AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Pierre Girard (Traducteur)
ISBN : 2848930802
Éditeur : Les Deux Terres (03/11/2010)

Note moyenne : 3.58/5 (sur 52 notes)
Résumé :
Lincoln Rhyme, criminologue réputé, se méfie de la preuve trop flagrante retenue contre son cousin qui se voit accusé de meurtre. Les indices sont parfaits, même trop parfaits.
Une série de meurtres et de viols vicieux suit; il y a chaque fois un suspect incontestable qui clame son innocence. Rhyme et sa partenaire Sachs mènent l’enquête, sur la piste du mystérieux "522", un tueur, maître des déguisements, qui se cache derrière les identités qu’il a volées. "... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
LaureC
  20 novembre 2010
Bien que Jeffery Deaver fasse partie de mes auteurs de thrillers étrangers préférés, je m'attendais à nettement mieux de sa part, surtout après les excellents Meurtre.com et La place du mort (entre autres de ses livres). Au moment où j'écris cet avis, il s'avère que je n'ai pas pu terminer La vitre brisée, tellement celui ci est lourd et fastidieux à lire.
Pourtant, celui ci démarre très vite sur l'intrigue, puisque les premières pages sont "consacrées" au meurtre qui conduira le cousin de Rhyme directement en prison, accusé du meurtre de cette femme alors qu'il dispose d'un alibi en béton. Et, bien que ses supérieurs le lui interdisent, afin d'éviter tout conflit d'intérêt lors du procès qui se prépare contre son cousin, Rhyme décide néanmoins de mener l'enquête concernant ce crime et son accusé, tant les conclusions de l'enquête et les indices désignent le coupable idéal (comme indiqué dans le résumé du livre). On s'attend donc tout naturellement à retrouver l'équipe de choc menée d'une main de maître par Lincoln Rhyme, criminologue réputé devenu tétraplégique après un tragique accident : Sachs et Sellito (pour ne citer qu'eux), que l'on retrouve systématiquement lorsque l'auteur écrit un livre relatif aux enquêtes de Rhyme. "Ses fins limiers", comme je les appelle.
Le livre aurait pu (et aurait du), se poursuivre en se concentrant sur l'investigation en elle-même, sur ses personnages principaux, à savoir les enquêteurs qui tiennent bien souvent le premier rôle, et enfin le tueur avec lequel Deaver nous fait partager ses pensées via de courts chapitres de quelques pages, et qui fait la "synthèse" des avancées de l'enquête. C'est une manière un peu curieuse de procéder, mais je me suis dit que la nouveauté n'est pas toujours mauvaise chez un auteur dont on a l'habitude de lire les livres... Et de les apprécier.
Quelle ne fut pas ma déception ! La vitre brisée est un roman qui comporte une quantité impressionnante de détails à la fois techniques et scientifiques, qu'il faut impérativement assimiler au fil des pages pour une bonne compréhension de la suite de l'enquête, ce qui se révèle au final très lourd et ennuyeux. Dans sa volonté de donner un maximum d'informations au lecteur, Deaver fini par l'en abreuver au point que l'on ne peut toutes les assimiler, et que la fréquence à laquelle j'ai été obligée de revenir sur les pages précédentes pour comprendre à quoi il voulait faire référence a eu raison de ma patience et de ma volonté d'en savoir plus sur ce fameux "522".
Ce roman représente à mes yeux davantage un documentaire scientifique et technique qu'un réel thriller dans lequel j'aurais pu me plonger et me concentrer sur le coeur de l'intrigue, ce qui m'a empêchée d'apprécier l'histoire à sa juste valeur. Quant aux personnages principaux (Rhyme, Sachs, Sellito et toute l'équipe d'enquêteurs), au stade où j'ai arrêté ma lecture (chapitre 28, soit un peu plus de la moitié), ils en étaient devenus des personnages secondaires, ou presque.
Je ne peux donc donner qu'un retour négatif sur ce livre, tout en ne cachant pas ma déception : Monsieur Deaver, vous m'avez habituée à mieux que ça !
Et comme je ne veux pas terminer cet avis sur un aspect négatif, je cite tout de même un passage qui m'a fait sourire au moment où je l'ai lu. Passage narré par "522", qui est un collectionneur :
"Le dimanche est mon jour préféré. Parce que c'est jour de repos pour les masses, les seize qui se sentent chez eux dans cette ville insensée. Les hommes, les femmes, les enfant*, les avocats, les artistes, les cyclistes, les cuisiniers, les voleurs, les épouses et les amants (je collectionne aussi les DVD), les policiers, les coureurs à pied, les administrateurs judiciaires... C'est incroyable quand on y pense, tout ce que les seize font pour se distraire."
La source de mon sourire vient du simple fait qu'il compare des êtres humains à une collection de DVD. Humains contre objets, voilà une bien curieuse comparaison...
*Le manque du pluriel apparaît dans le livre pour le mot "enfants". Une coquille parmi d'autres, que je n'ai pas toutes relevées...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
BlackKat
  02 septembre 2015
J'avais eu un gros coup de coeur pour Meurtre.com et le désosseur, et avais donc décidé de mettre quelques titres de cet auteur dans ma PAL.
La vitre brisée est une aventure du duo de chocs de Rhyme, grand criminologue devenu invalide, et entr'autres, Sachs, sa fidèle enquêtrice.
Quand le cousin de Rhyme se retrouve accusé d'un meurtre qu'il n'a pas commis, l'équipe soulève un lièvre énorme et pervers!
Une série de meurtres avec des coupables trop évidents, englués dans une mer d'indices accusateurs incontestables.
Et derrière cette logique scientifique implacable qui envoie des innocents sous la hache du bourreau, il y a un être redoutablement intelligent... qui ne se démonte pas quand Rhyme flaire sa piste et va même prendre toute l'équipe comme cible.
Qui sortira vainqueur de ce bras de fer?
522 le psychopathe, tueur en série, machiavélique et retors?
Ou Rhyme, sa faculté d'analyse et la finesse de son intelligence?
Si l'intrigue me plaisait beaucoup, avec l'impuissance à s'extraire de solides dossiers d'accusation, la traque d'un quasi-fantôme étant personne et tout le monde à la fois, les détails techniques d'une telle entreprise de construction et de déconstruction, la dépendance humaine à la technologie, j'avoue avoir été agacée, cette fois-ci, par Rhyme, sa rigidité et son omniscience prégnante.
A moins que ce ne soit le rythme du thriller, ponctué du point de vue de l'assassin machiavélique sans en connaître l'identité, entrecoupé de trop d'explications techniques.
Cela n'enlève rien à la qualité du thriller, avec ses 4 étoiles sur 5... je n'avais sûrement pas l'esprit à ingurgiter un cours et aurais préféré une lecture plus basique et récréative.
Le suspens reste entier jusqu'à la fin, l'angoisse aussi... donc l'avis ne peut être totalement négatif!
J'ai toutefois bien apprécié la déshumanisation des individus pour les réduire à des chiffres, des données, des statistiques, des objets.
C'est un reflet de la société moderne dans laquelle nous ne sommes plus des numéros, des flux informatiques et des proies. C'est une source de réflexion qui n'est guère poussée au-delà de l'esprit de celui que j'ai surnommé "le fantôme" mais qui m'a tiré quelques sourires cyniques au fil de ma lecture. Les hackers sont de plus en plus nombreux, les escroqueries informatiques tout autant et le simple quidam dévoile naïvement sur internet les armes qui pourraient causer sa perte.
A cogiter donc, vous, les 16, les lecteurs-surfeurs!
Parce que des 522 vous utilisent à des fins très peu louables!
Lien : http://livrenvieblackkatsblo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
lilcassie
  05 janvier 2011
J'avais conservé un excellent souvenir d'un des livres de l'auteur : Meurtre.com. J'ai aussi connu la déception avec un autre de ses romans (Sangs innocents) mais le thème de la vitre brisée me tentait terriblement. Alors?
On se doute très vite que quelqu'un est derrière tous ses meurtres et que ce dernier manie les données pour parvenir à ses fins. Mais d'où tient-il ses informations et à quel point peut-il manipuler les gens et les évènements? Rhyme et Amelia vont devoir redoubler de vigilance et de ruse pour arrêter ce tueur très dangereux... Espérons que tout cela ne soit que de la fiction car cela peut faire peur quand on pense que les données nous concernant peuvent être ainsi utilisées. de quoi faire hésiter avant de se dévoiler sur Internet!
Au final, une bonne lecture avec des personnages attachants. J'attendais une fin peut-être un peu plus marquante mais ce livre me donne envie de lire Clair de Lune qui est toujours dans ma PAL...
Commenter  J’apprécie          40
Kassuatheth
  19 novembre 2013
Vous êtes un 16, une antilope prête à être dévorée par ce prédateur. Si vous ne savez pas de quoi je parle, vous devez lire ce livre pour en apprendre plus sur les dangers qui vous guettent. Si vous êtes conscient de cette réalité, vous apprécierai ce roman. Il met en scène un psychopathe qui vous fera frémir de peur.
Pourquoi? En général, les thrillers sur les tueurs en série font peur mais comme vous savez que vous ne serez pas la prochaine victime, c'est moins grave. Par contre, 529 est un psychopathe spécialisé dans le vol d'identité. Il s'en sert pour piéger ses victimes et pour faire porter le chapeau de son crime à une autre victime de vol d'identité. Alors, comme le vol d'identité est plus fréquent de nos jours, vous pourriez être, soit la victime, soit le coupable.
Dans ce roman, nous apprenons l'identité du criminel qu'à la fin du livre. Par contre, nous l'entendons réfléchir et pouvons donc suivre l'action au travers de ses yeux.
L'auteur capte notre attention dès le début du roman mais le suspense est inégal au cours de l'histoire. Il arrive malheureusement que pour faire plus scientifique, une partie de l'enquête est plus technique, ce qui ralentit énormément le rythme et le suspense.
Mais une fois cette partie terminée, c'est le suspense intégral
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Pat0212
  16 mai 2018
J'ai découvert un peu par hasard ce roman à la bibliothèque de la ville. Je ne connaissais pas du tout cet auteur et je suis allée voir dans le coin des nouveautés du rayon polar ce qu'on trouvait d'intéressant. J'ai choisi ce volume et un autre dont je vous parlerai une autre fois.
J'ai ainsi pu faire la connaissance de deux nouveaux héros très attachants, à qui Deaver a consacré plusieurs volumes. Je vais d'ailleurs commencer le premier livre de la série, puisque la lecture du dernier m'a donné envie de partager d'autres aventures de Lincoln Rhyme et de sa partenaire et amie Amélia Sachs.
Rhyme est un flic pas comme les autres. Il dirigeait le labo de la police scientifique alors qu'il a été blessé dans un accident sur une scène de crime. Il est depuis tétraplégique et continue à mettre ses talents de criminologue au service de la police de New York. Il a un super labo très bien équipé et surtout il est très intelligent, il dirige les enquêtes avec ses partenaires depuis son labo et les envoie sur le terrain. Amélia est sa partenaire au travail et dans la vie.
Le cousin de Rhyme se trouve accusé d'un meurtre et d'un viol. Bien que les deux hommes soient brouillés depuis plus de 10 ans, Rhyme flaire un coup monté au vu des preuves trop évidentes. Son enquête révèle que son cousin n'est de loin pas la première victime d'un serial killer très doué qui arrive toujours à faire accuser les autres à sa place..
Nous assistons à une enquête qui nous tient en haleine jusqu'à la dernière page et nous plongeons dans le monde des extracteurs de données, c'est à dire des entreprises qui décortiquent le comportement des consommateurs pour permettre aux commerçants de développer leur markéting. Les fichiers dont disposent ces entreprises sont ahurissants et je ne suis pas sûr que ça soit seulement de la fiction dans le roman.
Par ailleurs, je trouve que le personnage de Rhyme est très vraisemblable. Les indications médicales sont tout à fait exactes concernant la tétraplégie. Les héros de roman policier sont souvent des espèces de surhomme, comme ce cher inspecteur Pendergast et je trouve que Deaver a eu une idée de génie de créer ce flic si peu ordinaire.
Le titre du roman se réfère à une théorie des sciences sociales qui dit que les incivilités débouchent sur la violence et qu'au lieu de dépenser des millions pour faire des programmes de prévention qui ne touchent pas leur cible, il faut investir dans la réhabilitation des quartiers, remplacer les vitres brisées et qu'alors seulement le quartier retrouvera son calme.
J'ai vraiment eu beaucoup de plaisir à lire ce livre, on ne sait pas qui est l'assassin avant la fin, il y a des rebondissements etc et je me réjouis de connaître les premières aventures de ce nouveau héros.
Lien : https://patpolar48361071.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
LaureCLaureC   20 novembre 2010
Le dimanche est mon jour préféré. Parce que c'est jour de repos pour les masses, les seize qui se sentent chez eux dans cette ville insensée. Les hommes, les femmes, les enfant*, les avocats, les artistes, les cyclistes, les cuisiniers, les voleurs, les épouses et les amants (je collectionne aussi les DVD), les policiers, les coureurs à pied, les administrateurs judiciaires... C'est incroyable quand on y pense, tout ce que les seize font pour se distraire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
KassuathethKassuatheth   19 novembre 2013
- Mais je n'ai pas dit ça! Vous voulez qu'on se dispute au sujet de quelque chose que je n'ai pas dit mais que j'aurais pu dire? Un peu comme la femme qui voit une jolie fille dans la rue et en veut à son mari parce qu'elle pense qu'il l'aurait regardée s'il avait été là.
Commenter  J’apprécie          30
TatooaTatooa   15 août 2013
Je suis affreusement fatigué. Je m'assois face au tableau d'Harvey Prescott, et je le contemple. Une famille au complet me regarde. Comme c'est presque toujours le cas avec les portraits, leurs regards vous suivent où que vous alliez.
Rassurant. Etrange, aussi.
Commenter  J’apprécie          30
KassuathethKassuatheth   19 novembre 2013
«Nous pensons que l'auteur de ces crimes a usé de techniques de vol d'identité pour approcher ses victimes. Pour les mettre en confiance. »

Méfiez-vous, ajoute-t-il, de tout individu que vous ne connaissez pas et qui semble au courant de vos habitudes de consommation, de la situation de vos comptes bancaires, de vos projets de voyages, des infractions que vous avez commises au volant.
« Voire de petites choses auxquelles vous ne prêtez pas habituellement attention vous-même. »
Page 356
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
BlackKatBlackKat   02 septembre 2015
(…) les criminels qui se laissent emporter sont aussi des criminels imprudents. Ils sont plus visibles et laissent plus de traces que ceux qui savent se contrôler. Mais (…) ils étaient aussi plus dangereux. (…) La moindre menace, le moindre empêchement, provoquaient une réaction immédiate et radicale. Et au diable la logique.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Jeffery Deaver (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jeffery Deaver
Écrivain américain de romans policiers, Jeffery Deaver est surtout connu pour les enquêtes de son héros préféré et paraplégique, Lincoln Rhyme.
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1654 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..