AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2213021058
Éditeur : Fayard (04/01/1989)

Note moyenne : 3.61/5 (sur 131 notes)
Résumé :
Il était une fois une princesse russe nommée Anne ; elle épousa un roi de France, Henri. C'était il y a fort longtemps : en 1051 ...

Une turbulente saga russe où ne manque aucun des ornements du grand roman historique à la Walter Scott : chevauchées dans la neige, hordes de loups, monceaux de fourrures, princesses ardentes et trahies, dames d'atour, rois tiraillés entre les exigences de la politique et d'innombrables pulsions physiques, non moins impé... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
cmpf
  09 janvier 2016

Henri Ier, troisième roi capétien, doit se remarier pour assurer sa descendance, après la mort de sa première épouse Mathilde de Frise. Malheureusement, on ne peut trouver parmi les princesses à marier, une avec laquelle il n'ait pas de liens de sang, selon les normes de l'époque. Enfin on déniche une épouse possible, la fille du prince d'un état fort lointain et dont on ne connaît pas vraiment la civilisation, La Rous'. Anne doit donc quitter son pays qu'elle aime tant pour faire sien ce nouveau pays, le royaume des Francs.
Régine Déforges a fait d'Henri un homosexuel, alors qu'il est réputé avoir eu des concubines. Je ne sais qui a raison. Par ailleurs elle parle de la France, ce qui est anachronique. Certains termes de l'époque tombent un peu comme des cheveux dans la soupe dans un texte franchement moderne.
Une scène de sabbat est particulièrement crue, je suppose que l'écrivain s'est régalée, moi, un peu moins.
Malgré ses défauts, j'ai bien aimé ce livre, pour le sujet et pour la personnalité des personnages. Bref, une histoire pas désagréable à lire mais je ne sais si on peut s'y fier pour connaître un peu la vie de cette femme, très attachante sous la plume de l'auteur. C'est cet inconvénient de l'incertitude quant à la véracité qui m'empêche de mettre une meilleure note.
C'est mon premier Régine Déforges, reçu en tirage au sort pour ma participation au challenge Pavés, (merci Gwen21), je ne regrette pas de l'avoir lu, les personnages et l'époque étant extrêmement intéressant, mais je pense que je m'en tiendrai là.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
Gwen21
  27 octobre 2012
Ce bref roman, plus romanesque qu'historique, a l'avantage de braquer le projecteur sur une période méconnue du grand public, le règne d'Henri Ier (1031 à 1060).
En plaçant ses pas dans ceux de la jeune princesse russe Anne de Kiev, promise au roi de France, le lecteur a ainsi l'opportunité de pénétrer l'intimité du couple royal et de la Cour et d'assister à l'ascension du puissant duc de Normandie, Guillaume, qui par ses actes et sa bravoure, acquerra rapidement le qualificatif de "Conquérant".
Côté style, rien de fracassant mais un récit somme toute agréable, à l'image de ce que RD peut faire de mieux quand elle se donne un peu de peine.
Commenter  J’apprécie          250
bleuettediot
  27 janvier 2011
Un roman historique de bonne facture. J'ai particulièrement apprécié la scène du tournoi, vivante et haute en couleur.
Un seul regret, toutefois : certaines scènes érotiques m'ont parues un peu crues. Mais, là, ce n'est qu'une affaire de goût . On aime, on n'aime pas. Mais cela n'enlève en rien la qualité intrinsèque de l'oeuvre.
A découvrir ou redécouvrir.
Commenter  J’apprécie          70
anne-7
  14 décembre 2014
Anne, princesse de Kiev, part en France pour épouser Henri rooi de France. Elle quitte ainsi son pays, ses frères, ses parents et surtout son ami Philippe, pour épouser un homme à propos duquel on dit qu'il aime mieux les hommes que les femmes. Mais Anne va se faire à la Cour de France et donnera un héritier très vite à HenrI.
Commenter  J’apprécie          70
JunoR
  31 mars 2019
L'auteur, pourtant âgée de plus de cinquante ans, nous offre un roman d'une immaturité assez consternante. le personnage féminin central est tellement idéalisée que ça en est presque ridicule : tous les hommes en sont systématiquement amoureux (sauf ceux qui sont homosexuels), toutes les femmes se disputent son amitié ou en sont jalouses... C'est tellement pauvre, tellement naïf.
J'avais déjà eu cette impression avec "La révolte des nonnes" qui présente exactement le même personnage féminin idéalisé à outrance et je dois dire que je suis à nouveau assez déçue par ce roman de Régine Deforges pour la même raison.
Quelques personnages secondaires relèvent un peu le niveau, et encore... Ce n'est pas particulièrement bien écrit... Quelques ambiances et paysages mais pas grand chose... Bref, je n 'ai pas été très emballée par ce roman. C'est dommage.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
iz43iz43   06 mai 2018
Le désir près de toi me brûle de sa fièvre ;
Du feu de tes regards mon coeur est consumé ;
Baise moi , mon amour, le baiser de ta lèvre
Est, plus qu' un vin de Grèce, et doux et parfumé.
Maintenant, immobile, à mes côtés demeure,
Afin que sur ton sein je dorme jusqu'à l heure
Où de la sombre nuit triomphera le jour;
...
Oh! Que je t aime!...
Et toi, m aimes tu , mon amour?

Pouchkine 1925
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
JunoRJunoR   31 mars 2019
- Oui, sans doute... La France est un beau pays, mais je m'y suis toujours sentie à l'étroit... Comment te dire? Elle manque de ciel... C'est cela : le ciel n'est pas assez vaste, l'horizon est trop limité...
Commenter  J’apprécie          10
PiertyMPiertyM   23 octobre 2013
Les livres sont comme les rivières qui arrosent la terre entière, ce sont les sources de la sagesse.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Régine Deforges (24) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Régine Deforges
Disparition de Régine Deforges, femme libre et insoumise Régine Deforges, femme de caractère et insoumise, s'est éteinte à l'âge de 78 ans. Autrefois libraire et éditrice, l'auteur de la saga de 'La Bicyclette bleue', qui s'est vendue à plus de 7 millions d'exemplaires était aussi connue pour ses engagements féministes. C'est Lambert Wilson qui va enfiler le costume de maître de cérémonie pour le 67ème festival de Cannes. Le comédien de cinéma et de théâtre est un habitué de la croisette. Il est déjà venu défendre Des Hommes et des Dieux de Xavier Beauvois en 2010. Et pour finir, l'écrivain Philippe Delerm, invité de A l'Affiche, nous confie que son dernier roman 'Elle marchait sur un fil' est un récit plus grave, qui occupe déjà une place singulière dans son écriture. Comment les cinéastes , les romanciers, les artistes nous racontent-ils le monde? FRANCE 24 va au-delà de l'info à la rencontre de la culture engagée dans son temps. Une émission présentée par Louise Dupont.
+ Lire la suite
autres livres classés : roman historiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Régine Deforges

Née le 15 août...

1925
1935
1945
1955

10 questions
63 lecteurs ont répondu
Thème : Régine DeforgesCréer un quiz sur ce livre