqn? ? de nouvelles citations intègrent le Petit Robert, signées Catherine Cusset, Jean-Baptiste del Amo, Virginie Despentes, Mathias Enard, Gaël Faye, Ivan Jablonka, Philippe Jaenada, Simon Liberati, Édouard Louis, Céline Minard, Joy Sorman, Jean-Philippe Toussaint, Karine Tuil?
Des compléments éditoriaux inédits : ? Les tableaux de conjugaison de tous les verbes ? 620 encadrés sur les familles étymologiques de mots ? La prononciation de 16 000 mots difficiles ainsi que 300 citations enregistrées ? Les index des 15 000 mots composés et 14 000 locutions du Petit Robert ? Un dictionnaire des auteurs intégré (biographies)
2/ Des fonctionnalités performantes Trouver un mot ou une expression est simple : ? Plus besoin de connaître l?orthographe d?un mot pour le retrouver : l?autocomplétion corrective indique les mots les plus pertinents dès la saisie des premières lettres, même en cas de mot mal orthographié ou d?homonyme ? La recherche étendue (en utilisant le bouton « Rechercher ») permet de trouver un mot ou une expression dans tous les index du dictionnaire (entrées, formes fléchies, expressions, locutions et proverbes?) ? Un puissant moteur de recherches multicritères permet d?effectuer des jeux de lettres, des rimes, des recherches de citations? ? le raccourci clavier "Ctrl + f" (PC) ou "cmd + f" (Mac) pour rechercher une séquence de mots dans l'article
Une navigation optimisée par un hypertexte total ? L?hypertexte total permet d?explorer le formidable réseau analogique du dictionnaire (tous les mots sont cliquables)
Une interface intuitive et conviviale ? Un confort de lecture maximal grâce à une interface et une mise en page écran optimisées
Les fonctionnalités et outils bureautiques indispensables du Petit Robert : ? La suggestion à l?équipe éditoriale de nouveaux mots, sens, citations, auteurs? ? La possibilité de mémoriser une liste de mots consultable et modifiable à tout moment en un seul clic ? le réglage des préférences utilisateur : choix de la taille des caractères, gestion du lexique personnel ? Un historique de navigation
Une aide en ligne détaillée et illustrée, incluant toutes les préfaces et annexes du Petit Robert
Retrouvez-le sur : https://www.lerobert.com/dictionnaires/francais/langue/dictionnaire-le-petit-robert-de-la-langue-francaise-abonnement-en-ligne-9782849026021.html
+ Lire la suite
autres livres classés : new yorkVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Confession d'une Radine de Catherine Cusset

Qui y a-t-il sous la pile d'habits de la chambre de la grand-mère ?

des bonbons
des livres
du chocolat
des cigarettes

10 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : Confessions d'une radine de Catherine CussetCréer un quiz sur ce livre