AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2918602221
Éditeur : Les Editions du moteur (01/03/2012)

Note moyenne : 2.98/5 (sur 27 notes)
Résumé :
Yann et Benoît se sont connus au lycée. À l'époque, ils étaient toujours fourrés ensemble, inséparables. Lorsqu'ils se retrouvent par hasard, un matin vingt ans plus tard, dans une rue de San Francisco, c'est à peine s'ils se reconnaissent. Celui qui était déjà pianiste et plaisait beaucoup aux filles a connu le succès, mais il affronte depuis quelque temps le déchirement de son couple. L'autre, jadis matheux et asocial, entre joyeusement dans la quarantaine : il vi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
BrooklynNoA
  16 juin 2012
J'ai découvert « Un pur hasard » parce que j'ai adoré « La vie d'une autre » de Frédérique Deghelt, adapté par Sylvie Testud, (mon avis ici sur le livre et le film). Je ne pouvais donc pas passer à côté de nouveau livre. Une courte nouvelle parue en début d'année.
54 pages qui passent bien trop vite ! Petit format, mais grand moment !
A mots délicats et drôles Frédérique Deghelt nous fait partager les retrouvailles de ses deux amis perdus de vue.
2 potes qui se retrouvent et rattrapent leur passé, le temps d'un café. Benoit était le tombeur du lycée, musicien au charme ravageur, Yann était le matheux de la classe et plutôt asocial, mais à l'époque ils étaient inséparables. Aujourd'hui, Benoit est un musicien de Jazz de renommée internationale, marié depuis 20 ans avec 2 enfants, mais depuis quelques temps, le couple se déchire et la rupture est imminente. Yann lui commence une nouvelle vie à San Francisco après avoir baroudé dans le monde après un événement douloureux. Aujourd'hui il est plus heureux que jamais, il vient de rencontrer le GRAND amour. L'un finit, l'autre commence.
Un régal à lire, frais, piquant et drôle avec des mots choisis avec soin et un rythme toujours aussi efficace. Et une intrigue qui rebondit deux ou trois fois de manières imprévues. Même si l'on peut sentir le dénouement pratiquement dès le début, le chemin pour y arriver est retardé habillement. On croit que, et puis non, et puis si, et puis non… C'est souvent avec le sourire aux lèvres que les pages se tournent et que les mots défilent. Mais je n'en dis pas trop, je vous laisse être agréablement surpris tout comme j'ai pu l'être.

De plus, cette fois, après la vison de Marie dans « La vie d'une autre », l'auteure fait le choix audacieux pour une femme d'offrir aux lecteurs le point de vue de l'homme. Nous sommes dans la tête de Benoit. Tout comme lorsque les hommes donnent la parole et les mots à un personnage féminin, je trouve cela osé et peut-être finalement assez juste. Toujours plus facile de juger et cerner les autres que soit même non ?

C'est d'ailleurs aussi la thématique de cette nouvelle… Benoit qui perd l'amour de sa femme, parce qu'il ne l'a « voit » plus…obnubilé par lui, sa musique et sa vie. Son égoïsme. Une vérité qu'il va se pendre en pleine face lors d'une scène où les mots percutent comme des claques ce personnage qui en reste sans voix…
La vraie réussite de cette nouvelle, à mon sens, est là dynamique dans laquelle elle nous plonge et nous attrape très vite. Nous sommes directement immergé dans la rencontre de ses deux amis, pour ne plus les lâcher durant les quelques jours qui suivent.
Un livre court mais excellent, comme un rendez-vous réussi, une belle soirée, un bon moment. Auquel on repense volontiers. Comme si l'on avait eu des nouvelles d'amis qui nous sont chers. Étonnant comme l'auteur arrive très rapidement à créer un lien entre les personnages et nous. Ponctué par des moments clés comme cette musique qui passe à la radio, comme un signe, que peut parfois nous balancer la vie. Un regard, un sourire, un éclat de rire. Se comprendre sans se parler. Ces petits moments qui nous rappellent une complicité qui n'est plus quotidienne, mais bien présente tout de même. Lors d'une rupture, on oublie souvent qu'un jour on s'est aimé très fort…
Un va et viens, une valse entre les personnages, on croit que…, et puis non. Des personnages qui se croisent comme une valse, mais qui font demi-tour au dernier moment. Qui se tourne le dos sans se voir. Mais la musique s'arrête et l'on voit, ils voient…. Des mots qui défilent comme une chanson harmonieuse et qui rebondit par des actes et ce que se passent entre eux. Tel la musique de Benoit, le jazz, un tempo bien précis et dynamique qui passe du lent au plus rapide. Frédérique Deghelt fait ici swinguer les mots et nous offre un épilogue IDÉAL où le sourire se dessine un peu plus de ligne en ligne…

En bref : Un petit plaisir de lecture, un rythme vif et dynamique. On assiste en quelques pages au hasard de la vie et à la remise en question d'un homme et d'un amour, d'un homme et d'une amitié.
Lien : http://noaetsonmonde.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
wiggybis
  03 novembre 2012
En lisant les critiques des autres babéliophiles, je me suis rendue compte que j'étais la seule à ne pas avoir deviné ce qui semblait évident ! Au moins, mon plaisir a duré encore plus longtemps qu'eux !
C'est vrai qu'en 54 pages, on peut voir arriver l'intrigue et le dénouement, ce qui est un peu dommage. Ceci dit, ces 54 pages sont d'une belle subtilité. L'auteur nous parle d'amour sans tomber dans la mièvrerie, ce qui a été une belle surprise. Honnêtement, je ne m'attendais pas à cette qualité d'écriture. L'auteur a su allier humour et émotion pour nous faire passer un moment très agréable.
Commenter  J’apprécie          90
cecilestmartin
  03 mai 2015
Un petit livre (54 pages) que j'ai, pour ma part, trouver sans intérêt aucun. Benoît est un musicien de jazz talentueux, marié avec Anna. Leur couple se défait, se déchire – Anna semble même avoir tourné définitivement la page de leur histoire et vivre une nouvelle histoire dont son époux est exclu. Benoît, dans les rues de San Francisco, croise un de ses anciens copains de lycée qu'il avait perdu de vue, Yann. Ce dernier, à l'inverse de Benoît, vient de retrouver l'amour après une vie sentimentale plutôt tristounette. Les deux hommes se racontent, échangent sur le cours qu'a pris leur vie.
Bon, alors, très rapidement on comprend quel est ce « pur hasard »… Ce pourrait être le premier chapitre d'une comédie romantique, d'un roman sur le couple ou encore sur la création artistique et ses mystères (San Francisco n'inspire pas Benoît qui peine à composer). Au lieu de cela, on a l'impression que l'auteur veut nous faire passer un message du style « C'est drôle la vie ?? le hasard ne fait pas toujours bien les choses hein ? ».
Aussitôt refermé, aussitôt oublié…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Koneko-Chan
  13 octobre 2012
Une intrigue dévoilée dès le départ par le titre et la couverture.
Pas que je n'ai pas aimé, ce fut une bonne distraction dans le train ; mais j'ai trouvé que le scénario était trop simple, pas assez de suspens. Et cet aspect est pour moi primordial dans un livre.
À lire si l'on n'a rien d'autre sous la main.
Commenter  J’apprécie          40
valy
  27 avril 2012
Un tout petit livre pour une petite histoire d'amour. Très vite on comprend où l'auteur nous emmène et c'est dommage ! Toutefois ce court roman a le mérite de nous faire réfléchir sur l'amour et sa pérennité, sur la vie de couple.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
wiggybiswiggybis   02 novembre 2012
Voilà un truc qui me ferait un bien fou: si je pouvais tomber amoureux moi aussi, regarder le ciel comme un crétin et me réjouir juste en achetant du pain le matin !
Commenter  J’apprécie          90
bibliobleuebibliobleue   14 octobre 2012
La vie, la mort, le jazz, les femmes, la vie à deux, la vie seul, le goût irrésistible d'un très bon graves dégusté avec un cabécou, dans le jardin d'une bastide du XVIIIè siècle, dès qu'on rentre en France. Nous avons traversé l'essentiel de la vie en un seul dîner, tout en revisitant nos souvenirs.
Commenter  J’apprécie          40
BrooklynNoABrooklynNoA   16 juin 2012
ce qu’il est devenu m’intrigue et promet de me distraire de mes monologues de vieux con en rupture.
Commenter  J’apprécie          30
BrooklynNoABrooklynNoA   16 juin 2012
-cette femme est un rêve !
- o.k. moi, je vais te laisser là pour rejoindre la réalité !
Commenter  J’apprécie          30
BrooklynNoABrooklynNoA   16 juin 2012
Il y a dans les probabilités un facteur qui échappe aux mathématiques, la pertinence du hasard dans les retrouvailles…
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Frédérique Deghelt (26) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frédérique Deghelt
Pendant trois ans, Frédérique Deghelt, écrivain, et Astrid di Crollalanza, photographe, ont donné image et parole à ceux qui ne sont généralement pas représentables, pas audibles, et que nous appelons « handicapés », sans jamais donner à ce mot une autre définition que celle d?un manque.
Être beau, ce sont dix-huit portraits croqués par Frédérique Deghelt, qui est mère d?un enfant différent. Elle a rencontré des gens de tous âges, tous milieux, toutes professions, qui ont pour point commun de ne pas être dans la « norme ». Elle partage avec nous une réflexion engagée sur l?image de soi et la place de l?Autre dans notre société. Quel miroir nous tendent ces corps brisés ou infirmes, qui sont aussi des corps réparés, transcendés ? Quels sont leurs pouvoirs, physiques et symboliques ? Qu?ont-ils à nous apprendre ?
Être beau, ce sont dix-huit séances de pose où chaque personne photographiée a choisi son univers, son décor, pour se présenter comme elle le souhaitait. Un corps-à-corps avec notre condition humaine? Parce qu?être beau, c?est être soi.
http://www.editions-stock.fr/livres/essais-documents/etre-beau-9782234086296
+ Lire la suite
autres livres classés : désamourVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3342 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre