AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Serge Quadruppani (Traducteur)
ISBN : 2864244780
Éditeur : Métailié (12/09/2003)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 10 notes)
Résumé :

Sous l'écrasant soleil de l'été, à Lipanusa, débarque Salvo, un policier de la Brigade anti-mafia de Palerme.

C'est le narrateur, gravement blessé, qui vient pour un séjour de convalescence chez Mario, un vieil ami médecin. Peu après son arrivée, Toni, marginal odieux et violent est assassiné.

Salvo ne peut s'empêcher d'intervenir dans l'enquête du maréchal des carabiniers qui concluait un peu vite à un accident. Puis il r... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
mireille.lefustec
  21 août 2018
Île noire est le premier de la série des trois enquêtes de Riccobono, inspecteur de police à la Brigade anti-criminelle de Palerme. Une bonne cible pour la mafia. Heureusement, les tueurs sont maladroits. du moins dans les romans.
Gravement blessé et choqué de se réveiller à l'hôpital . Il ne comprend pas.
Justement, son ami de toujours, médecin qui assure en alternance un service au dispensaire de la petite île Lipanusa, lui propose de l'y accompagner pour ses deux semaines de convalescence.
L'île est petite, peu d'habitants, et noire parce que née d'un volcan.
"L'île est magique, c'est à peine plus qu'un mouchoir de terre qui donne l(idée de se trouver au centre d'un océan, sur 360°, on voit rien, que la mer.C'est comme si le temps n'existait pas, nous sommes en 2000 mais les gens vivent comme il y a cent ans."
Et il est vrai qu'elle occupe une grande place dans le roman. Elle semble l'île idéale. Exceptés les jours de fabuleuses tempêtes.
Tout est bien, mais puisqu'on lit un polar, on sait bien qu'il y aura un mort. Mort accidentelle évidente. Sauf que...Il ne faut pas oublier que notre Salvo, bien qu'encore confus et fatigué, est un policier. Et , chassez le naturel ...
Pour moi, l'identité du meurtrier était secondaire. Tout l'intérêt tient dans les promenades de Salvo, sa découverte de l'île, les relations des deux amis et de quelques personnages secondaires.

J'avais lu "Verre froid" qui est le troisième volet, mais pris au hasard, sans connaître l'auteur. Aucune importance à ne pas respecter l'ordre chronologique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Bill
  05 décembre 2007
Encore un excellent polar italien !
Celui-ci se déroule sur une île volcanique proche de la Sicile où le narrateur, en convalescence, a suivi l'un de ses amis, médecin sur cette île, pendant une de ses vacations.
Peuplée de gens rudes, taiseux, ... insulaires ;-) qui se laissent difficilement approcher et apprivoiser par le nouveau venu du Continent.
Un jour, le 'mauvais garçon' de l'île est retrouvé assassiné, le narrateur sort alors de l'anonymat pour se révéler policier palermitain et assister les carabiniers locaux.
Noirceur, pudeur des sentiments, paysages grandioses, tempêtes effrayantes, tout est réuni dans ce huis-clos, dont la lecture m'a passionnée !
Encore une belle découverte ... je vais guetter les autres livres de cet auteur dans mes bibliothèques et ma FNAC de proximité ;-)
Mais que la collection Métaillé - suite Polar recelle de merveilles !
http://les.lectures.de.bill.et.marie.over-blog.com/article-12184223.html
Commenter  J’apprécie          20
cyberugo
  20 mai 2012
Un polar écrit par un flic antimafia, on peut s'attendre à quelque chose de "réaliste". On va finalement jouer dans un autre registre.
L'action se déroule sur une petit île italienne, isolée de tout contact avec le continent plusieurs jours de suite du fait d'une tempête.
Un type un peu louche du village va être retrouvé mort dans des conditions suspectes. le commissaire-narrateur, en convalescence sur l'île, ne va pas pouvoir s'empêcher de mettre le nez dans cette affaire.
Plus que le crime ou l'enquête, ce sont surtout les descriptions des paysages, des personnages et du climat pesant qui règne sur l'île qui frappent par leur profondeur. Quand le narrateur a froid, on se blottit un peu plus sous la couette car on a froid avec lui !
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
mireille.lefustecmireille.lefustec   21 août 2018
Le ciel s'éclaire. Les nuages, noirs, apparaissent en négatif.
On entend un fracas délirant. De vent, de feuillages, de craquements.
Mais surtout la mer.
Un broouumm broouumm.
Un borborygme puissant.
La mer. Des tonnes et des tonnes d'eau saumâtre qui se jettent sur les rochers.
Commenter  J’apprécie          40
mireille.lefustecmireille.lefustec   21 août 2018
Je pense à tant de choses à la fois qu'aucune ne s'imprime dans mon esprit. C'est comme si les idées couraient à une vitesse folle, ou plutôt comme si c'était ma conscience qui se déplaçait sur un tapis roulant et que tout autour, immobiles, se tenaient les instants de ma vie, mes intuitions, toutes les paroles que j'ai prononcées et qu'on m'a dites. Une espèce de voyage dans un tunnel dont les parois sont faites d'existence.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
mireille.lefustecmireille.lefustec   21 août 2018
Un lac.
Un petit lac, je devais dire, à peine plus qu'une mare, beaucoup moins qu'un lac.
Les eaux sont sombres. Une plage de sable noir, de roches noires, tourmentées et froissées, recroquevillées.
Autour, juste à la limite du lac, une végétation luxuriante. Pins, buissons aquatiques, et les habituels arbres inconnus.
Commenter  J’apprécie          10
mireille.lefustecmireille.lefustec   21 août 2018
Nous partons.
Deux heures de voiture environ, quasiment un voyage pour nous autres, Siciliens. Vraiment, pour moi deux heures de route c'est un voyage et moi, je n'aime pas voyager.
Le voyage, ça me stresse, ou plutôt, ce qui me stresse, c'est la préparation.
Commenter  J’apprécie          10
mireille.lefustecmireille.lefustec   21 août 2018
J'ai peur de ce coup de feu. J'étais là, terrorisé, paralysé, immobile comme un couillon, incapable de faire ou de penser quoi que ce soit. Là, comme un bout de bois, une statue, une cible.
Commenter  J’apprécie          10
Video de Piergiorgio Di Cara (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Piergiorgio Di Cara
Payot - Marque Page - Piergiorgio Di Cara - Hollywood Palerme
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature italienne, roumaine et rhéto-romane>Romans, contes, nouvelles (653)
autres livres classés : Sicile (Italie)Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Grandes oeuvres littéraires italiennes

Ce roman de Dino Buzzati traite de façon suggestive et poignante de la fuite vaine du temps, de l'attente et de l'échec, sur fond d'un vieux fort militaire isolé à la frontière du « Royaume » et de « l'État du Nord ».

Si c'est un homme
Le mépris
Le désert des Tartares
Six personnages en quête d'auteur
La peau
Le prince
Gomorra
La divine comédie
Décaméron
Le Nom de la rose

10 questions
545 lecteurs ont répondu
Thèmes : italie , littérature italienneCréer un quiz sur ce livre