AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9782081266339
Éditeur : Flammarion (12/10/2011)

Note moyenne : 2.93/5 (sur 14 notes)
Résumé :
A la façon d’un récit-mosaïque, entre souvenirs, fait divers, dialogues, anecdotes historiques, paroles de chansons ou de poèmes, chaque court chapitre de cet essai contribue à apporter un élément de réponse à la question du bonheur. C’est aussi un livre-objet.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
ninachevalier
  21 février 2016
le livre qui rend heureux A ne pas lire en cas de bonheur
Arthur Dreyfus ( Flammarion-122 pages- 12€)
Un titre qui peut laisser dubitatif. Cet essai se présente comme un puzzle composé de témoignages collectés lors de micro-trottoir( chacun donnant sa conception du bonheur, d'une vie réussie), truffé de références musicales (Nina Simone, Sinatra, Trenet, Brassens) et littéraires ( en exergue), d'une anecdote de poète persan. Arthur Dreyfus y ajoute sa propre expérience, des exemples concrets, des scènes de rue dont il fut le témoin. Il se révèle un perspicace regardant,sachant se fondre dans la foule quand il sonde les pensées de ceux qu'il côtoie (dans le métro, la rue ou dans un parc). Il nous guide vers sa recette du bonheur, nous enseigne à poser un autre regard et à positiver.
Il distille des conseils avisés. A celui qui se retrouve à faire le pied de grue, il suggère de ne pas forger des interprétations trop hâtives. Il prône la tolérance au sein d'une famille, étayant son propos par le suicide d'un fils dont le père n'avait pas admis l'homosexualité.
Il nous encourage à lâcher prise plutôt que de se polluer la vie à persévérer.
Il valorise le goût d'apprendre, allant même jusqu'à envier « l'ignorant qui a tout à apprendre ».
Arthur Dreyfus glisse subtilement l'étymologie du mot bonheur, qui exprime l'idée d'aboutissement.
On sera étonné de découvrir la raison pour laquelle De Gaulle n'emportait jamais de parapluie, ce qui nous enrichit du mot « contingence ».On sera tenté de «  sourire très fort en écoutant son baladeur » pour vérifier si notre qualité d'écoute est meilleure. Il nous encourage à « améliorer nos capacités » par le questionnement et les échanges. le partage favorisant une vraie pollinisation.
Il fait l'éloge de la gentillesse, « cette vertu rare »,fêtée à grande échelle lors du « world kindness day » . N'est-on pas heureux que dans le bonheur des autres?
Il encense la beauté que parfois on ne sait pas remarquer sur notre trajet quotidien ( un bas-relief en céramique,la forme d'un nuage, la couleur du ciel, un clocher irisé) et les plaisirs minuscules (un sourire). Il nous invite à prendre le temps de flâner,de marcher en levant le nez et surtout à « prêter attention »à ce qui nous entoure. Et ainsi débusquer « des gouttières en vermeil, des graffitis imprenables » . La vue du musée d'Orsay lui suffit pour convoquer Monet. Avec humour, il relate une déception de gourmet, apprenant à ses dépens que garder une poire pour la soif ne lui a pas réussi. Désormais il se délectera de macarons sans attendre.
Il brasse divers thèmes dont l'ennui, la solitude, la fuite inexorable du temps, la finitude. Il nous rappelle que les jours ne se rachètent pas ,que les choses ne se reprennent pas une fois passées sans profit. Alors préconiser « Le Carpe diem n'est pas si bête », en conclut-il.
A noter qu'Arthur Dreyfus rend hommage à Marceline ,cette femme rescapée d'Auschwitz, à l'incroyable trajectoire, habitée par une énergie intarissable d'où elle puisa sa force de résilience.
Arthur Dreyfus a veillé à nous inoculer la capacité à composer avec l'inacceptable. Confortons le dans l'idée qu'il a bien fait d'initier ce projet et de nous offrir ce florilège euphorisant. Dans ce bréviaire de sagesse, éclectique, l'auteur souligne l'importance de renouveler notre regard, de percevoir l'éclat du merveilleux derrière la banalité du quotidien. Il répand sur la vie comme une pluie d'or, illuminant ses réflexions, une façon de nous tenir du côté ensoleillé du trottoir.
Arthur Dreyfus nous donne rendez-vous au carrefour des possibles, afin de nous remettre les clés « d'une joie éternelle et continuelle de vivre ». Sa maison Félicité recèle bien des surprises , comme : « Le métier de vivre est sans concours », des aphorismes que l'on a envie de s'approprier: « Si la VIE n'a pas de sens le bonheur est sa direction ». Arthur Dreyfus a su relever le défi d'écrire sur le bonheur après les propos d'Alain, pour le plus grand plaisir du lecteur. Cet opus qui fredonne le bonheur est nourri de sollicitude et d'empathie pour les cabossés de la vie.
Pour parachever cette pépite, Arthur Dreyfus a su s'adjoindre le graphiste François-Xavier Goby dont la contribution est remarquable, jouant avec les contrastes: blanc, noir, orange.
Le livre qui rend heureux est un cadeau ludique, enrichissant, idéal pour cultiver l'amitié.
Un compagnon de route incommensurable, pour aider à rebondir. Un viatique roboratif.
A lire même en cas de bonheur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
prune42
  16 mars 2016
On fait parfois de mauvais choix en choisissant les livres qu'on va lire, celui-ci en est un... J'ai choisi ce livre, qui n'est ni un roman, ni un guide de développement personnel, en raison de son titre accrocheur. Je pensais avoir affaire à un guide humoristique de psychologie positive. J'avoue être passée à côté et n'avoir pas du tout été séduite par ce livre, recueil de pensées et d'illustrations sur fond de pages noires, oranges ou blanches (au passage certaines sont difficiles à lire en raison de ce choix de couleur). Je n'ai pas compris où l'auteur voulait en venir si ce n'est qu'il prône le Carpe Diem et nous incite à profiter des plaisirs de la vie ici et maintenant. Certaines phrases sont vraiment trop énigmatiques pour moi comme "J'aime les aéroports... plus nets qu'un intérieur de lave-vaisselle". A moins que ce ne soit du Surréalisme ? Une lecture vraiment trop hermétique pour moi...
Commenter  J’apprécie          60
letitbe
  30 décembre 2011
Je ne sais que penser de ce livre qui part d'une belle intention mais qui va dans tous les sens.
Pour faire cliché, je dirais que le bonheur est une notion subjective et que chacun a une notion particulière de ce concept. Ce livre est un peu bref pour un sujet aussi vaste. Quant aux illustrations, elles ne m'ont pas touchée.
Je crois que lire un excellent livre fait partie des choses qui me rendent heureuse et je suis persuadée que nombre de lecteurs de Babélio partageront cet avis.
Commenter  J’apprécie          40
Philes67
  02 juillet 2012
Un livre tout en humour truffé de jeux de mots et de jeux d'esprit qui a pour but, comme son nom l'indique, de « rendre heureux »
Les illustrations, énigmatiques et amusantes, accompagnent très bien les textes.
A lire et relire, à chaque baisse de moral.
Commenter  J’apprécie          30

critiques presse (1)
Lexpress   26 octobre 2011
Loin d'un essai classique ou d'un manuel de "développement personnel", cet ouvrage dans la lignée des Miscellanées de M. Schott mêle ainsi quelques rencontres et anecdotes improbables [...]une réhabilitation de la gentillesse et quelques aphorismes exquis - dont celui-ci : "Si la vie n'a pas de sens, le bonheur est sa direction." Un régal.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
christian57500christian57500   08 juillet 2012
L'auteur de La synthèse du camphre s'inquiète de la réflexion d'une jeune fille qui dit attendre la retraite! Il lui donne des conseils pour profiter de la vie, conseils éternels mais toujours bons à prendre..: Carpe diem, ne pas faire d'interprétations hasardeuses (on se croirait dans "les 4 maximes toltèques"), être gentil , lâcher prise.. La typographie est parfois difficile à lire avec des lettres oranges sur fond blanc, ou blanc sur fond orange.
Au détour de phrases bien tournées il y a aussi quelques ouvertures vers de la philosophie plus "hard", par exemple le "réalisme modal" de David Lewis dont on n'apprendra pas grand chose au final.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
EipocaEipoca   19 novembre 2011
L'immense majorité de nos frustrations, de nos souffrances, de nos tristesses - de notre malheur - résulte d'une interprétation hâtive.
Commenter  J’apprécie          80
EipocaEipoca   19 novembre 2011
Heureusement, une vie réussie, c'est aussi bête qu'un voyage réussi. Ca n'existe pas.
Commenter  J’apprécie          60
prune42prune42   16 mars 2016
Si les amis ne sont pas l'unique ingrédient du bonheur, on conçoit mal le bonheur sans amis.
Commenter  J’apprécie          40
EipocaEipoca   19 novembre 2011
Face à l'ampleur du métier de vivre, on est tenté de faire la grève.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Arthur Dreyfus (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Arthur Dreyfus
Arthur Dreyfus - Sans Véronique .Arthur Dreyfus vous présente son ouvrage "Sans Véronique" aux éditions Gallimard. Rentrée littéraire hiver 2017. Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/1917420/arthur-dreyfus-sans-veronique Notes de Musique : Fight The Sea (Instrumental Version)l. Free Music Archive Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : bonheurVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
291 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre