AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2848931000
Éditeur : Les Deux Terres (02/11/2011)

Note moyenne : 3.56/5 (sur 48 notes)
Résumé :
Un coup de téléphone brusquement interrompu, provenant d’une maison de campagne du Wisconsin, alerte la police. L’inspecteur McKenzie est chargée de l’enquête.
Laissant son fils et son ami, elle découvre une scène d’horreur : deux personnes abattues d’une balle dans la tête. Les meurtriers sont toujours sur les lieux et ils attaquent McKenzie qui se retrouve privée de son arme, de son téléphone et de sa voiture. McKenzie fuit dans la forêt, emmenant avec elle... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (25) Voir plus Ajouter une critique
PinkCatReading
03 février 2012
Brynn McKenzie aurait bien aimé passer une soirée tranquille en famille mais non...Son chef l'appelle pour aller régler un différent conjugal au bord du Lac Mondac, en pleine forêt. Mais elle ne s'attendait certainement pas à tomber sur des meurtriers et leurs victimes...et certainement encore moins à se retrouver pourchassée en pleine nuit, blessée et accompagnée de la rescapée du massacre.
Cela faisait un moment que je n'avais pas lu un roman policier comme je les aime. A savoir : policiers+criminels+crime+suspens qui sont pour moi la recette d'un page turner efficace. Pas trouvé de traduction à "page turner", problème d'ailleurs évoqué sur le blog Panoramas. Et, cerises sur le gâteau : Deaver nous plonge de suite dans l'action (ahhhhh que ça fait du bien après des tas de lectures momolles du genoux où il faut attendre 250 pages pour que ça bouge vraiment) et en plus, ça se passe de nuit, dans la forêt. Moi qui adore l'ambiance "je te pourchasse dans un environnement naturel assez hostile avec un grand couteau/flingue/cloueuse pneumatique/machette/gourdin en bois/une envie de meurtre", j'ai été servie! L'écriture est efficace et je me suis sentie prise dans l'action ou l'attente, ça dépendait des fois.
En ce qui concerne les personnages, la répartition gentils/méchants est semblable. D'un côté, Hart le tueur méthodique, froid et prévoyant se traîne Lewis le petit délinquant qui parle plus qu'autre chose. de l'autre, Brynn l'agent de police efficace, entraînée et inventive se coltine Michelle la petite bourgeoise qui préférerait presque se faire égorger plutôt que de salir son mini blouson de marque. Nous avons également pas mal de personnages périphériques plus ou moins intéressants. le mari, le fils, la grand mère, les collègues, une fillette, des tarés, un autre tueur...
Quant à 'histoire, rien de très original à première vue mais, mais, mais...sur la fin, un retournement de situation bien sympathique même si un peu tiré par les cheveux. Comme souvent, il y a aussi des histoires parallèles, des histoires de famille surtout sans grand intérêt en soi mais qui apporte un éclairage à la fin.
Pas déçue par ce roman bien sympathique. J'aurai plaisir à lire Jeffery Deaver de nouveau. J'ai envie de lire d'autres romans dans ce style mais après pas mal de recherches, je n'ai rien trouvé qui s'apparente à la poursuite en milieu naturel entre un tueur (psychopathe ou pas) et une victime...ou l'inverse, hein, je ne suis pas sectaire. Alors, si vous avez des idées, n'hésitez pas à me laisser un commentaire ou à m'envoyer un mail!
Merci aux Éditions des deux Terres et à Babelio pour ce partenariat.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Eskalion
17 février 2012
Je dois avouer que Jeffery DEAVER est un écrivain que je connais peu, donc mal. Bien qu'auteur de nombreux romans, je n'avais lu jusqu'ici qu'un seul d'entre eux, « le désosseur », dont l'histoire allait être portée par la suite à l'écran, avec, dans les rôles principaux, Angélina Jolie et Denzel Washington
Si le film était de facture moyenne, le livre lui m'avait laissé le souvenir d'un très bon moment de lecture. En me plongeant dans « Instinct de survie », toute la question allait être de savoir si j'allais retrouver dans cette nouvelle rencontre, tout le plaisir qui fut le mien à la première. A voir !
Dans « Instinct de survie » J. DAVER abandonne pour un temps ses personnages fétiches qui étaient apparus dans « le désosseur » justement, et qui ont égrené leurs aventures dans plusieurs romans de l'auteur. Ainsi donc, Lincoln Rhyme et Amelia Sachs font ils cette fois ci place à l'inspectrice Mc Kenzie, femme remariée et mère d'un adolescent, qui exerce ses fonctions dans un patelin perdu du Wisconsin.
Et c'est dans cette région que l'auteur va planter le décor d'une course folle, à la vie à la mort, à travers un paysage naturel somptueux, de lac, de forêts et de rivières.
Parce qu'un coup de fil à la police a été brusquement interrompu, l'inspectrice Mc Kenzie qui avait terminé sa journée, se voit contrainte d'aller jeter un oeil sur place, dans une propriété isolée au bord d'un lac.
En arrivant sur place, elle découvre une véritable scène d'horreur, puisqu'elle tombe sur les corps sans vie d'un couple baignant dans leur sang, tué d'une balle dans la tête.
Mais pas le temps d'essayer de comprendre ce qui a pu se passer, les tueurs sont encore sur place, et quand elle s'en rend compte, c'est par miracle qu'elle échappe à ces derniers et s'enfuit dans la forêt, abandonnant derrière elle son arme et son téléphone portable.
Dans les bois elle tombe sur Michelle, une amie du couple abattu et rescapée du massacre, qui avait du sa survie elle aussi qu'à la fuite. Ensemble elles vont unir leurs forces pour échapper aux tueurs lancés à leurs trousses.
Commence alors une course folle à travers la nature pour sauver leur peau.
Ce roman se lit tout seul. Jeffrey DEAVE maitrise parfaitement la recette du page-turner efficace. le lecteur est pris d'emblée dans un scénario diabolique où des chapitres courts donnent un rythme à l'histoire qui ne lui laisse pas une seule seconde de répit.
Mieux, alors que la course poursuite dure les trois quart du roman, il parvient malgré tout à donner une épaisseur à son personnage principal, en intégrant son histoire personnelle à la trame de ce drame annoncé. Ses séquelles personnelles, son remariage, ce fils qu'elle surprotège.
La relation ambigue de Mc Kenzie avec l'un des tueurs, sorte de répulsion-fascination n'est pas sans intérêt.
Pourtant, si ce roman recèle tous les ingrédients pour en faire un bon thriller, malheureusement cela ne suffit pas à en faire un excellent roman. « Instinct de survie » souffre à mon avis d'un trop plein. Trop plein de rebondissements, trop plein de personnages qui se retrouvent dans cette forêt, trop plein de secrets portés par les uns et par les autres.
Toute la course poursuite dans les bois est une accumulation de « je t'attrape, tu m'échappes », qui à la longue fini par lasser. Surtout quand vient s'agréger au fur et a mesure qu'on avance dans le roman un nombre de personnages qui rend la forêt aussi fréquentée qu'une discothèque un samedi soir . Les deux fuyardes récupèreront même sous leur aile une gamine qu'elles arracheront aux griffes de producteurs de crack ! ca c'est pour la touche émotion .
A cela s'ajoute des tueurs qui sont un peu trop intuitifs , devinant systématiquement le raisonnement et donc les choix de leurs proies, un personnage dont la psychologie va radicalement être différente sur la dernière partie du roman, et une fin qui donne l'impression d'être expédiée, comme si Jeffery DEAVE , au sortir de cette forêt, ne savait plus vraiment que faire de ses personnages.
Au final cela nous donne un roman certes maitrisé, mais qui , au lieu de transporter son lecteur, fini par lui donner un point de coté et à le perdre au milieu des bois.
Un roman à vous recommander si vous avez du temps à perdre dans un train ou un avion, mais un roman qui ne marquera pas vos souvenir de lecteur au-delà de sa lecture.

Lien : http://passion-polar.over-bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
GribouilleChat
11 décembre 2011
L'inspecteur Brynn McKenzie est attachée à la police d'une petite ville du Wisconsin, ville sans histoire où la tâche principale des policiers est de verbaliser les chauffards. Elle est divorcée, remariée et mère d'un adolescent né de son premier mariage. Sa vie de famille semble aussi harmonieuse que peut l'être celle d'une femme qui se donne sans compter à son métier et n'a pas toujours l'autorité nécessaire pour maintenir son fils sur les rails, ce qui désole le beau-père qui n'ose pas intervenir : bref, une famille banale.
Un soir, un couple est agressé dans sa seconde résidence isolée ; le mari a le temps de former le numéro de la police et c'est Brynn qui est envoyée sur place. L'appel est annulé mais la jeune femme estime qu'après l'avoir dérangée, ces gens-là peuvent lui permettre d'utiliser leurs toilettes. C'est ainsi qu'elle tombe (presque au sens propre) sur les tueurs : Hart, un professionnel froid et déterminé, et Lewis, un loser maladroit. Après avoir perdu sa voiture, son téléphone et son arme, Brynn doit fuir pour sauver sa peau, accompagnée de Michelle, une jeune femme mondaine et peu aguerrie, une invitée qui a échappé par miracle au massacre.
La froide nuit du début du printemps va être haletante, le gibier et les chasseurs rivalisant de ruses. En ville, longtemps on ne devinera pas avant longtemps le drame qui se noue dans la forêt.
A priori la couverture m'a laissée un peu sceptique : j'avais peur des flots d'hémoglobine, voire d'une certaine horreur mais on est loin de cela et dès que j'ai commencé ma lecture, je ne l'ai pas lâchée !
Outre l'intrigue, très bien ficelée, l'auteur a soigné ses personnages : Brynn McKenzie, bien sûr, mère en apparence faible mais qui cache un secret familial, à l'origine de tous ses problèmes personnels ; les tueurs auxquels Deaver donne de l'épaisseur, nous faisant entrer, tout au long de la traque, dans leur intimité, au point qu'à un moment, j'ai commencé à les trouver plutôt attachants malgré tout… On trouve aussi un arrière-plan social qui n'est pas sans intérêt, sur fond d'entreprises en difficulté et de luttes syndicales. le décor aussi, grandiose et menaçant, marque le roman de son empreinte.
L'écriture ensuite est intéressante : « rien de trop », une formulation brève et efficace, des dialogues ramassés qui donnent le punch nécessaire à ce roman.
Bref, une réussite et un bon roman à lire pendant les prochaines vacances d'hiver, surtout au coin du feu dans un chalet de montagne un peu isolé !
Lien : http://artetlitterature.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Skorpionnan
26 décembre 2011
Ce livre a été lu dans le cadre d'un partenariat et j'en remercie le site Babelio et les éditions des Deux terres
Lecture
Brynn Mc Kenzie, la quarantaine, est inspecteur de Police dans le Wisconsin. Elle est appelée pour vérifier un appel envoyé depuis un chalet de villégiature isolé au bord du lac d'un parc national proche. Même s'il semble s'agir d'une erreur, elle y passe avant de rentrer chez elle où l'attendent son second mari et son fils.
Sur place, elle se trouve prise dans une scène de massacre. Les assassins sont toujours sur place. Privée de tout contact extérieur, sans arme, elle réussit à s'enfuir en compagnie d'une survivante. Seules dans la forêt, sans renforts, elles ne peuvent s'en sortir que grâce à leur instinct de survie.
Mais dans cette affaire, tout n'est certainement pas aussi clair qu'il y paraît et les acteurs et leurs mobiles ne sont pas ceux que l'évidence voudrait nous faire croire.
Avis
Ce livre est un vrai plaisir. Il s'articule autour de trois axes : la vie de Brynn, la traque dans la forêt, l''enquête. Jefferv Deaver excelle dans chacun de ces trois domaines, pourtant bien différents et aucun d'entre eux n'affaiblit l'ensemble.
La vie privée de l'inspecteur est bien décrite. On croit à sa vie de famille recomposée, à ses difficultés avec son adoleschiant de fils Joey. Son couple bat un peu de l'aile. Elle se donne à fond dans son travail, s'active pour éviter de devoir s'arrêter et se poser les bonnes questions. On se sent concerné par son manque de communication avec son fils et avec son second époux.
La partie découverte du crime et la traque qui s'en suit dans la forêt, est menée de main de maître. On ne peut s'empêcher de penser à un film. L'ambiance est angoissante. L'intelligence de l'inspecteur Mc Kenzie et de Hart, l'un des poursuivants, donne lieu à un passionnant jeu d'échecs plein de tactiques, de coups bas, de ruses et de pièges.
L'enquête menée par Brynn et par ses collègues, ainsi que les agissements de certains autres personnages mêlés à l'affaire sont également intéressants. L'histoire est crédible et la révélation finale est bienvenue. Jamais on ne se sent floué, les éléments sont là pour savoir, encore faut-il voir.
Le style de l'auteur sait parfaitement s'adapter à chacun de ces thèmes. Il sait créer des ambiances et des rythmes avec beaucoup de force. La partie poursuite en forêt est vraiment haletante. Elle occupe près des deux tiers des plus de 400 pages du livre sans que jamais l'on ne se lasse. le personnage de Brynn est un flic baroudeur et efficace et ne semble jamais surfaite. Pour une fois, le méchant est quelqu'un d'intelligent et de plutôt sympathique, même s'il reste impitoyable. En tous les cas, il a une psychologie supérieure à celle d'un tyrannosaure psychopathe.
A la fin de cet épisode »survival », on croit le livre terminé. Pourtant l'histoire continue avec plaisir sans que cela ne semble rajouté ou allongé de façon artificielle.
Les dialogues sont suffisamment littéraires pour être intéressants à lire et assez naturels pour ne jamais paraître artificiels.
Pourquoi pas un coup de coeur, alors ? Parce que la conclusion en demi-teinte de chacun de ces trois fils de l'histoire m'a laissé sur ma faim et qu'il manque de réels éléments de surprise. Ce qui n'enlève rien aux qualités de l'écriture.
Conclusion :
Un thriller bien mené et très bien écrit.
Ma note : 15.5 /20
Lien : http://www.atelierdantec.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
BookShellFairy
22 mars 2015
Je suis assez mitigée concernant ce livre.
D'un côté le scénario tient la route : un couple va passer le week-end dans une maison de campagne, soudain ils remarquent la présence d'inconnus qui les observent, une flic de la campagne va être appelée pour jeter un coup d'oeil sur les lieux... et de là va s'en suivre un chassé-croisé de sous-chapitres où on voit l'action du point de vue d'un personnage à chaque fois...
Il y a de l'intrigue, du suspense, de l'action. Les personnages sont complexes, et leurs motivations sont bien différentes, on pourrait même se laisser prendre au jeu....
Pourtant, j'ai eu le même sentiment qu'en regardant la série Game of Throne : A savoir, une dose précise d'action / rebondissement / pétage de plombs (à la seconde près) quand le lecteur est sur le point de craquer (et de se dire j'arrête ou c'est ennuyeux). de même, la seconde partie du livre est plutôt barbante, seul le premier chapitre vaut le coup... le second ressemblerait plutôt à un épilogue.
Bref, un thriller qui se laisse lire, mais qui est bien loin du chef d'oeuvre de suspense dont une collègue m'avait parlé....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Citations & extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
PchabannesPchabannes13 novembre 2011
“C’était une louve, une créature primitive qui ne pensait qu’à une seule chose : survivre. Elle courait, courait, le bout de ses bottes s’enfonçaient dans la terre dure ; entre ses mains, la lance pointée sur l’homme…”
Commenter  J’apprécie          50
KassuathethKassuatheth22 janvier 2014
Parlant de vous et moi.

Ce sont des cadavres, Brynn. Ils restent assis) énervés, en colère à cause d'un truc qu'ils ont vu à la télé et qui pourtant ne signifie absolument rien pour eux. Ils vont au boulot, ils rentrent chez eux, ils parlent de choses qu'ils ne connaissent pas et dont ils se foutent...
Commenter  J’apprécie          30
PinkCatReadingPinkCatReading29 décembre 2015
17h52, vendredi 17 avril. Un des moments les plus calmes de la journée dans le comté de Kennesha, Wisconsin. Les gens avaient tendance à se suicider ou à tuer leurs concitoyens, volontairement ou accidentellement, plus tôt ou plus tard.
Commenter  J’apprécie          30
KassuathethKassuatheth22 janvier 2014
- Pas à leur connaissance. Mais mon père disait toujours que ceux qui menacent ne passent jamais à l'acte. Et ceux qui agissent ne menacent pas.
Commenter  J’apprécie          30
KassuathethKassuatheth22 janvier 2014
Il y a des moments pour se battre et des moments pour fuir.
Et des moments pour se cacher.
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Jeffery Deaver (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jeffery Deaver
Jeffery Deaver: 2015 National Book Festival
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1090 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
. .