AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782879291444
266 pages
Éditeur : Editions de l'Olivier (27/08/1997)
  Existe en édition audio
3.5/5   101 notes
Résumé :
Paul Klein a décidé de passer outre au jugement d'autrui et, débarrassé de toute pudeur, il donne libre cours à ses confessions : mari délaissé, amant fatigué, météorologue désabusé et interné volontaire dans un hôpital psychiatrique de Jérusalem, il est persuadé d'être la victime d'un complot familial. Il fouille son passé, évoque les tourments de sa sexualité, l'amour maladroit qu'il a éprouvé pour deux femmes, et sonde la haine sournoise que lui a toujours vouée ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
3,5

sur 101 notes
5
1 avis
4
8 avis
3
6 avis
2
0 avis
1
0 avis

sweetie
  09 octobre 2019
Les prénoms de Paul et d'Anna dans le couple, la gémellité, les villes de Toulouse et de Montréal, la famille, l'adultère, la parentalité et la santé mentale, tous des thèmes chers à Jean-Paul Dubois et qu'on retrouve dans ce titre.
Je pense à autre chose, c'est ce que tente de faire Paul Klein, 46 ans, interné en institut psychiatrique depuis quelques mois, à Jérusalem, ville qu'il déteste, loin de sa chère Toulouse et de sa ville d'adoption, Montréal. On découvre en même temps que lui, à la faveur de ses écrits qu'il se donne comme tâche quotidienne, ce qui lui vaut cet enfermement parmi les désaxés.
Ce qui vaut le détour dans l'univers de Jean-Paul Dubois, ce n'est pas le fil du récit lui-même, mais tout ce qui l'entoure. Impossible, alors, de se lasser de sa prose malgré les récurrences évidentes lorsqu'on entreprend de lire son oeuvre entière.
Commenter  J’apprécie          100
antibouille
  28 novembre 2012
J'étais passé à côté de ce roman de Jean-Paul Dubois à sa sortie en 1997, eh bien, je ne regrette pas ma séance de rattrapage.Le style direct et très prenant de l'écriture de cet auteur nous entraîne très vite dans la vie de son personnage que l'on trouve rapidement très sympathique.Mais peu à peu des failles apparaissent et l'on subodore grâce au talent de JP Dubois que la vie de Paul Klein n'est pas un long fleuve tranquille.Sa famille, sa belle famille, sa sexualité et même son métier...sont, pour le moins, tourmentés.Il plonge petit à petit en pleine paranoïa dont l'épicentre serait son frére jumeau dont la haine sournoise va le poursuivre jusqu'en hôpital psychiatrique...."Je voudrais me laisser aller, ne plus avoir peur, ne pas me préoccuper du jugement des autres.Je voudrais me débarasser de toute pudeur, de toute réserve, et faire une chose que l'on ne peut espérer raisonnablement accomplir qu'une seule fois durant son existence: dire la vérité"
Commenter  J’apprécie          60
veroherion
  21 septembre 2020
J'aime bien Jean-Paul Dubois. J'aime son écriture et son humour tout en finesse. La mélancolie aussi que ses livres dégagent. On a tout ça, dans ce roman.
On ne le lâche pas, on veut connaître la suite, les pourquoi et les comment de ce gars qui s'est retrouvé dans un hôpital psychiâtrique à Jérusalem.
C'est un livre plein de tendresse.
Mais la fin m'a carrément laissée sur ma faim, comme une espèce d'esquive qui n'apporte aucune réponse, aucune miette.
J'ai refermé le livre un peu déçue, avec ce petit sentiment d'inaboutissement.
Commenter  J’apprécie          70
VivianeB
  11 janvier 2012
Jean-Paul Dubois nous fait entrer dans la vie d'un homme qui n'a plus goût à rien pour comprendre la raison d'un tel abattement. Ce qui est remarquable chez cet auteur, c'est qu'il nous fait ressentir beaucoup d'empathie pour ce personnage, un homme dont la vie en apparence est simple et comme les autres. Et finalement, on découvre que cet homme a des cadavres cachés dans le placard comme tout le monde.
Commenter  J’apprécie          60
pasiondelalectura
  16 novembre 2020
Je pense à autre chose (1997) est un bon, profond et compliqué Dubois, plein de cynisme et proposant un échantillonnage complet de toutes les obsessions de l'écrivain: les prénoms, Toulouse, USA et Canada, les voitures, la tondeuse à gazon, les morts violentes…Mais je dirais que je n'ai pas retrouvé dans ce livre l'humour décapant de Dubois comme si la teneur de son texte était si sensible que cela excluait tout clin d'oeil.
C'est une histoire fascinante comme chaque fois qu'elle implique une gémellité. Les jumeaux sont encore un mystère pour la science et c'est compliqué pour eux mêmes. Cette lecture m'a ramené en mémoire l'excellent et inquiétant film de François Ozon L'Amant double où il y a aussi une histoire intrigante et complexe entre deux jumeaux.
Jean-Paul Dubois écrit l'histoire de Paul Klein de Toulouse qui a un jumeau, Simon, qui sera en totale opposition avec lui dès leur enfance. Avec le temps, Simon deviendra de plus en plus agressif et intégriste dans sa judéité. Paul va se marier avec Anne et va poursuivre des études de Météorologie, assez distendues puisqu'il va rester des années à la maison avec le rôle absorbant de « père au foyer ».
Au bout de quelques années et quelques péripéties, le couple de Paul et Anne va se déliter, mais c'est surtout la personnalité de Paul qui va se déliter car son frère Simon va prendre peu à peu une ascendance inquiétante sur lui; un véritable cannibalisme va s'opérer entre les deux jumeaux, comme si la disparition de l'un favorisait l'éclosion de l'autre.
Le couple dans ce livre est pas mal disséqué et ce n'est pas tendre. Après la séparation d'avec Anne, Paul pourra vivre quelques années de bonheur intense auprès d'une collègue météorologue canadienne rencontrée lors d'un Congrès.
Peu à peu l'étau va se resserrer sur la personnalité de Paul déjà mise à mal par Simon. La fin du livre est assez troublante car le lecteur ne possède pas tous les éléments pour en juger : folie? complot? délire?
Les rapports conflictuels avec son jumeau, ce miroir perpétuel avec son autre « je », fera de Paul Klein un être assez inaccompli, fuyant une réalité pour ne jamais l'affronter.
Un bon Dubois, dur et profond à la fois.
Lien : https://pasiondelalectura.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (29) Voir plus Ajouter une citation
patatarte2001patatarte2001   31 août 2015
Mary mettait la dernière main à ses calculs. Après avoir consulté une dernière fois les images radar, elle se tourna vers ses collaborateurs et dit :
- Si Luis (ouragan) maintient cette trajectoire, la rencontre devrait avoir lieu à neuf heures trente, un peu au nord de l'île de Barbuda. Prévenez Miami et allez vous reposer une heure ou deux.
Ce briefing me rappelait ces films de guerre où de courageux pilotes reçoivent leurs dernières instructions avant de livrer une bataille que tous savent perdue d'avance. Pour conclure le responsable de l'opération dit toujours : " Allez vous reposer une heure ou deux."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
patatarte2001patatarte2001   30 août 2015
Nous sommes là, toi et moi , en train de regarder des choses misérables, sans nous adresser la moindre parole, oubliant même la présence de l'autre. Si une caméra filmait le vide de nos regards et l'ennui de nos visages, si nous étions ensuite confrontés à notre image sur l'écran, je crois que nous baisserions les yeux de honte et de peur. Oui, nous aurions peur de voir ce que nous sommes devenus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
lailasamburulailasamburu   12 octobre 2012

Il faut un certain courage pour dresser le compte de ses échecs, de ses déceptions et recommencer quelque chose avec soi-même. Il faut aussi pas mal de vaillance pour déterrer sa dignité, ne pas céder à la panique et faire bonne figure, seul, perdu quelque part au milieu de sa vie.
Commenter  J’apprécie          100
patatarte2001patatarte2001   30 août 2015
- Je vais vous poser des questions simples auxquelles je vous demanderai de me répondre d'instinct, sans réfléchir. Voyez cela à la manière d'un jeu de balle. Je sers et vous renvoyez. Commençons. Si je vous dis, par exemple, "mont des Oliviers".
-Huile
- " Terre sainte."
- Tracteur.
-" État théocratique."
- Théo Sarapo.
-Pardon ?
-Théo Sarapo, le dernier mari d'Edith Piaf.
- Vous êtes surprenant, monsieur Klein. "Synagogue"
- Sinécure.
-" Kibboutz."
- Boots
-"Circoncision."
- Mossad.
- Qu'est-ce qui vous fait établir un lien entre cette ablation rituelle et nos services secrets ?
- Je ne sais pas, c'est venu comme ça. Vous m'avez demandé de faire des associations, des rapprochements rapides. C'est la première chose qui m'est venue à l'esprit
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
patatarte2001patatarte2001   31 août 2015
- Venez un peu par ici que je m'occupe de votre bras.
Toujours cette même maladresse. Ces doigts imprécis. Cette aiguille qui se ravise au moment de plonger dans le bleu. Quand cette femme apprendra-t-elle à faire convenablement son métier ? - Votre frère était un patient délicieux, si gentil et si drôle.....toujours le mot pour rire. Ses veines étaient aussi difficiles à attraper que les vôtres. Alors quand je mettais du temps à le piquer, il me disait toujours : "Norma, vous ne ferez jamais un bon moustique."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Jean-Paul Dubois (33) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Paul Dubois
Découvrez le septième opus de "13 à table", le recueil caritatif de nouvelles inédites à destination de l'association Les Restos du Coeur ! bit.ly/13atable2021 Pour cette édition 2021, nos auteurs vous font revivre votre premier amour pour le meilleur et parfois pour le pire… Depuis 2014, les six premiers tomes de "13 à table" ont permis la distribution de plus de 4,5 millions de repas supplémentaires par Les Restos du Coeur… Aujourd'hui plus que jamais, ils ont besoin de votre soutien, alors n'attendez plus pour faire une bonne action (ou un cadeau de Noël...) ! Un immense merci à tous les auteurs participants, sans qui rien ne serait possible : Tonino Benacquista, Philippe Besson, Françoise Bourdin, Maxime Chattam, Jean-Paul Dubois, François d'Epenoux, Giacometti Ravenne Officiel, Alexandra Lapierre, Agnès Martin-Lugand auteur, Véronique Ovaldé, Romain Puértolas, Olivia Ruiz, Leila Slimani, Franck Thilliez Officiel ; et merci à Riad Sattouf pour l'illustration de couverture !
+ Lire la suite
autres livres classés : paranoïaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon

Paul Hansen, le personnage principal du roman, a été incarcéré à la Prison de Bordeaux à Montréal ...?...

Le jour de l'élection de Barack Obama
La jour de l'élection de Donald Trump

12 questions
101 lecteurs ont répondu
Thème : Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon de Jean-Paul DuboisCréer un quiz sur ce livre

.. ..