AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2362291685
Éditeur : Editions Bruno Doucey (01/02/2018)

Note moyenne : 4.31/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Un recueil de poèmes où la nature et ses paysages servent de métaphores pour exprimer les pensées et les questionnements de l'homme sur sa présence au monde.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
sabine59
  15 avril 2019
Femme poète ( mais aussi romancière ) canadienne, Hélène Dorion est très connue dans son pays et a reçu de nombreux prix. Ce recueil est le plus récent, publié en France en 2018.
Le titre est tiré d'un superbe poème que j'ai déjà cité, dont voici les deux derniers vers:
" et comme résonne étrangement l'aube
à l'horizon, enfin résonne la vie."
Tous les thèmes qui l'obsèdent sont là , dans ces mots: le mystère de la vie, les interrogations liées à notre présence au monde, la nature ressourçante, sa beauté.
Entre passé et présent, enfance et âge adulte, Hélène Dorion creuse " le labyrinthe des jours", en décèle la fragilité, la lumière aussi.
" Si fragile, tu te sens si fragile
dans les bras du temps qui pousse
vers toi des ciels évanouis"
On sent une recherche intense, des désirs, des élans:
" On voudrait les étoiles qui se penchent
au milieu du très noir, la terre
belle comme une aube, comme le plus petit atome
qui l' habite, on voudrait l'espérance
encore possible, dans nos mains, des rêves"
J'ai d'ailleurs été sensible à la forme particulière des poèmes, qui utilisent très souvent l'enjambement, la répétition comme un refrain qui relance les mots, qui poursuit la quête existentielle, un souffle continu.
A propos d'elle, l'écrivain Pierre Nepveu a écrit : " Nous avons besoin de ce vent de l'âme que sa poésie ne cesse de faire souffler et de faire entendre." C'est vrai, notre coeur s'agrandit, vogue dans l'espace, s'ouvre et respire pleinement, à la lecture de ses poèmes...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          266
ArtzUr
  16 février 2018
J'ai découvert ce livre grâce à l'événement Masse Critique du mois de janvier.
Première fois que je participe, je viens donc livrer la critique de ce recueil de poème.
Il est difficile de faire la critique la critique d'un livre, d'autant plus lorsqu'il s'agit d'un recueil de poésie.
J'ai pris plaisir à découvrir ce petit recueil.
La couverture est simple et n'est pas forcément attirante..
La lecture est ponctué de poème parfois court ou parfois long. Certains textes font émerger divers sentiments alors que d'autres paraissent impénétrables ou compliqué à y déceler un ressenti quelconque.
En lisant les textes j'ai eu un fort sentiment de liberté, de la mélancolie voir de la tristesse. Mais surtout une forme d'espérance et de renaissance qui tendent vers un certain bien être après lecture des poèmes en question.
Chacun peut ressentir une lecture de diverses manières et vivre différemment les livres.
Celui ci me paraît intimiste dans sa globalité. Dans le ressenti comme dans l'endroit ou le lire. Trouver un lieu calme, chez soi ou dans la nature et ainsi profiter pleinement de chaque poème.
Pour finir je peux dire que je suis content de cette lecture, mais qu'il me faudra y revenir pour comprendre certains textes ou pour le plaisir de lire à nouveau ceux que j'ai grandement apprécié.
Alors, merci pour cette découverte !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
elodiepompey
  14 février 2018
Je ne connaissais pas cette auteure et je suis heureuse de l'avoir rencontrée au fil de ses mots.
Un petit livre à la présentation sobre peut renfermer une pulsation; l'élan pour goûter de la poésie (souvent oubliée).
La vie, étrange comme la lumière, passe dans les ports; navigue. Hélène Dorion nous la dit en un flot si continu que je n'ai pas prêté attention aux chapitres. La vie insoumise est étrange comme le monde qui vacille, riche de terres, de vagues et d'herbes.
le théâtre des mots nous rend attentif à ce qui résonne. Il dessine une forêt de sens où l'on attendrait quelque didascalie. Les mots se mettent dans la bouche du livre (ce jardin d'encre et de papier).
Je me suis alors mise à lire les pages à haute voix pour arrêter de raisonner; pour que la vie résonne...
Commenter  J’apprécie          30
Pixie_dust
  28 août 2018
J'ai l'habitude de lire la poésie lentement, pour m'imprégner des mots et des images qu'ils engendrent, mais je n'ai pu faire autrement que de lire ce recueil avec avidité, dans l'urgence de la passion!

Dans ces pages, la nature semble s'animer, les mots fourmillent, les idées bouillonnent et l'existence s'écoule au rythme des saisons et des marées. Des thèmes universels, comme le caractère cyclique de la vie et le pouvoir des mots, y sont illustrés avec impétuosité et justesse.

La vie résonne vraiment dans la poésie d'Hélène Dorion!
Commenter  J’apprécie          40
Stylo_plume
  07 février 2018
J'ai eu l'occasion de lire ce recueil de poème grâce à la masse critique organisé par babelio. " Comme résonne la vie " sur la thématique de la vie, un brin philosophique m'a emballé. Je suis pas très connaisseuse à la base, les poèmes ne me sont pas familiers, et à vrai dire ça me touche pas vraiment. Mais quand j'ai décidé de choisir ce livre parmi tant d'autres sur la masse critique, je me suis dis que si jamais j'obtenais ce recueil, ce serait une occasion pour moi de redécouvrir cet art sur un thème qui met chère. Mais cela ne fonctionne pas, je ne suis pas sensible aux poèmes. Je ne peux donc pas donner d'étoiles car ce serait pas une note juste pour ceux qui auront envie de découvrir " comme résonne la vie". Si vous aimez les poèmes alors foncez, vous serez certainement éblouis par la beauté des textes.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
sabine59sabine59   12 octobre 2019
C'est ici, au milieu du jardin
que le bonheur, un jour, le bonheur
s'est remis à couler comme sève
au milieu de mon corps
et au-dessus des ponts, il y eut un visage
il y eut un regard
et l'amour, c'est ici.
Commenter  J’apprécie          70
coco4649coco4649   28 janvier 2018
Entendrais-tu 2


Extrait 4

L'histoire soulève une pierre, soulève la houle
incertaine d'ombres qui descendent
le long du fleuve apparaît l'étrangère
que je fus pour moi-même.

Ce corps, comme une géométrie du souvenir
— un tourbillon de brume, une branche malmenée —
remonte à la surface
de sa vie.

Une saison décline
comme se brise la lame des illusions.

Pour connaître la lumière
et son empreinte, un visage
s'abandonne à la nuit qui le lèche
le mord, le pousse
dans le jardin dévasté.

Plus loin que le feu, que la cendre
ce visage ne sait rien encore
qui s'étonne de la pluie
d'un brin d'herbe qui fait signe.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
sabine59sabine59   14 avril 2019
On voudrait l'arbre qui perce
la pâleur de l'horizon
chaque bourgeon léger
des poèmes qui fouillent le néant
comme la vague ronge la pierre.

J'ai besoin de cet arbre pour me dire
qui je suis, de ce tronc qui effeuille l'aube
des racines que les années enlacent
j'ai besoin de la branche rompue
du poids des mots
au creux de ma main, la promesse
du recommencement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
sabine59sabine59   29 avril 2018
Tu entends soudain la pulsation du monde,
déjà tu touches sa beauté inattendue.
Dans ta bouche fondent les nuages
des ans de lutte et de nuées noires
où tu cherchais le passage
vers l'autre saison,

et comme résonne étrangement l'aube,
à l'horizon , enfin résonne la vie.
Commenter  J’apprécie          202
sabine59sabine59   15 avril 2019
Dans le désordre des bois, le fleuve confus des jours,
et des joies qui demandent à naître
les mots franchissent l'orage, proches
comme des oiseaux confiés aux vents
ils flottent entre les berges
entre futur et passé.
Commenter  J’apprécie          90
Videos de Hélène Dorion (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hélène Dorion
Hélène Dorion – Tarn en Poésie (2013)
Intervention d'Hélène Dorion au Lycée Lapérouse d'Albi le12 avril 2013.
autres livres classés : poésieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
765 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre