AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253004650
Éditeur : Le Livre de Poche (01/05/1973)

Note moyenne : 4.28/5 (sur 756 notes)
Résumé :
"Tous maudits, jusqu'à la treizième génération ! " : telle est la funeste malédiction que le chef des templiers, depuis les flammes du bûcher, lance au visage de Philippe le Bel, roi de France. Nous sommes en 1314 et la prophétie va se réaliser : pendant plus d'un demi-siècle, les rois se succèdent sur le trône de France, mais n'y restent jamais bien longtemps. D'intrigues de palais en morts subites, de révolutions dynastiques en guerres meurtrières, c'est la valse ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (25) Voir plus Ajouter une critique
Gwen21
  04 avril 2014
Bien que la saga des "Rois maudits" comprennent 7 tomes, c'est bien ce sixième tome qui clôt la narration à laquelle le lecteur est habitué. C'est ici aussi que se clôt le conflit entre Robert d'Artois et sa tante Mahaut. C'est ici encore que se clôt la grande page de l'Histoire de France écrite par la dynastie des Capétiens. C'est ici enfin que débute l'écriture de la page suivante, celle des Valois.
"Le Lis et le Lion" évoque les allégories héraldiques respectives du roi de France et du roi d'Angleterre, ces deux cousins qui vont incessamment ouvrir le bal d'une guerre de succession sans précédent et qui s'étendra sur plus d'un siècle, l'improprement nommée "Guerre de Cent ans" car ses ramifications et dommages collatéraux, amplifiés de la Grande Peste noire, auront des répercussions jusque dans la seconde moitié du XVème siècle.
La France a un nouveau roi, Philippe, cousin des derniers rois capétiens, tous morts sans descendance mâle. Or Edouard III, roi d'Angleterre, est à demi-capétien lui aussi par sa mère la reine Isabelle et c'est en qualité d'héritier légitime qu'il prétend devenir roi de France et d'Angleterre. Mais c'est compter sans l'ambition de la maison Valois et sans la loi salique qui fut tirée de la poussière et bricolée par feu Philippe V pour servir sa propre ambition.
Ce tome sonne donc le glas non seulement de nos personnages préférés mais aussi du royaume de France. Pour les lecteurs plus attachés aux premiers qu'au second, je leur conseille de s'arrêter là car ils risqueraient d'être déçus par le septième et ultime tome de la saga qui adopte un autre ton et un autre mode de narration. Personnellement, je l'ai beaucoup goûté aussi mais c'est sans doute parce que je porte un intérêt tout particulier à cette période.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          3411
TheWind
  16 mai 2014
Indéniablement, ce sixième tome des Rois Maudits se consacre à Robert d'Artois.
Pour notre plus grand plaisir !
Robert III d'Artois, seigneur de Conches et comte de Beaumont, tout habillé d'écarlate, impressionnant de par sa taille, son franc-parler et son audace.
Personnage hors du commun, mêlé depuis le début de la saga historique à bien des complots, il a su se rendre indispensable aux rois qui se sont succédé, courageux face à l'ennemi sur les champs de bataille, et prolixe en conseils plus ou moins avisés. Ce qui l'anime, c'est l'Artois.
A la mort de son grand-père Robert II, l'Artois lui revenait de droit mais Mahaut, sa tante, avide et sans scrupules s'en empare. Robert était encore bien jeune, Mahaut déjà rusée ; elle a fait miroiter la Bourgogne au roi Philippe IV le Bel en lui apportant ses filles sur un plateau. Bien joué de la part de Mahaut mais dès lors, Robert n'aura de cesse de se venger de sa tante et de récupérer l'Artois.
Si les Rois Maudits relatent la fatalité qui s'est abattue sur les descendants de Philippe le Bel, ils font aussi la part belle au conflit opposant Robert et Mahaut.
Ce sixième tome en est l'aboutissement, que dis-je, le bouquet final !
Robert, plus décidé que jamais, trouve une alliée inattendue en la personne de Béatrice d'Hirson demoiselle de parage de Mahaut, assoit sur le trône de France son ami d'enfance Philippe de Valois, et passe à l'attaque ! Mahaut résistera-t-elle à cet ultime assaut et surtout, Robert, parviendra-t-il à s'approprier les terres artésiennes ?
Roulement de tambour...
Le lecteur ne sera pas déçu. le spectacle est bien au rendez-vous. C'est un Robert d'Artois au mieux de sa forme qui s'agite là, sous nos yeux. Des coups bas par ci, des coups hauts par là... On ne donne pas cher de la peau de Mahaut, qui a bien vieilli.. mais Chuut ! Je n'en dirai pas plus !
Mais comme dans tout feu d'artifice, il arrive qu'une malheureuse fusée rate son envol et s'éteigne dans un « pppfffff » lamentable...et que le spectateur se dise : «  Ahh bon ? C'est tout ? ».
Quoiqu'il en soit, j'ai beaucoup aimé « Le Lis et le Lion » ; il annonce la fin de la série et je quitte à regret tous ces personnages qui m' ont fait vibrer et m'ont dévoilé certains épisodes historiques inconnus jusqu'alors.
Emotion partagée, Monsieur Druon !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          2612
PiertyM
  07 janvier 2015
Le Lis et le Lion, le sixième tome de Les rois maudits ferme une porte, puis ouvre une autre. le rideau tombe sur de nombreux conflits qui jusque là nous ont embarquer dans des grandes passions dans les tomes précédents, après la haute tension, c'est l'explosion de part et d'autre. Tout éclate comme un abcès qui était sur le point de crever. L'éternel conflit entre Robert D'Artois et Mahaut trouve une solution dans la mort, une mort bien méritée de notre grande empoisonneuse, une mort que Robert d'Artois achètera au prix de l'amour auprès de Béatrice, la demoiselle à tout faire de Mahaut, celle qui exécute les projets maléfiques de la grande comtesse, il faut dire que Robert a su enfin mettre en oeuvre son esprit de grand comploteur, l'esprit d'injecteur de venin qui pique et disparaît, contre sa coriace adversaire...
A l'instar de ce conflit, la guerre des succession bat toujours son plein, les rois maudits de maison capétienne meurent tous sans donner à la France, un héritier. Alors à la quête de lien de sang le proche, Philippe VI deviendra le roi de France sous le mécontentement du le roi d'Angleterre Edouard III qui veut faire brandir son lien de sang royal....un conflit va naître et qui conduira le monde dans une terrible guerre de génération en génération, celle dite de ''cent ans''
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          261
sylvaine
  29 avril 2017
Bien sûr c'était déjà écrit que Robert d'Artois allait mourir devant Vannes, bien sûr c'est de l'histoire bien connue !, il n'empêche que cela m'a peinée eh oui je l'avoue je m'étais attachée à ce seigneur tout de rouge vêtu, fort en gueule , fort en intrigue, ripailleur, joyeux luron, aimant la bonne chair et la cuisse des femmes . Et j'ai eu la larme à l'oeil quand il a trépassé .... Et puis je ne suis pas la seule même l'auteur le reconnaît" contraint par l'histoire à tuer son personnage préféré, avec lequel il a vécu six années, éprouve une tristesse égale à celle du Roi Edouard d' Angleterre" bon ceci étant dit une fois de plus je me suis régalée portée par l'écriture magique de Maurice Druon .Encore un petit tome qui même si l'histoire des Capétiens est ici achevée me fait de l'oeil alors je ne vais pas résister !
Commenter  J’apprécie          285
Nadouch
  24 mars 2017
Mes aïeux, mes aïeux ! Dans ce tome vous allez voir mourir les deux plus grands personnages de cette saga, et franchement ça fait un choc ! Mahaut et Robert ne sont pas éternels, mais heureusement le résultat de leurs manigances va leur survivre... et mener à cette absurde Guerre de Cent Ans.
Ravie, après le tome 5 qui se passait essentiellement outre-Manche, de retrouver nos bons vieux ducs, comtes et barons français, adeptes des poisons et morts violentes, lourdauds et finauds à la fois. Philippe de Valois est un roi creux, il aime les tournois, et gouverner se limite pour lui à se tourner vers le grand Robert d'Artois à côté de lui... Il en subira les conséquences !
Décidément, quelle saga ! On est frappé de constater à quel point la course au pouvoir, les luttes d'influence et lobbyings divers ont influencé de tous temps la politique. C'est de l'Histoire, et donc un éternel recommencement, les cottes de maille en moins !
Commenter  J’apprécie          212
Citations et extraits (34) Voir plus Ajouter une citation
TheWindTheWind   11 mai 2014
La possession ne fait pas le pouvoir.
On n'est le maître, vraiment, que lorsqu'on a si bien travaillé le fauve qu'il se couche à la voix, rentre les griffes, et qu'un regard lui sert de barreaux.
Les défiances de Robert étaient pour Béatrice comme autant de griffes à limer. En toute sa carrière de chasseresse elle n'avait jamais eu l'occasion de piéger si grand gibier, et réputé si féroce que c'en était proverbe.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          291
TheWindTheWind   17 mai 2014
Ainsi les vieux murs de l'hôtel de Nesle, et la tour plus vieille encore qu'on apercevait par les fenêtres, étaient témoins de cette farce. Il semble que certains lieux soient désignés pour qu'y passe le drame des peuples sous un déguisement de comédie. En cette demeure où Marguerite de Bourgogne s'était si bien divertie à tromper le Hutin dans les bras du chevalier d'Aunay, sans pouvoir imaginer que cette joyeuseté changerait le cours de la monarchie française, le roi d'Angleterre faisait présenter son défi au roi de France et le roi de France riait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
TheWindTheWind   13 mai 2014
Il traîne, les matins d'hiver, sur les près du pays d'Ouche, une petite brume blanche qui a une odeur d'écorce et de fumée. Robert d'Artois aimait Conches, décidément ! Ce n'était qu'un petit château, certes, mais bien plaisant, avec de bonnes forêts à l'entour.
Un soleil pâle dissipait la brume juste comme on arrivait au rendez-vous où les valets de limier présentaient leur rapport ; ils avaient relevé traces et volcelets. On attaquait à la meilleure brisée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
patrick75patrick75   06 septembre 2013
On a été actif et important, on a voyagé, siégé aux conseils royaux et participé à de grands événements; et l'on finit dans son jardin, la pensée ralentie et la vue brouillée, seul et presque oublié, sauf lorsque les gens plus jeunes ont à faire appel à vos souvenirs...
Commenter  J’apprécie          150
akhesaakhesa   09 septembre 2015
C'est une erreur commune a tous les humains que de croire que leur prochain accorde a leur personne autant d'importance qu'ils lui en attachent a eux-memes;les autres,sauf s'ils ont un interet particulier a s'en souvenir,oublient vite ce qui nous est arrive;et si meme ils n'ont pas oublie,leur souvenir ne revet pas la gravite que nous imaginons
Commenter  J’apprécie          90
Videos de Maurice Druon (37) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Maurice Druon
"Tistou les pouces verts" chap.1-7 - Lecture voix douce - ASMR FR
autres livres classés : roman historiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Les Rois maudits (6)

Quels sont les personnages symbolisés par le titre : " Le lis et le lion " ?

Philippe VI et Elisabeth 1ere
Louis XIV et Henri VIII
Philippe VI et Edouard III
Une fleur et un animal

10 questions
39 lecteurs ont répondu
Thème : Les Rois maudits, tome 6 : Le Lis et le Lion de Maurice DruonCréer un quiz sur ce livre
. .